La barbarie s’installe à Mayotte, résultat de l’immigration-invasion

Une barbarie inouïe s’installe à Mayotte, résultat de l’immigration-invasion

Les mineurs isolés étant inexpulsables, la question qui se pose à Mayotte est dorénavant la suivante :

Nos lois sur la protection des mineurs doivent-elles s’appliquer à des tueurs de 13 ans qui découpent les gens en morceaux ? Si nos valeurs humanistes consistent à livrer des innocents à la barbarie des clandestins, rien ne va plus.

Voilà des années que nous traitons de la situation dramatique de Mayotte, ce confetti de l’Empire situé dans l’océan Indien et livré à une immigration de masse que les gouvernements successifs refusent de stopper.

https://ripostelaique.com/grace-a-chirac-et-sarkozy-mayotte-est-devenu-le-lampedusa-de-locean-indien.html

https://ripostelaique.com/a-mayotte-cest-deux-aquarius-par-nuit.html

https://ripostelaique.com/mayotte-le-droit-du-sol-accorde-aux-enfants-de-clandestins-une-heresie-francaise.html

https://ripostelaique.com/mayotte-la-france-de-macron-48-detrangers-plein-de-clandestins.html

Et qu’on ne se fasse aucune illusion. À Mayotte, c’est une quasi-guerre civile provoquée par une immigration-invasion qui détruit le tissu social, appauvrit la population et plonge les Mahorais dans une violence quotidienne dévastatrice. C’est un avant-goût de la France de demain si nos politiques persistent à rester les bras ballants face à la menace. Assez d’angélisme et de délires mondialiste mensongers.

Et pas question pour la gauche immigrationniste de taxer les Mahorais de racisme, puisque c’est le même peuple vivant sur les trois îles pauvres de l’archipel des Comores, qui veut profiter du social de la si généreuse France. Les Mahorais ont droit à la sécurité comme tout département.

Le PIB par habitant à Mayotte est près de 10 fois supérieur à celui des autres îles.

J’ai connu l’archipel des Comores avant et après l’indépendance. C’était un paradis. C’est devenu l’enfer.

Le naufrage de Mayotte en 2022, c’est le résultat de 48 ans de politique irresponsable.

  • La première erreur de la République a été d’organiser en 1974 un référendum pour l’indépendance île par île, au lieu d’exiger un vote global pour l’ensemble de l’archipel des Comores. Le résultat est que sur les quatre îles comoriennes, une seule a choisi de rester française, Mayotte ;
  • La deuxième erreur est d’avoir fait de cette île musulmane à 99 %, où la polygamie est la norme et où les cadis rendent justice, le 101e département français en 2011, sur une promesse électorale de Chirac devenue réalité sous Sarkozy. Mayotte est devenue un gouffre financier, un boulet de la République assisté à 100 % par la métropole ;
  • La troisième erreur est de refuser de mettre un terme à cette invasion incontrôlée, venue de l’archipel comorien, et de maintenir le droit du sol à Mayotte, cet Eldorado où des milliers de Comoriennes viennent accoucher pour bénéficier de la manne sociale et acquérir la nationalité française. C’est là que se trouve la première maternité d’Europe.

Le résultat de cette politique d’abandon est que des bidonvilles fleurissent comme dans les pires villes d’Amérique du Sud ou d’Afrique. Misère, trafics en tous genres, prostitution, règlements de compte, ont transformé un paradis en coupe-gorge. Des bandes rivales de mineurs isolés, ultra-violents, sèment la terreur et le chaos.

Les élus locaux se disent impuissants et expriment leur détresse. On envoie le Raid pour calmer le jeu, mais sans politique de fermeté contre l’immigration, sans suppression du droit du sol et sans l’arrêt des prestations sociales aux non Mahorais, il n’y a aucun espoir d’amélioration.

Mayotte est devenu le département le plus dangereux de France avec la Guyane.

« On est au bord de la guerre civile », déclare la députée mahoraise, Estelle Yassouffa.

« L’immigration clandestine est totalement liée à la violence »

Sur 400 000 habitants, 50 % de la population est étrangère et en grande majorité en situation irrégulière.

Les visites de responsables politiques se succèdent, avec de beaux discours sans lendemain.

Toute la misère comorienne déferle sur Mayotte, saturant les services publics.

« On a des milliers de mineurs étrangers isolés inexpulsables, qui forment des bandes et qui sèment la terreur. Ils ont 12 ou 13 ans, se promènent avec des machettes et tuent », ajoute la députée.

Les bandes de mineurs déscolarisés mènent « une guerre d’un autre âge » dans le 101e département français, se livrant à des actes de barbarie.

Maisons incendiées, personnes agressées et amputées à la machette ! La France de Macron !

« On découpe les gens qu’on dépose en morceaux sur les routes pour effrayer la population. Et ça marche ! La population veut prendre les armes pour se défendre », affirme l’élue.

Ceux qui le peuvent fuient Mayotte, gagnant la Réunion ou la métropole. Qui voudrait investir dans un tel climat d’insécurité ? L’État ne fait rien, envoie quelques renforts de police mais refuse d’expulser les mineurs isolés qui massacrent en toute impunité.

Voilà plus de dix ans que les élus locaux tirent la sonnette d’alarme. Mais quand on ne traite pas un mal à la racine, il devient vite incontrôlable. Mayotte, c’est le miroir de la France de demain si on ne stoppe pas les flux migratoires.

Plus personne ne croit à la parole publique après tant de promesses non tenues et toutes ces solutions minimalistes face à la gravité de la situation. Ce n’est pas un manque de moyens mais un manque de fermeté qui fait le malheur des Mahorais. Sans lois spécifiques à ce département, victime d’une immigration hors normes, Mayotte va sombrer définitivement dans l’anarchie et la pire des criminalités. Il va falloir choisir :

Soit Paris conserve ce 101e département au sein de la République et dans ce cas la fermeté la plus sévère doit s’appliquer face aux barbares qui mettent l’île en coupe réglée, soit  le gouvernement décide de rendre cette île aux Comores, qui la réclament depuis 1974 auprès de l’ONU.

Mais cet abandon criminel d’un maillon de la République à la loi des tueurs ne peut plus durer.

(source le Figaro)

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/la-barbarie-sinstalle-a-mayotte-resultat-de-limmigration-invasion.html

 725 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


10 Commentaires

  1. Après la grosse connerie de Sarkozy de transformer ce territoire en département, il ne reste plus qu’à s’en débarrasser.
    Mais qui a eu l’idée d’en faire un département ? Quel est le mauvais génie qui lui a soufflé à l’oreille ? J’ai ma petite idée.
    D’ailleurs depuis cette date, la métropole est envahie de Comoriens , faux Mahorais , qui veulent une CNI française, et on en a pris un paquet, puisqu’il n’y a quasiment aucun moyen de vérifier leurs mensonges.

  2. Les Gauchistes de Quotidien font la promotion de l’immigration même à Mayotte et ils ne voient pas que Mayotte est devenu une poudrière avec une immigration massive venu des Comores ce qui multiplie le nombre d’agressions , de vols et de meurtres car malheureusement les Mahorais subissent les conséquences de cette immigration dû en grande majorité par le laxisme du gouvernement Français et surtout du ministre de l’intéireur et des Outre Mers Moussa Darkmanin qui veut voir cette île devenir un nouveau Beyrouth à l’autre bout du monde . Un vrai bordel !

  3. Avec un type comme Macron, il ne se passera rien, à part équiper les fonctionnaires avec des tutus et des jabots de dentelle !

  4. C’est ce qui nous attend demain. Les Comoriennes vont accoucher à Mayotte et y abandonnent leurs enfants. Ce sont eux qui agressent les habitants de Mayotte. Voilà ce que donne le droit du sol, droit à supprimer dans les plus brefs délais.

  5. Il me semble que c’est Sarkosy qui a décrété que Mayotte étaient un « département » (j’aime bien ce terme géo-politique démagogique et donc manipulateur et trompeur, pour faire « croire » qu’une colonie est bien Française….) qui serait « Français » (dans l’âme et l’esprit de souche) :

    « Mayotte va devenir département français, Sarkozy applaudit »

    https://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20090329trib000360857/mayotte-va-devenir-departement-francais-sarkozy-applaudit.html

  6. Pour rappel, il y avait eu La consultation le 22 décembre 1974 sur l’indépendance du territoire des Comores , L’article premier de la loi précise que : « les populations souhaitent l’indépendance ou demeurer au sein de la République française ».Alors, l’usage du pluriel est ici important, même s’il n’est pas strictement précisé , si le résultat devra être interprété , île par île ou globalement ,Mayotte avait voté à 63% pour son maintient !!!! Les autres ont choisis ,l’indépendance !!!! Les autres iles sont devenues à l’issue, des sultanats des Comores !!!! Ils ont choisis et doivent assumer !!! Mayotte doit tous les expulser vers leur Sultanat !!! Tous sans exception ,on en voit le résultat aujourd’hui !!!!

    • Bonjour,

      Ils brûlaient le drapeau français, en 1974, au nom de « A bas le colonialisme français ! ».

      Alors, oui, dehors ! dehors !

  7. Il y a tellement de choses qui ne devraient plus durer et qui durent encore et qui s’aggravent toujours plus. On est en macroni, mais les présidents avant le clown ne sont pas irréprochable et ont leur part de responsabilité dans la France telle qu’elle est aujourd’hui et le salopard qui est censé nous diriger (en fait c’est l’ue et la nazi der la hyène qui nous dirige) n’est que la continuité décidé par cette saloperie b’UE et la seule chose qui nous sauverait c’est un FREXIT.

  8. Bonjour,

    Merci pour cet article !

    Sur France-Info, hier, même constat que cet aticle (bien obligé !)

    Mais France-Info reste obstinément muette sur les causes : les mots « clandestins », « immigration » etc ne sont pas prononcés …