Immigration : 21 lois depuis 1986 et tout empire

Immigration : 21 lois depuis 1986 et tout empire !

Une loi tous les 18 mois pour nous conduire au désastre. On engraisse des armées de politiciens qui brassent du vent  pour justifier leur salaire indu.

De tous les périls que notre pays a surmontés depuis Vercingétorix, le tsunami migratoire de déshérités qui ne s’assimilent plus est incontestablement le plus grave, puisqu’il représente une menace existentielle pour notre nation millénaire. 

Le mal est si profond et les solutions efficaces si contraires à la religion du politiquement correct que même la droite préfère raser les murs et éviter le sujet. Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. Seuls Zemmour, Dupont-Aignan et Marine alertent le peuple français, mais cette droite patriote et identitaire est tellement divisée que leur cri d’alarme reste inaudible.

Politiques et citoyens ont capitulé et se taisent pour deux raisons : pour ne pas marcher sur les plates bandes du RN, comble de l’ignominie, et surtout par peur des foudres de la justice, qui applique avec le plus grand zèle les lois liberticides qui musellent les citoyens hostiles à l’immigration.

Si nos élites mondialistes le pouvaient, elles mettraient 70 % de la population en prison pour délit d’opinion. On a encore vu le tollé à l’Assemblée, quand le député RN Grégoire de Fournas a été traîné dans la boue pour avoir déclaré que l’Ocean Viking devait reconduire ses naufragés en Afrique. Solution conforme au droit international, à moins de vouloir accueillir sans restriction, au nom de nos valeurs humanistes, les 1 400 millions d’Africains qui rêvent de l’Eldorado européen.

Devrons-nous accueillir les 700 millions de mineurs africains parce que ce continent se révèle incapable de mettre en valeur le plus riche sous-sol de la planète ? Devons-nous culpabiliser parce que l’Afrique, vingt fois plus peuplée que la France, produit moins de richesses que les 67 millions de Français ? En 2050, l’Afrique aura 2,5 milliards d’habitants, et nous restons les bras ballants, en discutant de la 22e loi sur l’immigration ! C’est suicidaire.

En France, le Système a d’abord nié le danger, alors que JMLP tirait la sonnette d’alarme il y a plus de 40 ans. Puis, ce fut la grande propagande mondialiste faisant de l’immigration une « chance pour la France », jusqu’à ce que l’insécurité explose et que le terrorisme meurtrisse le pays.

Rappelons que les 2/3 de nos détenus sont musulmans selon Jack Lang et que les étrangers, qui représentent 7 % de la population, occupent 23 % des places de prison. Même Darmanin ne peut plus nier le lien immigration-insécurité.

Quant au terrorisme, essentiellement d’origine islamique, il a fait de la France le pays le plus touché d’Europe, totalisant 44 % des attentats et 42 % des victimes !

https://www.lefigaro.fr/vox/monde/terrorisme-la-france-est-clairement-le-pays-d-europe-le-plus-touche-20210315

Jean Sévilla nous rappelle que l’immigration annuelle (régulière + demandeurs d’asile + mineurs isolés) représente 450 000 personnes, chiffre auquel il faut ajouter les clandestins.

La fourchette estimant le nombre de clandestins sur notre sol va de 300 000 à 1 500 000. Personnellement, je pense qu’ils sont plus d’un million, puisque la France n’expulse personne et que l’Angleterre, à population équivalente, annonce qu’elle héberge 1 million de clandestins sur son territoire. Pourquoi en aurions-nous moins ?

En 2018, sur trois générations, la population d’origine immigrée était de 14 millions de personnes, dont 9 millions d’origine extra-européenne, majoritairement du Maghreb et d’Afrique subsaharienne.

Mais au cours des quarante dernières années, il n’a plus été possible d’avoir un débat serein sur l’immigration, les ayatollahs de la bien-pensance ayant pris le pouvoir au sein du débat politique.

La gauche en a fait son fond de commerce, remplaçant l’électorat ouvrier par l’électorat immigré. Quant à la droite, elle a renié ses convictions identitaires pour épouser le multiculturalisme de Bruxelles, sans le moindre état d’âme. On en voit aujourd’hui le résultat.

L’idéologie immigrationniste de gauche, puis mondialiste, a conduit à l’abandon du principe d’assimilation, qui avait fait merveille pour fabriquer des petits Français venus de Pologne, d’Italie, d’Espagne ou du Portugal.

Mais au nom d’un multiculturalisme si enrichissant, nos élites ont accordé aux immigrés un droit à la différence, qui nous a menés à la différence des droits, c’est-à-dire à une injuste discrimination positive, voire à une préférence étrangère au guichet social. Des clandestins dorment à l’hôtel quand des natifs couchent dans leur voiture ou dans la rue. 800 personnes sont mobilisées autour des 234 migrants de l’Ocean Viking, pour un coût démentiel.

Dès lors, tout le beau chapiteau de l’assimilation à la française s’est effondré et on voit aujourd’hui des cours de récréation où 30 nationalités se côtoient et où la langue de Molière est minoritaire.

Nos immigrés s’installent avec leurs coutumes et leurs exigences communautaristes qui disloquent la nation. Des pans entiers du territoire échappent à la République et tombent sous la coupe des caïds et des barbus, toujours plus puissants. Que fait l’État ? Rien, il prie pour éviter un embrasement des banlieues comme en 2005.

Peu à peu, c’est la haine de la France qui s’est installée. Les juifs ont été chassés du 9-3 dans l’indifférence générale. Pour avoir nié les dangers d’une immigration de masse durant 40 ans, nos élus sont devenus otages de nos immigrés, ils ont peur et sont tétanisés.

On a vu avec le Stade de France où mènent le laxisme et le renoncement permanent. Darmanin en est même venu à faire porter le chapeau des violences aux Anglais, par peur d’un embrasement des cités. D’ailleurs, il laisse attaquer les commissariats sans réagir, mais se déplace dare-dare si une mosquée a été taguée, pour apporter son soutien aux fidèles désemparés.

Le premier flic de France ayant peur des immigrés, ne demandons pas à nos policiers de faire du zèle. En cas de problème, Darmanin les lâchera.

En fait, du côté immigré, les discours se radicalisent puisque l’autorité de l’État a disparu. Seuls les natifs risquent de subir les foudres de la justice pour racisme. Quant au racisme antiblanc, il n’existe que dans la tête des fachos nostalgiques d’un passé révolu. La France est devenue multiculturelle, que ça plaise ou non !

Le mirifique « vivre ensemble » n’est qu’une arnaque mondialiste de plus. La nation se disloque de jour en jour. Des millions d’immigrés ne se sentent pas français et déclarent qu’une guerre de la France ne serait pas leur guerre.

A l’heure où la guerre de haute intensité revient en Europe, voilà qui devrait interpeller le pouvoir. On se souvient que des soldats musulmans avaient refusé de partir en Afghanistan, prétextant qu’ils ne voulaient pas combattre leurs frères musulmans. Faux prétexte, puisque chiites et sunnites s’entretuent depuis quatorze siècles…

Comme disait Collomb :  » Aujourd’hui, on vit côte à côte, demain, je crains qu’on vive face à face. » La crainte d’une guerre civile, ni plus ni moins. Et qu’a fait Macron depuis ? Il a accueilli 1,5 millions d’immigrés supplémentaires.

Que n’avons-nous écouté de Gaulle :

« C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des français noirs, des français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une minorité. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture gréco-latine et de religion chrétienne. »

Sages propos que nos élites ont oubliés. Dans quelques décennies, la population de souche aura diminué de 20 % puisque les femmes natives ne font plus que 1,6 enfant. Quant à l’immigration, elle s’amplifie et augmente la natalité française, les femmes immigrées ayant un taux de fécondité double de celui des natives.

Rappelons que 40 % des Africains disent vouloir émigrer un jour. Ils seront 2,5 milliards en 2050. Faudra-t-il faire preuve d’humanité jusqu’à notre disparition ?

Assimilation ratée, chiffres falsifiés, coûts démentiels occultés, justice laxiste envers les délinquants, persécution des identitaires, démission des élites,  tout, depuis le regroupement familial de 1976 jusqu’à la signature du Pacte de Marrakech, tout n’a été que ratage sur ratage.

Si notre pays n’opère pas d’urgence un virage à 180°, il connaîtra les drames du Liban des années 80, une guerre civile dont ce beau pays ne s’est jamais relevé.

Et pour négocier un tel virage, je ne vois qu’une alliance de tous les patriotes, RN, Reconquête, DLF et autres citoyens de tous bords, qui refusent de voir la France disparaître dans le tourbillon mondialiste.

Que Marine, Bardella, Marion, Zemmour, Dupont-Aignan et bien d’autres oublient leurs différends et parlent du sauvetage de la France, ainsi que du retour à une vision gaullienne de notre pays. Le point de non-retour approche.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/immigration-21-lois-depuis-1986-et-tout-empire.html

 680 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 Commentaires

  1. Il ne faut pas mélanger la première vague d’immigration constituée de populations chrétiennes, éduquées, ayant la même civilisation et voulant travailler et s’intégrer, avec les hordes barbares qui nous envahissent actuellement en quête d’eldorado, de vie facile, de délinquance autorisée, d’argent sans travailler, etc….
    Mais le pire c’est que le but est d’islamiser l’Europe. La oumma veut s’emparer de nos terres, de nos pays.
    Un Palestinien l’avait bien crié à ce pauvre philosophe dont le nom m’échappe  » la France est à nous ». C’est tout de même assez clair.

  2. Il faut stopper net toute immigration, comme le propose ZEMMOUR.
    Puis renvoyer chez eux tous les malfrats, les récidivistes, les étrangers qui font de la prison.
    Ensuite démettre de notre nationalité, les descendants d’immigrés délinquants et les réexpédier au bled.

  3. Pour commencer il vaut mieux ne pas comparer la première vague migratoire chrétienne des Européens blancs, avec ce que nous subissons aujourd’hui.
    Aujourd’hui, des populations colorées du gris au noir et surtout des musulmans qui ne s’assimileront JAMAIS, car ils ne viennent pas pour s’assimiler, mais pour islamiser.

  4. 21 lois contre l’immigration toutes des échecs à cause des pressions des immigrationnistes de tous poils malheureusement.

  5. La faute essentielle en revient aux connards qui ont revoté Macron. Des crétins, illettrés et bourrés du soir au matin, des collabos, des profiteurs, des Français de papier, c’est l’électorat de l’usurpateur !

  6. Entièrement d’accord avec vous. J’ajoute qu’il est difficile d’ouvrir les yeux des cons qui disent que si l’Afrique ne se développe pas, c’est parce que les occidentaux pillent ses richesses. Quand on avance de tels arguments, c’est qu’on en a peu dans le ciboulot.

    • exact mais il faudrait aussi « offrir « du courage aux africains! samedi j en ai vu 3 qui étaient sensé « bosser « à flunch, le courage ne les éttoufera surement pas.