« Minute PAP » : dommage que le ridicule ne tue pas !

Oyez bonnes gens ! Vous  étiez des millions à attendre fébrilement vendredi dernier… la minute de PAP du vendredi ! PAP croulant sous les appels d’une foule en délire sur twitter s’est lancé . Et hop ! Sa première minute du vendredi…un bide total ! La première minute du Ministère de la Propagande… un bide total !

 

Le bruit des cymbales, le décor aurifère des appartements de la rue de Grenelle du Ministre bien-aimé qui restera dans les annales ? Oyez bonnes gens, la star va parler, avec sa gueule de statue constipée…

Le ridicule ne tue pas, c’est dommage. Parce que la clique à Macron, c’est un sacré fardeau pour nous et, surtout, pour nos enfants !

Première « minute de  PAP » : ça le fait coco, t’es mon frère, tu as le droit de m’appeler par mon prénom, si français, bien que, à l’abri des salons luxueux, l’air coincé du cul, je paraisse si peu fraternel, si peu à l’aise, si peu « des nôtres »…

Le ridicule ne tue pas, c’est dommage. Parce que la clique à Macron, c’est un sacré fardeau pour nous et, surtout, pour nos enfants !

Et, surtout, surtout, un double  grand flop !

Une référence à celui qui est vu comme le père de l’Instruction publique, Jules Ferry, histoire de faire du « en même temps » : s’ancrer dans l’histoire de l’école française pour annoncer qu’on va faire autrement ou plutôt qu’on va tout foutre en l’air, et notamment l’héritage de Jules Ferry. Ça va plaire dans les campagnes qui n’auraient jamais osé appeler « Jules » leur Ministre adoré et qui sont très attachés à l’école, la vraie, celle qui voulait instruire et non ré-éduquer.

Le ridicule ne tue pas, c’est dommage. Parce que la clique à Macron, c’est un sacré fardeau pour nous et, surtout, pour nos enfants !

Mais ce crétin des Andes, malgré ses innombrables conseillers nous coûtant la peau des fesses, n’a même pas été fichu de vérifier ses sources. Et le voilà qui attribue à César ce qui appartenait à Pompée. Faut-il en rire ou en pleurer ?

Sur le fond, la première séquence n’est pas une réussite. «Je commencerais par Jules Ferry, ministre de l’instruction publique à la fin du 19e siècle, qui aimait sortir sa montre à 11 heures, et puis dire : ‘Aujourd’hui, à cette heure-là, tous les enfants de 7e sont en train d’écrire le même mot de la même dictée’. C’était une manière de souligner le caractère très centralisé du ministère de l’instruction publique», affirme Pap Ndiaye, convoquant, comme tant d’autres avant lui, le père de l’école républicaine laïque, gratuite et obligatoire sous la 3e République. Raté. La citation n’est pas de lui.

«C’est complètement faux ! Et quand même très léger, voire incroyable en termes de communication ! », s’emporte Claude Lelièvre, historien de l’Éducation. En réalité, cette citation est prêtée à Hippolyte Fortoul, ministre de l’Instruction publique sous le Second Empire. Pas vraiment le même régime politique… «Il se félicitait de pouvoir savoir, à un quart d’heure près, ce qu’il se passait dans les classes des établissements secondaires, raconte Claude Lelièvre. En 1854, Fortoul avait édicté des instructions minutieuses pour régler le déroulement des cours. Par exemple, en huitième, 15 minutes pour la prière et la récitation des leçons, 15 minutes de lecture, 15 minutes d’exercices de grammaire, 10 minutes pour l’analyse grammaticale…» L’historien enfonce le clou en précisant que Jules Ferry, en plus de ne pas être un fanatique de la dictée, était convaincu, comme les fondateurs de l’école républicaine et laïque, qu’il fallait donner une large part d’initiative aux instituteurs. […]

Source

Le ridicule ne tue pas, c’est dommage. Parce que la clique à Macron, c’est un sacré fardeau pour nous et, surtout, pour nos enfants !

 Cerise sur le gâteau, ce dégénéré a trouvé original et intéressant tout ce cirque pour faire la pub du grand projet Blanquero-Macrono-Papayo « l’autonomie de l’école ». Traduisez conférences de SOS Méditerranée et des écolos dingos obligatoires, formation au tri des poubelles incontournable, formation politique pour dessouder l’extrême-droite fondamentale… mais pour le reste c’est open bar ! Il le dit très bien, le PAP (aussi utile à l’élève que le Pape au catholique) : tout le monde va pouvoir faire le projet pédagogique de l’école, les élèves, les parents, les associations…

Quid des Inspecteurs, quid de la formation intellectuelle, quid du savoir ? Vous galéjez, Christine Tasin, tout cela c’est l’ancien monde, celui de Jules Ferry, que Macron-Pap veulent tuer…

C’est bien pour ça que je trouve dommage que le ridicule ne tue pas.  Parce que la clique à Macron, c’est un sacré fardeau pour nous et, surtout, pour nos enfants !

Vous me direz que les Français ont réélu Macron… C’est bien pour cela que je me contente d’un regret rhétorique. On ne peut même pas accuser le dictateur d’être un usurpateur. Les salopards qui ont  mis un bulletin Macron dans l’urne savaient ce qui allait nous tomber sur la tronche, un PAP, des bateaux de migrants comme s’il en pleuvait, des pouvoirs absolus accordés à la Der Leyen…

On espère encore… en murmurant hasta la revolucion siempre, hasta la victoria siempre…

Quelques twitteurs effarés, dégoûtés…

 888 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Jules Ferry Particulièrement raciste Gauche républicaine(28 juillet 1885)
    « Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures.Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures
    Nommé maire de Paris le 15 novembre 1870 à 1872 il a la charge d’assurer le ravitaillement de la capitale assiégée par l’armée prussienne. Selon Karl Marx, il tire fortune de cette fonction. Les restrictions alimentaires qu’il impose lui valent les surnoms de « Ferry-Famine » et « Ferry l’affameur »

  2. J’ai même pas pu aller jusqu’à la fin de la vidéo, tellement écouter ce menteur destructeur me dégoûte. On a élu Macron, on va galérer.

  3. Jean-Paul Brigheli dénonçait  » la fabrique du crétin  » . Avec un tel sous ministre à la tête de la Merducation Racionale, ça va sûrement s’arranger. Il n’y a pas que l’avenir de l’école qui s’assombrit…

  4. Concernant la citation d’Hippolyte Fortoul attribuée à Jules Ferry, ne nous étonnons pas, ces ministres sont des amateurs, des ignares, comme leur maitre.
    Rappelons-nous l’erreur grossière du ministre de l’agriculture qui ne connaît pas la valeur de l’hectare.

  5. Tout d’abord, je voudrais revenir sur la bouille de notre ministre, vous êtes bien gentil de parler de statue constipée.
    Dès que je l’ai vu, la ressemblance frappante avec une c*** bien pleine, m’a sauté aux yeux. Aussi éviterai-je soigneusement de m’attarder sur son portrait, ça me donne des démangeaisons.

  6. La Minute de Pap ? C’est la minute Heil Pap Ndiaye ! Car lui et ses potes de la Macronie sans oublier les Ecolos Nazis qui sont en prétendus Eco Anxiétés alors qu’ils sont complètement cinglés vont imposer un programme scolaire très Wokiste où la théorie critique de la race , l’Ecolo Nazisme , l’immigrationnisme délirant avec la venue d’associations immigrationnistes comme SOS Méditerranée, la Théorie du genre , le féminisme Fanatique hystérique, l’antiracisme vont représenter une véritable merde qui va encore détruire l’école Républicaine avec l’offensive Gauchiste de Papaye Ndiaye .

  7. la destruction totale de l’école française en marche, les paroles de « pap » sont très claires à ce sujet : il fallait bien ça pour poser l’édifice de la déconstruction du pays par un multiculturalisme où dominera en maître les communautés immigrées

  8. Dans le ton familier, je peux le traiter de trou du cul, de sycophante de la dégénérescence culturelle et intellectuelle, de chantre de la déconstruction de l’EN, de bachi-bouzouk de la rétrogradation neuronale. Puis-je aller au delà de mes insultes? Oui, je le peux : c’est le pape de l’abrutissement de masse, le héraut de la non-culture, le lèche-cul pitoyable de la Macronie, l’incompétence statufiée, l’empereur de la logorrhée approximative, le bouffe- tapis des couloirs ministériels. En un mot comme en cent, je n’aime pas ce type!

    • Christine a bien défini la personne
      Une gueule de statue constipée…
      Authentique.
      J’adore.
      On a envie de lui mettre une carotte là où ça coince…
      Il ne risque pas de l’avaler « de travers », puisque constipé.
      Une statue avec une carotte, avouez que ce serait beau.
      On l’appellerait Pap Carotte.
      Ou Pap Bugs Bunny.
      Et on le promènerait dans les écoles de la République avec une carotte halal dans le c**

  9. Faites savoir à PAP que sa minute est ridicule : IMPRIMER le présent article et l’ENVOYER PAR LA POSTE à son adresse POSTALE qui se trouve au paragraphe « Cabinet » sur la page
    https://www.gouvernement.fr/ministre/pap-ndiaye
    Pour imprimer : https://www.printfriendly.com/p/g/S73EF8
    Choisir Taille de texte 110% et taille d’images 100% puis cliquer sur PDF.
    Sélectionner Taille de la page A4 et télécharger la version PDF en 6 pages pour l’imprimer en QUATRE PAGES SEULEMENT sur deux feuilles recto-verso 1-2 et 3-4.
    Mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.
    Se moquer du ridicule PAP ça ne coûte qu’un timbre.

  10. Visionnaire, Georgius l’avait chanté dès 1936!

    Georgius : Au lycée de Pap Ndiaye
    https://youtu.be/N9Iax0pGjVs?t=41

    «♪♫ On n’est pas des imbéciles, on a même de l’instruction ♫,
    Au lycée Papa, au lycée Papi,♪ au lycée Pap Ndiaye! ♪♫»

    Remarquez quand même qu’à l’époque, le niveau des élèves était largement supérieur! Au moins ils savaient des noms de personnages historiques et de lieux géographiques. Je ne suis pas sûr qu’aujourd’hui ils en connaissent. Mais heureusement ils savent qu’il y a un réchauffement climatique, qu’il va faire plus de 50° de moyenne, et ce que veut dire LGBTQIAZERTYUOIP+/

    • Pour preuve de mon hilarité, dans mon post précédent de quelques minutes celui-ci, j’en ai oublié de mettre un s à rire ! Et pourtant je ne suis pas allé à l’école chapeautée par le triste sire de l’Education Nationale, Pap Ndiaye…
      Question qui s’impose : « c’est grave, Docteur? »

  11. A l’époque de Jules Ferry, c’était le même « menu » pour tous les enfants de France, composant le même peuple.

    Aujourd’hui le bougre de PAP fustige ce qu’il appelle le « centralisme » (qui était en fait de l’universalisme) et propose la « carte » aux écoliers : du sur-mesure au lieu d’assimiler et de vouloir un seul peuple.

    Le sur-mesure s’adapte aux petits muz : très commode de la maternelle (refus de fêter Noël) au lycée (refus d’étudier la Shoa)…

  12. J’allais l’épingler, mais tu l’as embaumé et sarcophagérisé le pap. Bravo, et merci. Le maKron s’entoure de gugusses qui restent en bas de l’Olympe sur lequel il se croit ! Bises

Les commentaires sont fermés.