Le vent tourne !

Madame, Monsieur, chers Patriotes,

La roue tourne ! Depuis avant-hier, les soignants italiens, jusque-là suspendus, peuvent à nouveau travailler !
Même chose dans des villes aux États-Unis, ou dans la province canadienne de l’Alberta où le nouveau premier ministre, Danielle Smith, va réparer les injustices terribles du covidisme, mais aussi rompre avec le Forum économique de Davos ! Une révolution !
Dans le même temps, à quelques jours d’élections cruciales aux États-Unis, Les Républicains promettent de lancer une procédure de destitution de Joe Biden et d’enquêter sur la corruption du régime.

La géopolitique du monde aussi se  réorganise. L’hégémonie américaine est contestée, des puissances sur tous les continents veulent un monde multipolaire, pressentant que la Paix ne viendra jamais de l’OTAN ni de l’écrasement de pays entiers par une puissance dominante qui ne recule devant rien.

Notre pays n’est pas à l’écart de ce grand élan de vérité et d’action ! Voyez les victoires du Pr Perronne par exemple ! Grâce à tous les efforts de la résistance, des millions de Français ouvrent les yeux sur l’Union européenne, l’OTAN, les conflits d’intérêts, la corruption, la fuite en avant vers une société de contrôle, anti-humaine, la destruction de nos services publics, de notre souveraineté de pays et de peuple, au bénéfice de quelques uns qui n’agissent pas pour le Bien commun. Par toutes nos actions, manifestations, livres, pétitions, mobilisations partout en France métropolitaine et d’outre-mer, nous prenons notre part à ce grand réveil des consciences, qui doit mener à un bel avenir ! Avec lucidité et sans naïveté : tant reste à faire !

Si la France veut éviter de foncer vers le mur de la guerre, des rationnements, des restrictions de liberté, des pénuries, du chômage de masse et de la pauvreté, elle doit se libérer d’une oligarchie malfaisante, sortir de toutes les organisations supranationales et être elle-même.
Cela signifie d’abord des combats prioritaires : obtenir ici-aussi la réintégration des personnels suspendus, forcer les oppositions à voter, enfin toutes ensemble, les motions de censure pour renverser le gouvernement, lancer la procédure de destitution d’Emmanuel Macron, redonner confiance en lui-même à notre peuple, dans une France libre, capable d’inventer de grands projets nationaux pour se tracer une route dans les décennies futures !

Vive l’unité et la ténacité ! Un grand bravo par avance à ceux d’entre vous qui vont dès maintenant rejoindre Les Patriotes ou reprendre leur adhésion annuelle ou faire un don de soutien au mouvement (pour tout cela, voir les liens en fin de mail). Nous n’avons pas un euro d’aide publique en 2022 et les actions que nous organisons en permanence sont très coûteuses. Les adhésions, réadhésions et dons sont défiscalisés aux 2/3 pour vous. Beaucoup d’entre vous ont adhéré en 2021, pensez à renouveler. Bravo pour votre engagement !

En matière de protection de la nature, méfions-nous des spectacles médiatiques qu’on veut bien nous montrer. Tandis que sont ultra-médiatisés quelques militants radicaux, qui jettent de la purée sur des œuvres d’art dans des musées, bloquent la circulation, ou pulvérisent de la peinture sur des monuments, pendant ce temps, les vraies décisions se prennent. L’Union européenne, notamment, continue de signer partout dans le monde des Traités de libre-échange qui engendrent beaucoup de pollution et des destructions d’emplois et de bien-être dans notre agriculture, notre industrie. Le 30 juin, l’UE a signé un tel accord avec la Nouvelle-Zélande, premier producteur mondial de lait, et elle veut le faire bientôt avec l’Inde et l’Australie. Quant à la cause animale, elle passe à la trappe !

Lutter vraiment pour la nature, et pour l’emploi ici, notre savoir-faire et notre art de vivre, c’est refuser ce libre-échange mondialiste. Le Frexit est nécessaire pour cela !

Un monde fondé sur le Bien, le Juste et le Beau, un monde d’harmonie, une France, juste, puissante, souveraine, belle, libre sont parfaitement possibles !
N’oublions jamais que nous sommes, chacun à notre niveau, et plus encore collectivement, les moteurs de cette Histoire qui reste à écrire. Pour nous-mêmes et les générations qui viennent, et quels que soient les difficultés ou le désespoir que nos adversaires voudraient tant susciter, nous avons l’ardente obligation de rester debout, de nous battre et de gagner !
Le vent a tourné !

‪Vive Les Patriotes !
Vive la France !
Florian Philippot,
Président des Patriotes.

 750 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Merci pour cet élan d’optimisme que vous donnez , nous, je , en avons bien besoin, la lutte est sans fin et inégale, alors que si tous les mouvements de droite le voulaient, elle serait plus aisée et sans doute effective ! mais voilà, Pourquoi, pourquoi ..pas ! ? ils ont peur de la vérité, du beau, ils ont peur d’être eux mêmes, il ne s’aiment pas ? Alors qu’ils aiment leur pays !

  2. Une bonne nouvelle en ce vendredi 4 novembre 2022 . Merci Monsieur Philippot .

    Une remarque : avez-vous remarqué que les médias n’emploient quasiment plus les mots « conservateur(s) , la droite  » , mais directement extrême-droite pour les opposants à la gauche mondialiste ? Cette dernière doit ressentir comme un malaise , et essaie de faire peur au bon peuple …

    • oui , c’est vrai, mais peut être que les deux blocs qui existaient avant droite – gauche , se reforment autrement car la droite classique n’existe plus ou si peu !
      Idem pour la gauche d’ailleurs .

  3. Ça ne veut pas dire qu’ils arrêtent le cirque de la santé. Désormais, ils ont osé dire aux parents de ne pas amener les bébés atteints de bronchiolite aux urgences, que la kiné respiratoire ne sert à rien et que, ô surprise, un vaccin à prendre par les femmes enceintes va être mis sur le marché.

    • J’ai eu dernièrement le cas rapporté d’une personne qui a dû se rendre aux urgences avec son bébé et entourée de pleins de bébés atteints de bronchiolite. Et les risques de contamination ? Normalement, maladie virale généralement bénigne, cela se traite avec un médecin (mais voire plus bien sûr si cela est jugé nécessaire pour complications, mais pas aux urgences).

      Beaucoup abusent des urgences mais aussi, il faudrait que les médecins de ville assument : rendez-vous à prendre quand on est malade, notamment avec de la fièvre, est anormal et si les médecins se déplaçaient encore à domicile on éviterait les contaminations dans les salles d’attente…

      Toutes les décisions ne sont pas à jeter, il y a aussi du bon sens.

Les commentaires sont fermés.