L’Américaine du Kansas devenue « impératrice de Daesh » condamnée à 20 ans de prison

Photo d’Allison Fluke-Ekren communiquée par la Police locale.

Les ogresses existent bel et bien, pas seulement dans les contes.

L’islam rend fou.

Le verdict est tombé lundi.

Elle est condamnée à 20 ans de prison après avoir dirigé un escadron de la mort féminin en Syrie – alors que ses enfants la qualifient de « monstre » qui les torturait pour son plaisir sexuel.

Allison Fluke-Ekren, 42 ans, a appris à des jeunes filles à utiliser des AK-47 et des ceintures d’explosifs.

Elle a également fait sortir clandestinement ses enfants des États-Unis et les a abusés « pour son plaisir sexuel ».

Allison Fluke-Ekren, originaire d’Overbrook (Kansas), a marié l’une de ses filles de 13 ans à un combattant de Daesh.

Elle a plaidé coupable pour son rôle dans une « série de crimes terroristes » en Libye, en Irak et en Syrie.

Elle a eu une éducation normale dans une ferme du Kansas avant de se convertir à l’islam et de rejoindre Daesh

Ses enfants ont raconté de façon poignante comment la mère « monstrueuse » les a torturés pour son plaisir sexuel.

 

Allison Fluke-Ekren, 42 ans, qui a grandi dans une ferme à Overbrook, a été condamnée à la peine maximale possible après avoir plaidé coupable pour des accusations liées à sa « folie du terrorisme ».

Le tribunal fédéral d’Alexandria, en Virginie, a entendu les récits poignants de ses propres enfants, qui ont décrit Fluke-Ekren comme un « monstre » qui les torturait pour son plaisir sexuel.

Les procureurs ont qualifié la peine d' »insuffisante » par rapport aux « actes monstrueux de terreur et aux dommages incommensurables qu’elle a causés » de Fluke-Ekren – mais 20 ans était le maximum qui pouvait être infligé en vertu des accusations.

Pendant plus de huit ans, Fluke-Ekren a été membre de Daesh et a voyagé dans des zones de guerre en Libye, en Irak et en Syrie.

Elle a adopté le nom d’Umm Mohammed al-Amriki et a gravi les échelons du groupe terroriste pour devenir chef d’un bataillon exclusivement féminin appelé « Khatiba Nusaybah » en 2017.

Fluke-Ekren a formé des jeunes filles à l’utilisation d’AK-47, de grenades et de ceintures explosives – avant de les envoyer en mission, notamment pour aider les combattants masculins à défendre Raqqa, contrôlée par Daesh.

Le procureur américain Raj Parekh a déclaré lors du prononcé de la sentence lundi que Fluke-Ekren « est en fait devenue l’impératrice de Daesh ».

Elle a fait un lavage de cerveau à des jeunes filles et les a entraînées à tuer.

Sa fille, Leyla Ekren, qui a été mariée à un combattant de Daesh en Syrie alors qu’elle n’avait que 13 ans, a déclaré que sa mère était motivée par une « soif de contrôle et de pouvoir ».

« Je veux que les gens voient quel genre de personne elle était », a déclaré sa fille.

« Elle m’a abandonnée à Raqqa avec mon violeur », a-t-elle ajouté en faisant référence à son mari, combattant de Daesh.

Dans une déclaration écrite adressée au tribunal, son fils Gabriel, qui, comme sa sœur, a renoncé à l’anonymat, a déclaré : « Ma mère est un monstre qui aime torturer des enfants pour son plaisir sexuel ».

Ma mère est un monstre très habile dans la manipulation et le contrôle de ses émotions à son avantage.

Ma mère est un monstre sans amour pour ses enfants, sans excuse pour ses actes.

Elle a sur les mains le sang, la douleur et la souffrance de tous ses enfants ».

Le second mari de Fluke-Ekren, Volkan Ekren (photo), a été tué lors d’une attaque terroriste.

 

Allison Fluke-Ekren, 42 ans, a tenté de demander une rançon à son père pour ses propres enfants, Gabe et Alaina (photo de face), après avoir quitté le Kansas avec son nouveau mari et s’être tournée vers l’islam radical à l’étranger.

 

À un moment donné, les procureurs ont fait écouter des enregistrements audio de conversations téléphoniques entre Fluke-Ekren et sa fille, enregistrés par le FBI.

Sa fille, qui se trouvait dans la tribune du public, s’est bouché les oreilles avec les doigts pendant que les enregistrements étaient diffusés à haute voix.

Née Allison Brooks, Fluke-Ekren a grandi dans un « foyer aimant et stable » à Overbrook, au Kansas, et était considérée comme une élève « douée », a déclaré le procureur américain.

« Il n’y a rien dans son passé qui puisse expliquer sa conduite », a déclaré Parekh.

Après avoir quitté son premier mari, avec lequel elle a eu deux enfants, Fluke-Ekren a fréquenté l’université du Kansas, où elle a épousé un camarade de classe nommé Volkan Ekren et est devenue musulmane.

Elle a ensuite obtenu un certificat d’enseignement dans un collège de l’Indiana.

Le couple a eu cinq enfants ensemble et en a adopté un autre après que les parents de l’enfant ont été tués dans un attentat suicide en Syrie.

En 2008, la famille s’est installée en Égypte et, en 2011, en Libye, où, selon le procureur américain, « l’acharnement de Fluke-Ekren à obtenir des postes de pouvoir et d’influence pour former des jeunes femmes à l’idéologie extrémiste et à la violence a commencé ».

Son ancienne belle-sœur, Amy Fluke, 49 ans, a précédemment déclaré au Daily Mail, dans une interview exclusive, que la mère avait commencé à envoyer à son ex-mari des courriels et des messages exigeant plus de 6 000 dollars pour le retour de leurs deux enfants, peu après son départ à l’étranger.

Elle a également simulé sa propre mort alors qu’elle vivait en Syrie et a cruellement nargué son ex-conjoint, James Fluke, en affirmant que leur fille Alaina était morte.

James a déclaré au Daily Mail plus tôt cette année : J’espère qu’ils l’enfermeront et jetteront la clé.

Selon les membres de la famille, le fils aîné de Fluke-Ekren, Gabriel (photo), a réussi à s’enfuir aux États-Unis à l’âge de 17 ans et à se faire une nouvelle vie tranquille.

Deux des enfants de Fluke-Ekren ont déclaré lors de son procès que leur mère est un « monstre » qui a abusé d’eux. L’une de ses filles, Alaina (photo de droite), est toujours portée disparue et pourrait se trouver en Syrie.

 

Son ex-mari :

Elle a kidnappé mes enfants pendant 10 ans. Elle est manipulatrice. Elle l’a toujours été.

Elle a toujours voulu être sous les projecteurs. Il n’y a aucun moyen de décrire de façon adéquate à quel point elle est manipulatrice.

 

Allison Fluke-Ekren se trouvait à Benghazi, en Libye, en septembre 2012, lorsque le groupe militant islamique Ansar al-Sharia a attaqué la mission américaine et l’annexe de la CIA sur place, tuant l’ambassadeur américain et trois autres Américains.

Allison Fluke-Ekren, qui parle couramment l’arabe, a aidé Ansar al-Sharia en « examinant et résumant le contenu de documents volés du gouvernement américain ».

La famille a quitté la Libye fin 2012 ou début 2013 et s’est déplacée entre l’Irak, la Turquie et la Syrie, s’impliquant profondément dans l’organisation Daesh et vivant dans le bastion du groupe à Mossoul pendant un certain temps.

Le deuxième mari de Fluke-Ekren – le chef d’une unité de tireurs d’élite de l’EI – a été tué en 2015.

Elle s’est ensuite mariée trois autres fois, notamment avec un expert bangladais des drones de l’État islamique et un chef militaire de l’État islamique responsable de la défense de Raqqa par l’État islamique en 2017, et a eu quatre autres enfants.

Larry Miller, qui a enseigné le cours de sciences de Fluke-Ekren à l’école dans les années 1990, a précédemment déclaré : « Comment quelqu’un comme Allison, une fille tout à fait américaine, devient une personne qui veut fuir et tuer ? ».

Daily mail

 1,060 total views,  3 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. Quelle drôle d’histoire ! Une preuve accablante contre l’islam, dogme qui rend fou, même les personnes les plus ordinaires, les plus éloignées géographiquement, culturellement et ethniquement.
    Une transformation radicale de la normalité en monstruosité perverse.
    Revoir le livre « l’islam rend fou » de WAFA SULTAN.

  2. 1 pourquoi si peu
    2 il y en a qui vraiment portent leur horreur mentale sur le visage !

  3. Perso je trouve que ç’aurait du être Guantanamo et chaise électrique
    Marre des bâchées sur terre

  4. 20 ans, c’est trop peu à mon goût. Tout ce qu’elle mérite, c’est la condamnation à perpétuité. Ceci dit, je ne serais pas surpris si cette foldingue devenait une icône auprès des gauchos-écolos-LGBTo-wokistes (avec Sandrine Rousseau et Alice Coffin à leur tête) et que ceux-ci fassent une manifestation en son honneur », vu qu’on vit dans un monde de taré(e)s.

  5. Une justice digne de ce nom !
    Une question me vient à l’esprit : pourquoi payent-on des juges en Francistan puisqu’ils relâchent toujours les délinquants-barbares ???
    Plus besoin d’eux !
    Pour les flics, chacun son côté; dégénéré de gauchiste et collabo ou, patriote aimant l’histoire de son pays.

  6. Gueule de sorcière…
    Bon courage dans leur reconstruction aux enfants qui ont su résister.

  7. Allison Fluke – Ekren est une Djihadiste criminelle qui abusait de ses enfants sexuellement , qui forçait sa fille à se marier avec un Djihadiste, elle enseigne les attentats suicides et les coupage de tête à de jeunes enfants, elle faisait du chantage à son ex mari au sujet des enfants prouve que l’islam politique et conquérant rend cinglé, fanatique, meurtrier afin d’imposer une religion diabolique, satanique qui a pour but de conquérir le monde et d’imposer la charia. Les Affreux Américains sont convertis à l’islam par le biais des Black Muslim fonder par Malcolm X et diriger par Louis Farrakhan sont partis faire le djihad, les blancs, les Asiatiques et les Latino Américains ce qui est une possibilité sont partis dans ce délire Djihadiste ce que prouve que les Etats Unis est un pays de Djihadistes quelques soit la couleur de peau Idem en Europe avec des Européens qui se sont convertis à l’islam radical et qui ont fait le djihad. Bienvenue à Djihad Land !

  8. « Larry Miller (…) : « Comment quelqu’un comme Allison, une fille tout à fait américaine, devient une personne qui veut fuir et tuer ? ». Parce-que le germe du mal était déjà en elle, germe qui s’est épanoui en une fleur toxique dès la première occasion présentée dans la conversion d’une religion prêchant la haine et la destruction d’autrui, terreau propice à sa véritable nature et lui donnant une légitimité à ses actes cruels et pervers. Contrairement à JJ.Rousseau, je ne crois pas que tous les hommes naissent bons naturellement. Cette psychopathe doublée d’une sociopathe en est la preuve vivante. Dans un autre registre, on a un exemple à l’Élysée.

      • @JP Saint-Marc Ou bien les psychopathes sont attirés par l’islam qui leur correspond en tous points , dans lequel ils se retrouvent et vont s’accomplir :effet-miroir. L’islam va les révéler.

  9. L’islam rend complètement con. C’est un véritable cancer qui fabrique des dégénérés et des criminels. Mééééé c’est cette saloperie que nos dirigeants font venir par millions sur notre sol. Nos dirigeants sont des criminels, le clown en tête.

Les commentaires sont fermés.