Manifestation syndicale à Paris : on a ordonné aux flics de reculer devant les Antifas !

Ce 18 octobre, pendant la manifestation des syndicats, encadrée comme il se doit par la horde antifa composée d’un certain nombre de petits bourgeois en mal de sensations prolétariennes, une connaissance gilet jaune diffusait l’Hymne à l’Amour d’Edith Piaf. Et, tandis que ladite horde défonçait tout ce qu’elle trouvait sur son passage, entendre, à quelques mètres du cimetière de Montparnasse – où elle n’est pas enterrée : elle crèche pour l’éternité au Père-Lachaise –, Piaf chanter représentait un contraste à la fois brutal et édifiant entre la France de la « Môme » et la nôtre.

Ainsi, comme c’était aussi prévisible qu’un orage à l’arrivée de nuages noirs en été, les Antifas ont fait la loi et pas les flics ! Même la Brav – brigade de répression de l’action violente –, qui a d’habitude la main lourde, n’a presque pas moufté Faudrait pas abîmer un gosse de riche révolté contre l’augmentation des IPhone tout de même ! Rassurons-nous, ils ont proposé hier de manger les riches, ce qui signifie en toute logique qu’ils finiront par s’entre-dévorer !

Les force de l’ordre avaient encore… des ordres (tout au long de ma vidéo on les voit reculer). Et ça je peux l’affirmer puisque c’est l’un d’eux qui me l’a dit lorsque je lui ai raconté que je venais de grogner sur ses collègues gendarmes afin qu’ils empêchent les parasites ultra-gauchistes de canarder le bâtiment Laennec de l’hôpital Necker – Enfants malades, où ils s’étaient déjà distingués le 14 juin 2016 ! Des ordres, donc, pour protéger a minima un édifice où se trouvent des bébés prématurés, si j’osais je dirais que voilà une nouvelle preuve de l’eugénisme macroniste, qui ne rêve que de bien-portants et riches de surcroît !

Quant à ceux qui parlaient hier de « génération sacrifiée », la vraie génération sacrifiée était à Craonne en 1917, petits merdeux indécents !

Petite mention spéciale pour le manifestant qui a osé une pancarte en soutien aux jeunes Iraniens – particulièrement les femmes de ce pays – qui se révoltent contre la tyrannie islamique ; à tel point que je me suis demandé si un fanatique d’ultra-gauche n’allait pas lui cogner dessus en le traitant de raciste ! Faut avouer que ces anarchistes sont devenus une belle brochette d’intégristes bipolaire qui prône par exemple le féminisme et en même temps le voile islamique. Ah, au fait, il semblerait, d’après les « génies » d’ultra-gauche, que l’état de l’Hôpital public soit la faute du patriarcat, si, si j’vous jure !

Ce qui m’a aussi beaucoup amusé, dans cette manifestation, ce sont les protestations des syndicalistes, dont une a traité un Antifa de (je cite) « petit con ». C’est bien, ma bonne dame mais, en votre qualité d’exemplaire gauchiste, il ne fallait peut-être pas participer à la curée éducative de ces bambins en interdisant au hasard la fessée, les notes discriminatoires à l’école, le respect de la patrie, le roman national, etc. Toutes choses que vos syndicats prohibaient allègrement dans une grande et belle orgie progressiste ! Désormais, la grenade permissive vous pète au visage et vous ne pouvez plus manifester tranquille avec vos petits camarades de lutte. Des luttes de plus en plus égocentriques, comme le prouve la CGT en continuant de bloquer les raffineries et empêchant les travailleurs les plus précaires de bosser. Parce que ni Macron ni Bernard Arnault ne manqueront de carburant, eux ! Seuls les gueux galèrent…

Sinon, comme j’aime les anecdotes, celle d’un petit garçon trisomique effrayé, parce que les Antifas ne daignaient pas arrêter leurs conneries violentes pendant que le gamin cherchait son chemin, c’était pas mal sur le plan moral, hein les ultra-gauchistes ?! Heureusement que nous étions une poignée à le diriger vers un cordon de police qui l’a récupéré afin qu’il rentre chez lui. Mais il est vrai que la révolution ne saurait s’encombrer de ces considérations-là ! Quand je pense que des Gilets jaunes se laissent berner par ces ordures antifas, secondées par une poignée de diversitaires, comme eux pro-Palestiniens et donc antisémites décomplexés…

Vraiment, je l’adore le Macron, qui traque les Natios comme jadis on traquait le loup, mais laisse s’épancher la haine féroce de sa milice antifa. Sauf que : fais attention, Manu, parce qu’il se pourrait que, quelque jour prochain, on signe la fin de la récré, nous autres les « fachos » très fâchés. En d’autres termes, tu commences sérieusement à nous courir, mon garçon, avec ton goût pour le démantèlement de la France !

Quelle misère que policiers et gendarmes ne se révoltent pas, sommés de reculer devant des petites bandes de crevettes pourries gâtées et qu’un seul d’entre eux pourrait plier en deux. L’occasion pour moi de rappeler aux uniformes qu’en servant Macron ils ne servent ni la France ni la République. Ils n’en ont pas marre de ces humiliations répétées ? Au lieu de charger les citoyens qui aiment leur pays, chargez la vermine qui le hait, les gars !

Moralité : « En France, il n’y a que les bourgeois pour faire la Révolution ! » (JeanVautrin)

Charles Demassieux

(Ps: Toutes mes pensées vont à la famille de la petite Lola. Dieu ait son âme…)

 

(Photos & vidéo : Charles Demassieux pour Riposte laïque)

https://ripostelaique.com/manifestation-syndicale-a-paris-on-a-ordonne-aux-flics-de-reculer-devant-les-antifas.html

 862 total views,  2 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Quand la gauche manifeste, le pouvoir acquiesce.
    Les GJ ont été dès le départ qualifiés d’extrême droite, donc à fond pour les démolir, on défonce les sales fachos.
    D’où la démonstration que les antifas sont les supplétifs du pouvoir macronien.

  2. Je n’ai vu que des petits et des gros cons, tous avec des revendications contradictoires, opposées, disparates. Des petits merdeux, aussi cons que leurs parents. La connerie est héréditaire. Beaucoup de collabos, aussi.

Les commentaires sont fermés.