Très bientôt abrogation du pass sanitaire et de l’obligation vaccinale en Italie ?

C’est le porte-parole de Georgia Meloni qui l’annonce… il doit bien y avoir un fond de vrai là-dedans. Ce serait une excellente nouvelle pour toute l’Europe que de voir les covido-sceptiques rejoints par un des pays les plus liberticides et acharnés pendant la crise covid. Der Leyen et son copain Bourla en avaleraient leurs dentiers !

Mais ne crions pas trop vite victoire, j’ai sans cesse en tête l’endettement faramineux de l’Italie et donc je pense au pouvoir/chantage que la BCE et, partant, l’UE et tous les mondialistes peuvent exercer sur Giorgia et ses alliés qui ont, en sus, le défaut de préférer Poutine à Biden… C’est d’ailleurs le sens des protestations violentes qui commencent, venues des vaccineurs fous comme l’infectiologue, Andrea Crisanti (voir l’article ci-dessous) qui, l’imbécile, avoue clairement que le pass sanitaire n’a jamais eu d’autre rôle que d’obliger les gens à se faire vacciner et qui ose, à l’heure où dans le monde entier on reconnaît et l’inutilité et la nocivité du vaxxin. Il ose affirmer sans rougir qu’affirmer comme le fait le porte-parole de Giorgia Meloni que vacciner les enfants n’a aucun sens ne reposerait sur aucun critère scientifique ! Gageons que les covidistes fous et autres mondialistes vont faire feu des quatre fers pour discréditer la position du gouvernement.

En attendant, prenons les projets/intentions du nouveau gouvernement italien comme une éclaircie après l’orage et un présage de retournements possibles de situation.

 

A peine arrivée au pouvoir en Italie après une éclatante victoire qui a eu un retentissement mondial, l’union des droites, dirigé par Giorgia Meloni, menace de se débarrasser de l’obligation vaccinale et du Pass Sanitaire, deux mesures phares mises en place par le gouvernement précédent 

A peine arrivée au pouvoir, l’union des droites italienne s’apprête à déclarer la guerre aux mesures sanitaires mises en place par le gouvernement précédent. C’est en tout cas l’information que Lecourrier-du-soir.com a obtenue du média Politico qui l’a révélée ce 30 septembre.

En effet, d’après cette source, s’opposant à la plupart des mesures sanitaires mises en place par Mario Draghi, l’union des droites s’apprête à les abroger. Ainsi, dans une interview accordée au média La Repubblica et publiée ce 30 septembre, Marcello Gemmato, porte-parole de Fratelli Italia sur des sujets relatifs à la santé, a été très clair.

“C’est normal de faire des recommendations, mais il ne devrait plus y avoir d’obligation vaccinale”, a-t-il déclaré. Et d’ajouter : “le Passeport Sanitaire n’était pas une mesure sanitaire et n’était pas basée sur des principes scientifiques”. Pour lui, ce Pass ne faisait que miroiter une fausse illusion de sécurité.

Dans l’interview entièrement lue par Lecourrier-du-soir.com, Marcello Gemmato s’est aussi prononcé sur le vaccin. A la question de savoir ce qu’il pense des vaccins, il répond : “les données disent que la mortalité affecte les personnes âgées de plus 65 ans. (…) Vacciner les enfants de 6 ans n’a aucun sens”. Gemmato annonce aussi la possibilité de mettre fin à l’obligation vaccinale des soignants.

Les propos de Gemmato sont loin de faire l’unanimité en Italie. Car, jointe par Politico, l’infectiologue, Andrea Crisanti, parle de démagogie. “Ces commentaires relèvent de la démagogie et ne reposent sur aucun fondement scientifique. Le Pass Sanitaire a été introduit pour encourager les gens à se faire vacciner. Si vous avez une mesure qui n’incite pas les gens à se faire vacciner, alors, bien sûr qu’elle devient inutile”, réagit-elle.

https://lecourrier-du-soir.com/coup-de-theatre-en-italie-a-peine-installee-au-pouvoir-la-droite-menace-de-faire-sauter-lobligation-vaccinale-et-le-pass-sanitaire/

 846 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Pour l’instant, la seule action de Georgia Meloni dont j’ai eu connaissance, c’est sa retentissante déclaration pro-ukraine…

    ils ont eu Tsipras en Grèce, nous avons Marine en france, va-t-on devoir dire qu’ils ont la Meloni en Italie ?…

  2. Les US veulent être le gendarme du monde, la France veut être celui de l’Europe :

    « Une menace inacceptable d’ingérence » : Giorgia Meloni fustige les déclarations de la secrétaire d’État Laurence Boone, qui déclarait que Paris serait “très vigilant” sur le respect de l’État de Droit en Italie.

    https://www.fdesouche.com/2022/10/07/une-menace-inacceptable-dingerence-giorgia-meloni-fustige-les-declarations-de-la-secretaire-detat-laurence-boone-qui-declarait-que-paris-serait-tres-vigilant-sur-le-respect-de/

  3. Je continue de penser que le vaccin covid est une mauvaise chose, tous les gens que je connais qui se sont fait vaccinés ont attrapé le covid alors que tous les non vaccinés n’ont jamais eu de problèmes, cela veut donc dire qu’il existe un manque d’efficacité de ce vaccin et qu’il est probablement responsable d’une partie de l’épidémie ?

      • Oui en effet il y a les effets secondaires qui peuvent s’étaler sur 10 ans, transcriptase inverse, prions, et toutes sortes de pathologies directement liées aux mutations génétiques ou pas.

  4. La liberté avant tout. L’ausweis vaccinal est ridicule, les vaccinés sont bien plus contagieux que les non-vaccinés. Ce sont eux qui devraient être dans l’obligation de porter un signe distinctif afin de les éviter. Quant au vaccin, chacun est libre de se suicider, ou pas… Avec ce pourri de Macron, ce n’est pas pour demain, ni pour après-demain.

Les commentaires sont fermés.