« 80 % des immigrants ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n’adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise »

« 80 % des immigrants ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n’adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise » : après ses propos, le ministre de l’immigration du Québec Jean Boulet rétropédale

« Peiné », le ministre de l’Immigration et député sortant de Trois-Rivières, Jean Boulet, assure qu’il « regrette profondément » les propos qu’il a tenus la semaine dernière selon lesquels « 80 % des immigrants s’en vont à Montréal, ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n’adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise ». Jean Boulet maintient que ses propos qui font controverse depuis mercredi ne reflètent ni sa « pensée » ni son « action » comme ministre de l’Immigration.

«Ce que je voulais essentiellement dire, c’est qu’il fallait s’améliorer en matière de régionalisation et d’accueil des personnes immigrantes», a-t-il expliqué en entrevue au 98,5 Montréal jeudi, soulignant une fois de plus que l’extrait joué en boucle depuis 24 heures dans les médias ne reflétait ni sa pensée ni son action.

M. Boulet insiste pour dire que le taux de chômage des immigrants arrivés dans les cinq dernières années est plus bas que la moyenne, et il est vrai que près de 80 % des immigrants québécois s’installent sur l’île de Montréal ou dans sa banlieue immédiate.

Il reconnaît toutefois que, pris dans son ensemble, ses propos sur les immigrants – tenus l’instant de quelques secondes dans la chaleur d’un débat qui a duré une heure trente – étaient complètement faux et qu’ils auraient mérité d’être plus nuancés. « Ce que j’aurais dû mentionner, c’est qu’il y en a “un certain nombre” qui ne parlent pas français, “un certain nombre” qui ne travaillent pas, et “un certain nombre” qui peuvent ne pas adhérer aux valeurs québécoises. »

Le ministre certifie qu’il n’a jamais eu l’intention d’essayer, à quelques jours du vote, de séduire une partie de l’électorat qui n’aime pas l’immigration en soutenant de telles assertions, qui ont provoqué de vives réactions, mercredi, y compris dans la circonscription où il se représente. […]

«M. Boulet s’est disqualifié, il ne peut plus être sur les bulletins de vote», a répété M. Duhaime, chef du Parti conservateur du Québecplus tard dans la journée, lors d’un point de presse organisé à Saint-Marc-des-Carrières, dans Portneuf. Il pourrait dire qu’il n’est plus candidat et inviter les gens à ne plus voter pour lui, a-t-il illustré. […]

https://www.europe-israel.org/2022/09/80-des-immigrants-ne-travaillent-pas-ne-parlent-pas-francais-ou-nadherent-pas-aux-valeurs-de-la-societe-quebecoise-apres-ses-propos-le-ministre-de-limmigration-du/

 814 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. il est marrant ce type
    il a eu un éclair de lucidité mais il se renie tout de suite
    il passe de 80 % à un certain nombre autrement dit un petit nombre
    apparemment il a eu peur d en prendre plein la tronche
    trop marrant

  2. Quand la Vérité est trop forte et qu’on ne peut la retenir !!

    Mais, vite, tout de suite après, on veut rentrer dans le rang et reprendre les mantras des immigrationnistes.

  3. On voit bien que la vérité transparaît à travers les discours, même de ceux qui sont pro immigration islamo Africaine, il est de plus en plus difficile de maquiller une évidence sur les migrants, ces gens dans leur très grande majorité sont un poids pour les sociétés occidentales car ils sont incapables de s’intégrer et de s’assimiler, le niveau est trop bas et leur culture est trop incompatible.

  4. En Matthieu Ch.5, v.37: « Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu’on y ajoute vient du malin ».

  5. Pauvre et pauvre BOULET , TU en ais un VRAI de VRAI et en plus tu es un lache de te dédire , il y a presque 60 ans quand ton pays m’a accueilli pour une expérience sociale d’immigration , avant un an de présence sur le sol Quebecois tu avais intérêt a avoir trouvé un emploi stable malgré quelques aides d’attente dérisoires .A l’époque on ne te donnais pas le choix ou tu faisais ton service militaire sur place et tu devenais canadien ou on te donnait une date de retour dans ton pays par DORVAL , sinon une rouste et prison si tu ramenais ta fraise et embarqué de force direction d’où tu venais et surtout rien a dire .Heureusement en tant que français tu pouvais tomber sur des quebecois comprehensibles et certains même en souvenir de la douce France se comportaient comme des SAINTS , merci pépé CHENIER en souvenir de ta bonne âme ..repose en paix au MONT ROYAL..

    • Madame Tasin merci a vous de me donner la parole , je tiens a préciser au plus que vers 1968 , Pépé Georges Chénier qui avait déjà presque 72 ans ou 75 ans ‘m’avait sauvé la vie en terre étrangère , merci a lui , je pense que depuis il est au paradis .
      La DEVISE DU QUEBEC :  » JE ME SOUVIENS  » merci a eux …

  6. Allez ! Encore un qui dénonce le réel et puis on repart en arrière. Vive le politiquement correct. Assumez et protégez votre peuple, bon sang.

Les commentaires sont fermés.