Mort de peur à l’idée de nouvelles législatives, Macron essaie de terroriser les LR… !

Tu as dit « dissolution » ? Chiche, Macron !

La toile bruisse, le Palais Bourbon se réveille avec la gueule de bois. Il l’a dit, il pourrait le faire ! Qui qui gagne ? Qui qui perd ?

Allez savoir :  sur fond de restrictions, interdictions, pénuries, crise économique, danses devant le buffet vide et spectre de guerre (je n’oublie pas les restrictions de liberté davosiennes mais les Français ne savent pas encore…) pas sûr que les Français voteraient encore pour des députés macronistes !

Macron joue au con. Il ne peut pas ne pas savoir que le premier perdant, en cas de nouvelles législatives, ce sera lui. Alors il joue à « loup y-es-tu« , assuré de ne jamais sortir du bois. Pas complètement fou le Ceaucescu de l’Elysée…  Il est évident que la cible de sa petite phrase, c’est les LR sur qui il compte pour faire passer sa réforme des retraites à laquelle les dits LR sont favorables depuis longtemps.

Alors pourquoi ce chantage ? C’est que, malgré cela, quelques LR semblent prendre des chemins de traverse et se préparer à s’abstenir, voire à voter contre la réforme des retraites… Et comme ils ne sont plus que 62, Macron, en père fouettard, espère leur faire assez peur de ne pas être réélus, tout bonnement, pour les empêcher de voter contre sa réforme…

Certes, les Insoumis (et la gauche dans son ensemble) frétillent, persuadés que, en cas de dissolution,  le serrage de ceinture écolo-dingo-guerri-européiste leur serait favorable. Ce qui ne serait pas impossible puisqu’ils occupent le terrain des hausses de salaire mais aussi celui médiatique avec leurs conneries sur discrimination, féminisme etc.

Sauf qu’en même temps, l’insécurité progresse, l’immigration aussi et l’affaire du Maire socialiste de Saint-Lys refusant les migrants pourrait faire des petits.. et apporter de l’eau aux moulins de Marine et/ou Eric.

Il est donc évident que Macron n’a aucun intérêt à dissoudre l’Assemblée, c’est infiniment risqué, alors que sur certains sujets comme les retraites il a une chance de l’emporter avec l’aide des LR  et de ses « amis » Bayrou, Philippe etc. Il doit rêver toutes les nuits du jour où il pourra enfin faire voter « la réforme phare du quinquennat ».

Tout cela n’est que manipulation et poudre aux yeux, bien évidemment. L’imposteur, grand Manipulateur devant l’Eternel qui voudrait être le second « Grand Timonier » en est réduit aux chantages minables, aux gesticulations pour faire croire au loup-garou aux députés, qu’ils soient respectables ou complètement allumés (suivez mon regard)

D’autres, pas fute-fute, comme Chirac, ont voulu jouer au con… et se sont pris une sacrée mandale. Et comme n’est pas De Gaulle qui veut

https://www.francetvinfo.fr/elections/legislatives/legislatives-la-dissolution-une-arme-a-double-tranchant-pour-emmanuel-macron_5212177.html

Certes, certains LR ont déjà voté avec RN et Nupes contre le pass sanitaire aux frontières, mais combien sont capables de faire bande à part comme le député Pierre-Henri Dumont, vexé à juste titre de la « très haute idée » qu’a Macron des députés LR, mais combien de Dumont parmi les 62 LR ?

Dans ce contexte, le député LR du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont, qui n’a pas caché son intention de voter la censure, d’où qu’elle vienne, en cas « d’amendement retraite » cet automne, se sent visé par les mots du président de la République. Lui, et ses collègues. « C’est clairement adressé aux députés de droite », dit-il au HuffPost ce jeudi matin, « heureux de voir que 62 élus de droite sont l’objet d’une réunion à l’Élysée. » Au-delà de cette réaction ironique, le député de 34 ans critique une sortie « méprisante » à plusieurs titres.

« C’est nous prendre pour des idiots que de rappeler une évidence, on est parfaitement au courant qu’en cas de 49.3, il y a un fort risque de dissolution », grince-t-il, avant d’ajouter : « Et ça veut dire quoi ? Il estime que nous ne sommes pas capables de le faire parce qu’on est plus attaché à nos postes qu’à l’intérêt général ? En gros, il nous dit : ’n’oubliez pas que si vous votez la censure, vous pouvez perdre votre travail’. »

https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/emmanuel-macron-agite-la-dissolution-mais-qui-est-vise_208353.html

En attendant, Macron une fois de plus a délibérément montré son mépris pour le peuple et un certain nombre de ses représentants en parlant de chienlit…

La chienlit c’est étymologiquement les gens qui chient au lit.  Bref, des pas éduqués, pas finis, fouteurs de merde… Des gens répugnants qui ne savent pas se tenir. Bref, le GRAND DESORDRE ! Qui ne peut aller, selon lui, qu’avec la gauche et/ou « l’extrême-droite » au pouvoir.

On se souvient de De Gaulle, en 1968 : «La réforme, oui ! La chienlit, non.»  Macron ne peut pas ne pas le savoir. Là encore, en sus d’emmerder les Français qui ne veulent pas de lui, il envoie un message subliminal aux LR. Si vous ne me suivez pas, ce sera mai 68  à nouveau, ce sera à nouveau la chienlit, traduisez « la gauche »…

Manipulation, tout n’est que manipulation, mais on a payé pour savoir qu’à ce petit jeu, Macron-Ceaucescu est très fort.

 950 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Les flics terrés dans leurs commisariats bunkérisés,interdits de séjour dans les zônes de non droits sont pareils au guignol du luxembourg.
    Seule l’armée peut intervenir efficacement,mais pas pour déplacer toute l’ordure du monde de bastille à République.
    {ils campent en plein coeur de Paris maintenant!!}Ni pour les trimballer de Calais ville ou Callac dans nos campagnes.DEHORS!!!par bâteaux ou avions et par centaines de milliers.

  2. Ah oui, terroriser les LR, ça serait bien dans son style. C’est un homme brutal et fourbe. Tout est calculé chez lui. tout est combine, manigance, complot, chez le poudré.

  3. Le chantage, maintenant. Il aura tout essayé. S’il dissout l’Assemblée et qu’il perd sa majorité relative, cohabitation avec qui? Les autres partis ne s’entendent pas au point de créer un gouvernement d’union nationale. Une période d’incertitudes et de chaos s’ouvrira alors. Macron est comme un gamin, le jouet France ne lui plaisant plus, il le casse ! Le pire président que nous ayons eu jusqu’à ce jour!

  4. Eh ho l’armée, elle bouge quand. Il faut foutre tous ces généraux en maisons de retraite. Ensuite il faut sortir de l’élisée se clown capricieux complètement fou furieux bon pour la camisole. Je sais ça s’appelle un coup d’état, mais c’est le seul moyen pour retrouver la paix.

    • Ce sont les Gamelin de 1940, aucune gnaque, la pantoufle d’abord. Au moment des gilets jaunes, les généraux s’étaient vus offerts une prime de 50 000€, sans doute pour regarder ailleurs. Peut-être un colonel, un capitaine qui aime la France, sait-on jamais ? Et le peuple n’a pas les armes, il s’est fait tirer comme un lapin lors de la dernière crise.

  5. Si Macron dissout l’Assemblée, sa garde rapprochée insultera pendant la campagne, à nouveau près de 40% des français en les traitant de nazis, et surtout d’anti-républicain… alors que Macron l’Héritier de Hollande et de Mitterrand le président ayant prêté allégeance à Pétain en 1943, alors que Macron et sa bande est réélu président grâce à Méluche et les musuls qui par idéologie n’ont absolument rien de républicain dans la manière de vivre du 7ème siècle, aussi parce que MAcron pense qu’une femme voilée est féministe, alors qu’elle met cette tenue pour ne pas prendre claques et de coups de son mari…. Si le pays va mal, c’est que Macron et les siens ne sont pas du tout ce qu’il sont, en insultant les autres

    • Ils sont déjà avec un pied dans la tombe. Plus rien à espérer de cette bande de traitres et de poules mouillées.

  6. Peut-être que les coupures de courant annoncées désormais vont faire bouger le peuple français, qu’il aille dans la rue pour faire cesser tout ceci. Enfin, il faudrait plutôt aller à l’Elysée, y déloger le tandem infernal qui y squatte.

  7. Le RN a réussi à avoir 89/90 sièges suite à des circonstances particulières…
    Pas certains qu’il les retrouve suite à une dissolution, par contre les LR malgré leur panade ont des chances de se refaire…
    Ne pas oublier que le front ANTIrépublicain fonctionne toujours, on a pu l’observer entre les deux tours !
    Si dissolution, quel est le sujet qui sera primordial, les retraites ? l’immigration et la violence ? la guerre en Ukraine ?

    • Le RN a obtenu 89 sièges, car il a dépassé la barre des 17% au 1er tour. C’est mécanique : il aurait pu en avoir un peu moins ou un peu plus… En cas de dissolution, il pourrait bien franchir la barre des 20%. Cela lui assurerait alors une centaine de députés minimum, voire jusqu’à 150 !

      LR n’ayant que 62 sortants, peut craindre au contraire d’en perdre une moitié… C’est donc eux surtout qui seraient impactés par une dissolution ! Micronescul le sait bien et c’est pourquoi son défi risque de marcher !!!

Les commentaires sont fermés.