Funérailles de la reine Elizabeth – un cercueil qui ressemble à un coffre-fort

Depouille de la reine Elizabeth

Le petit peuple, ici ou ailleurs, retiendra, avec tristesse, qu’Elizabeth a régné pendant 70 ans. Ses enfants et petits-enfants retiendront, avec joie, qu’elle a amassé un gros magot. Qui leur reviendra.

La fortune personnelle d’Elizabeth serait estimée à environ 630 millions d’euros.

Mais, comme pour tous les riches de ce monde, passés, présents et futurs, la reine ne révèle pas sa fortune réelle qui doit facilement faire dix fois plus que ce qu’elle ne déclare.

Plus on est riche, plus on triche avec le fisc.

Et tricher avec le fisc, c’est voler son pays, voler son peuple. C’est criminel.

Pénétrer dans l’empire financier d’Elizabeth et en sortir (vivant) relève de l’exploit. C’est le labyrinthe de Dédale. A chaque coin, un monstre qui guette. Châteaux, immobilier, joyaux, collections d’art, chevaux… (la reine détenait une écurie de plus d’une centaine de pur-sang).

Sans oublier les fameux paradis des riches, dont la reine serait un membre loyal et fidèle. Pourquoi s’en priver puisque certains d’entre ces paradis sont situés sur ses territoires, aux Îles Caïmans et aux Bermudes.

Elle bénéficiait, comme tous les monarques du monde, d’une allocation royale de chômage, généralement appelée « Liste civile » et qui est incluse dans le budget de l’État (Au Maroc, autre monarchie héritée du Moyen-âge, c’est le budget de l’État qui fait partie de la « liste civile »).

Au Royaume-Uni, cette liste civile porte plusieurs noms, mais qui se jettent tous, comme des rivières, dans l’océan des comptes bancaires de la reine.

Décédée le 8 septembre dernier, la reine ne pouvait pas s’en aller sans visiter toutes ses possessions (châteaux, résidences, palaces, écuries…). Une dernière revue du butin de son règne.

Il fallait exposer devant le bétail humain sur lequel elle a régné, et qui aujourd’hui la pleure, toutes ces richesses accumulées de droit divin.

Quand on regarde le cercueil de la reine, promené à travers la Grande-Bretagne, on voit surtout un coffre-fort. Qui va se déverser dans le compte bancaire de Charles III.

C’est certainement indécent de parler de cette richesse cumulée sur le dos des sujets britanniques. Surtout quand on sait qu’un million d’entre eux ont déclaré, en 2022, avoir passé des journées sans manger et qu’un foyer sur cinq doit choisir entre manger ou se chauffer.

(Statistiques fournies par « The Food Fondation » https://foodfoundation.org.uk/ )

Voir surtout ici en français.

Mais, au Buckingham Palace, on ne sait certainement pas ce que veut dire ne pas se nourrir.

On justifie la présence et le maintien de la monarchie britannique par le fait que c’est un garant de l’unité du royaume.

La reine l’est peut-être, mais elle est chèrement payée pour.

L’unité d’un pays ne repose pas toujours sur un roi ou une reine.

La Belgique est aussi une monarchie, mais ce qui cimente l’unité de ce pays est un petit bonhomme en bronze d’à peine 50 cm de hauteur, tout nu, posé au-dessus d’une fontaine dans une petite rue de Bruxelles et qui pisse effrontément aux yeux des passants.

Il s’appelle Manneken Pis (ou « Le Petit homme qui pisse »).

Le Manneken Pis est cher à tous les Belges, mais ce qui fait vraiment leur unité, ce sont les frites, véritable symbole du pays.

Manneken Pis
Statue de Manneken Pis à Bruxelles

Les différentes composantes du peuple belge, les Wallons et les Flamands essentiellement, se haïssent et s’insultent tout le temps, mais quand ils se retrouvent autour d’un cornet de frites et d’une bière bien « belche », ils se donnent des bisous. Les sociologues, les psychologues, les politologues et tous les experts es-logues n’arrivent pas à expliquer ce phénomène.

Rappelez-vous la « Révolution des frites ». Oh, non, ce n’est pas un fake. La « Révolution des frites » a bien eu lieu à Bruxelles. C’était en février 2011. La Belgique s’était retrouvée, pendant très longtemps, sans gouvernement suite à des élections qui ne permettaient aucune coalition gouvernementale.

La Belgique était alors à près de 250 jours sans gouvernement quand les Belges, courageux et patriotes, ont décidé de descendre dans la rue pour manger des frites. Un acte censé conjurer le sort qui pesait sur leur pays et lui faire retrouver un gouvernement.

Et ça a marché. La Belgique a retrouvé un gouvernement. Huit mois plus tard…

La revolution des frites en Belgique

Une frite peut donc bien faire l’unité d’un pays. Et, contrairement à la reine Elizabeth, ça ne coûte pas cher. Une portion coûte en moyenne 2 euros. Et, le saviez-vous ? les frites ça se mange. Ça donne de l’énergie, ça se partage avec les amis, ça se consomme en famille, au cinéma, dans un parc… Ce n’est pas le cas de la reine. Quelqu’un a-t-il déjà essayé de consommer la reine dans un parc ou de la partager avec des amis ?

Comment peut-on dire qu’Elizabeth est le garant de l’union des pays de la couronne britannique alors qu’elle ne s’est jamais affichée avec les Aborigènes d’Australie ou avec les Zoulous d’Afrique du Sud qu’en tant que colonisatrice ?

Le symbole de l’union d’un pays, ou d’un ensemble de pays, d’un peuple ou d’une communauté de peuples, ou même d’une catégorie de population, n’est pas obligatoirement une personne ou une frite.

Les symboles des Democrates et des Republicains americains

Il peut être autre chose. Un animal, par exemple. Comme c’est le cas de l’âne chez les Démocrates américains ou de l’éléphant chez leurs rivaux Républicains.

Je trouve les deux animaux plus sympathiques que la reine.

Messin’Issa

 

 722 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


22 Commentaires

  1. Je trouve vos commentaires sur la Belgique très « cliché » en parlant des frites pour expliquer que ce morceau de pomme de terre unissait les belges.
    Quelle méconnaissance de ce peuple !
    Vous, les français, vous ne changez pas depuis des décennies avec vos blagues lourdes sur les belges, les frites et la bière. Evoluez un peu, remettez-vous en question. C’est de l’immobilisme intellectuel et cérébral. Vos institutions reflètent cet état. Vous avez tué votre roi pour le remplacer par quoi…. ??? Une structure sclérosée et sclérosante.
    Venez voir ce petit pays et découvrir l’hospitalité et l’humeur des belges.Des bons vivants, des gens souvent cultivés et qui ne se prennent pas trop au sérieux.

  2. Les gens sont devenus trop soumis et trop cons pour faire la queue pendant des Heures afin de voir 10 secondes un cercueil qui, enfin, à arrêter de se promener en voiture et avion !
    L’humain, en général, est d’une atonie mentale et d’une crétinerie qui me fascinera toujours.

  3. Les Merdias français ne parlant que de cette pauvre Reine Anglaise chaque jour et disant que c’est historique, je leur propose de VIRER notre Raie-Publique Bananière afin de remettre un ROI sur le trône de France et d’aseptiser ce si joli pays d’Antan ! Comme cela, il pourrait en parler chaque jour en s’agenouillant.
    Un ROI ou un Empereur mais un homme fort qui dirige enfin ce pays en dégageant les bourgeois et autres milliardaires qui ont volé la vie des Français, les VRAIS.

  4. Ami Cachou, les Rosbeefs avaient une reine, mais ils sont les rois des cons. Pareil pour Chirac, les gens se sont empressés d’aller s’incliner devant son cercueil. Les mêmes qui le détestaient. Personnellement je n’irai jamais rendre un hommage à quelqu’un qui a entubé son peuple. On dirait que les peuples sont heureux de s’être fait entuber et qu’ils en redemandent. Grâce à ces cons, les dictateurs et les parasites ont de beaux jours devant eux.

  5. C’est un phénomène de société. Plus une personne est extrêmement riche et s’enrichie toujours plus, les plus pauvres qui s’appauvrissent toujours plus l’admirent. Il suffit d’y mettre un peu de poudre, ici ces apparats grotesques et ridicules d’il y a plusieurs siècle.
    Combien de milliards Macron, sa clique, Von der Leyen, et Pfizer ont-ils gagnés par ce poison qui ne fait que détruire les corps ?
    La poudre ici ? « Tous vaccinés, tous protégés ». Et les imbéciles lobotomisés français se sont précipité.
    La reconnaissance envers tous ceux qui les roulent dans la farine ? Il les réélisent.

  6. ce n’est pas pire que les « monarques républicains » qui vivent sur notre dos dans les palais royaux et en prime passent leur temps à dénigrer le pays, s’agenouiller devant ses ennemis, alors qu’ils sont sensés le protéger !

    • oui , et peut être ne trouverez- vous pas de rapport, moi si , mais j’ai vu une famille anglaise acheter un château français délabré certes, au prix d’une maison, car il est à l’abandon depuis 40 ans !! il faut un peu travailler et surtout ces personnes on essayé de trouver des entreprises françaises, en vain ! c’est sûr que cette initiative va faire des petits…des petits anglais !

  7. Ça ce voit de trop, on nous submerge h24 du décès de E 2 et encore toute la semaine prochaine très certainement, pendant ce temps le poudré s’excite à faire passer ses lois liberticides dans le dos des Français occupés à suivre le coffre-fort déguisé en cercueil !

    • oui , et à qui la faute ? aux médias je crois , une nouvelle en chasse une autre à grande vitesse et pendant ce temps là, les lois passent ..les assassinats aussi .
      L’assassin de Maxime Roussel 14 ans, dans le Doubs, a eu une autorisation de sortie de prison, condamné à 22 ans de réclusion en 2014 ! comptez !! Il a été retrouvé rapidement car il a agressé un chauffeur de taxi avec un cutter !! et ça c’est de notre faute !

  8. L’usurpatrice est décédée peut me chaud .Elle a laissée son pays être envahi par des hordes d’ allogènes totalement étranger à la culture anglaise , d’ailleurs comme chez nous par tous les présidents qui se sont succédés depuis ces 40 dernières années ! Nous allons en chier pour libérer notre Patrie comme tous les peuples européens de souche , nous allons tous en chier !

    • Bonjour,
      c’est bon pour notre rage qu’il y ait du taf pour dégager la vermine invasive et la vermine collabo bien française blanche, elle !