Callac : la riche famille Cohen a décidé que les Africains remplaceraient les Bretons

L’affaire de Callac a pris une dimension symbolique exceptionnelle. Exceptionnelle à plus d’un titre.

D’abord parce que jusqu’ici, la submersion migratoire s’était faite essentiellement dans les villes et pas encore de manière trop visible dans les campagnes. C’est-à-dire dans un contexte urbain largement individualisé, depuis longtemps déraciné et dépourvu de tout sentiment d’appartenance identitaire.

Parce que jusqu’ici, malgré sa dimension colossale, elle avait pu s’accompagner d’une certaine forme de mithridatisation. Petit peu par petit peu, de manière en quelque sorte diffuse puis de plus en plus massive, jusqu’à pouvoir devenir intégrale dans certains endroits, sans que rien ne se passe. La force du fait accompli.

Parce qu’aussi elle avait été conduite par la seule puissance publique, ce qui pouvait rendre les choses encore supportables aux yeux d’une population globalement légaliste et encore persuadée que l’État restait l’ami du peuple.

À Callac, pour la première fois, les choses se passent de manière complètement différente.

D’abord parce que, quoique ponctuelle, la dose est massive et brutale, puisqu’il s’agit de submerger d’un seul coup un village de vieux Blancs au fin fond de la campagne, dans une région profondément identitaire.

Ensuite parce que cette fois-ci, l’opération n’émane pas de la puissance publique, mais de l’initiative privée d’une famille richissime, urbaine, bourgeoise, appartenant à l’élite mondialisée.

Enfin et surtout, parce que si cette opération se concrétise, elle constituera un précédent qui ouvrira la submersion migratoire à l’initiative privée. Et que ce sera une transgression qui légitimera en réponse d’autres transgressions, celles-là ultra violentes. Personne ne peut en douter et personne ne disposera d’un totem d’immunité.

Oui, cette affaire de Callac cumule les transgressions et marque un précédent particulièrement symbolique, et donc à ce titre dangereux, sur un terrain où une grosse partie de l’opinion ne supportera plus rien.

Pour certains observateurs, il s’agit là d’un accaparement et d’une intrusion insupportables. Personne n’a la légitimité personnelle et privée d’une telle transgression de l’ordre républicain. Qui peut oser avoir l’arrogance de développer à titre privé sa propre politique de peuplement ? Quelle personne privée peut se permettre d’imposer un remplacement de population à titre purement idéologique, et comme une véritable provocation, médiatisée et largement affichée ?

Oui, le caractère privé de cette initiative est une transgression insupportable. Elle est un bafouement de la puissance régalienne de l’État et de son exclusivité en matière de politique intérieure. Il choque tous les républicains et tous les laïques.

Par ailleurs, l’initiative émane d’une famille juive. À ce titre elle est doublement symbolique et dangereuse pour la paix sociale.

Dans un pays travaillé depuis toujours par un antisémitisme atavique, certes depuis longtemps largement refoulé et donc insignifiant et pour le moment sans danger réel, il est certain que dans des circonstances de tensions extrêmes, un tel symbole peut susciter de brusques réveils. Qui peut les souhaiter ? Sans doute pas la puissance publique, ni d’ailleurs la communauté juive, encore moins les ligues anti-racistes, ni personne.

Tout le monde le sait, en France l’antisémitisme réellement opératif est d’importation essentiellement musulmane. L’antisémitisme vernaculaire s’il existe ne produit aucun effet. Faut-il le ressusciter dans ses pires manifestations ? Cet aspect ne peut pas être évacué, ni dénié ; au contraire, il doit être signalé aux yeux de tous.

Le pays est traversé par de tensions que plus personne ne contrôle. Qui a envie de jouer avec des allumettes au milieu de la Sainte-Barbe ? Qui souhaite un brutal embrasement sur ce terrain dans une période qui cumule tous les risques et exacerbe tous les affrontements, à un point inconnu depuis la fin de la dernière guerre ?

Le fait et surtout le risque devrait sérieusement alerter le ministre de l’intérieur, en charge de la paix civile et de l’ordre public.

Est-ce le moment de surajouter une telle provocation, insupportable pour certains de nos compatriotes ?

Tous les spécialistes le savent, la mouvance d’ultra-droite est très largement divisée, groupusculaire, incapable de s’organiser. Pour autant elle n’est probablement pas incapable de réactions inattendues et pourquoi pas très bien maîtrisées et préparées.

Riposte Laïque et moi-même ne sommes en aucun cas les porte-parole de l’ultra-droite, d’autant moins qu’elle n’a pas d’existence formelle. Pourtant un certain nombre d’échos, un mauvais bruit de fond, nous parviennent.

Cette affaire de Callac est insupportable et certains de nos compatriotes les plus déterminés et les plus experts pourraient être tentés de sortir du cadre légal. Pas sûr que les services en charge d’y veiller l’aient réellement bien saisi, non plus que la matérialité d’une possible sur-réaction.

Quand il n’y a plus rien à discuter, quand notre courant d’opinion qui représente pourtant 30 % de l’opinion n’est plus entendu, quand il n’est plus représenté ou que du moins, il est canalisé dans le vide par une représentation fantoche qui stérilise toutes les questions qu’il pose, quand il n’y a plus d’écoute, plus de médiation possible, ni de prise en compte, alors la radicalisation et l’action violente ne peuvent plus être exclues.

Le ministre de l’intérieur devrait s’en préoccuper de manière tout à fait urgente et faire immédiatement cesser cette provocation avant que les choses ne s’enveniment sérieusement.

Quant à la famille et à la matriarche à l’initiative de cette provocation, elles feraient bien de mesurer que leur toute puissance n’est pas illimitée.

Martin Moisan

https://ripostelaique.com/callac-la-tres-riche-famille-cohen-a-decide-que-les-africains-devaient-remplacer-les-bretons.html

 797 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. depuis que j’ai vu le cohen à la france inter et à la tv, je ne supporte plus ce nom

  2. Lorsque des ONG avec des fonds privés et quelques fonds publics se permettent de déterminer l’invasion de notre pays, l’initiative de la riche COHEN, n’en est que le prolongement, la suite logique.
    Cela fait au moins six ans que les bateaux négriers déchargent leur cargaison sur nos côtes, et que l’UE les soutient et les avantage.
    Mais qui sait ce qui motive cette femme juive ?
    Est-elle tourmentée par le souvenir des camps ??
    Veut-elle venger ses ancêtres en faisant payer le prix fort à des paysans qui ne sont en rien responsables des actes nazis?
    A-t-elle le sentiment d’une expiation ??

    • Du temps des bateaux négriers, bateaux, armateurs, assurances étaient majoritairement juifs .De même que les monopoles (le cacao, notamment), dans les plantations d’Amérique du Sud: Attali en parle dans un de ses ouvrages « Les Juifs, le monde et l’argent »), ce qui a fait hurler d’indignation ses coreligionnaires. Et pourtant, c’est lui qui a raison !

  3. « Le ministre de l’intérieur devrait s’en préoccuper de manière tout à fait urgente et faire immédiatement cesser cette provocation avant que les choses ne s’enveniment sérieusement. » écrivez-vous.
    Pourquoi s’en préoccuperait-il Monsieur puisque le remplacement de population fait parti des objectifs qui lui sont assignés ? Vous n’avez pas compris ce qui se passe et qui sont les gens qui ont pris le pouvoir ?

  4. Les gens de Callac ne savent-ils pas où habite cette péronnelle pour aller lui secouer les puces ?

  5. Un article remarquablement écrit qui fait mouche, tout en pertinence et en finesse!
    Je vais me l’enregistrer celui-là

    Merci!

    • Incapable de développer quoi que ce soit dans leurs pays ces migrants vivront comme des parasites vivant d allocations, passant leurs temps à picoler, à fumer de la marijuana, à baiser et à faire des gosses laissés à leur propre sort, à jouer à la play station bref… La Bretagne deviendra comme l’Afrique, comme les banlieues un pays misérable peuplé de gens primitifs. Quel beau programme.

  6. De quel droit cette femme décide d’imposer aux habitants de Callac ces migrants,? ces gens s’imaginent qu’ils peuvent tout avoir ,tout acheter,tout décider ,parce qu’ils ont du fric ,et ca va apporter quoi à ce village ?des gens qui viennent avec leurs coutumes ,leur facon de vivre ,leur religion. ,peut être des bagarres comme récemment à Bayonne ,des somaliens alcoolisés qui se battent au couteau pour une part de pizza ,des cambriolages ,viols etc que cette femme aille donc faire de l’humanitaire en afrique ,ou bien qu’elle s’occupe des francais dans le besoin,les sdf ,les personnes âgées etc .

    • Je ne pense pas que ce soit l’humanitairerie qui préoccupe cette personne. Même si ça fait chic et plein de tendresse humaine .Mais « qui veut faire l’ange fait la bête », ne l’oublions jamais.

  7. L’hydre a plusieurs têtes continuera ses exactions tant qu’il ne sera pas neutralisé. Voyez en Allemagne, le scandale Merkel avec ses arrivées massives de migrants et les réactions de la population n’influencent nullement Papa Scholtz qui en rajoute encore alors que nous assistons au ralentissement de la poduction et qu’il est demandé de ne plus acheter.

  8. J’aimerais quand-même voir s’il y une vraie réaction des villageois !
    Désolé, pour moi, il faut une étincelle…..pour que ça pète, et le plus tôt sera le mieux !

  9. et si on remplaçait la famille « COHEN » par 100 voire plus de familles nécessiteuses Dupond /Durant/Martin, et que nous la renvoyons en Israël, leur berceau ???????

Les commentaires sont fermés.