En Suède, 8 « réfugiés » sur 10 ont passé leurs vacances dans leur pays d’origine !

Et les voyages au pays, pas en char à voile !!!

Sur l’air de « Les moines de la St Bernardin ».

Ah la vie chérie, ah la vie chérie ah ah que les réfugiés ont !
L’est pas bonne la vie chérie ah ah des migrants en Suède* ?
* : à remplacer par France, Italie, Allemagne, etc…

La Suède ouvre les yeux… Enfin nous verrons sous peu à quel point ?
Les socio-démocrates tentent de noyer le poisson après avoir distillé des décennies durant le poison de l’extrême droite qui ne souscrivait pas au « Wellcome » bien pensant ! Voilà qu’ils seraient prêts à reprendre à leur compte la politique danoise socialdémocrate… On peut toujours le croire, mais l’imitation n’est en rien l’original… d’autant que les sociaux démocrates sont phagocytés par l’immigration !!!

Un sondage secoue la campagne électorale, sondage que rapporte une certaine presse (si ce n’est la presse) suédoise…

Huit réfugiés sur dix ont passé des vacances dans leur pays d’origine

8 septembre 2022

Huit immigrants réfugiés sur dix en Suède ont, à un moment donné, passé des vacances dans le pays qu’ils prétendaient devoir fuir. Ce que montre une sondage effectué par Novus.

Selon l’enquête, qui a été réalisée pour le compte du Bulletin, 85 % de toutes les personnes nées à l’étranger sont à un moment donné parties en vacances dans leur pays d’origine.

La proportion est la plus élevée parmi les immigrants de parents (les enfants pour les conforter dans leur culture ?). Un énorme 92% d’entre eux ont à un moment donné passé des vacances dans leur pays d’origine. Parmi les adoptés (naturalisés ?), seuls 41 % sont retournés dans le pays dans lequel ils sont nés.

Parmi les immigrants réfugiés, 79% ont à un moment donné visité le pays qu’ils ont fui. Novus souligne cependant que la situation dans le pays d’origine a peut-être changé pour de nombreux immigrants depuis qu’ils ont demandé l’asile*.
* donc pourraient y retourner

Or lu par ailleurs : « Seuls 2 % des immigrés envisagent de rentrer volontairement, tandis que 16 % répondent « peut-être ». Huit sur dix envisagent plutôt de rester en Suède pour toujours. »

L’enquête a été menée entre le 18 et le 24 août et porte sur 1 050 personnes nées à l’étranger.

 

 416 total views,  5 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. Ca me rappelle nos voisins de palier dont je tairais la nationalité afin de ne pas créer de polémique , ils nous décrivaient leur pays comme un enfer tenu par un dictateur sanguinaire , blindés en patrouille dans les rues , confiscation de biens et exécutions sommaires faisant partie du quotidien . Ce que je n’ai jamais compris c’est qu’ils partaient là bas toutes les années pendant 2 mois , la famille est toujours revenue au complet et personne n’a jamais touché aux trois maisons dont elle était propriétaire là bas …et cerise sur le gâteau pour la retraite ils sont partis y finir leur vie !

  2. Preuve qu’ils ne sont réfugiés de rien du tout.
    Ils ne risquent rien dans leur pays, mais ils ont entendu dire qu’en Occident tout est gratuit et à profusion pour eux, alors pourquoi se gêner ?
    Ils arrivent et se déclarent « EN DANGER DE MORT » dans leur pays.
    Aussitôt ils sont logés, on leur donne une carte bancaire, et des allocs, ils ont acquis le sésame du pognon gratis : le statut si convoité de REFUGIE.

  3. En France c’est pareil voire pire .ils vont tous au bled avec trois mois de traitement médicamenteux payés par la CMU c’est à dire nous …!!

  4. On le sait, mais comment convaincre les crétins qui s’obstinent à ne pas ouvrir les yeux ? Reste que la Serbie, la Hongrie et la Russie comme pays clairvoyants, non ?

  5. L’Europe, pour employer un anglicisme (c’est la mode ! surtout de la part des journalistes du service public), c’est : « open bar ».
    Pour un certain nombre d’adorateurs de la « RATP » : on vient, on profite, on se sert et on crache sur le pays d’accueil et on le provoque par des tenues « sac poubelle » et puis, surtout, on ne manque pas de se faire passer pour de pauvres victimes : bon plan ! « parlez-moi d’intégration je vous fous mon poing sur la gueule, sauf le respect que je vous dois… »

  6. Preuve qu’ils ne cherchent absolument pas l’assimilation mais juste les avantages de la vie Occidentale tout en cherchant et c’est ça le comble à nous islamiser.

  7. Merci Jean-Paul. J’avais mis ce sujet sous le coude, mais tu le traites exactement comme il convient. Attendons de voir en effet !

  8. Les immigrés sont en Suède pour avoir tout simplement la nationalité suédoise et foutre le camp Au pays. Ils s’en fiche d’appartenir à la nation suédoise puisqu’il ne veulent pas s’assimiler.

  9. Mais qu’ils y restent, surtout qu’ils ne reviennent jamais. C’est bien la preuve que leur pays n’est pas en guerre et qu’ils viennent un pour les allocs très généreuses et deux pour propager leur secte meurtrière de merde. DEHORS les parasites.

  10. Toujours a propos des Aborigènes australiens a peine sortis du Néolithique moyen lire cette description

    « Ne pratiquant ni l’agriculture ni l’élevage, ni la métallurgie, ni l’art du tissage, les Aborigènes australiens étaient ce qu’il est convenu d’appeler des chasseurs-cueilleurs, assurant leur subsistance grâce la chasse, à la cueillette des végétaux, à la collecte du miel, au ramassage de petits animaux et de crustacés, et à la pêche. »

  11. « Huit sur dix envisagent plutôt de rester en Suède pour toujours. »

    tout peut changer en moins de dix ans…..COMME EN ALLEMAGNE APRES LA REPUBLIQUE DE WEIMAR ….

  12. Le but de ces réfugiés n’est pas de fuir la guerre mais de l’importer dans les pays d’accueil.

  13. et ça leur permet surtout de crâner en jouant aux millionnaires face a leurs familles du trou a merde du bled

    a qui ils rapportent des saloperies made in China (habits Lacoste,cafetieres explosives Indesit made in Taiwan,montres Choppard a 16 euros, bijoux Dior en plomb doré bon poids,etc )

    au moins ça les fait rester chez eux parce que le plus grand malheur de l europe c est ce film funeste du « out of Africa » qui nous est infligé depuis 50 ans
    recevoir, et inviter des proto-humains en imaginant s en faire des « potos »alors qu ils en sont toujours au Néolithique comme ces indigènes australiens..ou le « Marre a bout » africain fait toujours Furher..voir les milliardaires POGBA et semblables

Les commentaires sont fermés.