Israël savait que les vaxxins n’étaient pas sûrs, ils ont menti au monde entier

Faut-il rire ou pleurer ? Les Israéliens qui sont dans une lutte à mort quotidienne avec les Palestiniens et ceux qui les soutiennent, ont vacciné les leurs, les affaiblissant, mais pas les Palestiniens, qui sortent en meilleure santé que les Israéliens… faut-il rire ou pleurer ?
Christine Tasin

Israël n’a commencé à recueillir des données de sécurité qu’un an après le début du programme de vaccination. Ils ont rassemblé des données sur 6 mois et ont découvert que les vaccins n’étaient pas sûrs, alors ils ont menti au monde entier à ce sujet.

Steve Kirsch, 2 septembre 2022

.

 

Scandale en Israël : comment le gouvernement a découvert de graves problèmes de sécurité avec les injections COVID et les a dissimulés

J’ai déjà traduit et repartagé des textes de Steve Kirsch. Ingénieur diplômé du prestigieux Massachussets Institute of Technology, entrepreneur à succès, celui-ci s’est mobilisé depuis le début de la crise Covid pour dénoncer les innombrables corruptions de la science servant à imposer des politiques publiques absurdes et destructrices.

Travailleur infatigable, il n‘a cessé de produire des interpellations et des articles fort bien documentés, mais restant évidemment lettre morte : cela fait longtemps que les autorités systémiquement corrompues ont fermé les écoutilles face aux critiques, et même d’autant plus que celles-ci sont pertinentes ! Nous avons exactement le même problème ici : le Conseil fédéral par exemple a bien évité de répondre à la plupart des courriers de l’avocat valaisan Jacques Schroeter.

Tout comme la Revue médicale suisse (la feuille de chou quasi-officielle de Big Corruption et Big Pharma) s’est bien gardée de répondre à la Lettre ouverte d’un éminent médecin-chercheur que j’ai relayée (pour préserver l’anonymat de cet expert) en réponse à article de propagande pour la « vaccination » des femmes enceintes truffé de manipulations et d’erreurs.

Silence radio, évidemment.

Les autorités et les agences de santé ne veulent actuellement rien savoir des faits, les hôpitaux universitaires et les sociétés médicales non plus. Drôle de monde dirait-on s’il n’y avait actuellement des millions de morts à travers le monde à la clé et des centaines de millions de vies affligées par des effets dommageables bien plus fréquents et souvent hélas beaucoup plus graves que ce que les complices de ce crime mondiale en disent.

C’est donc une drôle d’aubaine pour ceux qui défendent le camp de l’honnêteté intellectuelle et des données véridiques quand la preuve peut être donnée que des autorités de santé ont délibérément dissimulé la réalité des dommages qui avaient pourtant été établie. C’est ce qui se passe actuellement en Israël, avec, je vous le donne en prime : une omerta monstrueuse des autorités et de la presse.

Laquelle on le sait, là-bas comme ici, n’est plus qu’une truanderie en bande organisée au service des cercles criminels qui organisent cette dérive. Hélas.

Voici donc le dossier complet publié par Steve Kirsch sur son blog de Substack, traduit par mes soins. Comme y invite Steve, c’est à diffuser et re-partager massivement. N’hésitez surtout pas à faire connaître cet article ou à le re-publier sur vos pages !

Jean-Dominique Michel

 

Le Dr Sharon Alroy-Preis, directrice des services publics du ministère de la Santé et conseillère principale de COVID auprès du gouvernement israélien, n’a aucun problème à dissimuler des informations vitales sur la sécurité des vaccins COVID pour les faire passer pour sûrs. Pourquoi n’ont-ils pas publié la présentation originale faite par l’équipe de sécurité ? Une enquête doit être menée au plus vite sur ce qui s’est passé, mais le chef du ministère de la Santé, Nitzan Horowitz, ne la réclame pas. Est-il lui aussi corrompu ?

C’est l’article le plus IMPORTANT que j’aie écrit à ce jour.

Il s’agit de l’article le plus important de mon blog Substack (qui compte plus de 700 articles). Ce seul article devrait faire s’écrouler le château de cartes s’il n’y a qu’une seule personne honnête en position d’autorité dans le monde.

Le point le plus important est le suivant :

Sur la base de la corruption du gouvernement, des données de sécurité et de la corrélation entre le vaccin et les décès, le principe de précaution de la médecine exige l’arrêt immédiat du programme de vaccination COVID.

Les faits essentiels en quelques mots :

  1. Les autorités sanitaires israéliennes savaient que les vaccins étaient nocifs pour la population : les effets secondaires du vaccin ne sont ni légers ni de courte durée. En fait, dans 65% des cas neurologiques qui ont mentionné la durée, les symptômes sont tous continus.
  2. Ils ont également établi la causalité : les effets secondaires ont été causés par le vaccin. C’est quelque chose que personne d’autre n’avait été capable d’établir auparavant.
  3. Ils ne savent pas quelle est la gravité du préjudice parce qu’ils n’ont examiné que les données des cinq premières catégories. La catégorie « troubles cardiovasculaires » était la sixième. Ils n’ont donc examiné qu’une fraction des données.
  4. Les chercheurs ne connaissent pas la prévalence de ces effets secondaires graves, car on leur a simplement fourni le numérateur, et non le dénominateur (comme pour le VAERS).
  5. Les autorités israéliennes ont délibérément dissimulé les problèmes de sécurité et les ont cachés au monde entier, en publiant un faux rapport disant essentiellement « il n’y a rien de nouveau à voir ici, circulez ».
  6. La seule bonne nouvelle dans tout cela, c’est qu’Israël a empêché les Palestiniens de recevoir ce vaccin très dangereux. C’était très humain de la part des Israéliens.
  7. Au 4 septembre 2022, personne n’est tenu pour responsable et tout le monde ignore cette histoire qui fait l’effet d’une bombe :

lire la suite ici :

 728 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. MERCI, Pikachu : total accord !!! Et Merci aussi à RR !

    Une petite correction cependant, de pure forme :
    « C’est l’article le plus IMPORTANT que j’AIE écrit à ce jour. » — écrivez-vous.
    Ce devrait être TOUT SIMPLEMENT : « …que j’AI écrit à ce jour. »

  2. Israël – ou fu moins ses dirigeants, bien descendus dans mon estime…

  3. C’est étrange, en plus d’être révoltant.
    Les gauchiasses israéliens agissent comme chez nous : protection des ennemis et destruction de leur peuple.
    Qu’est-ce qui tourne pas rond ??

  4. on a jamais compris comment ce peuple qui est intelligent a pû s’embarquer de façon massive et déterminée dans cette mascarade de pseudo vaccin ?

      • Juste.Plus abus de confiance: ils ont pris advantage du patriotisme de beaucoup d’israeliens qui n’ont pas pu,ni voulu croire que,leurs « elites »pouvaient nuire a leur peuple et a ce point,etant donne le passe.
        Bourla a accepte d’etre le parfait alibi et le cache-sexe de ce crime.Judicieux choix du peuple juif en Israel pour,en le trompant, tromper Les autres peuples. Helas,Les peuples souverains se sont laisses tromper Dan’s leur majorite!

  5. C’est triste, le pouvoir et l’argent ont poussé ce pays à mentir à son propre peuple mais on peut se consoler en se disant que c’est la même chose en Occident, toujours pour le même objectif qui va probablement pervertir les civilisations avancées et les entrainer vers la décadence ?

  6. En France, l’omerta a été la même. Une vraie mafia! La population française, aujourd’hui, n’est plus vaccinée puisque elle ne reçoit plus de rappels. L’efficacité de leur mixture, si elle n’a pas tué avant, baisse inexorablement au bout de trois mois. Seul point positif, je n’entends plus la mantra quotidienne, vaccinez-vous, vaccinez-vous, vaccinez-vous, etc.

    • @ Argo
      Leur mantra continue à la tévé pravda par un spot propagandiste du vaxxin sur fond de musique lugubre mettant en scène un petit-fils et son grand-père et, à la fin, une incitation à se faire vaxxiner pour les uns et un rappel pour les autres, même les femmes enceintes en sont encouragées lorsque l’on sait par des sites de réinformation que cela peut avoir des conséquences néfastes pour le foetus et/ou la mère. Ces bandes de criminels ne reculent devant rien et leur rouleau compresseur avance inexorablement. Qui pourra les arrêter ?

  7. Les Israéliens nous ont mis dans le caca avec le vaccin anti COCO 19 en ayant menti sur l’efficacité de ce vaccin car ils ont manipuler tous le monde avec cette histoire et ils sont entrain de récolter ce qu’ils ont semé.

    • Pas les israéliens mais certains israéliens. Prenons garde de ne pas alimenter une forme d’antisémitisme facile. Dans ce cas-ci, padamalgam. Mais c’est certain que la corruption de certaines élites israéliennes est criminelle.

    • Vous etes le seul a penser que Les gouvernements israeliens ne se preoccupent vraiment que des leurs.Nous ne Vous avons pas trompe, l’ami,nous fumes Les premiers trompes par Les memes elites mondialisees.

  8. Une petite shoah en catimini, organisée par les juifs eux-mêmes, une auto-extermination silencieuse, dont ils ont protégé leurs pires ennemis, les palestiniens, c’en est presque drôle… Et comment vouslez-vous que, voyant cela, des musulmans ne pensent pas qu’il y a là l’intervention d’Allah ? Alors que c’est juste le résultat de l’incompétence et de la corruption qui sévit dans tous les gouvernements occidentaux…

  9. Je lirai avec interet cet article des que possible.
    En attendant, pour moi et beaucoup d’autres , Mme Sharon Alroy-Preis a toujour ete une criminelle, son ministere aussi, tous les politicens israeliens …de meme.
    Vivant en Israel ,tous ses suspects doivent etre poursuivi pour haute trahison…

  10. C’est donc une énorme trahison de la part d’Israël envers son propre peuple (et le reste du monde mais que sur le plan sanitaire). Car ils ont injecté les Israéliens mais pas les « Palestiniens »? A terme, avec les morts des effets secondaires, Israël disparaîtra.

Les commentaires sont fermés.