“Toufik de Planoise” : en 2021, même ses collègues de la sandwicherie n’en voulaient plus !

 

Complément à l’article : L’ « anarcho-mahométan » Toufik de Planoise est allé pleurer chez Libé : il dit avoir été « agressé » par la Cocarde étudiante

Tiens donc, je ne savais pas que ce Toufik était journaliste, c’est la première fois que j’entends ou que je lis ça !

Il n’y a pas si longtemps, selon ses collègues de la  sandwicherie Subway,  c’était plutôt « Toufik les mains sales » !

 

Scénario inédit à Besançon : les salariés de Subway mobilisés contre la réintégration de leur collègue, le leader antifa Paul Guardado alias “Toufik de Planoise”.

Ils ne veulent pas travailler avec lui : il fait l’unanimité… mais contre lui !

Sa  place est plutôt dans une ZAD  à vivre comme un crasseux avec ses congénères sociopathes avec des os de poulet dans les cheveux.

 

Ses collègues ont manifesté en soutien pour leur employeur : ils ne veulent plus voir sa tête ! Et dénoncent une administration vérolée : rapport bidon, incompétence…bref, une décision politique.

On notera que les Inspections du travail sont  particulièrement zélées quand il s’agit de coincer et chicaner l’employeur sur des vétilles, si celui-ci ne marche pas dans leur idéologie.

 

Quel incroyable et inédit scénario social en cette veille de fête des travailleurs ! Vers 10 h 30 ce vendredi matin, une dizaine de salariés de l’entreprise de restauration rapide Subway de Châteaufarine, à Besançon, ont dressé un piquet de grève devant leur sandwicherie pour contester la réintégration de leur collègue, prononcée la semaine dernière par l’inspection du travail du Doubs. Et apporter leur soutien à leur employeur.

Mercredi dernier, sur les réseaux sociaux, sous son pseudonyme, Toufik de Planoise s’était félicité de la décision rendue en sa faveur par la direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations.

Laquelle n’a retenu aucun des trois motifs invoqués par l’employeur pour justifier la procédure de licenciement engagée contre ce salarié. C’est-à-dire un « comportement de nature à dégrader les conditions de travail et l’état de santé de certaines des collaboratrices ; le non-respect de règles d’hygiène et l’intention de nuire aux dirigeants de l’entreprise ».

Des éléments relevés par la direction. Et pourtant confirmés par les autres salariés qui n’imaginent plus du tout retravailler avec ce collègue. « Quand on lui dit quelque chose, il se vexe, il se braque »  (…)

www.estrepublicain.fr

Toufik-de-Planoise (officiellement Paul Guardado, né le 2 juillet 1992 à Besançon — France) est un militant politique, syndical, et associatif, d’orientation libertaire, également rédacteur encyclopédique et de presse, originaire et actif en Franche-Comté. Il se fait d’abord connaître dans un premier temps sur le plan local et régional pour ses activités sur Wikipédia en français et en tant que journaliste citoyen, puis dans un second temps pour son activisme antifasciste et par plusieurs affaires médiatico-judiciaires notables en prolongement de ses engagements.

Son pseudonyme est  aussi choisi en illustration de ses choix confessionnels

Toufik se définit dés lors comme « musulman, occidental et anarchiste »[4] ;

Wikimonde

 

 

 

 

 726 total views,  2 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Mifik, mifrancais, ayant honte de son patronyme, un traître à son pays, un collabo. Il a dû en contaminer des plats, avec sa barbouze pleine de pous et de bactéries diverses et variées.

  2. Un petit fils d’espagnol anarcho crasse libertaire pour le taf
     » grand poil dans la main »
    Pas partageux pour deux sous ou deux dinars.
    Sous emprise’ ‘caillera »dans son enfance…
    Posologie pour ce sbire : envoi à Biribi pour goûter à la trique 😂😋

  3. Toufik le Paria veut revenir travailler chez Subway où ses anciens collègues ne veulent plus le revoir car c’est un crado communiste antifa qui déteste les conseils qu’on lui donne mais comme propagandiste d’extrême gauche là il est champion du monde . Le Pleurnichard est aussi un pouilleux insignifiant .

  4. Un bel exemple de juges pourris et islamogauchiasses , prêts à ruiner une petite entreprise pour imposer leur idéologie de merde.

    Je crois qu’il va bien falloir arrêter d’obéir.

    • Je crois avoir lu, ça date .. qu’il n’avait pas réintégré son poste,  » comprenant » ses collègues, surtout féminines, qui en faisaient une dépression ..ce n’est pas banal des salariés(es) qui soutiennent un patron ..il a fallu tomber sur Toufik !!

  5. Merci, Denise pour votre contribution qui permet de cerner le profil de ce nuisible complaisamment qualifié de « journaliste » par Libération.

    • impossible de trouver un émotic…quelque chose, pour vous faire un salut .. merci pour l’aide apportée ..

Les commentaires sont fermés.