Même si j’étais entièrement vacciné, j’admirerais les non-vaccinés pour avoir résisté…

J’ai découvert un très beau texte, poignant et encourageant que je  livre avec plaisir aux lecteurs de Résistance républicaine.

Gianni

Lettre à ceux qui ont souffert, qui souffrent encore, mais qui brillent dans l’obscurité

Même si j’étais entièrement vacciné, j’admirerais les non- vaccinés pour avoir résisté à la plus grande pression que j’ai jamais vue, y compris de la part de conjoints, de parents, d’enfants, d’amis, de collègues et de médecins.

Les personnes qui ont été capables d’une telle personnalité, d’un tel courage et d’une telle capacité critique incarnent sans aucun doute le meilleur de l’humanité. On les retrouve partout, dans tous les âges, niveaux d’éducation, pays, opinions. Ils sont d’un genre particulier ; ce sont les soldats que toute armée de lumière souhaite avoir dans ses rangs. Il sont les parents que tout enfant souhaite avoir et les enfants que tout parent rêve d’avoir. Ce sont des êtres au-dessus de la moyenne de leurs sociétés. Ils sont l’essence des peuples qui ont construit toutes les cultures et conquis les horizons. Ils sont là, à vos côtés, ils semblent normaux, mais ce sont des super-héros.

Ils ont fait ce que les autres ne pouvaient pas faire, ils ont été l’arbre qui a résisté à l’ouragan des insultes, de la discrimination et de l’exclusion sociale. Et ils l’ont fait parce qu’ils pensaient être seuls, et croyaient être les seuls.

Exclus des tables de Noël de leurs familles, ils n’ont jamais rien vu d’aussi cruel. Ils ont perdu leur emploi, ils ont laissé leur carrière sombrer, ils n’avaient plus d’argent … mais ils s’en fichaient. Ils ont subi d’incommensurables discriminations, dénonciations, trahisons et humiliations … mais ils ont continué. Jamais auparavant dans l’humanité il n’y a eu un tel « casting », nous savons maintenant qui sont les résistants sur la planète Terre. Des femmes, des hommes, des vieux, des jeunes, des riches, des pauvres, de toutes races et de toutes religions, des non vaccinés, les élus de l’arche invisible, les seuls qui ont réussi à résister quand tout s’est effondré.

C’est vous, vous avez passé un test inimaginable que beaucoup de marines, commandos, bérets verts, astronautes et génies les plus coriaces n’ont pu surmonter.

Vous êtes fait de l’étoffe des plus grands qui aient jamais vécu, ces héros nés parmi les hommes ordinaires qui brillent dans l’obscurité.

Auteur anonyme

(propos recueillis sur le site de Silvano Trotta)

 957 total views,  3 views today

image_pdf

27 Commentaires

  1. Les motivations des non vaxxinés sont multiples, comme le montrent les commentaires.
    Il me semble que mon refus du vaxxin, tient en partie, à ma désobéissance à Morpion. Rien de bon ne peut sortir de ce fantoche, et plus il faisait pression sur nous, par l’intermédiaire des toubibs achetés des labos, et des journaputes cupides et ignorants, plus il m’ôtait l’envie de subir son expérimentation satanique.

    • On ne peut mieux le dire, et on ne peut, pour ma part, qu’adhérer à 100 %.

  2. Merci pour ce texte, beau et émouvant, qui nous redonne du cœur à l’ouvrage.
    Nous ne sommes pas seuls, les résistants se sont levés partout. Nous représentons le levain indispensable de l’humanité, petite quantité dont le pain ne saurait se passer.

  3. Quel vaccin ? Ah vous voulez parler de cette manipulation génique hasardeuse qui ne protège de rien mais a sûrement un effet en plus des 1% d’effets secondaires constatés, et cet effet personne ne nous a éclairé dessus !!!

  4. (Partie 3)

    Que les « vaccinés » Covid reconnaissent leurs erreurs est une très bonne chose, mais… ce n’est PAS suffisant.
    Certains non « vaccinés » attendent, non sans raison, des excuses de la part de ceux qui se sont comportés en petits tyrans avec eux… ce qui serait bien la moindre des choses…!
    Il serait aussi judicieux pour les « vaccinés » de chercher des solutions à LEURS problèmes (du fait de leur état de « vaccinés » Covid), et d’assumer l’énorme fardeau qu’ils ont fait porté à TOUS leurs concitoyens – ENFANTS compris -, du fait de leur soumission collective et INEXCUSABLE aux restrictions sanitaires et aux appels à la stigmatisation et aux divisions sociétales…

    Les « anti-vax » ont tendu la main aux « pro-vax »… et ils se sont fait cracher dessus, méchamment, juste pour avoir fait preuve de méfiance – et donc de bon sens… (et de solidarité!!)
    …C’est donc maintenant au tour des « pro-vax » (anciennement ou non) de tendre la main aux « anti-vax » pour les aider à mettre fin, une bonne fois pour toutes, à la dictature sanitaire (entre autres)…

  5. (Partie 2)

    Lancer des fleurs aux non « vaccinés » Covid…. les présenter comme des êtres exceptionnels (une fois que « c’est trop tard »)… ça revient aussi à présenter les « vaccinés » comme des victimes ordinaires… ce qu’ils ne sont PAS!
    Ils se sont, certes, fait manipuler… hypnotiser… mais ils avaient le CHOIX.
    …Se faire inoculer… prendre le poison… c’est bien un CHOIX qu’ils ont fait – qu’importe que ce soit par faiblesse, par conviction, ou par chantage.
    Ils ne sont donc pas des « victimes ordinaires » : ils ont joué à la roulotte russe par conviction OU par facilité, croyant OU espérant échapper aux conséquences de leurs choix…
    …C’est de l’automutilation au mieux; du suicide au pire.

  6. (Partie 1)

    Merci pour cet article.

    Ce n’est pas parce que ceux qui se sont soumis à la « vaccination » Covid ont simplement fait preuve, pour une partie d’entre eux du moins, de lâcheté que ceux qui ont résisté à l’inoculation de masse l’ont fait par « courage ».

    Il y a aussi ce qu’on appelle le « bon sens » : il est, après tout, tout à fait NORMAL de ne pas s’injecter dans le corps un produit en phase expérimentale, d’autant plus créé à l’aide d’une « technologie nouvelle » (qui n’a JAMAIS fait ses preuves jusque là)…
    …et c’est sans parler du fait que ces nouveaux « vaccins » ont été PUBLIQUEMENT désignés comme « miraculeux » (« C’est un miracle! ») – et ce, EN BOUCLE dans les médias -, d’une façon totalement sectaire, et qui n’aurait donc pu QUE générer du doute et de la méfiance chez toute personne un temps soit peu réfléchie…

  7. (Partie 1)

    Bonsoir.

    Merci pour cet article.

    Ce n’est pas parce que ceux qui se sont soumis à la « vaccination » Covid ont simplement fait preuve, pour une partie d’entre eux du moins, de lâcheté que ceux qui ont résisté à l’inoculation de masse l’ont fait par « courage ».

    Il y a aussi ce qu’on appelle le « bon sens » : il est, après tout, tout à fait NORMAL de ne pas s’injecter dans le corps un produit en phase expérimentale, d’autant plus créé à l’aide d’une « technologie nouvelle » (qui n’a JAMAIS fait ses preuves jusque là)…
    …et c’est sans parler du fait que ces nouveaux « vaccins » ont été PUBLIQUEMENT désignés comme « miraculeux » (« C’est un miracle! ») – et ce, EN BOUCLE dans les médias -, d’une façon totalement sectaire, et qui n’aurait donc pu QUE générer du doute et de la méfiance chez toute personne un temps soit peu réfléchie…

  8. Je sors de chez mon toubib. Très agréablement surpris. Son discours a changé et donc son attitude. Il parle maintenant ni plus ni moins d’une petite grippe, dont certains, en effet ne « se relèvent pas » ! Ça, la grippe « normale » nous l’avait déjà appris. Il y a toujours eu des gens à mourir d’une grippe. Pas d’antibiotique, me dit il et il me donne une explication scientifique sur la flore intestinale qui doit être maintenue telle quelle car elle participe grandement au rétablissement d’une santé normale dans le cas du covid. Antibio, seulement si certains symptômes, biens ciblés ne s’améliorent pas. Pour moi, test positif vendredi, c’est un copain piquouzé au taquet qui me l’a refilé !Samedi soir, dur dur. Dimanche soir déjà beaucoup mieux et ce jour presque frais comme un gardon, comme dit le fils de ma pharmacienne, praticien lui même quand il parle de moi…Mon toubib m’a épaté. Pas un seul mot à propos de piquouse. Bref, je suis pas vacciné, mais je suis baptisé du coup !

    • Mon épouse a eu le COVID, 4o degrés de température, impossibilité d’avaler quoi que ce soit. Elle s’est remise en dix jours. J’ai veillé sur elle, partagé les mêmes lieux de vie, sans m’isoler. Je n’ai rien attrapé. Mon médecin m’a dit que j’ai dû développer des anticorps. Il voulait me faire faire une batterie de tests. J’ai refusé, je ne suis pas un rat de laboratoire. Pour la vaccination, comme je le disais, j’ai refusé le vaccin dès le début. J’ai vu des habitants de mon village en crever. J’ai vite évalué les risques : bénéfice zéro, risques 100%. Pourtant je fais partie des personnes à comorbidité avérée. Comme je le disais à l’ami Cachou, je ne suis pas un héros mais je possède un instinct de conservation bien développé. Et il me disait de refuser les injections. Depuis le début de ladite pandémie, je vis normalement et je suis toujours là. Soigne-toi bien et prends soin de toi, mon ami! Ton pote Argo! Que Dieu te garde!

    • notre toubib ne nous a jamais demande de nous faire vaccine il connaissait sans doute la réponse par contre on nous raconte qu’il n’y a plus de restriction sauf que pour être hospitalise il faut un test PCR ce qui m’empoisonne la vie aujourd’hui car je suis contre

    • Post 1 sur 2
      Cher Paco,
      Merci de tout tes articles que j’attends avec impatience et que je lis toujours avec beaucoup d’intérêt.
      Je suis heureux de ton enthousiasme, ami patriote Paco, à l’observation du changement de discours de ton médecin.
      Il est évident que, comme l’on ne parle maintenant pratiquement plus de Covid depuis que Macrocescau n’a plus tous les pouvoirs absolus (sinon tout aurait recommencé comme avant avec certitude), ton médecin a modifié son attitude verbale.
      Cela dit, lorsqu’un médecin lâche et prêt à laisser mourir ses malades pour obéir à la dictature et le conseil de l’ordre, un changement de discours, à titre personnel, est très loin de me satisfaire.
      Seul le changement des actes prouve le changement des raisonnements et des mentalités.

    • Post 2 sur 2
      Le Covid est toujours le même à la différence près qu’avant on le présentait comme mortel presque pour tous, et maintenant il est davantage présenté pour ce qu’il a toujours été, une grosse grippe.
      Donc ton médecin t’a-t-il prescrit de l’érythromycine, de l’hivermectine, de l’hydroxychloroquine, ou autres équivalents. Tu sais ces médicaments qui étaient interdits de prescrire parce qu’ils soignaient.
      Ton médecin t’a balourdé des théories fumeuses sur la flore intestinale, comme avant il défonçait les médicaments soignants.
      Ainsi donc, avec tout le respect que je te dois ami, ton médecin est une véritable enflure et ordure, un triple lâche car il continue de ne pas prescrire les médicaments qui soignent, mais modifie son discours, rien d’autre.
      Le Covid s’est très bien passé selon ton propos, mais n’ayant pas eu à la base les médicaments qui soignent, cela aurait pu tourner au drame. Mais ton médecin ni toi ne pouvait le savoir.
      C’est donc bel et bien un salaud et à titre personnel je ne partage aucunement ton enthousiasme, je préférerais plutôt lui foutre mon poing dans la gueule.

  9. Bonjour Gianni, ma compagne et moi-même ne sommes plus vaccinés de quoi que ce soit depuis des décennies. Adeptes de médecines naturelles holistiques par opposition á la  »médecine » pasteurienne, nous ne sommes pas des héros, juste des éveillés responsables de leur santé et de leur corps. Pour ma part, pour avoir étudié les travaux d’Antoine Béchamp (microzymas) et la vaccination (en tant que principe médical) il m’est impossible depuis de souscrire á une quelconque injection. Il n’y a lá rien de glorieux, seulement de la lucidité, du bon sens, et encore une fois de la responsabilité. Notre Âme n’a pas d’égal, c’est ce que nous avons de plus cher, de plus précieux et que nous avons le devoir spirituel de protéger contre vents et marées d’où qu’ils émanent. Belle journée á vous.

    • Bonsoir Rahuel. Le texte n’est pas de moi. Concernant la médecine, celle-ci, à mon sens, forme un tout. On ne soigne pas une appendicite avec de l’homéopathie, même si cette dernière est fort indiquée pour toutes sortes d’autres affections. Ni un cancer avec de l’aspirine. Il y a aussi la médecine chinoise (acupuncture) qui peut soigner certains maux etc … Par contre l’expérience « médicale » à laquelle on a voulu soumettre la population poursuit d’autres buts (réduction de la population, stérilisation, QR code …). Le covid fut un prétexte pour enclencher une « machine infernale ». C’est mon avis.

  10. Réflexion initiale sur le Covid19: « Zoonose ET/OU boîte de Pandore »?! Qu’est-ce qu’un VIRUCIDE ?: On nomme parfois COMMERCIALEMENT virucide un produit, une solution ou un traitement censé « tuer » les virus. Il est à noter que le terme est étymologiquement incorrect, puisqu’un virus, ne possédant pas de métabolisme interne, ne peut être considéré comme vivant au sens strict.- « simplement du vocabulaire ». « Alpha/âgisme, phylogénie et antigène (phonétiquement antiroi) ». État de supraconscience… Jacques Guillaume Vincent Steve Rocher (…) entre autres de sa Corderie Royale de Rochefort sur Mer Charente-Maritime… Archifaux, un peu tous.

  11. Erratum suite à mon commentaire du 22 AOÛT 2022 À 9H10.
    **********
    Mon expression « tous ces décès cachés » est mal choisie. Car, au contraire, les décès étaient annoncés quotidiennement pour alimenter une peur maximale par les 2 salauds : Véran et Solomon qui gonflaient énormément les chiffres.
    Non, ce que je voulais dire, c’était toutes ces causes de décès cachés. D’abord interdiction aux familles d’aller aux enterrements, familles qui obéissaient comme des imbéciles dociles, mais surtout INTERDICTION DE PRATIQUER LES AUTOPSIES. Du jamais, jamais vu dans l’Histoire de la médecine.
    Mais avec un Conseil de l’Ordre composés de Mengele, on comprend tout.

    • Surtout que les premiers morts du COVID l’ont été parce qu’on leur a ordonné de rester chez eux, sans voir un docteur pour les soigner.
      Pour ma part, j’étais déjà échaudée avec H1N1, je savais qu’ils refaisaient le coup. Enfin, la technique ARN, c’est non. Elle n’est pas maîtrisée et on ne joue pas à l’apprenti sorcier avec ma vie

  12. Personnellement, j’ai évalué les risques et les bénéfices, et la peur de l’inconnu l’a emporté. Pas de vaccin pour moi. La peur de mourir d’effets secondaires ou même de demeurer handicapé à vie m’a fait renoncer à la vie dite sociale des vaccinés. Je ne vois rien de très glorieux dans mon attitude, sinon que je possède un instinct de conservation développé.

    • En ce qui me concerne, cher ami patriote Argo, si je ne me suis pas fait empoissonner une seule fois, ce n’est certainement pas par analyse risques-bénéfices. Pour une raison simple, c’est qu’il n’y en a jamais eu.
      Je ne me suis pas fait empoisonner parce que, dès le début, j’ai compris que :
      – ce Covid ne rendait pas plus malade et ne tuait pas plus que la grippe (cette dernière 10 000 morts par an depuis 60 ans sans jamais en parler, sans muselière)
      – un vaccin devient très fiable après 10 ans. Pas un seul n’y a échappé. Ici, quelques mois et, de plus, avec une technique jamais utilisée : l’ARN
      – cette acharnement de la propagande et des mesures staliniennes contre les sceptiques, du jamais vu, ne peut que poser beaucoup de questions
      – tous ces décès cachés et des dizaines de « médecins » de plateau payés pour vendre le poison
      – censure totale des plus grands médecins sceptiques
      – inefficacité garantie par ce qui précède
      Voilà pourquoi j’ai refusé l’empoisonnement

  13. Ah, tu m’as devancé de quelques heures ! J’allais proposé un article avec ce même texte !
    Pour moi, c’est un des textes les plus émouvants qui soit. Et maintenant, chacun connaît autour de soi les lèches-cul, les lobotomisés, les politiquement corrects et toujours fiers de l’être, les salauds qui nous insultaient, les sourds-muets-aveugles qui par peur, refusaient de connaître la vérité.
    Et maintenant aussi, chacun connaît autour de soi les HEROS, LES COURAGEUX, LES RESISTANTS A LA DICTATURE.
    Macron veut la fracture du peuple ? Et bien, il l’a. Toutes les sous-merdes qui ont peur de lui sont maintenant connues, et tous les HEROS qui lui ont fait face, alors qu’il a tout les moyens de repressions violents sous ses ordres, sont aussi maintenant connus.

    • Cher Cachou, je ne me prends pas pour un héros. La peur d’être handicapé ou même de mourir des suites du vaccin a motivé ma décision. Après, je me suis cramponné a ma décision. Je ne mérite aucune des louanges énumérées dans cet article. Ces louanges vont à toi et à tous les autres. Bien à toi.

      • Ami Argo,
        Je te remercie de m’adresser toutes les louanges du texte ci-dessus, mais je n’en mérite aucune.
        J’ai tout de suite compris que ce « vaccin » était un projet mortifère d’une dictature jamais vu en France depuis de nombreuses décennies, et que son objectif était tout sauf de soigner.
        Le terme de « héros » dans ce texte signifie que des gens ont été clairvoyants et ont eu un certain courage, car opposés à 98 % des moutons de la propagande, de refuser ce poison. Ils ont fait aussi l’objet d’ironie, de méchanceté, de ceux qui préféraient se faire empoisonner plutôt que de sortir du politiquement correct, position toujours très confortable.
        Je pense que ce terme de HÉROS, s’applique incontestablement aux gens qui ont perdu leur travail du jour au lendemain sans licenciement donc sans possibilité de s’inscrire au chômage, comme des assassins, méprisés, humiliés, et sans ressources du jour au lendemain par la volonté d’un dictateur qui ne mérite que la mort.
        Ce sont ceux-là les véritables héros et non pas des retraités qui ne risquaient pas grand-chose au niveau revenu et travail dont nous faisons partis tous les deux.

        • Oui, ceux-là ont été héroïques et ont été bien mal payés en retour. Si un gouvernement digne de ce nom voit le jour, il faudra leur rendre justice et juger tous les assassins. Mais les Français ont la mémoire courte, les moutons collabos plus particulièrement.

  14. Bonjour anonyme, je ne suis pas vacciné, mes deux filles non plus (24 et 26 ans, dont l’une thézarde dans la recherche et qui n’a pas été harcelée par ses référents loin de là, comme quoi la vraie science n’a pas été si hunanime sur le sujet quoi que l’on cherche à nous faire croire !) mais nous ne nous reconnaissons pas en tant que « héros » des temps modernes(ça me rappelle la bagnole « kit » qui parlait tout le temps et je suis MDR …pardon !), tout au plus nous sommes conscients de notre sens du discernement, nous déplorons le fait que d’autres (comme mon épouse enseignante!) n’ont pas eu ce choix, et nous constatons avec une grande tristesse que beaucoup n’ont même pas chercher à lutter, à comprendre, que des gens bien se sont transformés en salauds, et que nous sommes devenus aussi manipulables que des rats de laboratoire !

Les commentaires sont fermés.