Des téléphones de dernière génération, jusqu’à 3 000 € : ce que les clandestins algériens ont sur eux

Photo : des migrants algériens interceptés au large des côtes d’Almeria avec jusqu’à 800 euros en espèces. Source : FCSE/forces et corps de sécurité de l’État

Source RUBÉN PULIDO

En janvier de cette année, une opération conjointe entre le Corps National de Police et des agents d’EUROPOL a révélé, une fois de plus, les montants payés par les migrants qui optent pour la route algérienne pour entrer illégalement sur le territoire espagnol.

5000 € pour entrer en Espagne

Selon cette opération, ces clandestins paient jusqu’à 5 000 euros par trajet entre l’Algérie et Almería, un montant qui, selon ce type d’enquête, peut être plus élevé en fonction des trajets supplémentaires qui peuvent être inclus sur le territoire national.

Au total, 24 personnes ont été arrêtées lors de cette dernière opération conjointe entre EUROPOL et la police nationale. Ils étaient constitués de deux groupes d’action et étaient principalement basés à Alicante en coordination avec des trafiquants opérant directement à Murcia ou Almería.

Le tarif pour la France : 6000 €


Le coût des voyages varie en fonction de la destination finale, Almeria, Alicante ou la France. Dans ce dernier cas, les migrants ont payé jusqu’à 6 000 euros au total pour le voyage depuis l’Algérie jusqu’à la côte d’Almeria, puis jusqu’en France. Les policiers ont effectué jusqu’à neuf perquisitions à domicile, où ils ont saisi de l’argent liquide, du tabac de contrebande et diverses substances narcotiques, dont de la cocaïne rose.

Au total, plus de 40 000 euros en espèces (en euros et en dinars algériens), quatre voitures, trois kilos et demi d’ecstasy, de la cocaïne rose, 56 grammes de phencyclidine et plus de 700 paquets de tabac de contrebande ont été saisis. Ils ont également saisi divers objets tels que des téléphones portables (61), trois vélos de course, des scooters électriques et d’autres appareils électroniques, ainsi que divers documents d’identité, des cartes bancaires et de nombreux documents liés à l’enquête.

Material intervenido

 

Jusqu’à 20 000 euros en espèces sur le même bateau

Parmi les membres des forces et corps de sécurité de l’État (FCSE) opérant à Almería, dans la région de Levante et aux Baléares, l’argent que les clandestins arrivant du territoire algérien apportent avec eux a toujours été un débat constant. La moyenne habituelle se situe entre 500 et 1 500 euros, mais il y a des cas où ils apportent « jusqu’à 3 000 euros en espèces », selon des membres du Corps national de la police opérant dans cette zone géographique.

Effets personnels transportés par un migrant clandestin d’origine algérienne arrivé sur la côte d’Almería (téléphone, batterie, chargeurs, bague, une montre et plus de 1 000 euros en espèces) :  

Selon des sources policières, Almería est la province espagnole où arrivent les migrants les plus « riches ». Il arrive que la somme totale des membres d’un même bateau en provenance d’Algérie « atteigne jusqu’à 20 000 euros », en plus d’autres effets personnels et de montants en dinars algériens de plus de 500 euros.

Dans la région de Murcie, la moyenne habituelle se situe entre 500 et 1 000 euros en espèces, sans compter les montants qu’ils peuvent avoir sur eux dans leur monnaie locale ; ils soulignent également la présence parmi les effets personnels de « portables haut de gamme » et de plus d’un téléphone portable par personne. Ils soulignent également la présence notable d’armes blanches et autres objets tranchants qui sont saisis par les agents des forces et corps de sécurité de l’État.

Selon les informations fournies par les policiers en poste aux Baléares, le montant de l’argent transporté par les clandestins arrivant aux Baléares est plus faible, avec une moyenne de 300 euros, et la possession de jusqu’à 800 euros a été détectée. La présence d’effets personnels tels que des téléphones portables de dernière génération et d’autres objets personnels est également remarquable.

La voie des Baléares : entre 73 000 et 87 000 euros pour le voyage

Bien que les immigrés clandestins interceptés sur la côte des Baléares ne transportent pas de grandes quantités d’argent liquide, il convient de rappeler que cette route est celle qui implique la plus grande dépense financière lorsqu’on vient d’Algérie ; des opérations policières ont révélé que des Algériens arrivant en barque à Formentera ont payé entre dix et douze millions de dinars (entre 73 000 et 87 000 euros) pour le voyage, c’est-à-dire pour le bateau et la logistique pour réussir la traversée.

 865 total views,  15 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


19 Commentaires

  1. A Bruxelles, on nous concocte un nouveau « pacte de la migration et de l’asile ».
    On va nous les fourguer et nous gaver comme les oies de Noël, de tous ces envahisseurs qui viennent détruire notre culture et notre mode de vie.

  2. D’où vient cet argent ?
    Au choix : des Ricains blindés aux as comme les acteurs démocrates qui veulent détruire l’Europe.
    Ou alors de richissimes Arabes du Golfe qui visent l’islamisation de l’Europe.
    Ou les deux.
    Et pendant ce temps, les pourris-vendus de Bruxelles font passer des textes pour faciliter l’invasion.

  3. Faut dire que le prix des ONG a considérablement augmenté auprès de leurs clients, pardon, auprès de leurs pauvres réfugiés climatique, homosexuel, politique mais jamais, au grand jamais des immigrés économiques (trafiquants, proxénètes, dealers, braqueurs en tous genres inclus).

  4. Et choupinet , moussa et le yéti sont en vacances , eux , au frais du con-tribuable !!!
    Français arrêtez d’être CONS !!!!!

  5. Il doit y avoir quelqu’un ou une organisation qui les paye pour faire tout cela.
    Derrière ces organisations, chercher Soros, Gates, Obama, Clinton et que sais-je encore.
    Je dirais le plus c’est Soros.
    Il serait tant de s’en débarrasser de ce monstre.

  6. Au début était l’économie souterraine financée par l’or noir et passé le Continent liquide il est au grand jour du commerce français en toute tranquillité. Tout est utilisé pour nous envahir et nous soumettre. Plus que temps de mettre les moyens de notre puissance pour stopper ces envahissements qui détruisent notre Pays.

  7. La France est devenue la destination rêvée pour tous ces gens qui aiment se faire assister de A à Z, rien faire et bénéficier de tous les avantages de la modernité tout en nous chiant sur la gueule bien sûr car ils n’ont toujours pas digéré le gros fiasco de leur indépendance vis-à-vis de la France.

  8. Demi tour illico presto ,ils n’ont rien à faire ni en Espagne et encore moins ici surtout si certains ont de l’argent, de la drogue et des armes blanches sur eux ,ils n’apporteront que des problèmes donc DEHORS ET DE SUITE .

  9. Ils viennent sur invitation de macron tête de con pour jouer à détruire la France et tuer les Français, rien que ça !!!

    • Et oui , tout cela découle d un plan , moi j ai le courage de le dire . Pour être déclaré complotiste , il faut des comploteurs.

      • Bien sûr que c’est un vaste plan sinon ce bordel serait arrêté en quelques heures , si cette fange débarque chez nous c’est que nos dirigeants sont complices des pays qui nous les envoient !

  10. Merci Jules Ferry pour dénoncer ce que je soupçonnais : ces migrants ne fuient pas la misère mais viennent chez nous pour profiter de notre générosité. Ce sont des feignants et des trafiquants. Avec la complicité des autorités françaises !

    • S’il n’y avait que les autorités . Vous pouvez ajouter : associations , partis politiques , syndicats , journalistes , artistes , juges , une partie importante des vulgum pecus , etc…

2 Rétroliens / Pings

  1. Emeutes dans nos villes : c’est une déclaration de guerre à la France et aux Français | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation
  2. Après la clique Méluche, Rokhaya Diallo au secours de son complice Iquioussen – Riposte Laique