Mais foutez donc la paix aux Gros et aux Grosses!

https://www.radiofrance.fr/franceinter/la-france-compte-deux-fois-plus-de-personnes-obeses-qu-il-y-a-25-ans-8364472

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/04/07/les-personnes-obeses-vulnerables-mais-oubliees-dans-la-crise-du-covid-19_6075794_3244.html

https://www.cabinet-zenou.fr/actualites/droits-du-salarie/grossophobie.html

 

 633 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


12 Commentaires

  1. De plus en plus d’obèses chez les pauvres,qui mangent ce qu’ils peuvent, à condition que ça rentre dans leur budget. Il est là le critère. C’est dramatique.

  2. Ne pas confondre surpoids, embonpoint, et Obésité.
    Beaucoup de gens en surpoids d’après le standard actuel, sont des gens en bonne santé et se portent à merveille.

  3. Ça dépend de la maladie. Si la personne meurt sur le coup, le poids reste le même. J’ai connu un notaire tellement gros, il mangeait un poulet à lui tout seul, plus la garniture à volonté et le reste, que les Pompes Funèbres ont dû faire un cercueil plus haut que la moyenne. Et encore, les employés se sont assis sur le couvercle pour le visser. Tout le monde avait peur que le couvercle explose pendant la messe d’enterrement. 1 mètre 60, 150 kilos. Toute la famille était comme ça. Ils tournaient autour des 3400 calories par jour. Plus des bons vins, des alcools par dessus, des cigares. Ils n’ont pas fait de vieux os.

  4. Gaviva, l’obésité est une maladie, et ce que tu dis montre que c’est une addiction à la nourriture.

  5. Je suis en surpoids car j’ai un métabolisme qui stocke beaucoup et j’avoue aussi avoir un bon coup de fourchette. J’essaie de me contrôler et de ne pas manger trop de saletés. Mais je sais que je ne serai jamais mince. Je fais juste assez attention à ne pas abuser. Il y a beaucoup de cas comme moi et aussi des gros pathologiques. Doit-on être condamnés pour ça ?

    • Je suis aussi en surpoids, je fais partie de ces personnes qui prennent 1kilo rien qu’en lisant le menu, mais je n’ai ni diabète ni cholestérol ni problèmes cardiovasculaires… comme disait ma grand-mère « des kilos de bonne santé ».
      Ma mère qui s’est toujours imposé un régime drastique (1m53 42kg) affiche cholestérol diabète et autres joyeusetés.
      Hormis l’obésité morbide dû à une mauvaise alimentation ou génétique, Dame Nature n’a pas créé que des « Barbie et des Ken » et puis avec l’âge la morphologie change, on ne reste pas scotché à celle de nos 20 ans toute la vie… n’en déplaise aux empêcheurs de tourner en rond, ils en feront aussi l’experience 😜😜😜

    • Surtout ne pas faire de régimes restrictifs. Sinon l’organisme stocke en prévision des jours de famine imposée. C’est métabolique. Le surpoids n’est pas l’obésité. Et l’âge n’arrange rien. Manger équilibré et sain, c’est déjà bien.

  6. Actuellement, être gros est bien vu, c’est un plus comme on dit. Et pas question de critiquer, c’est stigmatisant et là, faire attention. Venez comme vous êtes dit le slogan du fast food très aimé. Dans les pubs et les séries télé les gros sont des gens sympas à Nîmes comme à Sète….Pourtant, il y a encore 10 ans ils étaient considérés comme un problème ( gros?) pour la sécurité sociale, des campagnes de sensibilisation contre la malbouffe, ils étaient pointés du doigt !
    Et je viens d’une consultation à l’Hôpital, dans les couloirs, des gens obèses, hors normes, des jambons, des plantigrades…une horreur, mais bon, si c’est le modèle maintenant, que faire?

  7. Si ce n’était qu’une question d’ordre esthétique je dirais juste: ben les goûts et les couleurs..
    Mais entre le diabète, les maladies, les soignants, les problèmes de peau ( quand vous aurez vu tout ce qu’on peut trouver entre deux bourrelets) les lits médicalisés spéciaux et le reste. Il y a une émission américaine, « my 600 lbs-life » où l’on voit des patients de 600 livres (ou plus de 900, soit près de 450 kilos) dans leur vie quotidiene ( lever, wc, douche ou lavage au lit, parfois par leurs enfants ados ou adultes), leurs « repas hallucinants » et leur rencontre avec le dr Nowzaradan qui est sensé les aider à s’aider eux-mêmes. Des fois ça réussit et des fois c’est l’echec.
    Les obèses sont des junkies souvent, mais comme ils ne sont pas tous maigres avec une seringue à la main on ne les voit pas forcément comme ça. Et pourtant c’est le cas.
    Je n’en ai jamais vu se « défoncer » avec de la salade verte ou des fruits frais, ce serait comme un alcoolique qui se soûle avec de l’eau!