Simple rappel à l’ordre pour le député LREM ayant fait un salut nazi à l’Assemblée…

Ben voyons ! Un exemple de plus du 2 poids 2 mesures qui sévit et dans la classe politique et dans les medias.

On ne compte plus les procès innombrables faits aux responsables et militants du FN/RN pour de supposés saluts nazis… mais quand il s’agit d’un député en Marche, toute la caste le couvre.  Et, malgré l’évidence, à savoir qu’il n’a nullement imité un député RN mais a librement et délibérément fait le salut nazi, il n’écope que d’un rappel à l’ordre….

Rémy Rebeyrotte, le député LREM qui avait fait un salut nazi lors d’un vote sur le projet de loi sanitaire, a écopé de la plus petite sanction prévu par le règlement : un simple rappel à l’ordre

Le député LREM de Saône-et-Loire, Rémy Rebeyrotte, qui a fait un salut nazi dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale le 12 juillet à l’attention d’un élu RN, a été sanctionné ce 25 juillet par un rappel à l’ordre, a-t-on appris auprès de la présidence de l’Assemblée. 

Lors d’un vote sur le projet de loi sanitaire, où la majorité a été battue, «un grand gaillard du RN s’est levé en faisant le salut nazi» à l’arrière des travées, avait assuré Rémy Rebeyrotte à l’AFP. Le parlementaire de Saône-et-Loire avait alors mimé le geste en lui disant qu’«il ne faut pas faire ça».

La défense du député mise à mal par les images

La patronne du groupe RN Marine Le Pen avait demandé une sanction du macroniste, et des députés RN ont dénoncé une «invention» dans ce geste prétendu d’un élu de leur groupe. Il n’a pas été retrouvé de preuve visuelle d’un tel salut nazi par un député RN.

Rémy Rebeyrotte a été entendu par la présidente de l’Assemblée Yaël Braun-Pivet (LREM), qui a décidé d’un rappel à l’ordre, premier niveau de sanction prévu par le règlement de l’institution.

Le bureau du groupe LREM a également entendu Rémy Rebeyrotte le 25 juillet, et sa présidente Aurore Bergé lui a demandé «des excuses publiques inconditionnelles», a rapporté un membre à l’AFP. Il doit aussi s’engager «à un comportement exemplaire, au moment où les provocations constantes provenant en particulier de la Nupes posent un réel problème dans la tenue des débats parlementaires», selon un autre participant.  

«Ce n’est pas dans mes intentions» de refaire un tel geste, a déclaré ensuite Rémy Rebeyrotte à l’AFP. 

Dans un communiqué diffusé il y a quelques jours, il avait indiqué : «Si le geste que j’ai commis pour stigmatiser un élu du [RN] a pu heurter des consciences, je veux m’en excuser.» «Je ne renoncerai jamais au combat contre l’extrémisme, et notamment contre l’extrême droite, sa tentative de banalisation, ses valeurs xénophobes, haineuses, divisant l’Europe et la société française», avait-il ajouté.

https://francais.rt.com/france/100056-depute-lrem-qui-avait-effectue-salut-nazi-assemblee-ecope-simple-rappel-a-l-ordre

 459 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Cela me parait si insignifiant, car il ne fait aucune allégeance dans sa vie aux nazis, ce n’est pas comme un ancien président qui en 43 a fait serment de suivre les préceptes de Pétain celui qui était le pion des nazis, celui qui a fait pourchasser, torturer, tuer des français bien innocents. Ce président a été à la tête de l’Etat avec cette allégeance, et ses successeurs ont fautés en ayant respecté cette allégeance… aujourd’hui ils sont plus rien…. De cela personne ne parle ,n’ose en parler.. car cela nuit encore à des innocents résistants et enfants de résistants en France

  2. Quel culot ! il ne manque pas de toupet.
    Ainsi, il aurait imité un « gaillard » du RN, il se fout vraiment de nous tous. A la place de MARINE, je déposerais une plainte en diffamation.
    Et pour lui, une petite tape sur les doigts, toute petite tape gentillette, ce n’est pas un « extrême droite » voyons, donc pas d’affolement à avoir.

  3. Rémy Rebelote (et 10 de der) a fait une quenelle à l’envers.
    Il a confondu Palais Bourbon et Théâtre de la Main d’Or…

  4. Dixit rémy rebeybotte : « Je ne renoncerai jamais au combat contre l’extrémisme, et notamment contre l’extrême droite, sa tentative de banalisation, ses valeurs xénophobes, haineuses, divisant l’Europe et la société française»
    C’est bien la première fois que j’entends un lrem faire ube autocritique aussi sincère et je vous en félicite !

  5. Faites ça sur la voie publique devant des flics. Vous m’en direz des nouvelles. Ce pouvoir est pourri jusqu’à l’os.

Les commentaires sont fermés.