Pour vos dîners de cons, je vous ai déniché une pépite : Pascal Canfin, LREM ex-EELV!

Attention, le gus est « président de la Commision environnementale du Parlement européen »… c’est dire à quel point c’est une pointure… quand on sait que son ex-parti (EELV) tout comme le nouveau (LREM) grouillent de « champions du monde de conneries toutes catégories ».

Désespérant ! Même Greta, la petite teigne boudeuse, est dépassée ; ça vous donne une idée du niveau !

Du coup il fallait absolument qu’on vous signale cette perle : Pascal Canfin, renégat écolo muté (comme les virus) en LREM pour devenir euro-député sous cette étiquette porteuse… du moins pour l’instant.

Et c’est du lourd, car le bonhomme ne se contente pas de faire des « tours Eiffel en allumettes » (encore qu’il en soit certainement capable)… il vise plus loin puisqu’il rêve tout haut, et que généreusement il nous fait bénéficier de ses délires nocturnes… et diurnes, vu qu’à ce niveau de compétence il n’y a aucune différence entre jours et nuits… et que les euro-députés sont hyper- bosseurs, c’est bien connu… alors le président, vous pensez !

Et simple avec ça… figurez-vous que le grand homme sachant à quel point les Français sont couillons (illettrés, ivrognes, fainéants…) et qu’il est donc bien nécessaire de toujours faire preuve de pédagogie avec eux… a décidé de nous expliquer en quoi la sobriété énergétique contribue à notre indépendance stratégique, à la lutte contre la crise climatique, à la préservation de notre pouvoir d’achat.

Il appelle cela « changer nos habitudes ».

Mazette ! Avec une telle puissance de déduction, le gars ne doit pas être « que » Français… sûr qu’il est métissé avec plus finaud que nous…

Mais n’allez pas croire qu’il allait nous abandonner là, après cette simple sentence… Non ! Il poursuit le sacrifice jusqu’à nous expliciter par le menu les « qui-que-quoi-dont-où » auxquels nous allons devoir nous confronter pour survivre dans les temps difficiles qui s’annoncent…

Et c’est un gars qui, comme beaucoup de ses potes (LREM et EELV confondus + quelques autres) a une sacrée responsabilité partagée sur les décisions débiles prises en commun et sans faiblir pour en arriver là … qui le dit !

1/ « Nous devons nous préparer à organiser dès les prochaines semaines la rareté de notre énergie ».

Mélangeant allègrement la crise du Covid et le « retour de la guerre » sur le continent européen, en omettant juste de préciser qui a décidé tout seul, comme un grand, d’entraîner la France dans un conflit qui ne la concerne pas… mais créé justement pour le faire croire, et accélérer ainsi la programmation de sa chute, par tous les moyens envisageables… il nous précise (attention attachez vos ceintures!) :

Comme au début de la crise du Covid, les responsables politiques ont non seulement la lourde tâche de faire les bons choix techniques, mais aussi de s’assurer que nos sociétés réagissent de manière solidaire et organisée.

Euh… Les bons choix, tu peux nous les rappeler, Coco ? Même dans l’humour il est très fort !

2/ Nous allons devoir traquer toute consommation superflue. 

L’Allemagne a déjà déclenché le “niveau d’alerte” et la Commission européenne proposera le 20 juillet un plan coordonné et solidaire de réduction de la consommation d’énergie.

Attendons nous alors à de fortes répressions, comme sait si bien le faire cette hideuse hydre dont nous ne voulions pas, mais qui nous a été imposée par les manigances du félon Sarkozy, n’hésitons jamais à le rappeler!).

Ce qui est particulièrement remarquable chez ce représentant de la fine fleur des élus… c’est cette immense « modestie », à l’instar du chef suprême français, pour reporter toute la responsabilité de la prévisible raréfaction du gaz russe sur le président Poutine… pensant éviter ainsi aux mauvaises langues de rappeler qu’à l’origine, c’est avec l’Ukraine (et l’OTAN) que ce dernier avait un problème (de taille!) non avec l’UE et encore moins avec la France !

Quand on prétend à la transparence, il vaut mieux veiller à ses arrières, Messieurs les meilleurs en tout !

Pas certaine que la rareté du homard-caviar-champagne soit organisée avec autant de célérité, pour ceux de nos élus qui se votent des salaires faramineux, sans commune mesure pourtant avec leurs heures de présence en séances… N’oublions pas qu’un des plus grands scandales de notre époque c’est le vote de lois importantes, souvent à une poignée de présents… alors que les contribuables nourrissent, grassement, 577 députés !

Si je puis me permettre, il semble de plus très curieux, tant de la part de l’UE que des États membres, à commencer par la France… de prendre dès à présent des mesures vraisemblablement drastiques et désagréables, pour un avenir dans lequel ils nous ont eux-mêmes condamnés, mais également compte tenu qu’il ne leur est pas habituel de prévoir ce qui sera bon pour les peuples !

Par exemple, Canfin le rappelle d’ailleurs lui-même :

Si les États sont en train de s’organiser pour protéger les services essentiels, comme les hôpitaux, certaines de nos habitudes devront également changer

Magasins sur-climatisés, enseignes lumineuses allumées la nuit… ces comportements sont pourtant interdits par la loi en France. Mais l’État ne s’est pas donné les moyens de la faire respecter. Or, la sobriété – et son acceptabilité dans la société – commence par la chasse aux consommations aberrantes. 

Enchaînant sur :

L’acceptabilité de la sobriété va de pair avec la juste répartition des efforts. Or, si la crise des prix de l’énergie actuelle fait de nombreux perdants, que l’État protège en France encore plus qu’ailleurs via notamment le bouclier énergie, elle fait aussi quelques gagnants. C’est le cas de certains énergéticiens. Je l’ai dit il y a deux mois déjà : il n’est pas sain qu’une entreprise comme Total ait gagné presque 5 milliards au premier trimestre 2022 et s’apprête à annoncer fin juillet de nouveaux bénéfices records

Ou quand Gribouille découvre l’eau chaude, et qu’en plus elle mouille !

Étrange non, que « l’on » s’aperçoive seulement aujourd’hui (ou il y a deux mois, c’est idem !) que l’État d’une manière générale ne se foule pas pour faire respecter ses lois… mais qu’en plus, vu les prochains serrages de ceintures qui vont s’imposer au peuple, d’habituels exorbitants bénéfices semblent opportunément poser problème à des consciences traditionnellement bien moins rigides ?

https://www.fdesouche.com/2022/07/17/pascal-canfin-eurodepute-lrem-ex-eelv-appelle-a-traquer-toute-consommation-superflue-denergie-et-a-changer-nos-habitudes/

Les temps futurs risquant d’être rigoureux, surtout pour ceux « qui ne sont rien », il est important de toujours se ménager de bons moments de rigolades… dont acte pour terminer ce texte.

Pour les dépressifs, les grincheux chroniques, mais surtout pour ceux qui m’ont suivie jusqu’ici, je ne résiste pas au plaisir de partager ce passage culte de ce fabuleux dîner de con, soulignant l’extraordinaire talent de Jacques Villeret, complété par celui de Thierry Lhermitte réussissant le tour de force de ne pas pouffer de rire, là où nous sommes des millions à le faire à chaque nouvelle rediffusion de ce chef-d’œuvre de drôlerie vacharde et attendrissante.

Alors évidemment, Canfin n’est pas encore au top pour égaler la prestation de Villeret, mais il me semble bien parti, et surtout bien doté de tout ce qu’il faut pour y arriver, si toutefois il se donne la peine de persévérer dans ses efforts…

Un Parlement européen en allumettes, c’est ça qui serait chouette, non ?

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://ripostelaique.com/pour-vos-diners-de-cons-je-vous-ai-deniche-une-pepite-pascal-canfin-ex-eelv.html

 557 total views,  9 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Il est pas si con que ça il sait tourner sa veste et toujours dans le bon sens , néanmoins le jour ou il fait des petits il faut m’en garder un je le mets dans le jardin .

  2. En fait, cette lumière est d’origine italienne puisque son vrai patronyme est CONFINI -ce qui est intraduisible en français d’autant que lui-même n’est pas fini !

  3. La respiration humaine produit du CO², en conséquence je propose qu’on invite ce sous-con de compétition à s’auto appliquer ses pensées : qu’il arrête de respirer une ou deux heures d’affilées voire plus.
    Ses co-cons escrolos le composteront sous un tas de feuilles et on écrira « ici gît un des sauveurs de Gaïa tombé au champ honneur de la bêtise confite ».

  4. Qui c’est qu’à voté pour ce guignol ? Donc côté légitimité il peut repasser. De plus, nous demander de réduire nos consommations quand ces salopards de députés européens s’octroient une augmentation de salaire de +8%, suivant inflation, il y a des claques qui se perdent. Moi, cette nuit j’ai eu chaud et j’ai mis la clim sans aucun remords, en pensant à la Russie !!!

Les commentaires sont fermés.