Unis par l’islam et dénoncés par des femmes, Tariq Ramadan et Éric Coquerel face à la Justice

Tariq Ramadan et Eric Coquerel

 

Le parquet de Paris a annoncé mercredi qu’une enquête avait été « ouverte » contre le député de « La France Insoumise », Éric Coquerel, « pour harcèlement et agression sexuels ».

Une plainte avait été déposée le 4 juillet dernier contre le député Insoumis qui vient de rafler la présidence de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, au grand soulagement du manitou Mélenchon.

La plaignante est une ex-camarade du nouveau député qui se serait mal comporté avec elle lors de l’université d’été du Parti de gauche à Grenoble en 2014.

Elle dit avoir été « victime de harcèlement sexuel et de gestes pouvant s’apparenter à une agression sexuelle ».

L’affaire Tariq Ramadan est plus grave. Celui qui se voyait déjà à la tête d’une Europe islamisée, risque gros.

Le parquet de Paris, celui-là même qui s’occupe d’Éric Coquerel, a requis mardi dernier un procès aux assises pour l’arrogant et prétentieux petit-fils du fondateur de la secte des Frères musulmans, Hassan Al Banna.

Tariq Ramadan avait, il y a peu, sollicité la nationalité française pour se présenter aux élections présidentielles de 2017. Il se voyait dans la peau de ce fictif Mohammed Ben Abbes, le président musulman qui islamise pacifiquement la France dans « Soumission », le roman de Michel Houellebecq.

Il est soupçonné de viols sur cinq femmes commis entre 2009 et 2016.

Le rejeton du fondateur de la secte des Frères musulmans avait, d’abord, farouchement nié les faits qui lui étaient reprochés avant de reconnaître des « relations de domination », « rudes mais consenties », rapportent des médias officiels français.

Le procès du Bataclan à peine clos, avec ses 14 musulmans dans le box des accusés (plus six absents pour des raisons diverses…), voici que la Justice française est de nouveau appelée à statuer sur le cas d’un autre musulman obsédé par l’instauration de la domination de l’islam sur la race blanche mécréante. Non par les armes, mais par le sexe.

Une domination que Tariq Ramadan teste sur les femmes blanches.

Ramadan affiche actuellement profil bas. Il a certainement été enc… pendant son incarcération de 10 mois en 2018. C’est la loi des prisons.

Il connaît mieux maintenant ses congénères musulmans.

Il aurait été enc… non parce qu’il est attirant, mais parce qu’il est une célébrité.

Les prisonniers pourront se vanter de l’« avoir eu ».

Aucun risque. Tariq Ramadan ne portera jamais plainte.

Il ne leur en veut pas.

Il a peut-être même apprécié leurs « services »…

Messin’Issa

 

 

 548 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Article médiocre …
    Qu est ce que vous racontez sur les femmes blanches les principales plaignantes sont maghrébines (Mounia Rabbouj et henda ayari )
    Quand à votre délire sur la sodomie en fin d article pour avoir vécu en Algérie je reconnais bien là le bledard kabyle en manque qui projette sur autrui ses fantasmes .ramadan n était en contact avec personne en taule imbecile .les faits rien que les faits .je précise que je n ai aucune sympathie pour ramadan.

  2. J’espère qu’il a été vraiment enc… et avec la même dureté qu’il a usé envers les femmes. Individu à éliminer de la société!

  3. Les deux devraient pourrir en taule , c’est ce qui arriverait au pékin standard !

  4. Ramadan en prison n’a pas dû faire le Ramadan du sexe. Il paraît qu’il souffre de la sclérose en plaques. Les voies du prophètes sont pénétrables. Coquerel est poursuivi par LFI, La Femme Insoumise, celle qui l’a dénoncé.

1 Rétrolien / Ping

  1. Unis par l’islam et dénoncés par des femmes, le violeur patenté Tariq Ramadan et Éric Coquerel, face à la Justice | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.