Pap Ndiaye : l’inquiétante lettre aux profs

Le  27 juillet 2022, le contesté ministre de l’Education PAP NDIAYE adresse une missive aux enseignants qui vaut son pesant d’or. Il expose les « cinq grands axes » de sa politique. En préambule, il invite les profs à « élever un abri contre les préjugés de toutes sortes ». Comprenne qui pourra !

Le premier axe n’est pas la transmission raisonnée des connaissances, c’est « la lutte contre les inégalités sociales ». S’est-il trompé de ministère ? A croire que la redistribution massive n’existe pas, alors que la France est un des pays où les prélèvements sociaux sont les plus élevés. Va-t-on vers une nouvelle étape dans la discrimination dite positive ? Va-t-on instaurer un quota à Sciences Po pour les mineurs non accompagnés ?

L’axe deux, dit qu’il faut « mettre l’accent sur les savoirs fondamentaux », à savoir les maths et le français. Bonne nouvelle ! Les maths seront réintroduites dans le tronc commun de Première, après y avoir été supprimées en 2019 par Jean-Michel Blanquer.
http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/BlanquerLebilan2022.aspx

L’axe trois concerne « le bien-être des élèves », qui fait écho à l’école « lieu-de-vie », où « toute parole d’intolérance est bannie ».
Il faudra faire un lieu « sans préjugés, sans paroles et sans actes d’intimidation, un lieu laïque ». Il faudra « améliorer la qualité de ce temps en développant l’éducation artistique et culturelle et la pratique sportive ». Ce sont les profs d’art et d’EPS qui vont être contents de voir leur discipline reléguée à la morale et à la laïcité, comme si ces disciplines, cataloguées récréatives, n’avaient pas leurs propres objectifs pédagogiques.

Quant aux autres disciplines, elles sont passées sous silence, à l’exception de l’histoire avec un grand « H ». Il est vrai que c’est un passage obligé pour la propagande !

https://twitter.com/zemmoureric/status/1471446899064553478

Les sciences physiques, les sciences de la vie et la Terre, les langues ? Absentes de la circulaire. Notre nouveau Ministre, auquel la culture scientifique semble faire défaut, ignore sans doute qu’il manque 20 000 ingénieurs en France, et que c’est un vrai problème pour l’avenir du pays. Mais s’en soucie-t-il ?

https://www.studyrama.com/formations/filieres/ecoles-d-ingenieurs/on-ne-forme-pas-assez-d-ingenieurs-en-france-interview-109209

Le quatrième axe est à mourir de rire ! La « question écologique qui se pose de manière urgente et cruciale et nécessite une mobilisation forte ». Ben oui, il fallait bien qu’il adapte sa feuille de route aux exigences du parrain, celui qui nous sert de Président de la République ! Pap NDIAYE propose « une refonte de nos actions avec les collectivités territoriales sur le bâti scolaire ». Il convient de rappeler aux lecteurs que les départements sont chargés de l’entretien des collèges et que les régions sont chargées de l’entretien des lycées. Et pour le primaire, ce sont les municipalités. Que veut donc dire le ministre ? Un appel du pied aux collectivités territoriales pour qu’elles installent des panneaux solaires sur les toits des écoles et qu’elles isolent les murs extérieurs ? Est-ce bien son rôle de ministre de l’Education de donner ainsi des injonctions aux collectivités territoriales ?

La « question écologique » passera aussi par un remaniement des programmes scolaires : une manne pour les éditeurs de manuels scolaires et un gouffre financier pour le contribuable. On va sans doute continuer de vanter les bienfaits des éoliennes et de la voiture électrique, comme si la pub à la télé ne suffisait pas !
Quant au dernier axe, c’est vraiment du réchauffé : la revalorisation du métier d’enseignant. Darcos, Châtel ont déjà usé de cette corde, sans grand résultat.
Si le métier est de moins en moins attractif, il faut peut-être se demander pourquoi !

En définitive, un texte creux qui n’augure rien de bon  aucune remise en cause de  la supercherie  du nouveau baccalauréat, devenu une formalité administrative. Rien sur l’insécurité à l’Ecole. Mots absents : transmission des connaissances, mérite, excellence, niveau, pédagogie, neutralité…

Parallèlement, SOS Education a mis sur la table du Ministre, ses 10 mesures phares : elles auraient pu inspirer le nouveau ministre. Que nenni !
1/ Augmenter le niveau d’instruction en primaire : lire, écrire, compter (97,74% des répondants)
2/ Refaire de l’École un sanctuaire (97,53% des répondants)
3/ Restaurer l’autorité des enseignements (96,91% des répondants) et l’autorité de l’école (95,24% des répondants)
4/ Interdire dans la loi l’usage de l’écriture inclusive sous toutes ses formes et à tous les niveaux d’enseignement (96,45% des répondants)
5/ Recentrer les enseignements en primaire sur le français, les maths et la culture générale (96,25% des répondants)
6/ Portables et réseaux sociaux : pas à l’École (95,98% des répondants)
7/ L’idéologie n’a pas sa place à l’école ! Fermer les portes des écoles aux associations idéologiques et ouvrir les portes aux associations sportives, artistiques, scientifiques (95,80% des répondants)
8/ Revaloriser l’enseignement professionnel (94,95% des répondants)
9/ Créer une “charte des parents à l’École” – À la maison les parents éduquent ; à l’école les professeurs instruisent (94,25% des répondants)
10/ Revaloriser les maths et les sciences (91, 87% des répondants)

https://www.causeur.fr/10-mesures-phares-pour-redresser-notre-ecole-sos-education-233930

Après Darcos, Châtel ; Peillon, Hamon, Belkacem, la dégringolade continue, à en juger par le recul de la France dans les enquêtes PISA.

https://www.ifrap.org/education-et-culture/evolution-de-la-france-dans-le-classement-pisa-depuis-2000

Avec des idéologues comme Pap NDIAYE, le redressement de l’école n’est pas pour demain.

Hector Poupon

https://ripostelaique.com/pap-ndiaye-linquietante-lettre-aux-profs.html

 765 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Pauvre Hector. Vous ne comprenez décidément rien…

    Le noble rôle de l’Ecole (avec un grand E) n’est pas de former de vulgaires ingénieurs,mathématiciens, scientifiques, médecins, travailleurs qualifiés pour alimenter le capitalisme libéral honni.Il n’est pas non plus de former des citoyens avec les outils nécessaires pour une vie autonome et être un acteur éclairé de la vie publique (lecture, écriture, compétences mathématiques de bases ou plus, capacité d’analyse, de raisonnement, de jugement, d’expression orale et écrite, etc…).

    Non, son vrai rôle, c’est de former des militants gauchistes pleinement conscientisés, autrement dit lobotomisés, avec racistomètre, discriminomètre, islamophobomètre, carbonomètre et transition-écologicomètre incorporés.

    Des petits Gardes Rouges, des petits Khmers Verts prêts à détecter et dénoncer toute Déviance de l’idéologie Woke. Brefs des armées de crétins lobotomisés malveillants, manipulables à volonté et dangereux. Le genre Thunberg.

  2. C’est quoi encore ce baltringue de sinistre de l’inéducation ? Est ce le Terminator de nos enfants ? Nous les Patriotes et résistants avons du pain sur la planche pour nettoyer toutes les institutions de notre Patrie !

  3. En effet les mots sont bien choisis, « les grands axes de sa POLITIQUE ! j’ai entendu sur un plateau télév, qu’il introduit la politique ( avec toutes ses déviances ) , dans l’ école !
    allons nous laisser faire ?

  4. PAP NDIAYE, c’est pas parce qu’il est instruit qu’il est intelligent ! Et pareil pour tous les autres qui nous gouvernent !!! Alors ceux qui ont voté pour MACRON, quelle couche !!!!!

    • D’ailleurs un con qui fait des études ( surtout celles d’aujourd’hui ) devient un con instruit mais c’est toujours un con ! Ensuite les cons s’identifient très vite entre eux et forment des clans un peu comme des atomes crochus ou des aimants , le fait de s’attirer et de se coller vient peut-être du fait que les cons sont constitués d’atomes de caca !

  5. Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Nommer un woke ministre de l’Education, c’est bien une provocation de cette ordure de Macron.

    Et Monsieur met ses enfants à l’école alsacienne …

Les commentaires sont fermés.