Dhimmis de la semaine : Biden modifie les lois pour faciliter l’entrée des terroristes aux USA

Les dhimmis de la semaine.

 

La clique de Biden modifie les lois fédérales pour faciliter l’entrée des terroristes aux États-Unis.

 » L’administration Biden vient de faciliter l’entrée des terroristes aux États-Unis « , par Adam Kredo, Washington Free Beacon, 29 juin 2022 :

Les départements d’État et de la sécurité intérieure ont modifié la semaine dernière les lois fédérales sur l’immigration afin de permettre aux étrangers qui ont fourni un « soutien matériel insignifiant » à des groupes terroristes désignés de bénéficier « d’avantages en matière d’immigration ou d’autres statuts », selon la politique publiée dans le registre fédéral mais non annoncée officiellement par l’administration.

Selon l’annonce, les personnes qui entrent dans cette nouvelle catégorie sont celles qui ont fourni une « aide humanitaire » ou des « transactions commerciales de routine » à des groupes terroristes.

Ce changement de politique alimente les inquiétudes quant à la volonté de l’administration Biden de faciliter l’entrée aux USA des personnes qui travaillent avec ou pour le Corps des gardiens de la révolution islamique d’Iran (IRGC), la force de combat paramilitaire du pays qui a tué des centaines d’Américains.

Un porte-parole du département d’État a déclaré que la loi avait été modifiée pour aider les Afghans vulnérables, qui auraient pu travailler par inadvertance avec des groupes terroristes, à trouver refuge aux États-Unis après le retrait raté de l’administration Biden qui a laissé les talibans au pouvoir. Les législateurs et les anciens fonctionnaires américains affirment toutefois que les nouvelles réglementations sont rédigées de manière si générale qu’elles s’appliqueraient à des organisations telles qu’Al-Qaïda et l’IRGC.

Les médias « laïcisent » un musulman qui a empoisonné une famille hindoue…

Meurtre de masse à Sangli : l’occultiste Abbas arrêté pour avoir mortellement empoisonné une famille, les médias  » laïques  » lui donnent une tournure hindoue en le qualifiant de  » Tantrik « .

La police de Sangli a informé qu’un praticien de l’occultisme nommé Abbas Mohammad Ali Bagwan et son complice avaient empoisonné toute une famille à Sangli en empoisonnant le thé et en faisant croire à un pacte de suicide. Mais les médias ont rapporté qu’un « Tantrik » les avait tués.

Les médias dits laïques s’emploient depuis longtemps à édulcorer les crimes odieux, surtout lorsque l’accusé appartient à la communauté minoritaire. En qualifiant de « Tantrik » un occultiste musulman qui aurait empoisonné neuf membres de la famille Sangli, de nombreux médias renommés tels que Aaj Tak, News 18, Hindustan Times et The Indian Express ont entrepris mardi de donner à cet incident une tournure hindoue.

En langage courant, le « Tantrik » est un praticien du « tantra vidya », et est principalement associé à l’hindouisme, ce qui donne l’impression qu’un individu hindou a commis le crime.

Le 20 juin, neuf membres de la même famille, à savoir le Dr Manik Vanmore (49 ans), vétérinaire, et Popat Vanmore (52 ans), professeur d’art, leur mère, leurs épouses et quatre enfants des deux couples, ont été retrouvés morts dans leur maison à Sangli, dans le Maharashtra. La police locale a supposé qu’il s’agissait d’un suicide collectif. Il a été dit qu’en raison de leur situation financière catastrophique, les membres de la famille ont consommé du poison et se sont suicidés.

Cependant, une enquête plus approfondie a révélé qu’il ne s’agissait pas d’un suicide mais d’un meurtre de sang-froid.

La police de Sangli a informé qu’un praticien de l’occulte nommé Abbas Mohammad Ali Bagwan et son complice avaient empoisonné toute la famille à Sangli en empoisonnant le thé et en faisant croire à un pacte de suicide.

« Nous avons arrêté Abbas et son chauffeur pour meurtre. Les enquêtes ont révélé que ces deux personnes auraient empoisonné à mort neuf membres de la famille », a déclaré à la PTI l’inspecteur général de la police (Kolhapur Range) Manoj Kumar Lohiya. Un responsable de la police a déclaré que la section 302 (punition pour meurtre) du Code pénal indien (IPC) sera invoquée.

Abbas avait pris une énorme somme d’argent de la famille décédée sous le prétexte de localiser un « trésor caché » pour eux. Comme il n’a pas réussi à trouver le « trésor caché », la famille a commencé à faire pression sur Abbas pour qu’il rende l’argent. Abbas a fini par tuer la famille de neuf personnes avec l’aide de son complice car il ne voulait pas rendre l’argent.

News18 qualifie le coupable musulman de « Tantrik ».

Alors que le nom de l’auteur du crime est clairement visible dans son propre reportage, News18 a qualifié le praticien occulte de « Tantrik » afin de donner une tournure hindoue au crime.

https://www.opindia.com/2022/06/sangli-mass-suicide-case-media-outfits-pass-off-muslim-occultist-as-hindu-tantrik/

 510 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Les démocrates sont en train de monter un procès contre TRUMP afin de l’accuser d’avoir organisé les évènements du Capitole et d’avoir voulu commettre un COUP D ETAT, rien que ça.
    Ils ont dégotté une petite garce qui est venue baver des saloperies au tribunal.
    A-t-elle été achetée et par qui ???

  2. Je plains,les américains,que j’aime,d’avoir, un vieux dépassé !
    A la tête de l’Amérique 👎nous voyons le résultat ?
    J’ai toujours aimé l’Amérique ! Pour sa force, son sérieux,et ses compétences ?
    Vive d’Amérique forte et libre ? Et puissante !
    Bravos l’Amerique ?

  3. Ce (Robinette) BIDEN nous démontre clairement OÙ se trouve L’AXE DU MAL : parfois, il est explicite malgré lui…

    • Non Targui, le peuple (le VRAI) Américain n’accepte pas mais a d’énormes difficultés à se tenir au courant car les médias, comme en France, ne veulent surtout pas que les patriotes en sachent de trop. Toutefois, la coupe déborde et, ce n’est pas par une révolution armée que les Américains amoureux de « The Land of the Free » vont régler le problème, mais, espérons, par les élections partielles de novembre 2022 et, ensuite, par les élections présidentielles de 2024.

Les commentaires sont fermés.