Inde : un tailleur hindou décapité pour insulte à Mahomet -et autres horreurs de l’islam

Sommaire

Focus: 

Décapitation  du blasphémateur en Inde 

Royaume-Uni : un Pakistanais violeur d’enfants qui se bat pour rester en Grande-Bretagne, joue la carte du racisme…

En bref : 

Autriche : alertes  à la bombe dans tout le pays alors que débute le procès d’un prédicateur islamique.

Turquie : nouveaux dégâts à l’intérieur de Sainte-Sophie,  le marbre au sol est brisé.

Burkina Faso : des musulmans prennent d’assaut une cérémonie de baptême et ouvrent le feu, tuant huit chrétiens.

Inde : un musulman jette de l’acide sur son ex-femme

Décapitation en Inde :  des musulmans commettent un meurtre horrible  pour  insulte à Mahomet.

Dailymail

 

Le tailleur hindou décapité dans son magasin par deux barbus 

L’Inde a connu une longue histoire de djihad, « où les guerriers et conquérants musulmans ont exercé une dévastation inégalée et insondable au nom de leur religion. » Aujourd’hui encore, le djihad est mené contre l’Inde, notamment dans le « territoire contesté » du Cachemire, où une violence extrême a chassé d’innombrables hindous.

Depuis le mois de mai, de fervents musulmans de toute l’Inde écument les rues et se déchaînent.

Craignant des flambées de violence religieuse, la police de l’État indien du Rajasthan a interdit les rassemblements publics et suspendu les services Internet, un jour après que deux musulmans ont posté une vidéo revendiquant le meurtre d’un tailleur hindou dans la ville d’Udaipur.

« Je jetterai la terreur dans le cœur de ceux qui ne croient pas. Alors frappez leur cou et frappez le bout de leurs doigts. » (Coran 8:12)

Semer la terreur dans les infidèles en Inde fonctionne bien, et va s’intensifier de façon spectaculaire, étant donné les tensions qui existent actuellement en Inde.

Les agents islamiques de conquête progressent rapidement en Inde, et les zélateurs observent leurs succès.

Des milliers de personnes ont défilé jeudi dans la ville indienne d’Udaipur, beaucoup tenant des drapeaux safran et des pancartes demandant la protection des hindous après que deux hommes musulmans se sont filmés en train de tuer un tailleur hindou dans la ville en début de semaine.

La police fédérale a interrogé les tueurs, qui ont mis en ligne deux vidéos, l’une montrant les assaillants décapitant le tailleur  alors qu’il se penchait pour prendre des mesures dans son magasin.

L’homme portant une casquette est le tailleur. Les deux barbus sont entrés dans l’échoppe. L’un filme, l’autre se fait prendre les mesures. Le tailleur sera décapité alors qu’il se penchait.

Dans la seconde vidéo (ci dessous), les deux musulmans brandissent les couteaux  à viande qui ont servi à décapiter le tailleur hindou. 

Ils déclarent qu’ils ont vengé une insulte au prophète Mahomet causée par la victime.

Ils ont également fait allusion à Nupur Sharma, ancienne porte-parole du parti nationaliste hindou au pouvoir, le Bharatiya Janata Party (BJP), dont les remarques sur le Prophète, au début du mois, ont déclenché l’indignation nationale et internationale…

Les autorités ont déclaré avoir suspendu les services Internet dans plusieurs régions du Rajasthan pour empêcher la diffusion de la vidéo.

« L’ambiance est tendue et presque tous les magasins sont fermés aujourd’hui », a déclaré Thoda. La ville, qui compte environ un demi-million d’habitants, est l’une des principales attractions touristiques de cet État désertique. Elle est connue pour ses hôtels luxueux, dont le célèbre Taj Lake Palace…….

Royaume-Uni : un Pakistanais violeur d’enfants qui se bat pour rester en Grande-Bretagne, joue la carte du racisme…

Le violeur d’enfants Adil Khan, 51 ans, a comparu devant un tribunal de l’immigration. Il  a dit que  l’accusation était raciste lors d’une longue diatribe. Il a décrit les « allégations » portées contre lui comme « risibles ». 

Il  joue maintenant  la carte du racisme…

Le pédophile de 51 ans, membre du gang du gang de Rochdale, qui se bat contre la décision d’un renvoi au Pakistan, a laissé entendre que l’accusation était raciste lors d’une « longue diatribe » à l’audience d’expulsion.

Khan, qui faisait partie d’un gang de Rochdale condamné en 2012, a déclaré que l’accusation était une  » plaisanterie « .

Depuis sa sortie de prison, il a mené une longue bataille juridique contre l’expulsion.

Le gang a violé des filles de 12 ans à peine, tandis que Khan lui-même a mis une adolescente de 13 ans enceinte.

Adil Khan, qui  a mis enceinte une fille de 13 ans, a déclaré à un juge qu’il ne devait pas être expulsé vers le Pakistan car son fils avait besoin d’un modèle (sic).

La juge Charlotte Welsh a déclaré à l’audience que le tribunal devait prendre en compte le niveau d’intégration de Khan dans la vie britannique, tant sur le plan culturel que social, et sa contribution à la société (sic).

 

Qari Abdul Rauf, 52 ans.  Rauf, père de cinq enfants, a mis en esclavage sexuel une jeune fille de 15 ans, la conduisant dans des endroits isolés pour avoir lui-même des rapports sexuels avec elle dans son taxi et la transportant dans un appartement de Rochdale où lui et d’autres personnes ont profité d’elle.

 

Adil Khan, ainsi que Qari Abdul Rauf,  ont été informés qu’ils seraient renvoyés au Pakistan en raison de leur rôle dans le gang – pour lequel ils ont été condamnés, pour une série de crimes sexuels graves en mai 2012.

Depuis leur sortie de prison, ils ont mené une longue bataille juridique pour rester dans le pays, multipliant les recours et les appels au motif que leur expulsion porterait atteinte à leurs droits fondamentaux.

Le fait de ne pas expulser un seul membre du gang a suscité la colère des habitants à Rochdale, où les victimes vivaient aux côtés de leurs bourreaux, ce qui a conduit à des critiques publiques à l’encontre de plusieurs ministres de l’intérieur.

Pendant deux ans, à partir de 2008, le gang d’hommes de Rochdale s’est attaqué à des filles âgées d’à peine 12 ans, les abreuvant d’alcool et de drogues avant de les agresser sexuellement dans des pièces situées au-dessus de magasins de vente à emporter et de les emmener dans différents appartements en taxi, où il fallait payer en espèces pour les utiliser.

Pas moins de 47 filles ont été soumises. L’audience en appel contre les deux hommes se poursuit.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10946271/Paedophile-Rochdale-grooming-gang-member-51-battling-decision-send-Pakistan.html

Autriche : alertes  à la bombe dans tout le pays alors que débute le procès d’un prédicateur islamique.

Menace des islamistes en Autriche : des alertes à la bombe ont eu lieu lundi à Vienne, St. Pölten et Graz – selon les informations du Kronen Zeitung, il s’agissait d’une action coordonnée visant à déstabiliser le procès d’un prédicateur de haine viennois.

Les alertes à la bombe ont été envoyées par courriel (à partir d’une adresse Gmail anonyme) aux tribunaux, ainsi qu’à la communauté juive et au conseil municipal de Vienne – il s’agit d’une action coordonnée par une cellule islamiste.

L’audience contre un prédicateur à Graz a été interrompue, la salle a été vidée et fouillée par une équipe spéciale ; des scènes similaires ont eu lieu à St. Pölten. 

Cinq menaces confirmées, un département scolaire également touché

Le journal « Krone » a reçu une lettre de menace : « Mort à tous les juifs et infidèles en Autriche ! ».

Le directeur de la DSN, Omar Haijawi-Pirchner, avait récemment souligné la recrudescence de la menace terroriste.

Le marathon de Vienne a également été  la cible d’une attaque par Daesh (attentat déjoué).

Turquie : à l’intérieur de Sainte-Sophie, souillée par l’islam , de nouveaux dégâts sont signalés, le marbre au sol est brisé.

 

Cette indifférence à l’égard de l’état de l’ancien bâtiment pourrait provenir du fait qu’il s’agissait d’une église, et que par conséquent sa ruine démontre le jugement d’Allah sur les infidèles (tout comme sa conversion en mosquée) :

« Il suffit de voyager dans le pays et de voir la nature des conséquences pour ceux qui ont renié. » (Coran 3:137)

« Nouveau vandalisme à Sainte-Sophie – Les marbres du sol ont été brisés », Orthodox Times , 28 juin 2022 :

Les marbres historiques ont été brisés en de nombreux endroits par les lourdes machines utilisées pour le nettoyage.

Les responsables continuent de mettre en garde les femmes qui entrent sans foulard, ainsi que celles qui tentent d’entrer avec des vêtements inappropriés. Cependant, il semble qu’il n’y ait aucune disposition concernant la protection essentielle…

Lorsque Sainte-Sophie était un musée, les visites se faisaient avec beaucoup de respect. Aujourd’hui, son intérieur ressemble à une fête foraine.

« Sainte-Sophie ne tiendra pas jusqu’en 2050 », telle est la prédiction sinistre du journal pour  patrimoine mondial, qui a envoyé ses journalistes sur place, lesquels ont observé la situation, vu des dizaines de visiteurs affluer, et rapporté que lors de « Bayram », il y a quelques semaines, plus de 100 000 visiteurs sont entrés dans Sainte-Sophie en une journée.

Sainte-Sophie ne tiendra pas jusqu’en 2050

Même l’humidité des souffles de la foule entrant dans Sainte-Sophie suffirait à détruire le monument, qui se dresse au même endroit depuis 1 500 ans et a subi de nombreux dommages ces dernières années, principalement les deux dernières qui l’ont transformé en mosquée.

Les travaux de restauration necessaires n’ont pas été effectués.

Il y a aussi beaucoup de visiteurs qui utilisent le monument pour passer la nuit, pour y laisser leurs valises et y « garer » les poussettes, ou pour utiliser les toilettes.

Les archéologues et les historiens  avertissent qu’un billet doit être demandé pour l’entrée de Sainte-Sophie et que seules 20 personnes doivent entrer à la fois afin que le monument puisse être préservé, sinon, ils prédisent dans un avenir proche sa destruction totale.

Source : ertnews.gr

Burkina Faso : des musulmans prennent d’assaut une cérémonie de baptême et ouvrent le feu, tuant huit chrétiens.

AFP

Huit personnes dans l’est du Burkina Faso ont été tuées dans une attaque menée par des djihadistes lors une fête de baptême, ont indiqué mardi une source sécuritaire et un habitant de la région.

« L’ attaque terroriste » dans le village de Sandiaga dans la province du Koulpelogo « a fait huit morts parmi les civils », a déclaré la source sécuritaire.

Le bilan a été confirmé par un habitant, qui a déclaré que des hommes armés ont fait irruption lundi matin lors d’une cérémonie de baptême et ont ouvert le feu.

Cet État sahélien enclavé, l’un des pays les plus pauvres du monde, est en proie à une insurrection djihadiste qui dure depuis près de sept ans.

Des milliers de personnes sont mortes et près de deux millions ont été chassées de leurs foyers…..

Inde : un musulman jette de l’acide sur son ex-femme

Elle refusait d’épouser provisoirement  un autre homme dont elle aurait divorcée pour qu’ils puissent se remarier.

Le Nikah halala est l’un des aspects les plus étranges et révoltants de la loi islamique en Inde.

Il s’agit d’un mariage temporaire qui permet à une femme de retourner auprès de son précédent mari après un divorce. Si son mari lui dit trois fois « Je divorce de toi », elle ne peut pas retourner avec lui tant qu’elle n’a pas épousé un autre homme, consommé le mariage et été à son tour « divorcée » par son nouveau mari.

Le Nikah halala  est une pratique dans laquelle une femme, après avoir divorcé par triple talaq , épouse un autre homme, consomme le mariage et divorce à nouveau afin de pouvoir se remarier avec son ancien mari.  Nikah signifie mariage et halala signifie rendre quelque chose halal ou permis

Le triple talaq (divorce instantané)  concerne les musulmans en Inde , en particulier les adhérents des écoles de jurisprudence islamiques sunnites hanafites.  Un musulman peut divorcer de sa femme en proclamant trois fois de suite le mot talaq (le mot arabe pour « divorce ») (sous forme parlée, écrite ou, plus récemment, électronique).

Bareily (inde) : un homme a d’abord divorcé de sa femme par un triple talaq , puis l’a forcée à se soumettre à une « halala » pour se remarier avec elle selon la loi islamique. La femme refusant, il l’a attaquée à l’acide, rapporte le  TimesNowNews.

La victime déclare à la police que son ex-mari Ishaq était venu sous prétexte de lui parler. Il la forçait à se soumettre à la halala. Lorsqu’elle a refusé, il a commencé à l’agresser verbalement, elle et sa famille.

La victime raconte que lorsqu’il est entré dans la maison avec de l’acide dans le sac, elle l’a questionné, il a dit qu’il prenait des biens pour la maison. Ishaq avait également menacé de jeter de l’acide auparavant…

 246,171 total views,  5 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Nous vous vaincrons avec VOS LOIS et nous vous domineront AVEC LES NÔTRES.
    Contre cette vermine, il faut des mesures d’exception importantes ; au moins (censuré) …

  2. Ils ont obtenu le Pakistan, et voilà qu’ils infiltrent à nouveau l’Inde, par famille ou par individus, ils attendent d’être assez nombreux pour faire régner la terreur islamique;
    LA TERREUR ISLAMIQUE étant la guerre pour propager l’islam et éradiquer toute autre religion.
    Tant qu’il reste un seul musulman, on ne peut vivre en paix.

  3. Pauvre tailleur
    Paix à son âme
    Que ces tueurs brûlent en enfer
    On en peut plus de cette engeance
    D’adorateurs de pédophile

  4. L’islam est une horreur non pas parce que tous les musulmans sont malveillants mais parce qu’il porte en lui les germes de la discorde et de la violence.

  5. Vous avez encore beaucoup de courage et de pugnacité pour élaborer un article sur la folie humaine née de l’isslam.
    Hier un ami a été guéri par la puissance du Dieu chrétien, que le pasteur Jean Luc Trachsel vectorise particulièrement fortement lors de chacune de ses interventions.
    Pour en savoir plus : à la 30eme minute vous décollerez de votre siège.
    https://www.youtube.com/watch?v=stGLzx_aF6I

Les commentaires sont fermés.