Les magouilles de Mélenchon pour avoir plus de députés que Marine

La gauche « plurielle » rejette l’OPA de Mélenchon sur la Nupes, mais rien n’est joué !

Mélenchon a raté son objectif de faire de LFI la première force d’opposition à Macron. Devancé par le RN (89 sièges), il va tout faire pour parvenir à ses fins et renverser le rapport de forces avec Marine (source Figaro).

L’enjeu ? La toute-puissante Commission des finances, qui revient par tradition au principal groupe d’opposition de l’Assemblée, donc au RN.

Les derniers chiffres, après les ultimes ralliements de ces dernières heures, donnent 149 sièges pour la Nupes, dont 84 pour LFI, 28 au PS, 23 aux Verts et 14 au PCF.

Première tentative : constituer un groupe unique à l’Assemblée, LFI, Verts, PS et PC.

« On ne peut pas laisser le sentiment que l’extrême droite a gagné », a déclaré le teigneux leader insoumis.

« Je ne propose pas la fusion. Mais il faut avoir un groupe unique, quitte à avoir des délégations… le signal à envoyer au pays c’est : un bloc ».

La réponse unanime n’a pas tardé. C’est « niet », la gauche restera plurielle. Il n’a jamais été question de groupe unique dans l’accord de la Nupes.

Deuxième solution

Face au rejet de l’OPA tentée par Mélenchon, la présidente sortante du groupe LFI, propose une « présidence tournante » d’un groupe unique, avec maintien des délégations par formation politique.

Un rafistolage alambiqué pour que LFI mène l’opposition au sein de l’Hémicycle.

Il y a peu de chance pour que cette solution trouve grâce aux yeux des partenaires de Mélenchon.

Enfin, troisième possibilité, la plus risquée pour le RN

Inciter des élus à rejoindre LFI, afin d’obtenir 90 députés LFI pour doubler le RN.

On le voit, Mélenchon n’a pas digéré d’être coiffé au poteau par le RN. La fin du front républicain a largement aidé Marine dans les circonscriptions où s’affrontaient le RN et la Nupes.

Les tractations ne font que commencer pour les états-majors politiques, tous avides de pouvoir et d’argent. La France, quant à elle, peut bien continuer de crever à petit feu.

Même le Yéti, longtemps considéré comme le « ministre de la diabolisation de Marine », celui qui affirmait en 2020 que Marine c’était son père en pire, se dit prêt à faire un bout de chemin main dans la main avec la présidente du RN.

Finalement, le King Kong des prétoires serait-il moins borné que la droite ? Nous ne sommes pas au bout de nos surprises, chacun essayant de nous sortir un lapin du chapeau.

https://www.fdesouche.com/2022/06/20/eric-dupond-moretti-evoque-la-possibilite-davancer-ensemble-avec-le-rn-a-lassemblee%ef%bf%bc/

La roue tourne…

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/les-magouilles-de-melenchon-pour-avoir-plus-de-deputes-que-marine.html

 695 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


7 Commentaires

  1. Je n’ai plus aucune confiance et donc plus aucune considération pour Marine Le Pen qui s’est arrangée pour qu’il n’y ait aucun député Reconquête! à l’assemblée, ce qui est un déni de démocratie.
    Il faut s’attendre à toutes les trahisons et compromissions en sous-main de la part du RN.

  2. Qu’est-ce que c’est malsain cette ambiance politique….

    Les Français et le pays dans tout ça ? Ils ont le temps de bosser avec tout le temps que ces constructions stratégiques leur prennent avant, après, et pendant ?

  3. Leurs valeurs !!! Démocratie, républicanisme démocratique ??? Depuis plus de 50 ans ils se les arrangent toujours pour interdire la voie(x) nationaliste et privent ainsi par Maquignonage électoral, des millions de citoyens français de représentation nationale dans les Assemblées ; une atteinte grave au premier devoir et droit civique. Il se comportent comme des mafieux ; ce sont en fait, des mafieux politiques. Ils voudraient interdire le camp et l’expression nationalistes ; qu’ils le fassent ouvertement au moins ce sera plus clair et surtout plus honnête. Ne pas le faire prouve bien qu’ils n’ont « permis » l’existence du parti nationaliste que pour servir leurs intérêts ; outil de variable d’ajustement à leur manigances électorales.
    ET ILS NE SONT PAS CONDAMNABLES ? ILS NE SONT PAS CONDAMNÉS ces faussaires de la démocratie ? Et ça donne des leçons ! Comment aujourd’hui encore, les politiques, le législateur, les Français peuvent-ils laisser Mr Mélenchon manigancer pour « tuer » la voie nationaliste espoir de millions de citoyens, tout justes bons à financer leur politique mafieuse ?

  4. Bonjour!

    « Enfin, troisième possibilité, la plus risquée pour le RN
    Inciter des élus à rejoindre LFI, afin d’obtenir 90 députés LFI pour doubler le RN. »

    …Et cocufier, de fait, les électeurs?
    …C’est bien moche, ça.

    « Les tractations ne font que commencer pour les états-majors politiques, tous avides de pouvoir et d’argent. La France, quant à elle, peut bien continuer de crever à petit feu. »

    Oui… ils sont déjà en train de montrer leur vrai visage…
    On le disait bien qu’on assisterait à un sacré spectacle…!
    (Ce qui arrange le peuple patriote : « ils » vont finir « notre » travail à notre place – soit dévoiler à ceux ENCORE endormis toutes les sal*peries qu’ils sont ET qu’ils font…
    …Sortons les popcorns?)

    …Merci pour cet article!

  5. Voir lfi battu par le rn, quand bien même je ne vote pour aucun des deux chez nous, m’a prodigieusement fait plaisir….