Bien pire qu’une débâcle, c’est la fin du mythe de Jupiter

Bien pire qu’une débâcle, c’est la fin du mythe de Jupiter

Ces élections législatives sont un véritable référendum anti-Macron. Le rejet est total.

Le Mozart de la finance, l’arrogant et prétentieux petit Président qui entendait gouverner sans partage, celui qui se voyait déjà en successeur d’Angela Merkel en Europe, tombe de haut.

Réélu sans besoin de combattre face à Marine, ennemi juré de la sphère identitaire, notre virtuose de la politique n’a pas vu venir l’ouragan de l’extrême gauche, ni le tsunami du camp patriote.

Pendant cinq ans, il a cru qu’il pouvait mentir du matin au soir, insulter et mépriser impunément le peuple français, il a cru qu’il pouvait détruire notre patrimoine culturel et déconstruire notre histoire de France, il a cru que les nations étaient appelées à disparaître au nom d’un mondialisme débridé, il a cru qu’un Gaulois attaché à sa culture et un immigré arabe ou africain refusant de s’intégrer ne faisaient qu’un, il a cru que l’immigration était une fatalité qu’il fallait accepter, il a cru que l’islam de France renierait le Coran pour se couler dans le moule républicain, il a cru que la croissance et l’emploi suffiraient à résorber l’insécurité et faciliteraient l’intégration…

Mais en réalité, tous ses délires mondialistes imposés au peuple français, contre sa volonté, se heurtent au mur des réalités. La mondialisation est un fléau pour la civilisation occidentale et pour la France en particulier, malade de son immigration de masse, constituée en grande partie d’illettrés venus de toute la planète et totalement à charge.

En quarante ans, ce sont des centaines de milliards qui sont partis en fumée pour assister des millions d’immigrés inutiles à une économie moderne, qui ne font que niveler la société par le bas et ruiner le pays. On dévalorise nos diplômes pour les mettre au niveau d’une immigration de basse qualité et qui, de plus en plus, conteste nos programmes d’enseignement jugés non conformes au Coran.

Ce quinquennat n’est qu’un chapelet d’échecs. Destruction de l’école du savoir, démolition de notre système de santé et de notre modèle social, insécurité exponentielle, justice toujours plus laxiste, armée et police abandonnées, tandis que les crédits sont inépuisables pour les immigrés, les mineurs isolés et les clandestins, mieux lotis que les citoyens qui travaillent et cotisent, vénération du wokisme, des mouvements indigénistes et décoloniaux, soumission à l’islam conquérant et à tous les communautarismes etc.

Il n’y a strictement rien de positif dans le quinquennat Macron, puisque la France n’a jamais été aussi proche de la faillite, autant frappée par l’insécurité, majoritairement d’origine immigrée, et aussi menacée de désintégration, voire de guerre civile si rien ne change.

Cette débâcle électorale pour Macron signe la faillite du vote utile et du front républicain, deux sornettes auxquelles l’électorat ne veut plus adhérer.

Les résultats illustrent aussi la faillite des sondages, qui n’ont pas anticipé le décuplement du score du RN, passé de 8 à 89 sièges depuis 2017.

Selon les derniers résultats, l’Assemblée se présente comme suit :

Ensemble totalise 245 sièges

Dont 170 pour Renaissance (LREM), 46 pour le MoDem, 26 pour Horizon            (Édouard Philippe ) et 3 pour le Parti radical

Nupes en obtient 131

Dont 72 pour LFI, 24 pour le PS, 23 pour les Verts et 12 pour le PC

Le RN en obtient 89, soit dix fois plus qu’en 2017

À titre de comparaison, JMLP en avait obtenu 35 en 1986 à la proportionnelle intégrale. Marine peut donc se réjouir, le plafond de verre a sauté. Et les 45 millions de subventions à la clé, sur cinq ans, lui permettront de régler ses dettes de 24 millions.

LR + UDI + Divers Droite totalisent 74 sièges

Dont 61 pour LR, 3 pour l’UDI et 10 pour les DVD

Reconquête n’obtient aucun siège

Un incontestable désastre électoral pour le parti d’Éric Zemmour, qui alignait 550 candidats. Tous sont partis à l’abattoir. L’histoire de cette Bérézina reste à écrire. Une défaite d’autant plus cuisante que sa rivale pulvérise les compteurs au grand dam de toute la classe politique, qui n’a rien vu venir.

Après un tel résultat, que peut-on attendre ?

Macron pourrait tenter une dissolution de l’Assemblée mais le résultat final serait encore pire.

Il devra donc composer avec la droite et les bonnes volontés de tous bords.

Mais vu le rejet que suscite Macron, la droite se contentera de jouer les supplétifs de la Macronie au cas par cas.

Les braillards de Nupes feront tout pour bloquer les réformes, à commencer par celle des retraites.

Quant au RN, il se retrouve en position de force, devenant le principal parti d’opposition, devant LFI (72 députés) et LR (61 élus).

Marine peut donc espérer obtenir la puissante et convoitée commission des Finances, revenant par tradition au groupe d’opposition le plus nombreux.

À moins que Macron déroge à la règle, invoquant une tradition non écrite.

Conclusion

Il est évident qu’une telle Assemblée, avec la reconduction du naufrageur de la France à l’Élysée, ne réglera aucun de nos problèmes.

Immigration, islamisation, insécurité, communautarismes, pouvoir d’achat, fiscalité, école, hôpital et autres services publics, endettement ne feront que s’aggraver.

Le seul qui avait le courage et la volonté de faire table rase du système qui nous détruit, a été écarté comme un pestiféré. Sa sincérité et son franc parler lui auront valu une diabolisation outrancière. Et la rivalité Éric/Marine n’a rien arrangé.

Zemmour a-t-il eu tort de se jeter dans l’arène ? Pouvait-il réussir en divisant le camp patriote et en attaquant frontalement Marine, avant de lui proposer une alliance pour les législatives ? Sa propre diabolisation a-t-elle servi Marine, perçue comme moins clivante ? Ses dérapages, amplifiés et outrageusement médiatisés, sont-ils la cause principale de son échec ? Le fait est qu’après une montée fulgurante dans les sondages, le soufflé est retombé inexorablement, jusqu’à l’effondrement total d’aujourd’hui.

On imagine l’ampleur de la déception dans le camp zemmourien.

La suite de Reconquête reste à écrire. Disparition ou renaissance, tout est possible.

Les Français ne veulent plus de Macron et ils viennent de le prouver avec les législatives, mais ils ont rejoué 2017 à la présidentielle. Ils partagent à 70 % le discours de Zemmour sur l’immigration, l’islam et l’insécurité qui coulent le pays, mais Reconquête n’aura aucun député !

Dans ces conditions, la France ne peut que s’enfoncer davantage, victime de ses divisions toujours plus profondes et des contradictions d’un électorat qui ne sait pas ce qu’il veut.

J’ajoute qu’en constatant le très beau score du RN, je ne peux m’empêcher de penser qu’une coalition RN, LR et Reconquête aurait pu nous débarrasser de Macron à jamais.

Mais égoïsmes, divisions, rancœurs et ambitions personnelles ont une fois de plus scellé le destin funeste de la France. 

Seul Zemmour veut cette coalition salvatrice. Marine entretient avec succès son fonds de commerce et  LR continue de patauger dans la médiocrité en essayant d’exister encore un peu.

Terminons ce sinistre tableau sur une note réconfortante. L’éviction de deux fléaux arrogants de la Macronie, Ferrand et Castaner, virés de leur poste de président de l’Assemblée nationale et de président du groupe LREM comme des malpropres.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/bien-pire-quune-debacle-cest-la-fin-du-mythe-de-jupiter.html

 605 total views,  8 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 Commentaires

  1. Il faut cesser de courir après le LR, ne plus pleurer sur une hypothétique alliance, ne plus rien attendre de ces utilisateurs de karcher en carton pâte.
    Le LR n’est absolument pas compatible avec le camp patriote, il est européiste, immigrationniste et islamophile.

    ZEMMOUR n’a pas réussi car il était beaucoup trop récent en politique, et non pour d’autres raisons .
    Il est inutile de le critiquer en disant il aurait dû faire comme ci ou il aurait dû faire comme ça, il n’aurait pas dû faire ça, et bla et bla.
    ZEMMOUR a été parfait, et je suis persuadé que c’est grâce à sa campagne que le RN a fait cette percée.
    Son parti existe et va certainement continuer à s’élargir.

  2. C’est uniquement grâce à Zemmour qui a joué le rôle de repoussoir habituel de MLP que celle-ci a obtenu un tel résultat. Sans lui, elle serait restée à un nombre insignifiant de députés. Par ailleurs, je suis persuadé que les résultats de Zemmour ont été pipeautés par le menteur Dard Malin (voir ses mensonges et omissions permanents).

  3. Il n’a jamais été Jupiter, peut-être Stercutius, le dieu des lieux d’aisance, fumier et excréments. Maintenant il est dans la m…