Les Nord-Africains chassent les garçons ukrainiens de Suède et les frappent : « c’est chez nous ! »

Après les viols, voici la traque du Blanc ukrainien en Suède.

Ce sont les Maghrébins qui « défendent leur territoire » et non les Suédois.

C’est désormais « leur maison ». Comme la banlieue de Paris  ou Marseille.

Cinq réfugiés ukrainiens jouaient au football à Ronneby lorsque deux d’entre eux, un jeune de 12 ans et un autre de 17 ans, ont été sévèrement battus par une bande de maghrébins à Ronneby.

Alors que les réfugiés ukrainiens jouaient au football à Ronneby, où ils ont été placés par l’Office des migrations, une bande d’environ 12 jeunes parlant arabe s’est présentée sur les lieux, rapporte Sydöstran.

Ils ont voulu se joindre au jeu – tout en criant en arabe « tapez les Ukrainiens,tapez les Ukrainiens« . L’un des Ukrainiens comprend un peu d’arabe, il a donc compris ce qui se disait.

Un des Ukrainiens qui était là a essayé d’expliquer qu’ils ne voulaient pas de problèmes. Mais alors le groupe a commencé à leur crier de retourner en Ukraine. Puis ils ont commencé à tabasser les Ukrainiens.

 

Deux frères ont été attachés et battus. Le plus jeune a été frappé si fort qu’il a le nez cassé. Ils ont  également été menacés avec un couteau.

Le gang arabe a attaqué deux frères, âgés respectivement de 12 et 17 ans, en les poussant et  les frappant avec des ceintures. Ils ont également cassé le nez du plus jeune garçon.

– Ceux qui ont fait ça ne vivent même pas à Ronneby, dit l’un des Ukrainiens qui a été témoin du passage à tabac. Je suis convaincu qu’ils sont venus ici juste pour causer des problèmes.

La police a été alertée  lorsque les auteurs ont quitté les lieux. Un rapport a été déposé et l’attaque fait l’objet d’une enquête.

 

« Je pensais qu’on serait en sécurité ici ».

Une femme ukrainienne qui vit dans le même quartier, avec sa fille de quatre ans, est visiblement affectée par l’attaque lorsqu’elle parle à Sydöstran.

– Nous sommes venus en Suède pour être en sécurité et puis ceci arrive. Nous pensions que nous serions en sécurité ici. Maintenant, nous voulons partir, mais où allons-nous aller ? Est-ce que ça doit vraiment être comme ça ? Est-il normal de ne pas oser sortir après sept heures du soir parce qu’on a peur d’être battu ?Je n’avais même pas peur quand j’ai quitté l’Ukraine, mais maintenant j’ai peur »,dit la femme.

 796 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


19 Commentaires

  1. Ils élèvent des rats et s’étonnent que les rats se comportent comme des rats. Ces Suédois, ils sont impayables ! On dirait des Français, aussi cons !

  2. Nous savons au moins depuis 40 ans que ces gens sont incompatibles et nous persistons à vouloir les assimiler, c’est pathologique à ce niveau-là ou alors nous sommes allé trop loin et maintenant on pense qu’on ne peut plus revenir en arrière ?

  3. Petit Ukrainien, tu vas rapidement préférer les Russes aux couilles molles suédoises qui se plient à l’islam.
    Comme leurs pères ne sont pas là, restés en Ukraine bloqués par la bite musicale, il n’y aura personne pour les protéger.
    Faudra pas qu’ils comptent sur la police !
    A mon avis, beaucoup repartiront, à moins qu’ils ne décident de se battre.

  4. comme c est beau le multiculturisme moi j ai donne et largement quand j habitais ds le 91, j ai fini par demenager en vendee sud ici je suis tranquille pas de noirs pas d arabes pas de mosquees de djellabab et de sacs a patate voilees bref une vie normale ou je peix sortir le soir seule et tres tard on marche sur la tete en france nos gouvernants bien planques ds leurs hotels particuliers se fichent pas mal du citoyen lambda dit « de souche » qui subit toutes ces bandes venues d ailleurs sans foi ni loi

  5. « Maintenant, nous voulons partir, mais où allons-nous aller ?  »
    Tous les pays occidentaux sont touchés. On peut se poser la même question en France.
    La solution: se battre pour la défense de notre identité et la remigration des envahisseurs mahométans.

    • vous avez tous compris ! Il faut arrêter de pleurer et faire comme dans la cour d’école de mon temps,1960, s’organiser entre copain et défendre les plus faible contre les voyous. sa marchait très bien dans mon école .

  6. Mon hypothèse: les Ukrainiens sont des Européens vieux jeu, chrétiens orthodoxes qui ne rigolent pas et, depuis toujours , ont l’expérience avec les « étrangers » et en plus n’ont pas froid aux yeux… Cela va donner un truc tout à fait intéressant : les gens venus de l’est vont s’en prendre à ceux venus du sud et les remettre à leur place ou même les foutre de hors. Ah ! la Sainte Providence …

  7. Au delà du comportement animal des envahisseurs, leur comportement va réveiller et faire connaître leur nature véritable aux Européens de l’est encore innocents. Si de l’aide doit venir un jour en Europe de l’Oeust, c’est de là qu’elle viendra. Temps historique alors. Et toute aide mérite récompense ou compensation. On n’a rien pour rien. Et là, fini de rire pour nos envahisseurs exogènes et les collabos. L’Européen de l’est, ça n’est pas a variété dégénérée de l’Ouest. L’Europe de Brest à Vladivostok.

  8. Un jour arrivera où on ouvrira une chasse de sélection et ça ne sera pas les animaux qui devront se cacher mais un bipède particulièrement nuisible et incompatible avec notre civilisation. C’est une solution radicale mais on préférerait l’éviter alors expulsons au plus vite tous ces intrus qui n’ont pas leur place en Occident et que nous ne voulons plus supporter.

  9. Européen ukrainien, tu es chez toi en Europe (moyennant l’autorisation du propriétaire de la maison de ce quartier). Arabe, Africain, habitants du tiers-monde, vous n’êtes ni sur votre continent ni dans votre civilisation. Vous les avez fuis, en connaissance de cause. Vous n’êtes là que parce que nos traîtres maintiennent nos portes ouvertes de force et vous attirent pour nous nuire. L’heure n’a pas encore sonné, elle rive cependant, mais vous retournerez chez vous (pas de gré, on vous comprend) (***).

  10. Pour être en « sécurité » je vous suggère d’aller vivre à Marseille ou en Seine Saint-denis où le « vivre-ensemble » est un véritable paradis(!…)

  11. Et ça ne fait que commencer. Mééééé d’après l’autre ducon ce n’est qu’un sentiment d’insécurité. 15 contre 1 c’est sur ils sont courageux, les parasites.

  12. La Suède ayant rejoint l’UE en 1995, n’est-il pas normal qu’elle ait eu le temps de s’habituer à la lâcheté parée du maquillage de résilience qui caractérise tout pays qui y adhère, en se soumettant de plus en plus, jour après jour, à la dictature de l’Islam… Ah oui, c’est vrai que Zélinsky qui joue du piano debout et qui tance souvent le Président de la République française, ne les en a jamais avertis…