Selon le Pr Perronne, l’apparition de la variole du singe n’est pas naturelle

Si je résume les principaux points de l’intervention du Professeur Perronne :

-le monkeypox est plutôt bénin (3% de létalité, soit 100 fois plus que celle du Covid), sauf à ce que le virus ait été modifié génétiquement pour le rendre plus transmissible ou plus virulent.

-Bill Gates a investi en 2019 dans un vaccin contre la variole… vous avez dit « bizarre » ?

-2021, l’Agence européenne du médicament a approuvé la mise sur le marché d’un médicament contre toutes les sortes de variole.

-Pourquoi disent-ils que ça touche essentiellement les homos hommes mais en même temps affirment que le virus se transmet de façon respiratoire ?  D’autant que le monkeypox se transmet peu d’homme à homme, il se transmet de singe à homme .

-Rien ne peut expliquer que des cas arrivent en même temps dans plusieurs pays éloignés.

 

Conclusion du Professeur Perronne : c’est trop gros,  ils veulent à nouveau nous confiner ?

 

La variole du singe est une maladie extrêmement rare et limitée à l’Afrique. Soudain, on nous annonce que des cas ont été enregistrés aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Australie, en Suède, aux Pays-Bas, en Belgique, en France, en Espagne, en Italie et en Allemagne, tous en même temps. Son nom est monkeypox ou variole du singe, et c’est la panique !

 

Attention à celui qui risque de faire perdre des milliards. Les milliards que les laboratoires encaissent grâce à l’interdiction des traitements contre le covid-19 et à l’obligation vaccinale pour avoir le droit de travailler et de se déplacer. Il a tenu « des propos considérés comme indignes de la fonction qu’il exerce ». Qui est ce pelé, ce galeux ? Le Pr Perronne, bien sûr !


Avec la variole du singe, le scénario catastrophe recommence, l’Europe et Bill Gates commandent des vaccins, donc les affaires reprennent et Perronne, ce complotiste invétéré, recommence à se faire traiter de tous les noms et à dire la vérité (voir vidéo ci-dessous) !

Texte du discours prononcé par Perronne dans la video à voir sur le site du Media.

Nous aurions pu avoir droit à la variole du cheval ou de la vache ou même du chameau. C’est très facile à faire en laboratoire. Mais des scientifiques ont préféré la variole du singe. Il faut revenir à mars 2021, à la Conférence de Munich sur la sécurité. Une épidémie de variole du singe a été un exercice de simulation sur la réduction des menaces biologiques à haute probabilité. Voici le scénario : une épidémie de variole du singe débute le 15 mai 2022 (vous avez dit bizarre ?) et entraîne 3,2 milliards de cas et 271 millions de décès au 1er décembre 2023 (ça c’est à voir, toutes les prédictions des mauvaises fées ne se réalisent pas). Toujours dans cet exercice dystopique, le virus modifié de la variole du singe a été développé de manière illicite dans le principal institut de virologie du pays fictif d’Anica par des scientifiques de laboratoire travaillant aux côtés d’un groupe terroriste arnica. Ce groupe terroriste a ensuite libéré l’agent pathogène « hautement contagieux et mortel » dans une gare bondée du pays fictif voisin, Brinia. Le responsable du casting n’a pas eu l’élégance de distribuer le rôle du terroriste à Bill Gates, pour remercier de sa participation le Dr Chris Elias, président de la division du développement mondial de la Fondation Bill & Melinda Gates.

Le Dr Malone que les médias qualifient de « controversé », « peu pertinent » et même, pour faire bonne mesure, de « messie de la complosphère ». estime, comme le Pr Perronne, que la variole du singe « à moins qu’il n’y ait eu une altération génétique, soit par l’évolution, soit par une manipulation génétique intentionnelle, ne constitue pas une menace biologique importante et n’a jamais été considérée comme un agent pathogène à haut risque dans le passé ».

Pour le Pr Caumes, cette maladie est peu contagieuse dans sa forme africaine, mais il constate que, dans sa forme actuelle, elle est devenue plus contagieuse. En homme prudent, il n’en dira pas plus.

Y aurait-il eu manipulation pour « gain de fonction » comme avec le coronavirus à Wuhan ? Si, à partir d’une maladie rare, limitée géographiquement et bénigne, nous assistons à une véritable épidémie mondiale, c’est qu’elle a été délibérément libérée d’un laboratoire. Une hypothèse bien entendu complotiste.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

https://lemediaen442.fr/selon-le-pr-perronne-lapparition-de-la-variole-du-singe-nest-pas-naturelle/

 910 total views,  2 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Le frelon asiatique est arrivé, paraît-il, dans des pneus de voitures venus d’Asie. La variole du singe est arrivée sans doute dans des bateaux pneumatiques venus d’ailleurs. Décidemment, le caoutchouc transporte beaucoup de parasites…

  2. Il y a une info qui me revient.
    Depuis quelques semaines, les gens se font piquer dans les boites de nuit à l’aide de seringues, et les piqueurs disparaissent dans la foule et l’obscurité.
    Les analyses n’ont rien donné, et le mystère est resté entier.
    C’est peut être l’explication.

  3. La ruse de l’OMS, faire migrer des milliers de malades en provenance d’Afrique de l’ouest pour répandre la maladie dans le monde, crier à la pandémie et faire fructifier les labos.
    Les labos enrichis, versent des sommes considérables à l’OMS.
    La boucle est bouclée.

    Supprimons tous ces organismes internationaux, car bien qu’initialement conçus pour le bien de l’humanité, ils sont rapidement pris en mains par des personnes peu scrupuleuses.

  4. N’étant pas spécialiste mais je m’interroge nous avons encore je pense ce droit , la variole du singe apparait partout là où il n’y a pas de singe ? à mon avis c’est que certaines personnes pratiquent un ensemencement manuel et volontaire sur ordres . bien entendu comme pour le covid 19 nos politiques vont se coucher et rentrer dans le jeu des salopards qui pilotent ces agressions à répétition des peuples , à chaque fois je me pose la question : à quoi ils servent ces gens très bien payés pour nous défendre .

  5. Bonjour,

    Il y a un article dans « Pour la Science » de ce mois qui est un peu technique et que je ne saurai pas résumer .

    Il en ressort, cependant, que l’origine du Covid est plus que probablement le labo chinois de Wuhan, par implantation sur le virus d’une fonction de « clivage de la furine » (sic).

    Implantation qui faciliterait la pénétration du virus dans les cellules …

    L’article explique qu’on pourrait en avoir, facilement, le coeur net en enquêtant sur place, mais que les Chinois s’y refusent absolument …

  6. Et une grosse saloperie de plus pour enrichir encore plus ces gros connards. Toutes ces saloperies ne s’arrêteront que si on arrive à condamner ces criminels avide de fric, ou un 1789. Préparez les fourches, ça va péter.

  7. Quand ces empoisonneurs et vaccinateurs fous vont-ils être arrêtés?

  8. Moi, tout ce que je vois c’est que la variole se transmet de singe à homme et que l’on sait parfaitement d’où ça vient. Que le temps d’incubation est entre 5 et 21 jours et qu’il faut beaucoup moins de temps aux clandestins pour traverser la Méditerranée grâce à MSF, Open Arms et consorts.

    Variole du singe : 33 cas ont été confirmés en France

    Sur ce total, 24 cas ont été recensés dans la région Ile-de-France.

    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/variole-du-singe/variole-du-singe-33-cas-ont-ete-confirmes-en-france_5173708.html

    Heu…où se trouvent concentrations de clandestins dans notre beau pays ?

  9. Le Dr Fauci et le NIH ont financé des entreprises fabriquant des vaccins contre la variole du singe dés les années 2000. Aujourd’hui on assiste au retour sur investissement.

  10. Nouvelle épidémie, la variole du mouton, ou variole Macron-Trogneux, qui a contaminé une grande partie de l’électorat français. les législatives vont-elles voir une flambée de cet épidémie?

1 Rétrolien / Ping

  1. Selon le Pr Perronne, l’apparition de la variole du singe n’est pas naturelle – Riposte Laique

Les commentaires sont fermés.