Les mafias bangladaises ravies : retour d’Open Arms avec un nouveau navire pour 1000 clandestins


Navire de l’ONG mondialiste Open Arms. Europa Press

L’ ONG Open Arms lance sa dernière acquisition, qui peut accueillir jusqu’à 1 000 migrants.

Le navire  est arrivé au port de Barcelone pour finaliser ses préparatifs avant de partir pour la Méditerranée centrale : 

 

Le navire Uno d’Open Arms : une nouvelle étape pour l’ONG.

Le bateau pouvant accueillir 1 000 migrants  a été ouvert aux visites tout le week-end,  du 27 au 29 mai. 

Open Arms Uno est le nouveau navire de l’ONG de ramassage de migrants Open Arms. Le bateau a accosté dans le port de Barcelone le dimanche 22. 

 

Images de l’intérieur : 

Le bateau « peut atteindre n’importe quelle partie du monde », a déclaré Òscar Camps, fondateur de l’ONG Proactiva Open Arms, dans une vidéo publiée sur Twitter.  L’un des faits remarquables est la présence de trois hélices. Le capitaine peut contrôler le bateau depuis deux positions différentes.

C’est le plus grand bateau qu’ils ont jusqu’à présent, avec 66 mètres de long. Les deux précédents sont l’Astral, un voilier, et l’Open Arms, un navire de plus petite taille comparé au nouveau. 

Depuis 2017, le bateau Open Arms a fait plusieurs fois le tour du monde en récupérant environ 7 300 migrants de la mer. 

Le navire est équipé d’un hôpital, d’une unité de soins intensifs, de deux cuisines différentes, l’une pour le personnel et l’autre pour les migrants, et d’une zone pour hélicoptère.

Il y a un ascenseur qui relie cette zone, à l’avant du bateau, à l’hôpital.

Le bateau est resté ouvert aux visites tout le week-end, il a ouvert vendredi et les gens ont pu le visiter jusqu’à dimanche entre 9h30 et 14h30 et de 17h à 19h30 dans le dock du Moll d’Espanya dans le port de Barcelone.

 

Les trafiquants d’êtres humains à l’affût.

La nouvelle n’est pas passée inaperçue auprès des trafiquants d’êtres humains opérant dans la région, et plus particulièrement auprès des mafias bangladaises basées en territoire libyen.

Cette information n’a pas mis longtemps à circuler dans les différents groupes contrôlés par les mafias opérant sur les côtes libyennes et tunisiennes.

Elle a surtout été diffusée sur les réseaux sociaux  par des groupes et des pages contrôlés par les mafias chargées d’affréter des bateaux avec des migrants clandestins d’origine bangladaise.

Depuis des semaines, ces groupes et pages Facebook surveillent les mouvements de l’Astral, le bateau d’Open Arms (un navire d’assistance qui n’embarque qu’occasionnellement des migrants), qui opère depuis plusieurs jours dans la zone de la Méditerranée centrale.

Captures d’écran réalisées par le journal La Gaceta qui montrent la surveillance des activités de L’Open Arms par les mafias bangladaises : 

Page Facebook comptant près de 15 000 adeptes, qui célèbre et publie chaque mouvement Open Arms ayant un impact sur la Méditerranée centrale. 

Détail : 

 

L’une des pages qui enregistre le plus d’interactions entre les trafiquants et les immigrés clandestins d’origine bangladaise – elle compte près de 15 000 followers – met en avant le lancement du nouveau navire Open Arms comme la publication la plus populaire.

La page ne fait pas seulement écho au lancement du « vaisseau amiral » de l’ONG. Ils publient également les coordonnées exactes des bateaux quittant le territoire libyen et les opérations menées par Open Arms en Méditerranée centrale, des publications qui génèrent un volume important d’interactions.

 

Publication des coordonnées des bateaux et des opérations effectuées par Open Arms, captures d’écran réalisées par le journal La Gaceta :


Détail : 

L’existence de ces plateformes d’origine bangladaise et leur lien avec Open Arms remonte à au moins un an. En juin dernier, l’un de ces groupes – qui compte plus de 43 000 adeptes – a célébré le déblocage d’un des bateaux de l’ONG. Et le groupe a récemment partagé des informations sur les dernières opérations de sauvetage en Méditerranée centrale.

 

10 000 euros pour atteindre l’Europe illégalement depuis le Bangladesh

Selon les statistiques publiées par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le Bangladesh est actuellement le deuxième pays d’origine des immigrés clandestins arrivant en Italie en provenance du territoire libyen. Plus précisément, selon le dernier bilan publié en avril dernier, 19 % de toute l’immigration clandestine arrivant en Italie est d’origine bangladaise.

Egypte : 21,9% 

Bangladesh : 19%

Tunisie : 11,7%

Nationalité des immigrants illégaux arrivant en Italie jusqu’au 30 avril 2022. Source : HCR

 

Ces dernières années, de nombreux chercheurs locaux ont tenté de trouver une explication à cette tendance. En février 2020, les journalistes allemands Alfred Hackensberger et Thorsten Jungholt ont révélé dans une enquête publiée dans le célèbre journal numérique allemand WELT que ces immigrants illégaux ont payé 10 000 euros pour un voyage en Europe. Le forfait comprenait le vol vers Tripoli, le transport vers la mer et la traversée vers l’Italie.

Selon l’enquête, les Bangladais se sont envolés pour la Libye depuis Le Caire (Égypte), Dubaï ou la Turquie et l’ambassade de Libye à Dhaka (Bangladesh) a délivré les visas en échange d’un pot-de-vin de 1 500 dollars.

Des sources de FRONTEX ont révélé à La Gaceta [source du présent article]  le lien avéré entre les mafias bangladaise et libyenne.

En ce sens, ils reconnaissent qu’« il existe une relation indiscutable entre les deux organisations » et un échange constant d’informations pour garantir le succès de ces opérations criminelles alimentées par des organisations humanitaires telles qu’Open Arms dans la zone de la Méditerranée centrale.

D’après un article paru dan La Gaceta, par Rubén Pulido , spécialiste des questions migratoires.

 545 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Le trafic s’organise à l’échelle industrielle, sous fausse couverture humanitaire.
    En réalité , il a été initié par l’ONU, soutenu par l’UE.
    Que cherchent-ils ? Ces organisateurs ?
    Pourquoi donc, nos cons de dirigeants trempent-ils dans cet ignoble business ?
    Qui va se décider à le dénoncer et le stopper ?

    A qui profite le crime ?
    La destruction de l’Europe servira les intérêts des Etats Unis.

  2. j’espère pour les marins qui sont employés qu’ils ont prévus un bmc sinon ils vont se faire transpercer

  3. Normalement, les  » nageurs  » savent comment se débarrasser de ces bâilles à merde… Ils n’ont besoin que d’un ordre.

  4. Ces connards ne se rendent même pas compte qu’ils se tirent une balle dans le pied en important des hordes de racailles (pour la plupart) comme celles au stade de France qui un jour se retourneront contre eux qui les agresseront, les pilleront,et les tueront et nous avec hélas .y en a marre qu’on nous pourrisse la vie avec toutes ces racailles ,Zemmour aurait tout fait je pense pour arrêter ça mais non des cons ont préféré voter macron .je les hais .

    • il me semble qu en sicile des ong dont médecins sans frontières sont jugés
      je me suis cet hiver pris la tete avec 3 petits gars de médecins sans frontières ils mont demandé de l argent pour sauver les petits enfants en afrique je les ai recadrés bonne journée

  5. Impressionant de voir ces tarés s’ offrir un tel orgasme dans leur propre suicide! Et malheureusement (peut être!)le notre! Il faudra bien leur mettre Martel en tête, et ailleurs!

  6. C’est ahurissant! Avec une telle capacité, implicitement, ils affichent qu’ils passent carrément au stade industrielle.

    Un business d’immigration illégale organisée. En fait, c’est un navire-usine de pêche au migrant.

    Prochaine étape : affréter un paquebot de 6000 places avec 10 restaurants (tous halal, bien sûr) et appeler ça les croisières Accosta.

    Et avec quel pognon font-ils cela. Oui, Soros, mais aussi le nôtre! Quand on voit que des villes, des départements, des régions subventionnent ces réseaux de trafics mafieux, c’est juste insupportable, écœurant.

    Bon sang, on pourrait pas demander aux Ukrainiens de leur envoyer un missile façon Moskova? Ça serait la moindre des choses comme retour d’ascenseur. Et ils devraient se méfier : s’ils rentrent dans l’UE, celle-ci les obligera à « accueillir » des cargaisons et des cargaisons de ces « réfugiés », « exilés »… dont on a pu apprécier les bienfaits au Stade De France et surtout autour (« on va niquer la France! »)

    Allez, tous en chœur : « ♫♪Coulez ce bateau, coulez ces hommes et leurs pairs, coulez ce rafiot, rendez ces hommes à la mer…♫♪ »

    • vous savez surement que les ong sont au tribunal en sicile
      il y a 1 mois je me suis embrouilé avec des petits jeunes de médecins sans frontiéres
      désolé pour les fautes

  7. Je me demande pourquoi cette saloperie d’organisation l’open arms n’est pas dans le viseur de la justice des pays européens pour trafic d’esclaves ? Et qu’aucuns pays ayant une façade méditerranéenne n’intercepte pas et mette sous scellés judiciaires les rafiots de cette organisation de pourris ?

  8. Saloperie de bateaux de merde. A envoyer par le fond.

    • déjà si des enflures ne les subventionnaient pas ça n’existerait pas ; je suis certain que des membres du conseil régional et départemental d’aquitaine foncent avec mon pognon

    • Pourquoi pas maintenant ?
      Qui en a l’idée et les moyens ?
      C’est urgent avant que les  » croisières  » commencent !
      Esprits sains, réveillez-vous !

1 Rétrolien / Ping

  1. Les mafias bangladaises ravies : retour d’Open Arms avec un nouveau navire pour 1000 clandestins | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.