Le retraité italien voulait aider un Sénégalais de 29 ans en l’accueillant dans sa maison : il vit un calvaire

Il a voulu l’aider, en l’accueillant dans sa maison dans un quartier périphérique de Quartu Sant’Elena, motivé par des décennies de bénévolat dans une ONG basée à Quartu.

Mais la situation a ensuite dégénéré : « Je voulais juste l’aider, je vis un calvaire ».

 

Le calvaire dont parle un homme de 77 ans, dont nous ne publions pas le nom pour des raisons de confidentialité, a commencé lorsqu’il a décidé d’accueillir un Sénégalais de 29 ans, « acceptant de bon cœur l’invitation d’une communauté ».

J’ai présenté la déclaration d’hospitalité au poste de police de Quartu, pendant six mois. A l’approche de l’échéance, j’ai invité l’étranger à quitter la maison, nous vivons dans le même immeuble mais il a son propre espace, séparé par une porte métallique’.

La « demande » a été refusée par l’homme, qui ne voulait pas retourner dans une maison délabrée dans une ruelle de Cagliari.

« Je voulais faire le bien, d’où mon épreuve.

Je suis hypertendu, je dois prendre des médicaments et lorsqu’il crée des situations de chaos, je me détraque littéralement ».

Il y a quelques mois, le Sénégalais est devenu le protagoniste de graves événements : les 24 et 25 février, sur la place Deffenu, il a tenu des propos sexuels à une femme qui passait par là avec ses deux enfants mineurs et son mari.
Immédiatement après, il a frappé le mari et, lorsque la police est arrivée, il a insulté les soldats, s’est déshabillé et a frappé et bousculé les officiers.

Après avoir été appelé à la barre, il s’est déchaîné, faisant des ravages dans une salle d’audience. Puis, deux mois plus tard, la décision du juge de révoquer son assignation à résidence, lui accordant une probation.

Aujourd’hui, l’avocat Giuseppe Congia a déposé une plainte auprès du parquet de Cagliari, des carabiniers et de la police de Quartu, de la municipalité et du centre de santé mentale de la troisième ville de Sardaigne.

Six pages denses où sont retracés les mois passés par l’homme dans la maison du retraité, sur fond de « menaces, dégradations et agressions », citant également de nombreux épisodes.

Parmi les nombreux épisodes enregistrés noir sur blanc, du 13 au 15 avril 2022, « dans un état d’agitation, il a rejoint les chambres où dormaient mon client et sa famille, en leur criant : « sortez d’ici, je suis le maître, je vais vous détruire ».

Mon client et les membres de sa famille, littéralement terrifiés, compte tenu de l’évolution du comportement de plus en plus violent adopté par les Sénégalais à leur égard, se sont vus contraints de demander l’intervention des carabiniers qui, facilitant le retour au calme de l’invité, ont constaté que deux chaises avaient été endommagées et détruites.

Plus généralement », l’étranger, « surtout dans la dernière période, a été l’auteur d’autres actes d’une gravité sans précédent, démontrant une instabilité mentale et une dangerosité sociale marquées ».

D’autres épisodes qui ont vu le jeune homme de 29 ans se déshabiller complètement et errer dans les rues proches de la maison où on lui offrait l’hospitalité ont également été enregistrés. L’homme de 77 ans, avec la plainte enregistrée aujourd’hui par son avocat, « considérant que les comportements de préjudice, de menace et d’agression existent encore aujourd’hui » et que le Sénégalais « ne respecte pas les prescriptions thérapeutiques données par le juge », demande « avec toute courtoisie l’intervention opportune et urgente des autorités compétentes » pour que l’invité « vivant encore avec lui, soit obligatoirement soumis au traitement médical le plus approprié ». Et, en même temps, l’homme âgé demande « au parquet de Cagliari, et au procureur qui sera désigné, d’adopter sans délai la mesure conservatoire d’éloignement du domicile familial, avec interdiction de s’approcher des lieux fréquentés par la victime, car il est évident, à la lumière des faits exposés ci-dessus, qu’il est actuellement considéré comme une personne extrêmement dangereuse, capable à tout moment de mettre gravement en danger la sécurité, voire la vie, des personnes qui sont désormais obligées de vivre avec lui »

https://www.castedduonline.it/quartu-lincubo-di-un-77enne-ho-voluto-ospitare-il-senegalese-arrestato-per-aggressione-sto-vivendo-un-calvario/?fbclid=IwAR1DsFwHxVOtUskovi0gj61I3inzN6R93p8ZZn93K3RZEZYgktoHlWWuFbg

A qui le tour ? Laissez-vous tenter !

 

 

 1,034 total views,  1 views today

image_pdf

39 Commentaires

    • Suite 1/2 :Mais les choses ne s’arrêtent pas là.
      Avec l’arrivée des nazis en 41, les ukrainiens les ont considérés comme des libérateurs… Au moins 200 000 ukrainiens se sont engagés sous l’uniforme allemand.
      Là se situe le souvenir horrible de Bandera qui a été pire qu’un SS et qui voir son nom attribué à des places ou rues…
      Lorsque Staline est arrivé au pouvoir il a engagé la collectivisation des terres, ceci pour aussi contrer le développement d’une population qui s’enrichissait.
      Les petits paysans s’y sont opposée. Ils furent qualifiés de “koulaks” par Staline alors qu’ils n’étaient en rien de riches exploitants agricoles.
      Après avoir récupéré les armes (datant de la guerre contre les armées blanches) et éliminé les chefs paysans pouvant organiser une résistance, fut mis en place une famine aggravée.
      L’hiver 32/33 l’URSS exporta du blé.
      A suivre…

    • Suite 2 :
      Qu’il s’agisse d’ukrainiens ou d’autres groupes, il y eut entre 2,5 et 5 millions de morts par la famine (difficile de dénombrer ce qui s’est passé de façon occultée), suivis par 5 millions de déportés dans les goulags… On peut considérer la disparition de 8 millions de personnes sur moins de 40 millions, le même ordre de grandeur relatif que le génocide cambodgien des Khmers rouge de leur propre peuple.
      Alors prétendre que les ukrainiens ne devraient pas avoir de rancœurs envers les russes, même si Staline était géorgien, c’est faire fi de la nature humaine, du souvenir qui s’est transmis depuis 90 ans ! Les ukrainiens voit que le génocide a été appliqué à leurs ancêtres et qu’il venait d’ailleurs bolchévique ou pas…
      Après la guerre, les alliés ont livrés aux soviets les soldats ukrainiens qu’ils avaient fait prisonniers, leur sort s’imagine…
      La résistance ukrainienne aux soviets s’est poursuivie un temps !
      Le passif est lourd, alors nous permettre de juger !!!

  1. correction: Si on vaxxinait un peu plus les migrants , il est certains qu’il e viendrait moins en Europe !

  2.  » Retraite, ancien membre d’une ONG. »
    Bien fait pour ta gueule !!! La prochaine fois tu aideras tes concitoyens au lieu de partir au bout du monde pour aider des gens qui ne le meritent pas.

  3. … »que l’invité « vivant encore avec lui, soit obligatoirement soumis au traitement médical le plus approprié « …
    j’ai une idée pour le traitement médical approprié …une dose de Vaxx ( n’importe lequel , voilà un bon traitement
    après tout il est peut être en incubation d’un dangereux virus
    si on vaxxinait plus les migrants , je parie qu’on en aurait moins en europe

  4. C’est curieux je n’arrive pas à le plaindre !Cet homme est un con ! Il souhaitait aider quelqu’un ?!
    N’y avait il pas des sdf à aider dans le coin ?
    Tandis que pour le sénégalais « déchainé  » Maitre des lieux » et des « Maitres des Cons », qu’on le renvoie au sénégal c’est simple

  5. C’est fou le nombre d’ONG qui se sont construites sur ce trafic d’êtres humains.
    Elles profitent de la naïveté et de la générosité des hébergeants qui pensent aider des « REFUGIES », le mot est choisi consciemment pour tromper, car ce mot cache une situation d’invasion programmée, il n’y a aucun réfugié, pas de guerre dans les pays d’origine.(‘contrairement à la situation en Ukraine)
    Tous les hôtels ayant été réquisitionnés et payés par nos prélèvements en tous genres, le quota de population manipulable est mis contribution pour participer à l’installation de nos REMPLACANTS.

  6. 77 ans, c’est l’âge où l’on se prépare normalement au grand départ. Certains veulent racheter leur existence en essayant d’aider les autres et c’est tout à leur honneur. En langage biblique, on les appelle les ouvriers de la 11ème heure (qui ne sont pas moins grands que ceux de la 1ère heure selon le Christ). Toutefois la prudence qui devrait être toujours de règle a été semble-t-il mise sous le boisseau par certains et ils en paient malheureusement le prix. Il faut donc demander dans ses prières à Dieu si c’est sa volonté avant de se lancer dans ce type d’altruisme.

    Ce passage à méditer en Matthieu 10 :
    16- Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes.

  7. Accueillir chez soi un parfait étranger n’est pas de la charité c’est de l’inconscience ou alors du catholicisme dégénéré !

    • Oui, c’est un excès d’orgueil pensant qu’on va pouvoir traiter les problèmes du monde entier ! Espérons que cela servira d’exemple !

  8. Quand j’aurais le temps, je lui enverrais une boîte de mouchoirs. Mais c’est peu probable, être con à ce point à 77 ans, ça ne peut être qu’un gauchiste.

  9. Le Christ avait déclaré dans l’un de ses sermons: « Gardez-vous de donner les choses saintes aux chiens et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, et que, se tournant, ils ne vous déchirent ».
    Donc il faut être charitable et fraternel mais avec discernement.

  10. L’affiche terminant l’article dit :
    «ELAN VOUS PERMET DE VIVRE CETTE EXPERIENCE UNIQUE DANS UN CADRE SECURISANT»
    Pourquoi un cadre sécurisant ? Quand un FDS loue (accueil, ou prête) un appartement à un autre FDS, ni l’un ni l’autre ne parle de cadre « sécurisant ».
    Ne serait-ce pas que ELAN sait bien qu’il existe de sérieux dangers à accueillir nos chances immenses, mais voudrait le cacher ?

  11. Pfffff je ne peux pas le plaindre. J’aimerai mais non ! La connerie et la niaiserie ont une limite.

  12. Bien fait pour lui ! Le clando aurait aussi bien pu le tuer comme il y a quelque temps à Bretteville en Saire ( que je connais ). Un brave retraité a payé de sa vie sa générosité mal placée. Les Français qui sont nos semblables oui, les Français de papier non.

  13. Avant d’accueillir le pauvre migrant, allez à la pharmacie acheter une provision de tubes de vaseline sinon vous vous ferez mettre à sec. Surtout, surtout, ne venez pas pleurer !

  14. Il ne faut jamais faire ça, c’est presque du suicide, la plupart du temps ça se passe mal et si on est âgé on ne s’en remet pas, une bonne leçon pour lui, j’espère qu’il comprendra et que beaucoup de gens comprendront cette folie ?

  15. Je n’ai aucune pitié pour ce genre de personnage!
    Il n’a que ce qu’il mérite!
    Lui et tous les autres qui se veulent « bien-pensants »…

  16. Mais y en a encore qui se laissent avoir avec ça ? Ils sonts c…s ou ils le font exprès, il faut bien qu’ils se mettent en tête qu’il y a un risque ,il faut leur dire comment ?en quelle langue pour qu’ils comprennent ?avec toutes les agressions qu’il y a tous les jours ,qu’ils s’estiment encore heureux d’être en vie .

  17. Bien fait pour sa gueule, je ne le plains pas. Avec les dégénérés au QI de moule, une seule solution, DEHORS, point barre.

  18. Tiens, tiens tiens… en voilà un qui s’est fait rattraper par le/son Karma!

    Il n’y a pas assez d’Italiens « affamés et refroidis », peut-être?
    Pourquoi donc ce Monsieur a-t-il ressenti le besoin d’aider un Sénégalais plutôt que les plus miséreux parmi ses propres compatriotes…? (Dieu… serait-ce donc du racisme de sa part?!)

    « Je voulais faire le bien, d’où mon épreuve. », dit-il…
    Moi, je n’y crois pas, qu’il voulait « faire le bien » : je pense, en effet, qu’il voulait juste flatter son propre ego et/ou se faire bien voir en se donnant l’image du type « bon, tolérant, et solidaire »…
    (Ou si il voulait vraiment « faire le bien »… p*tain qu’il aurait besoin d’être secoué et réveillé, celui-là, afin de le forcer à la réflexion, et lui faire ainsi comprendre que chaque action à ses conséquences!)

    Enfin bon… espérons qu’il ait tiré leçons de ses actions, et que si il se décide un jour à aider DE NOUVEAU des personnes dans le besoin, il aide (d’abord) ceux qui le méritent vraiment… du genre ses compatriotes qui se tuent au travail pour des misères, et/ou bien les enfants affamés de ces derniers?

    • Pour atténuer ses douleurs, je propose le peloton d’exécution. Moi aussi, en déchargeant 30 balles de kalachnikov sur lui, je ferai aussi son bien.
      Et à la différence avec lui, c’est que je ne serai pas triste après.

  19. A tous ces couillons qui veulent « faire le bien » pour récolter des points d’accession au PARADIS ( tuer un mécréant ou sauver une âme, y’a du choix), je vous dis ceci: Une chose est sûre, vous en crèverez avant de mourir. Pour le reste il n’y a aucune garantie puisque par définition personne n’en revient!
    Les abrutis….

    • @ GAVIVA . Vous raisonnez très justement. Les gens de la fibre de cet italien sont ce que l’on nommait dans les histoires contées par Marcel Pagnol : des « jobards ».
      Jobards, victimes de la bien-pensance toujours prête à lancer l’anathème sur les gens sensés …

      • Excellent, oui les jobards, c’est le mot qui convient, merci à toi pour ce rappel

  20. Que fait un sénégalais avec le titre de réfugié en Italie ou que se soit en France ? Le Sénégal n’est pas en guerre et il n’y a pas de révolution à ce que je sache ! Alors pourquoi leurs donnent on le titre de réfugié ? Suis-je bête mam’zette c’est pour ne pas dire clandestin .Il n’y a qu’ a le renvoyer à coup de pompes au cul dans son pays et si il ne veut pas une bonne grosse volée de bois vert sur les côtes histoire de lui faire rentrer dans sa caboche de clandestin qu’il n’ a rien à faire ici!

    • Ce sont les premiers à vouloir nous culpabiliser et à nous faire la morale. Il a touché du doigt. C est ce que j’appelle l’effet boomerang

  21. Ah ? Oh ben mince alors. Putain d’bordel les mésaventures de ce petit vieux vont me gâcher tout mon week-end.
    Mais, juste une question. L’article dit : « …immédiatement après, il a frappé le mari… ». Ma question est : pourquoi n’a t-il pas frappé le gentil italien « motivé par des décennies de bénévolat dans une ONG basée à Quartu » et qui l’a accueilli chez lui ? En plein pif ?

    • Ami Cachou, ton commentaire, loin de me gâcher le week end, m’a mis en joie. J’apprécie cette ironie qui transparaît à chaque ligne. Pour ce grand humaniste italien, qui préfère accueillir ces lointaines peuplades ( les Italiens en difficulté ne doivent pas manquer, mais ce n’est pas médiatique), je dis, bien fait pour sa tronche! Je remarque qu’une porte en fer séparait les deux logements (hum!la confiance…) Même avec les Ukrainiens, en France, il y a des problèmes pour les familles d’accueil. Personnellement je n’accueille personne, je ne veux pas être le complice de l’invasion programmée de notre pays. Pour les victimes au grand coeur, qu’elles méditent ce que disait mon aïeule Fernande, qui tenait un bistrot populaire :  » Fais du bien à un bédouin, et il te pond dans la main! » Bon week end à toi, amitiés !

1 Rétrolien / Ping

  1. Le retraité italien voulait aider un barbare Sénégalais de 29 ans en l’accueillant dans sa maison : il vit un calvaire ! Malheureusement, il n’y a pas de place pour les bisounours dans ce monde ingrat et cruel où règnent les prédateurs ! | E

Les commentaires sont fermés.