Pap Ndiaye après Najat Belkacem ou l’avenir radieux de l’Education nationale

Il y a un peu moins de 8 ans, Najat Belkacem, une femme de 37 ans, mûre et terriblement sensuelle, d’origine marocaine, devenait ministre de l’Education nationale, succédant à des hommes illustres comme Michel Debré, Alain Peyrefitte, Georges Pompidou, Edgar Faure ou Luc Ferry.

Il y a 2 jours, c’est un certain Pap Ndiaye, de père sénégalais, qui poursuit cette magnifique braderie de l’Education nationale. Il succède à l’illustre Najat Belkacem après un intermède de 5 ans de brouillage des ondes de l’Éducation nationale par les soins de Jean-Michel Blanquer.

Najat Belkacem a été ministre sous les gouvernements de Manuel Valls puis de Bernard Caseneuve, deux ténors-fossoyeurs du PS.

Avec François Hollande, Benoit Hamon, Najat Belkacem et d’autres figures « mythiques » socialistes, le PS ne pouvait ne pas finir à la décharge publique.

Pap Ndiaye entre au gouvernement au moment où Manuel Valls, le pique-assiette, revient sur la scène politique française.

C’est de bon augure. Espérons que Valls et Ndiaye feront le bonheur de la « Renaissance » de Macron, comme le même Valls et Najat Belkacem ont fait celui de Hollande.

Messin’Issa

PS / La ministre de l’Éducation nationale, qu’était Najat Belkacem, ne savait pas écrire correctement en français.

Après avoir rendu une visite à l’école de gendarmerie de Tulle en janvier 2017, la ministre avait laissé cette dédicace dans le Livre d’or de l’école : « A toutes les équipes de l’école de gendarmerie de Tulle, mille mercis pour votre engagement aux côtés de nos personnels de l’Éducation. Votre expertise, votre professionalisme impressionnant nous sont plus que précieux. Amitiés, Najat Vallaud-Belkacem.»

 

 799 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Et oui on a eu et on a ça comme guides pour ‘éduquer’ les enfants chez nous. Vous vous étonnez ensuite de notre retour rapide à la barbarie ? Vous laissez faire ? Vous êtes complices !

  2. Nos enfants vont apprendre le coran, c’est ce que veulent tous ces dégénérés. On avait le moyen d’empêcher ça, mais on a raté le coche. Des connards de veaux et majoritaires en ont décidé autrement. En marche arrière vers l’islam.

  3. Les Français sont des veaux, il y a longtemps que ça se sait, mais maintenant, ils sont devenu CONS comme des valises. Réélire cette salopette de makron, vraiment, il faut le faire…

  4. A force de nous imposer des racisés nous devenons réfractaires et c’est normal car c’est souvent de la discrimination positive, du coup, moi qui n’étais pas forcément contre la réussite d’un racisé dans la société Française, je me demande maintenant si c’est une bonne idée, le racisé en place et conditionné pour être un ennemi de la France se met à faire systématiquement de la préférence raciale, ce qui n’était pas le cas avant.

  5. Comme l’a dit Zemmour, les écoles hors contrat vont fleurir. Et tant mieux. Le seul hic, c’est le prix.

  6. Avec Pap, l’avenir de l’Éducation Nationale s’annonce bien sombre.

  7. Le nouveau ministre de l’éducation prônant des thèses racialistes, critiquant notre race blanche chez nous est un danger pour nos enfants et le mode de penser qu’on leur inculque. Macron s’il était père de famille, jamais il n’aurait pris ce ministre, mais comme il ne l’est pas, il vit pour et nous impose des idéologies dangereuse pour notre identité

    • Il suffira simplement de porter plainte pour racisme si raison il y a, comme il n’y aurait pas de « race » selon eux….

      On va me dire que je suis naïve, mais non, je suis toujours étonnée de voir à quel point les Français sont passifs face à des décisions qui contredisent nos lois…

      Pour moi, ce nouveau soit-disant ministre (qui n’en est pas un pour moi ne lui reconnaissant aucune légitimité (cf le Gouvernement de Vichy) a du souci à se faire, il a intérêt à réfléchir avant de parler car, visiblement vu sa façon de penser, il ne doit pas bien connaitre les Français (Macron non plus d’ailleurs car il continue sa connerie).

      « Qui ne dit rien consent » !

      Bon il et vrai que j’avais vu quelque part la France ferait des mamours au Sénégal actuellement….

  8. Le règne du naja porte ses fruits y a qu’a voir le niveau dans les garderies ..pardon dans les écoles !

    • Il n’y a pas qu’elle. Il y a les 80 % au bac à n’importe quel prix (suivez mon regard, vous savez de qui je parle) qui ont conduit des gens qui n’avaient ni l’intelligence ni le niveau pour entamer des études secondaires. Et encore moins la motivation…

      Ceci je l’ai vu dans les années 1990 déjà.

1 Rétrolien / Ping

  1. Pap Ndiaye après Najat Belkacem ou l’avenir radieux de l’Education nationale – Saint Avold / The Sentinel

Les commentaires sont fermés.