Le décapiteur putatif de Christine Kelly est… un antifa camerounais !

.

La presse officielle de propagande camoufle la chose, le décapiteur putatif de Christine Kelly est un antifa camerounais (Lien VA) !
Bien sûr, seule la presse de la fachosphère, la seule qui informe réellement, la seule qui fasse le boulot, heureusement qu’elle existe, en fait écho !
A part Le Parisien, Valeurs actuelles, silence radio, l’écran s’affiche uniquement rose, rouge et vert, la plume est cassée, le clavier est en panne…

Quel est cet ange de la lutte contre la bête immonde ? 
Patrick K., informaticien camerounais, un quinquagénaire, qui se décrit comme un « militant antiraciste » , a déjà été condamné à quatre reprises, dont pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique. Un petit bras quand même quand d’autres sont déjà à 20, ou que la lancer de pierres médiatisé sur les flics vous propulse candidat NUPES, a soudainement voulu se construire une notoriété. Raté, ce n’était sûrement pas le bon timing 

Je ne vous dis pas si un « extrême-droite », ou pire un « ultra-droite », supposé avait menacé quelque icône de la décolonisation ou de la lutte racisée anti-blanc comme Rokhaya Diallo, ou encore l’éminent promoteur de la mémoire de la traite transatlantique Karfa Diallo, ou une tenante de la lutte intersectionnelle fémino-islamiste genre Clementine Autin ! Là déchainement assuré !!!

Que nous rapporte Valeurs Actuelles ?

Le militant antifa qui avait menacé de décapitation
l’animatrice Christine Kelly jugé pour harcèlement

La journaliste avait déposé plainte pour menaces de mort et harcèlement téléphonique.

La journaliste de CNews Christine Kelly avait dénoncé, le 18 novembre 2021, des menaces de mort, notamment de décapitation, dans un message posté sur Twitter. « Le couperet tombera immanquablement sur votre tête bien faite. La guillotine médiatique est en marche », pouvait-on lire. Une plainte avait été déposée. « La volonté de me voir décapitée, la détermination de me l’envoyer par mail ne changera rien aux idées des uns et des autres. Chacun reste libre. Avec ou sans moi », avait tweeté l’animatrice. 

Selon Le Parisien, un suspect a été retrouvé grâce aux investigations de la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Patrick K., informaticien camerounais*, va être jugé devant le tribunal correctionnel de Paris pour « harcèlement ». Le quinquagénaire, qui se décrit comme un « militant antiraciste », a déjà été condamné à quatre reprises, notamment pour outrage à personne dépositaire de l’autorité publique.
* : la promotion sociale ne semble pas apaiser les esprits phagocytés par un prétendu antiracisme haineux !

Il souhaitait la « mort médiatique » de la journaliste

En garde à vue, le suspect a reconnu être l’auteur d’un mail injurieux envoyé à l’animatrice, mais il a contesté les menaces de mort. « C’était une figure de style* (…) Je voulais qu’elle invite un contradicteur qui connaît très bien l’histoire de France et la géopolitique pour déconstruire les idées de Zemmour », a-t-il assuré précisant qu’il souhaitait la« mort médiatique » de la journaliste. Un médecin a diagnostiqué à la présentatrice un « stress post-traumatique ».
* : il argumente  en quelque sorte qu’il a usé de délicatesse

L’informaticien aurait également appelé à plusieurs reprises Christine Kelly affirmant qu’il avait « des informations confidentielles » sur elle*. « Comme j’ai vu qu’elle ne répondait pas, j’ai lâché l’affaire », a-t-il soutenu lors de son audition.
* : les antifas, ça récure les caniveaux !

La présentatrice de « Face à l’info » est régulièrement décriée pour animer l’émission dans laquelle officiait Eric Zemmour, jusqu’à ce qu’il se présente à la présidentielle. Mais les critiques se sont transformées en menaces. Christine Kelly avait également pointé du doigt une indignation à géométrie variable s’agissant des menaces envers les journalistes. Elle avait relayé une tribune publiée par Libération dénonçant les menaces de l’extrême droite visant les journalistes. « Les journalistes menacés par la gauche sont-ils entendus ? », a-t-elle interrogé.

.

Sur Boulevard Voltaire, un autre excellent article.

Il est aussi probable que Christine Kelly ait subi bien des humiliations et autres avanies lors qu’elle était membre du CSA, ce qui en dit beaucoup sur le CSA !

 490 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Que fait cette crapule en France ? Pourquoi devons nous accueillir sur le sol national tous les cloportes qui veulent tuer des françaises et des français ?

  2. « (…) C’était une figure de style* [soit le genre de figure de style qui a conduit Samuel Paty à la décapitation].Je voulais qu’elle invite un contradicteur qui connaît très bien l’histoire de France et la géopolitique pour déconstruire les idées de Zemmour » : Il n’est pas encore né celui qui pourra contredire Zemmour et encore moins les faits d’histoire avérés.

  3. Intelligente et jolie de surcroît, c’est ça qui lui plaît pas au cafard islamique venu du cameroun !

  4. Christine Kelly est quelqu’un de bien, si beaucoup était comme elle ,il n’y aurait pas de problèmes. Hélas ,hélas, ce n’est malheureusement pas le cas.

  5. Et retour illico au Cameroun, avec l’interdiction de revenir en France, non, c’est pas possible.

  6. Merci à Christine Kelly comme à Christine Tasin de nous informer sur les réalités mettant en danger nos libertés. Aujourd’hui en France il y a des gens qui savent tant de choses sur les dangers réels de la religion musulmane, sur les dangers racialistes où des africains viennent en France nous insulter en disant que les blancs sont supérieurs aux noirs… cela a existé aux USA mais jamais chez nous

  7. J’aime bien Christine Kelly , excellente journaliste faisant son taf avec impartialité ,en plus d’être une jolie femme ne gâche rien . On vous aime Christine Kelly.

  8. Si vous êtes antifa, et de la bonne ethnie, la Justice aura pour vous les yeux de Chimène. Si vous ne cochez pas ces cases, êtes de droite, le pire c’est être blanc, vous risquez gros !

Les commentaires sont fermés.