Oise : une femme poignardée au cou aux cris d’«Allah Akbar» par un auto-stoppeur 

Dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 mai 2022, la gendarmerie est intervenue sur le parking de l’hôtel Campanile de Chantilly pour arrêter un individu violent

coran

Sur l’air bien connu d’ « Allah akbar »…

Sommaire : 

Chantilly (60) : une femme poignardée au cou aux cris d’ »Allah Akbar » par un auto-stoppeur.

Ouganda : Ouganda : des musulmans criant « Allah akbar » donnent des coups de couteau à un évêque, d’autres musulmans brûlent une église.

Nigeria : un musulman assassine quatre personnes dans un attentat-suicide djihadiste.

Nigeria : réactions après le meurtre de l’étudiante chrétienne Deborah Samuel.
Les musulmans attaquent la cathédrale, brûlent partiellement l’église,

Suède : des imams chiites organisent des mariages temporaires pour couvrir la prostitution.

France, Chantilly. 

« Pour des raisons qui restent à éclaircir, cette même personne a ensuite agressé physiquement la jeune femme en portant un couteau à son cou », explique le procureur de Senlis.

Voici une clarification des raisons pour vous, monsieur le procureur de Senlis : le Coran dit : « Lorsque vous rencontrez les infidèles, frappez leur cou » (47:4).

Qui connaît l’Oise ? Chantilly ? Creil ? Il faut vraiment être bisounours pour ramasser en 2022 un Oisien sur le bord de la route ! A moins de chercher à se faire égorger !

Les Oisiens, avant l’invasion islamique, sont attachés au patrimoine : photo de classe Classe de CP de 1994, Ecole Paul Cézanne (Chantilly) :
En 2022, les Oisiens sont attachés au halal :  une banque islamique 100% halal de Creil :

Le Figaro

Une jeune femme a été attaquée au couteau dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 mai, peu après minuit, aux abords de l’hôtel Campanile de Chantilly dans l’Oise, a appris Le Figaro par le parquet de Senlis. L’agresseur présumé, un individu anglophone de type africain, a été interpellé. Il avait été pris en stop quelques instants auparavant par la jeune femme et son compagnon, puis avait été conduit vers l’hôtel à sa demande.

(…) « La jeune femme victime, très choquée, présente des blessures légères au niveau du cou et sur la partie haute du corps ainsi que des excoriations au niveau des membres. Par ailleurs, deux gendarmes ont également été blessés au cours de l’interpellation », précise le parquet de Senlis.


Actu Oise

Mardi 17 mai 2022, peu avant minuit, un couple circulant en voiture dans le secteur de Chantilly (Oise) aperçoit un homme faire du stop. Le couple s’arrête pour le prendre en charge. Non-francophone, l’homme leur demande de le conduire à l’hôtel Campanile situé près de la D1016.

Une fois arrivé à destination vers 00h20, le couple accompagne l’homme jusqu’à la réception de l’établissement hôtelier. N’ayant pas de preuve d’identité, la remise des clés ne se fait pas.

« Pour des raisons qui restent à éclaircir, ce même individu s’en serait alors physiquement pris à la jeune femme, en portant un couteau au niveau de son cou », explique le procureur de la République de Senlis. La femme s’est alors réfugiée dans une pièce située derrière le bar du restaurant de l’hôtel.

J’ai vu la femme revenir vers la porte avec beaucoup de sang. Quand elle est entrée dans la réception, elle a expliqué qu’il avait crié “Allah Akbar” Il y avait plein de sang par terre, à chaque endroit où elle marchait.

Dehors, « des clients », seraient intervenus et porté de très nombreux coups à l’agresseur qui aurait alors pris la fuite. L’homme, sérieusement blessé a été interpellé à 200 mètres du lieu des faits par les militaires de la gendarmerie nationale. Pour parvenir à le maîtriser, alors qu’il se montrait menaçant, les gendarmes ont fait usage à deux reprises d’un pistolet à impulsion électrique. Deux gendarmes ont également été blessés au cours de l’interpellation.

Victimes et gendarmes ont témoigné que l’homme « semblait réciter des prières en langue arabe lors de la commission des faits et au moment de son interpellation. » (…)

Le parquet national antiterroriste a été avisé.

Ouganda : des musulmans criant « Allahu akbar » donnent des coups de couteau à un évêque, d’autres musulmans brûlent une église.

 

L’évêque Amon Sadiiki (photo) a été soigné pour des blessures à la tête, à l’estomac et aux jambes. 

La charia d’Allah exige que les blasphémateurs soient tués. C ‘est la même logique qu’avec Samuel Paty.

 Morning Star News

Deux chrétiens tués dans l’incendie d’une église en Ouganda.

L’évêque  avait débattu avec les musulmans pendant quatre jours avant d’être attaqué. L’attaque était un moyen pour les musulmans d’imposer leur point de vue, moyen que certains d’entre eux ont manifestement trouvé plus efficace que la tactique impliquant la raison et la rhétorique.

 

Deux chrétiens sont morts lorsque des extrémistes musulmans ont mis le feu à un bâtiment d’église dans le sud de l’Ouganda jeudi, selon des sources.

La plupart des chrétiens qui tenaient une veillée de prière toute la nuit étaient partis lorsque la structure de l’église Holy Healing Ministry International Church dans la ville de Jinja, dans le quartier de Mpumudde, a été incendiée vers 4 heures du matin, a déclaré le pasteur George Kato.

« Le feu a affaibli la structure de l’église et l’a forcée à s’effondrer », a déclaré le pasteur Kato à Morning Star News. « J’ai réussi à m’échapper avec les quelques autres membres restants, mais deux membres âgés étaient piégés à l’intérieur, et le feu les a brûlés au point de les rendre méconnaissables. »

En sortant du bâtiment de l’église, le pasteur Kato a dit qu’il avait trouvé des jerricans d’essence près de la porte.

« J’ai donné l’alerte tout en m’enfuyant », a-t-il dit. « J’ai vu trois musulmans vêtus de longues tenues islamiques prendre la fuite. Je n’ai pas pu les identifier ».

Les musulmans purs et durs de la région, accusant les chrétiens d’être trop bruyants lors de leurs services religieux et de leurs réunions de prière, leur avaient demandé à plusieurs reprises de retirer le bâtiment de l’église, a-t-il dit. 

Alors que le bâtiment brûlait, le pasteur Kato a appelé la police qui est arrivée rapidement, mais la structure en bois était déjà la proie des flammes.

L’un des deux membres de l’église décédés a été identifié comme étant Jonathan Kalyecheru, 70 ans. L’identité de la deuxième victime n’était pas claire. Les corps ont été transportés à la morgue de l’hôpital régional de Jinja pendant que la police enquêtait.

Jinja se trouve dans le district de Jinja, sur la rive nord du lac Victoria, à environ 80 kilomètres de Kampala, la capitale.

Attaque d’un évêque

Le 28 avril, près de la ville de Mbale, dans l’est de l’Ouganda, des musulmans purs et durs ont intercepté un chef d’église et l’ont poignardé après qu’il eut quitté un événement d’évangélisation en plein air où il avait débattu avec des musulmans, selon des sources.

L’évêque Amon Sadiiki a été soigné pour des blessures à la tête, à l’estomac et aux jambes. Il a été pris en embuscade après quatre jours de débats avec des musulmans à Mbale.

« Le quatrième jour du débat, 11 musulmans se sont convertis au christianisme », a déclaré un contact de la région, ajoutant que lorsque l’évêque a quitté Mbale vers 20 heures, de nombreux musulmans lui criaient dessus.

Estimant que Sadiiki ne serait pas en sécurité s’il voyageait seul, les organisateurs de l’événement ont demandé à deux chrétiens à moto, Peter Wabukoma et Moses Werikhe, de l’escorter. Sur la route Mugiti-Kabwangasi, ils ont remarqué deux motos suivies de trois pilotes, qui sont passés en brandissant des couteaux et en criant le slogan djihadiste « Allah Akbar » [Dieu est plus grand], a indiqué la source.

Les hommes ont sauté de leurs motos, les ont arrêtées et ont immédiatement commencé à frapper et à couper Sadiiki avant qu’il ne puisse être défendu, a déclaré l’un des accompagnateurs..…

Nigeria : un musulman assassine quatre personnes dans un attentat-suicide djihadiste.

Allah promet le paradis à ceux qui « tuent et sont tués » pour lui (Coran 9, 111).

Vanguard

On craint la mort d’environ quatre personnes à la suite d’une explosion survenue aujourd’hui le long d’Aba Road, près de Court Road, à proximité de One Winners School Academy, dans la région de Sabon Gari, dans l’État de Kano.

Un témoin oculaire a déclaré à Vanguard qu’il a vu un kamikaze faire exploser un explosif dans la rue et que l’explosion a touché le bâtiment adjacent à l’école.

Cependant, le commissaire à l’information, Malam Muhammad Garba, a déclaré que la cause de l’explosion n’avait pas été déterminée.

Au moment de la rédaction de ce rapport, quatre corps avaient été récupérés dans les décombres du bâtiment touché..…

Nigeria :réactions après le meurtre de Deborah Samuel.
Les musulmans attaquent la cathédrale, brûlent partiellement l’église, l’évêque affirme que « cela n’a rien à voir avec la religion ».

Le 11 mai, Deborah Samuel, étudiante diplômée en économie au Shehu Shagari College of Education de Sokoto, a été accusée par d’autres étudiants d’avoir publié une déclaration « blasphématoire » à propos de Mahomet dans une discussion de groupe sur WhatsApp.

Elle a ensuite été traînée hors du bâtiment de l’école, battue et brûlée.

Des images vidéo du meurtre ont permis à la police d’identifier les participants, et deux d’entre eux ont été arrêtés.

En réponse, de jeunes musulmans de la capitale ont attaqué la cathédrale catholique de la Sainte Famille, une autre église et un hôpital :

 

« Cela n’a rien à voir avec la religion ». C’est vrai. Et le Sarkin Zongo de Kumasi est le président de la France.

Il serait intéressant de voir l’évêque essayer d’expliquer exactement en quoi cela n’a rien à voir avec la religion. La foule musulmane n’a pas brûlé de mosquées. Pourquoi a-t-elle visé une cathédrale et une église ? Pourquoi Deborah Samuel a-t-elle été lapidée et brûlée vive en premier lieu ?

Cathédrale catholique attaquée au Nigéria après deux arrestations suite au meurtre de l’étudiante chrétienne.

CNA

Une foule a attaqué une cathédrale catholique au Nigeria au milieu de protestations exigeant la libération de deux suspects dans le meurtre d’une étudiante chrétienne.

Le diocèse de Sokoto a déclaré dans un communiqué que des jeunes ont pris pour cible la cathédrale catholique Holy Family à Sokoto, dans le nord-ouest du Nigeria, après que la police a arrêté deux étudiants en relation avec le meurtre de Deborah Samuel.

Deborah, étudiante au Shehu Shagari College of Education de Sokoto, a été battue et brûlée le 11 mai après avoir été accusée de publier des déclarations « blasphématoires » sur l’islam dans un groupe WhatsApp.

Le diocèse de Sokoto a déclaré : « Le gouvernement de l’État de Sokoto a déclaré un couvre-feu de 24 heures pour aider à endiguer les protestations en cours lancées par les jeunes musulmans dans la capitale de l’État aujourd’hui. »

Au cours de la manifestation, des groupes de jeunes menés par certains adultes en arrière-plan ont attaqué la cathédrale catholique de la Sainte Famille à Bello Way, détruisant les vitres de l’église, celles du secrétariat de l’évêque Lawton et ont vandalisé un bus communautaire garé dans les locaux.

L’église catholique St Kevin, Gidan Dere, Eastern By-pass, a également été attaquée et partiellement brûlée ; les fenêtres du nouveau complexe hospitalier en construction, dans les mêmes locaux, ont été brisées.

Ils ont été rapidement dispersés par une équipe de policiers mobiles avant qu’ils ne puissent faire d’autres dégâts.

Les voyous ont également attaqué le centre Bakhita situé le long de la route Aliyu Jodi et ont brûlé un bus dans les locaux.

L’évêque de Sokoto, Matthew Hassan Kukah, a remercié le gouverneur de l’État, Aminu Tambuwal, pour avoir imposé le couvre-feu afin de réprimer les protestations, ainsi que les forces de sécurité pour avoir empêché d’autres dommages aux installations diocésaines….

L’évêque Kukah, qui dirige le diocèse de Sokoto depuis 2011, s’est dit « profondément choqué » par le « meurtre macabre » de Deborah lors d’une déclaration le 11 mai…..

Il poursuit : « Cela n’a rien à voir avec la religion. Les chrétiens ont vécu pacifiquement avec leurs voisins musulmans ici à Sokoto au fil des ans. Cette affaire doit être traitée comme un acte criminel et la loi doit prendre sa cause »…

Suède : Des imams chiites organisent des mariages temporaires pour couvrir la prostitution.

Il n’est pas surprenant que des imams soient impliqués dans cette affaire. Les chiites justifient le mariage temporaire, mutah, par leur lecture du Coran 4:24 :  » Et toutes les femmes mariées, sauf celles que vos mains droites possèdent. C’est un décret d’Allah pour vous. Vous sont licites toutes celles qui ne sont pas citées, afin que vous les recherchiez avec vos biens dans un mariage honnête et non dans la débauche. Et ceux dont vous jouissez, donnez-leur leurs parts comme un devoir. Et il n’y a pas de péché pour vous dans ce que vous faites d’un commun accord après le devoir. En effet, Allah est omniscient et sage. »

Bien que les sunnites rejettent ostensiblement cette pratique, elle est en hausse chez les Saoudiens et en Égypte.

SVT

Des imams musulmans chiites de toute la Suède organisent des mariages avec  des femmes achetées par des hommes qui veulent des relations sexuelles temporaires.

Les imams font souvent payer. Le but de ces mariages dits de plaisir est de rendre le sexe halal, c’est-à-dire autorisé selon l’islam. 

C’est ce qu’on appelle le « mariage de plaisir ». Un mariage à durée déterminée contre rémunération, qui peut durer un mois, une semaine – ou juste une heure. Lorsque le temps est écoulé, le mariage est terminé.

Une coutume musulmane chiite qui, selon certains chefs religieux, est soutenue par le Coran. 

Journalistes en caméra cachée

Pour étudier l’ampleur du phénomène, Assignment Review (journalistes) a recherché une quarantaine de congrégations musulmanes chiites sur les plus de 60 que compte la Suède. Au total, Assignment Review a contacté 26 paroissiens musulmans chiites. Nos acteurs arabophones, un homme et une femme, ont utilisé de fausses identités, une caméra cachée et un scénario dont l’une des femmes a parlé.

L’actrice  a parlé à 14 représentants et a fait semblant d’être en détresse financière. Elle s’est adressée à un chef religieux pour obtenir un mariage temporaire contre de l’argent. Elle a dit qu’elle ne le voulait pas vraiment, mais qu’elle ne voyait pas d’autre issue.

Au total, 15 représentants de paroisses musulmanes chiites proposent leur aide pour célébrer des « mariages de plaisir » en caméra cachée. Certains ont eux-mêmes été intéressés par la femme. D’autres lui ont transmis des inconnus. 

Mais le phénomène des « mariages de plaisir » temporaires ne concerne pas seulement les musulmans chiites de Suède. Dès 2019, la chaîne de télévision britannique BBC a révélé un trafic sexuel religieux en Irak, où des dirigeants musulmans chiites exploitaient des enfants et des femmes vulnérables pour proposer à des hommes de faire un « mariage de plaisir. »

Le personnel féminin de Assignment review a également appelé et reçu des offres de chefs religieux musulmans chiites dans des villes comme en Allemagne à Leipzig, aux  Pays-Bas La Haye, ainsi qu’Oslo, Copenhague et Londres. Des chefs religieux qui servent de médiateurs dans les contacts avec les hommes et qui sont eux-mêmes intéressés par la conclusion d’un mariage de plaisir avec la femme.

 993 total views,  1 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. Les mariages de plaisir, toute l’hypocrisie musulmane.

    Pour ce qui concerne le couple qui a pris l’autostoppeur, je crois qu’on a affaire à des bisounours gauchiasses, et la leçon leur va comme un gant, d’autant qu’ils ne sont pas morts et qu’ils s’en rappelleront pour la vie.
    Non contents de ramasser n’importe quel migrant clandestin au milieu de la nuit, ils ont tenu à l’accompagner à la réception, sans doute pour jouer aux interprètes, ils seraient surement allés le border dans son lit. Image parfaite du bisounours compatissant et amoureux de la diversité.

  2. ces abrutis ont toujours joué du couteau ; quand on y était déjà ils nous coupaient les corrones pour les mettre dans la bouche

  3. Eh oui elle savait pas elle ! Si tu fais monter dans tuture tu dois donner cucu ! Moi je conseille de rouler dessus (une image). Je vois d’ici les deux abrutis que ça doit être elle et son mec !

  4. J’ai fait tout mon secondaire, de la sixième à la terminale dans ce magnifique établissement qu’est le lycée de Chantilly, jouxtant la forêt, à deux pas du château et des grandes Écuries. Si à Creil je n’ai plus d’illusions depuis longtemps mais je suis très choqué de ce qui s’est passé à Chantilly. Décidément il n’y a plus d’endroit paisible en France, vais-je devoir rester définitivement à Saint-Martin, île encore protégée, pour l’instant.

  5. Les gendarmes, ce sont des couillions.
    Moi, simple péquenot j’ai un bête FN 1910 ,en .32 (7,65 ) toujours à porté de la main.
    En fin ,presque !!!
    Une balle dans le canon, pas de sécurité engagée , prêt a servir.
    Autrement cela ne sert à rien !!
    Le gonze à 10 mètres,avec son couteau , qui monte à l’assaut, reste pas beaucoup de millisecondes pour réagir !

  6. je n ‘ai pas lu
    mais faut être .. pour prendre 1 noir que l ‘on ne connait pas stop
    et ces lascars ont tjrs 1 couteau sur eux ?
    pas moi , il va falloir que j ‘y pense

  7. Le nom du procureur se trouve sur
    https://www.oise.gouv.fr/Actualites/Archives/2017/Jean-Baptiste-Bladier-nomme-procureur-de-la-Republique-de-Senlis
    Son adresse postale pro publique est sur
    https://demarchesadministratives.fr/tgi-grande-instance/senlis-60300
    IMPRIMER L’ARTICLE ET LE LUI ENVOYER PAR LA POSTE.
    Pour imprimer, c’est facile avec Print Friendly : https://www.printfriendly.com/p/g/aX6bsm
    Choisir taille de texte 100% et taille d’images 75%
    Télécharger la version PDF de 11 pages mais n’imprimer QUE les 4 premières en deux feuilles recto-verso, 1-2 et 3-4.
    Au bas de la dernière page rajouter « Lire la suite sur internet »
    ENCADRER EN ROUGE les deux paragraphes qui débutent par « Voici une clarification des raisons » page 2 et « Victimes et gendarmes ont témoigné que » page 4.
    Pour envoyer, mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.
    Faire savoir au procureur que l’islam est la cause de cette agression (et qu’il sera donc un sans-c0µ!lles s’il ne le dénonce pas) ça ne coûte qu’un timbre.

  8. Ils brûlent des cathédrales et des églises au nigéria, bientôt la même chose en France et dans toute l’Europe,(ils ont déjà commencé) sous les regards bienveillant de tous ces gouvernements pourris et complices. Souvenez vous de Notre Dame, avant la moindre analyse déjà ils en avaient déduit que ce n’était pas un attentat islamique. Crétins, vendus à l’islam.

    • il est évident qu’il y a quelque chose en ce moment , et qui a été organisé depuis très longtemps, c’est la démolition du christianisme dès son origine par des prêtres du temple de Jérusalem, ( enfin l’origine est Satan qui ne voulait pas que le Christ soit sacrifier pour la rédemption des humains ) il s’est servi pour cela des pharisiens qui sont à l’origine du livre des enseignements religieux toujours actuellement, le talmud . Cela peut paraître contradictoire mais au yeux de certaine personne qui ne comprenaient pas le message de Jésus, il était bon pour Satan, que le christ soit tué, et il s’est servi des pharisiens pour cela. Un ami juif converti au christianisme m’a dit que son père Rabbin Rav lui a toujours dit que Mahomet a été enseigné par des Rabbins de l’époque, des Rabbins défroqués , qui ont utilisés les Arabes pour démolir les Chrétiens , et c’est toujours ainsi actuellement. Comme l’avait dit aussi Kennedy: la véritable histoire n’est pas celle que l’on nous montre « . C’est exactement ce que m’avait dit
      un milliardaire chez lequel j’ai été intendant de sa maison privée.

      • Je suppose que c’est parce qu’ils sont trop longs, le robot ne peut pas accepter les commentaires trop longs qui gênent la lecture .

  9. Tout ça doit être le fait de déséquilibrés? Il est vrai que l’islam ne produit que des déséquilibrés.

  10. Alors qu’est-ce qu’on fait ? on se réveille enfin ou on se laisse égorger ? Hé les français, on se bouge enfin le cul ???

  11. Ce qui est arrivé à cette .o..e ne m’émeut absolument pas et si cela pouvait mettre un peu de plomb dans la tête de tous ces évaporés de la dhimmitude volontaire, ce serait vraiment alors une très bonne chose !
    Postscriptum: Le tout nouveau ministre de l’Éducation Nationale pourrait même de par son parti-pris objectif envers « la négritude », chère à L.S SENGHOR et A.CÉSAIRE, envoyer régulièrement des oranges à l’agresseur, si celui-ci n’est pas jugé seulement redevable de la lecture d’un « rappel à la loi française »…Tandis, que l’automobiliste est très probablement coupable d’assistance avérée à immigré clandestin…

    • Elle ne va plus regarder les noirs et les arabes de la même manière et c’est tant mieux, elle perd sa naïveté, elle va se remémorer toute sa vie cette agression où elle aurait pu perdre la vie, je suis certain qu’elle ne dira plus « vous êtes racistes » ?

Les commentaires sont fermés.