La Finlande a plus intérêt à se méfier de la Suède que de la Russie

 

La Finlande et la Suède sont en train de demander leur adhésion à l’Otan.

La demande d’adhésion des deux pays nordiques est prétendue justifiée par l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les deux pays disent craindre une agression similaire par les troupes russes et cherchent par conséquent une protection de l’Otan.

Ce n’est pas obligatoirement lorsqu’on partage des frontières avec un pays qu’on l’envahit ou qu’on lui fait la guerre.

Les États-Unis, la France, l’Angleterre, l’Italie, l’Allemagne et le Japon, qui ont envahi et fait la guerre à des pays à des milliers de kilomètres de leurs frontières, le savent très bien.

Les 1300 km de frontière entre la Finlande et la Russie ne sont pas une source de conflit.

Le partage de frontières avec la Russie (et avec l’URSS en son temps) a été un cadeau béni pour les Finlandais.

Pendant de longues années, ils étaient des centaines, voire des milliers, à traverser quotidiennement la frontière pour aller vider les stocks de vodka soviétiques à Leningrad.

La Finlande devrait plutôt se méfier de la Suède voisine qui l’a occupée durant plus de cinq siècles.

Elle devrait même se méfier de tous les trois pays scandinaves qui lui collent au derrière et qui n’hésiteraient pas à la balancer à l’eau, car la Finlande n’est pas un pays scandinave comme eux. C’est un pays nordique, mais pas scandinave. Ce n’est qu’un encombrant et un intrus pour les trois pays labellisés « scandinaves ».

Les Finlandais connaissent bien la méchanceté de ces peuples vikings qui ne juraient que par Odin, le dieu de la guerre, et par Thor, le dieu du tonnerre.

Les gènes vikings sont toujours présents dans le sang et l’âme de ces peuples, même si ces derniers essaient de se montrer tolérants et humains. Les gènes sont difficiles à éradiquer, voire impossible. Ils remontent toujours à la surface.

Les Finlandais n’ont rien à gagner en voulant se frotter à la Russie. Au contraire, ils risquent d’être privés de leur plaisir sensuel et « congénital » qu’est le sauna.

Des experts russes seraient déjà en train de travailler à la fabrication de bombes spécialement conçues pour détruire les saunas.

Alors, non seulement il n’y aura pas d’électricité dans les saunas finnois (ce qui est déjà le cas), mais ils seront en plus détruits. On ne pourra même pas se rendre compte qu’il n’y a pas d’électricité. Voilà où on va en arriver.

Finlandais, il ne faut pas compter sur Biden pour reconstruire vos saunas et rétablir l’électricité. Avec ses yeux qui se rétrécissent de plus en plus, Biden ne voit déjà plus que par ceux de son épouse.

Gardez vos saunas et éloignez-vous des hammams de l’Otan…

Ça porte malheur.

Messin’Issa

 

 

 

 

 620 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Journal de guerre N° 34 (J + 86) – https://wp.me/p4Im0Q-5zN – Nous assistons – impuissants (parce que nous le voulons et valons bien)au dernier acte de l’ancrage de la dictature par le déni (de la part du pouvoir) du dernier acte de liberté, celui de pouvoir, légalement, se présenter aux élections et ce au mépris de la Constitution. Un pays qui n’a plus de constitution perd sa raison d’être.

  2. On ressent a la lecture de cet article une grande expertise de l auteur sur les pays scandinaves… Viking, vodka, sauna… Il ne manquait plus que l ours ET l elan..

  3. Je suis plutôt d’accord avec ce que vous écrivez, mais s’il vous plaît laissez en paix les vikings qui ne sont plus là pour se défendre. Les Suédois ont autant de rapport avec les vikings que nous n’en avons avec les Gaulois.
    Ce que vous dites sur Odin et Thor, je suis désolé, montre que vous ne connaissez absolument rien à ces religions (Pour commencer trois Ases (et non « dieux » pourraient se réclamer comme associés à la guerre. Thor ne ressortit pas à la guerre à proprement parler). Je vous suggérerais bien d’aller faire un tour sur Wikipedia, mais ça ne donnera qu’une idée pour les véritables lectures à faire. Les spiritualités du nord n’ont qu’un rapport plus distendu avec les autres religions européennes comme la romaine, et absolument aucun avec les religions du livre. Les Finlandais ont eux-même de fortes minorités suédoises, hormis les viols de guerre le long de l’Histoire multiséculaire tendue. Ne parlons pas des gènes de ces peuples européens apparentés sur le temps long. Si on commenc à en parler pour la France et l’Europe…

    • Bonjour,

      Merci pour ces informations.

      Mais, par pitié, ne reprenez pas le concept de « religion du livre » qui est purement musulman.

      Un juif définira sa religion comme celle de l’ « Etude ».

      Un catholique comme celle de l’ « Incarnation ».

      Mais jamais comme appartenant au « livre » !

      • Oui, je n’ai appris que récemment l’origine (fielleuse) de cette formule. Je voulais faire vite. Je vous en prie, lisez un peu sur cette cette religion de gens qui ont fait du pillage d’opportunisme, comme souvent plus tôt dans leur histoire, ceux qu’il attaquaient. Les Suédois étaient plutôt des commerçants, tournés vers l’est. Le terme « Rus » vient d’eux. Désolé pour l’adorable Vicky le viking, mon dessin animé d’enfance. Là, ce serait à eux de se renseigner, même si c’est ceux qui tyrannisent les Américains qui décident. Merci de ne pas m’avoir censuré.

    • Je n’ai, à aucun moment, parlé de religion dans mon texte.
      J’ai bien évoqué les dieux Odin et Thor (en 10 mots, en tout et pour tout).
      Je n’avais pas l’intention de faire une dissertation sur la mythologie nordique.

    • En essayant d’envahir l’Ukraine, Poutine a provoqué cette crainte légitime des Finlandais et des Suédois. Comme sa guerre piétine, il semble perdre, à ce stade, sur tous les tableaux. Sans compter le nombre de morts et de destructions
      lamentables. Je sais, je suis en désaccord avec ce site cc cette foutue guerre

Les commentaires sont fermés.