Allemagne : l’AfD se déchire sur l’Ukraine


En Allemagne, la guerre en Ukraine a ostensiblement relancé le débat sur l’orientation des contenus politiques et la composition du personnel de l’AfD. La direction du parti et le groupe parlementaire ont certes officiellement condamné l’attaque russe contre l’Ukraine. Mais à l’AfD, les dissensions et querelles en interne n’en sont pas pour autant terminées.


Un épisode survenu au mois de mars au Bundestag est révélateur à cet égard.

Fin mars donc, le député AfD Steffen Kotré s’exprimait au parlement au sujet des niveaux de remplissage des réservoirs de gaz allemands, critiquant la décision du gouvernement allemand de mettre en service le gazoduc Nord Stream 2 en raison de l’attaque russe contre l’ Ukraine, « sur instruction des Américains. »
Kotré avait ensuite déclaré lors de sa prise de parole, que  » la guerre d’agression en Ukraine, contraire au droit international, entraînait beaucoup de souffrances, et que celles-ci étaient sur la conscience du gouvernement russe, mais que lorsqu’on en parlait, il fallait toujours considérer la part de responsabilité de l’Occident. « 
En entendant son collègue parler de la sorte, le vice-président du groupe parlementaire AfD, Norbert Kleinwächter, avait quitté la séance plénière en signe de protestation et avait condamné le discours de Kotré sur Twitter en écrivant : « Je me distancie fermement de la propagande poutinienne répugnante que Steffen Kotré a diffusée aujourd’hui au Bundestag ».

« Kleinwächter a fauté , en tant que vice-président du groupe parlementaire AfD , a déclaré le député AfD Petr Bystron; « son rôle est de gérer le groupe, et non de se distancer de ses collègues en public.”

Plusieurs députés du groupe parlementaire de l’AfD au Bundestag ont alors rédigé une motion exigeant des sanctions disciplinaires contre le vice-président du groupe, Norbert Kleinwächter, en suggérant de le priver de s’ exprimer publiquement pour une durée de trois mois.

De plus, il est reproché à Kleinwächter d’avoir demandé l’exclusion de la Russie du Conseil de l’Europe lors d’un discours prononcé au Palais de l’Europe à Strasbourg, et d’avoir ensuite voté en faveur de cette exclusion.
« Ceci est en contradiction avec la ligne politique du groupe parlementaire du Bundestag, » ont constaté les auteurs de la motion, parmi lesquels on trouve entre autres Petr Bystron, Marcus Frohnmaier, Steffen Kotré, Hannes Gnauck, Jürgen Pohl et Stephan Protschka.


En définitive, il s’agit de profonds désaccords au sein de l’AfD – qui avaient déjà éclaté à plusieurs reprises lors de la crise de Corona- et qui s’aggravent encore ici avec la guerre en Ukraine.

 

De l’avis de pas mal de membres du parti, le groupe AfD se trouve aujourd’hui à un carrefour où il risque de se déchirer, les uns considérant que la proximité de leurs collègues avec la Russie de Poutine est à l’origine de cette situation désastreuse, les autres accusant les premiers de vouloir flatter leurs égos en s’accordant la faveur des médias.

Nicolas Faure

 660 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


7 Commentaires

  1. Qui tire les ficelles eh bien les Amerlock avec l’OTAN et Mackinsey!qui ont mis la zizanie. Car les Amerlocks qui ont demandé a l’ukraine de vouloir entrer dans l’OTAN n’ont pas respecté les accords de Minsk !bref comme d’habitude les Amerlock vont faire la guerre chez les autres mais la ils vont s’y casser les dents et pas qu’un peu! Mais c’est nous les européens qui allons trinquer tout cela a cause de l’Oncle SAM qui veut nous vendre son gaz de shiste et son matériel de guerre ,pour faire du dollar tout est bon comme le Covid ,les subprimes,Madoff ,l’évasion fiscale ,la spéculation ,Monsanto etc etc!!!!

  2. En France, c’est à peu près la même chose, les partis patriotes se fissurent. Au lieu de coordonner leurs efforts. C’est triste.

  3. Rien à foutre des teutons . Ils nous ont plantés à plusieurs reprises , et surtout surtout ..après la seconde guerre mondiale qui je le rappelle, ils ont perdus . Ce pays aurait du être totalement rasé et distribué par régions aux pays frontaliers. Je n attend rien de ces pourris , qui font pression sur l UE pour leurs seul intérêts. Ils nous ont forcé à fermer les centrales nucléaires et autres conneries de ce genre . Ils mettent en avant l écologie et en même temps ( ça me rappelle quelqu un) , polluent comme pas possible avec leurs centrales à charbon. Ils ont été les premiers à jouer la période biknit, à mettre en avant les travellos et dérivés , je hais ce peuple d ordures …et pourtant personne de ma famille a connu les camps…c est dire !

  4. Merci pour vos éclairages réguliers et bien clairs sur la situation Outre-Rhin, ici l’onde de choc qui fissure l’AfD

    • en France à part les fissures anales des macronnards heureux de l’être, il ne se passe rien. Tout le monde officiel s’affiche ukrainien. « JE SUIS UKRAINE » 😀 que c’en est à rire. Des vieux schnoques qui voudraient une intervention militaire française contre les russes, mais qui n’iront pas, comme toujours. Des fiers-à-bras incapables de mettre de l’ordre ici-même, et se mêlent de ce qui se passe à la frontière russe… cela ne nous regarde pas! nous n’avons aucun intérêt en Ukraine, pays qui détient le record mondial de corruption. Dans le même temps on nous bassine avec le « climat »! la « planète » à faire du vélo, supprimer l’élevage (!!!) que des conneries pour le soit-disant bilan carbone, empêcher le réchauffement (et ta soeur?) bref, les mêmes qui poussent à une guerre nucléaire mais font fermer les centrales! Détruire le monde c’est bon pour le climat?