Lettre à mon syndic d’immeuble à propos de l’Ukraine

Préambule : Bien entendu, dans le courrier que j’ai adressé à mon syndic, les noms et adresses y sont mentionnées, ainsi que tous les XXXXX du présent article.

*****

XXXXXX le 10 mai 2022

 A Monsieur le Directeur du syndic XXXXX

Objet : désaccord sur initiative du syndic XXXXX

Références :

Propriétaire : XXXXX

Monsieur le Directeur du syndic,

Devant aller sur mon compte XXXXX, je me suis rendu dans la rubrique « ACTUALITÉS » dans laquelle j’ai pu voir, concernant la « Newsletter des copropriétaires du mois de mars 2022 » éditée par vous-même, le titre suivant placé en première ligne : « Solidarité avec l’Ukraine« .

J’ignorais que le rôle d’un syndic était de prendre part, position, sur des faits sociétaux ou politiques. C’est là une nouvelle fonction dont j’ignorais l’existence.

XXXXX a donc décidé de suivre l’imposition de la pensée unique des médias français sur les sujets choisis par eux-mêmes.

En effet, compte tenu des événements ukrainiens, la quasi-totalité des médias populaires français ont une position unique refusant tout débats contradictoires lesquels auraient expliqué pourquoi les choses en sont arrivées là. La seule possibilité offerte est de « raisonner », « penser », « discuter » dans le sens imposé.

Cette attitude de suivi moutonnier est la garantie, actuellement dans ce pays, d’être en conformité avec ce qui doit y être pensé, appelé également le « politiquement correct« . La garantie d’une tranquillité relationnelle confortable et d’un repos de l’esprit assuré.

J’observe que XXXXX se plie à ces impositions médiatiques.

On constate ces phénomènes depuis bien longtemps et intensément hélas, durant ces deux dernières années pour les questions de Covid, lesquelles ont disparu en 24 heures pour laisser place aux questions ukrainiennes. La pensée unique covidienne a été balayée en 24 heures et remplacée par celle de l’Ukraine.

Je reste, et resterai toujours, en admiration devant la capacité de rapidité de la majorité du peuple français de changer de pensée et de réflexion en 24 heures, que dis-je en un quart d’heure, en fonction des médias. C’est là une qualité que je ne possède pas.

En effet, il se fait qu’il existe encore en France quelques personnes qui portent des analyses, sur bases de documents nombreux et variés, analyses résultant d’une réflexion personnelle et documentée. Pour les personnes qui ont encore la capacité de réfléchir dans ce pays, les événements graves doivent faire l’objet impérativement d’analyses, et sur la base de documents et faits réels sans qu’aucun n’en soit cachés.

Pour lesdites personnes, le jugement de médias français subventionnés très largement sans lesquels la moitié d’entre eux n’existerait plus, n’est pas à prendre en considération. Dit autrement, l’imposition de la pensée unique avec interdiction d’en dévier ne les concernent pas.

Bien sûr tout ce qui est dit ci-dessus n’est l’objet que de ma réflexion personnelle, laquelle ne cherche, bien évidemment, aucunement à établir un débat ici, de même de n’influencer personne.

Si je me suis donné la peine d’émettre ces quelques explications, Monsieur le directeur du syndic, c’est pour mieux vous faire comprendre que votre engagement politiquement correct auprès de l’Ukraine (qu’il fasse ou pas l’objet d’une adhésion personnelle de votre part) n’a strictement rien à voir avec le syndic XXXXX, et viole, à mon humble avis, l’indispensable neutralité de votre entreprise.

Si des personnes souhaitent accueillir des réfugiés ukrainiens chez eux, en propriété directe, en nue-propriété, en viager ou en locatif, ils ont de nombreux autres canaux pour cela, et peuvent être renseignés dans de nombreux endroits.

Il n’est pas de votre rôle d’aborder ces questions dans un syndic dont le seul objectif n’est que la gestion d’un immeuble que lui a confié le Syndicat des Copropriétaires, lequel ne vous a rien demandé. En effet, si une telle demande eût existé, elle aurait obligatoirement fait l’objet d’une résolution d’Assemblée Générale avec vote. Or je n’en ai pas eu connaissance.

S’il s’avérait, éventuellement, que votre initiative relèverait d’une demande du Conseil Syndical, elle ne serait pas davantage recevable.

Je vous demande donc, Monsieur le président du syndic, de retirer ce titre « Solidarité avec l’Ukraine » de la page d’accueil de la rubrique « ACTUALITÉS », ainsi que les explications incluses dans la « Newsletter copropriétaires du 29 mars 2022 ».

Vous continuerez ainsi d’être performant dans votre entreprise comme vous l’êtes d’habitude après cet égarement, ce qui peut arriver à tous.

Je vous en remercie, et vous prie de croire, Monsieur le directeur du syndic XXXXX, à l’expression de mes meilleurs sentiments.

XXXXX

 849 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


22 Commentaires

  1. Un point primordial me semble oublié dans cette lettre que j’approuve, c’est le fait que cette lettre d’information est éditée avec les honoraires versés par les copropriétaires. Elle doit donc se limiter à la diffusion d’informations concernant la gestion des copropriétés, en aucun cas à la diffusion de propagande politique. Cette publication d’appel en faveur d’un pays étranger relevant d’un engagement personnel du syndic, pourrait être qualifiée de détournement de fonds voire d’abus de biens sociaux.

  2. Il y en a qui font du zèle, qu’est-ce qu’ils ne feraient pas pour se faire bien voir, coller parfaitement au moule imposé d’en haut.

  3. Joli pays, naguère, devenu très laid pays de nos jours. Je ne parlerai pas des habitants, je ne les connais ni reconnais plus. J’ai dû perdre la vue et la mémoire…

  4. MACRON se « préoccupe » bien de vouloir faire piquer nos enfants alors que lui n’est même pas capable d’en faire et n’en a jamais éduqué ni soigné ! Le syndic devrait se rappeler que si chacun s’occupe de son métier eh-bien les vaches seraient bien gardées.

    • Macron fait vacciner les enfants alors que lui ne s’y est pas risqué, tout comme le clown Véran d’ailleurs, qui croit nous avoir trompé avec le clip TV où il fanfaronnait après avoir reçu une injection de « NaCl ». Ces deux crevures n’hésitent pas! des milliers d’enfants vont se retrouver handicapés, vont avoir l’espérance de vie réduite, d’autres meurent chaque jour et on laisse faire ces sa.opes.

  5. il est bien évident que si un syndic ou tout autre fournisseur de services se permet ce genre de slogan dans une de ses missives il aura droit à une réponse de ce style
    de quoi je me mêle ???

    • Et encore, je me suis limité à mon syndic. Mais on voit bien souvent ce genre de scandale un peu partout.
      Regarde les chaînes de télé M6 : elles ont toutes, 24h sur 24, le logo du drapeau ukrainien.
      Je ne supporte plus cette dictature française qui n’accepte plus que la pensée unique. Si j’étais plus jeune, je me barrerai de ce pays d’imbéciles-abrutis-islam-gaucho en lui crachant à la gueule !

  6. Des Français ont recueilli des Ukrainiens chez eux. Ils commencent à déchanter. Ils sont obligés de pourvoir à l’entretien de « leurs » réfugiés. Vu le renchérissement du coût de la vie, cela les met dans des situat impossibles. Un couple a mis ses réfugiés à la porte, ces derniers tentaient de prendre le pouvoir chez eux. Ces âmes au grand cœur se plaignent que la guerre s’éternise. D’ici à ce qu’ils souj la victoire de Poutine…

    • Dès le début, j’ai dit qu’il ne fallait pas se faire d’illusions. Tous les imbéciles qui se sont précipités pour accueillir des réfugiés vont maintenant comprendre ce qu’ils ont fait.
      Ils le comprendront encore mieux quand ces réfugiés ne voudront plus partir car ils vont vite comprendre qu’ils vont pouvoir vivre très confortablement dans ce pays d’accueil sans rien foutre avec la ribambelle d’allocations qu’ils vont toucher.
      Bien fait pour la gueule des dégénérés qui ont agi sans réfléchir, ils avaient qu’à réfléchir avant, et ne pas se laisser embarquer toujours et encore par la pensée unique.

  7. merci pour cette mise au point, je vais être attentive et regarder si nous avons les mêmes « moutons  » !

  8. —-Ce genre de soutien on le constate aussi dans le sport, les dirigeants imposent par exemple au début de chaque math de rugby internationaux une minute de silence en faveur de l’Ukraine, il font en plus un commentaire sur la lutte contre le racisme dans le sport—–

    • Oui, tu as absolument raison, le sport se politise énormément depuis quelques années toujours, bien évidemment, dans le sens de la pensée unique, c’est-à-dire dans le sens du suicide de notre pays.

      • J’attends avec impatience la minute de silence pour le Yémen bombardé par les saoudiens, et leurs 360.000 morts (selon l’ONU)… et quid? des autres conflits dans le monde dont les media de trottoir ne parlent jamais?

      • Ensuite, les clubs entrent dans l’engrenage d’en embaucher de plus en plus.
        Et vient le moment où la diversité assez nombreuse, prend le pouvoir politique du groupe et oriente ses décisions.

    • La France est devenue un pays majoritairement peuplé de baltringues ramollos émasculés par la boussole de leur Pouvoir d’Achat qui doit leur permettre de pouvoir frimer vis à vis de leurs voisins, cousins, collègues de boulot, etc…
      Ces français là, méritent bien que le monde entier leur pisse à la raie; ce qui est d’ailleurs le cas, puisque le dégénéré Zélensky se permet de piloter Macron de son bunker souterrain en Ukraine.

  9. Effectivement c’est la dernière mode  » solidarité avec l’Ukraine  » on voit ça partout et surtout là où ça ne devrait pas être , moi j’ai une question ; herr von der layen , cette saloperie qui contribue a foutre la merde va-elle prendre un fusil si ça part en couilles ?

    • Prendre un fusil si ça part en couilles : JAMAIS
      Prendre ses jambes à son cou pour se barrer le plus loin possible, certain.
      Ces gens sont comme les racailles du quart de la France qui n’est plus français : des trouillards. Quand ils ont le pouvoir ou des protections, ils font les fiers. Dès que ça tourne mal pour eux, ils se débinent.

      • J’avais bien ri en entendant chez Sud-Radio (Bercoff) un auditeur de plus de 70 ans qui voulait une intervention française en Ukraine. Bien sûr ce « boomeur » n’ira pas combattre! armons-nous et .. partez! marre des va-t-en guerre avec la peau des autres, sans compter que la France n’a aucun intérêt dans ce conflit. L’ Ukraine qui fut russe pendant des décennies est une affaire entre slaves. Et puis il ne fallait pas pousser les russes dans les orties…