Le ministère des armées a payé 46,3 millions à 16 cabinets de conseil !


………………………………………………..La réponse ci-dessous !

Capital serait-il complotiste pour relayer les coin-coin du Canard enchaîné ?
Des coin-coin sur la modique somme de 46,3 millions d’euros, certes peanuts par rapport aux 40,9 milliards de budget prévu en 2022 et les suivants ! Aspect plus que sensible, nos secrets militaires vont se balader dans des officines destinées à faire du fric, la « concurrence » n’a qu’à aller faire ses courses, plus besoin de services de renseignements !

Voilà encore pour montrer que nos fonctionnaires énarques sont incompétents, d’ailleurs ils le sont tellement qu’ils vont pantoufler dans les dits cabinets qui les engagent grassement pour qu’ils se subissent les affres d’aller pointer à l’ANPE !

 

………………Le ministère des Armées aurait signé

……un gros contrat avec 16 cabinets de conseil !

Au total, les prestations qui seraient effectuées jusqu’à 2025, coûteraient la bagatelle de 46,3 millions d’euros. Le ministère met en avant une « réelle plus-value ».

Est-ce une autre affaire qui pourrait embarrasser l’exécutif après celle concernant le cabinet McKinsey ? Comme le révèle le Canard enchaîné dans son édition de ce mercredi 4 mai, le ministère des Armées aurait fait appel non pas à un, mais à 16 cabinets de conseil pour les prochaines années. Nos confrères ont découvert cette information en se basant sur le « Bulletin officiel des annonces de marchés publics ». Ils y ont découvert que le cabinet McKinsey n’y était pas référencé comme l’avait affirmé la ministre Florence Parly (« aucune commande du ministère depuis 2018 ») mais qu’un accord-cadre aurait bien été signé avec ces 16 autres.

Et le contrat est assez épais, détaille le Canard enchaîné, puisque le ministère débourserait la somme précise de 46,3 millions d’euros pour des « prestations de conseil » étalées jusqu’en 2025. Dans le détail, nos confrères ont découvert que ces prestations concerneraient du « conseil en matière de frais de déplacement et de politique de voyage* » pour 13,5 millions d’euros. Mais également 8,3 millions d’euros octroyés à de la « définition de la stratégie et du cadrage de projet dans le cadre de la transformation du ministère des Armées**« . Ou encore deux autres lots facturés sept millions d’euros pour du « conseil dans le domaine de la chaîne logistique et du maintien en condition opérationnelle*** ».
* : un truc vraiment essentiel !!!
** : une définition ou une chatte n’y retrouverait pas ses petits ? La transformation du ministère des armées, en quoi ?
*** : là on attaque l’os, on en est à ce point de désorganisation ? Qu’apprennent nos officiers ?

Des dépenses évitables

Il reste enfin cinq millions d’euros pour du « conseil dans le domaine de la santé », alors même que le ministère abrite déjà 15.000 personnes dans celui-ci. Interrogé par le Canard enchaîné, un universitaire spécialiste de la Défense estime que cette « manne » est le double du « budget annuel de la recherche stratégique ». D’autres spécialistes ne comprennent pas et estiment que « plus de la moitié des lots » auraient pu être « gérés en interne ». Contacté par nos confrères, le ministère des Armées n’a pas nié et défend « une réelle plus-value* par rapport aux compétences internes dont dispose l’administration* ».
* : la plus-value, pour qui ?

Après les accusations portées contre le cabinet américain McKinsey, notamment de ne pas payer d’impôts en France*, le gouvernement avait rapidement réagi, affirmant que le recours aux cabinets de conseil était « habituel et utile » et qu’il n’y avait « rien à cacher ». « Toutes les règles de la commande publique ont été respectées. L’État assume parfaitement de recourir à des cabinets de conseil dans certaines circonstances », avait admis Amélie de Montchalin, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques de France.
* : ce qui est de loin une peccadille. La gestion de l’Etat entre les mains de businessmans US ou autre relève de la félonie et les arguments de « régularité » sont d’un cynisme éhonté ! 

 941 total views,  4 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Une fois tous ces chiottes conseilleurs payés il ne reste plus assez de sous pour acheter des cartouches ou du fioul pour les navires ..ah ah ah on est les rois des cons ! et les Français refoutent ça au pouvoir ou alors tout est truqué !

  2. On devrait faire l’économie des salaires de tous ces ministres incompétents puisqu’ils sont grassement payés pour rien ainsi que tous ces « secrétaires d’État »…

  3. Il n’est pas choquant que l’on préfère la compétence des cabinets de conseils à l’incompétence et l’incapacité prouvée des ‘zélus’ et hauts fonctionnaires, à conditions toutefois de cesser de gaver les seconds…

  4. Bien sûr qu’ils nous prennent pour des cons , tout se met en place et foutriquet l’assassin félon , va continué son œuvre de destruction , dans quelque temps il n’y aura plus de ministère de la Défense celui-ci sera dissout dans le gloubi-boulga mondialiste qui sera sous la tutelle de l’UE , la France sera nue comme un ver ses armées seront sous les ordres de la garce de von der layen , cela a commencé puisque maintenant on ne dit plus ministre de la Défense , mais sinistre crétin des armées ! la dissolution des institutions françaises continuent de bon train , seul une révolte du peuple souverain pourra stopper cette destruction !

  5. Ce ne serait pas des cabinets de conseil Ukrainiens? Non! Américains alors?

  6. Ne pas oublier que les veaux ont revoté pour Macron c’est que les choses les satisfont , nous sommes bien en apesanteur au milieu de la connerie mais c’est comme ça ! est ce que ça vaut le coup de continuer de voter ?

  7. Alors le Ministre des Armées sert à quoi ? Il ne connaît pas son boulot pour le fourguer à d’autres ? On nous prend ouvertement pour des CONS ???

  8. Le Mont du Temple et la lâcheté des politques israéliens …
    Le gouvernement s’est incliné face à la demande de la Jordanie et au chantage de Ra’am son allié: 50 autres membres du Waqf sur le Mont du Temple. Le royaume de Jordanie a exigé l’ajout de 50 membres du Waqf pour y opérer et le ministre Bar-Lev a approuvé cela, mais a exigé le retrait […]
    https://citron.co.il/46843

  9. bonjour tout le monde!

    Ce déficit commercial français qui bat des records?

    Au premier trimestre, le déficit commercial s’est creusé à 31 milliards d’euros, contre 16,2 milliards à la même époque de l’an dernier. Et il atteint désormais 100 milliards sur douze mois glissants.
    e déficit commercial français se creuse au premier trimestre
    Au premier trimestre, le déficit commercial s’établit à 15,8 milliards. Les Douanes note que les exportations ont progressé légèrement en mars, de 0,4%, alors qu’en février elles avaient reculé de 0,7%. Quant aux importations, elles ont augmenté de 0,8% ; celles-ci avaient accusé un recul de 1,5% en février.
    https://www.journaldeleconomie.fr/Le-deficit-commercial-francais-se

  10. C’est une honte de voir ça ! les gens incompétents qui ont acceptés des places pour lequel ils ne sont pas a la hauteur devraient rembourser leurs salaires et frais divers , avec l’argent économisé on pourrait baisser les taxes sur les carburants et aider ainsi ceux qui travaillent sérieusement .

  11. Mais où va-t-on ? On tombe dans la connerie pure et surtout dans l’abandon de ses prérogatives ? On est parti pour brader tout le régalien.

    Bientôt la ministre désarmée demandera à ces Cabinets (en fait d’aisance) comment les biffins devront manier leur flingue …

  12. La destruction de la France passe aussi par la destruction de nos armées. Généraux pantouflards pleins de médailles qu’ils ne méritent plus. Tous vendus au macronescu et à l’UE. Une honte. Mééééé c’est l’autre baltringues de l’UE qui a été réélu. Notre pays est foutu.

  13. Le seul cabinet que je vois pour ce gouvernement corrompu, c’est celui où on tire la chasse.

1 Rétrolien / Ping

  1. De Charybde en S(c)ylla : Macron réinvestit la diversité qui exploite les Blancs : Sira Sylla, Avia… | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.