Monsieur de Président de la cour d’assises je n’ai plus confiance en la justice de mon pays

Bataclan : lettre ouverte à M. Jean-Louis Peries, Président de la cour d’Assises spécialement constituée

patrick-jardin.jpg

Monsieur le Président,

J’ai longtemps hésité avant de vous faire part de mon point de vue sur le procès que vous présidez.

Je ne me permettrais pas de critiquer votre façon de diriger les débats comme vous le faites car je n’ai pas les connaissances juridiques et encore moins la compétence pour le faire ; je pense sincèrement que vous menez les débats avec professionnalisme (et je ne cherche pas ici à user de la brosse à reluire ce n’est pas du tout mon genre), je vous ferai juste  une simple remarque concernant la différence avec laquelle vous m’avez accueilli à la barre et celle dont vous avez fait preuve  avec Hollande et Cazeneuve pour moi,  même si ils ont exercé le pouvoir (avec les malheurs dont je les tiens pour personnellement responsables) ils ne sont pas des citoyens français comme moi.

J’aurais aimé me concernant un peu plus d’empathie, mais peu importe…

Je n’ai pas du tout apprécié non plus de passer le dernier lors de mon audition. Pensiez-vous  qu’en faisant cela il n’y aurait plus personne dans la salle pour m’écouter et m’entendre ? Si tel est le cas vous avez échoué car si effectivement la salle s’était quelque peu vidée elle s’est de nouveau remplie dés mon audition et vous avez si l’on en juge par la nuée de journalistes qui m’attendaient après mon audition « raté votre coup » mais ce n’est pas grave.

On m’avait prévenu des défiances  de la part du parquet à mon endroit notamment parce que je voulais maintenir contre l’avis de celui-ci  la convocation de Hollande Valls, Cazeneuve et Le Drian…  C’est hélas le jeu j’ai bien compris que si l’on veut être considéré par la justice « il ne faut pas faire de vagues ».

 

Pas de chance, moi non seulement je fais des vagues et j’ai bien l’intention de continuer n’oubliez pas que dans ces attentats j’ai perdu ma fille c’est-à-dire mes deux yeux et que comme je ne pourrais hélas jamais la faire revenir je ferais tout pour empêcher qu’un jour cela recommence,  jusqu’à la fin de ma vie !

Lors de mon intervention vous vous êtes énervé lorsque passant juste derrière Monsieur Patrick  j’ai moi aussi affirmé qu’il y avait eu des exactions et le fait que vous soyez sorti de vos gonds lors de mon audition lorsque j’ai évoqué ces exactions n’a fait que rajouter aux preuves dont je dispose mon intime conviction concernant ces exactions et je sais que l’on a dû vous demander de ne pas divulguer ces exactions afin de protéger la population islamiste du courroux des Français mais rien ni personne ne pourra me faire changer d’avis !

J’ai affirmé lors de mon passage devant votre Cour que j’avais confiance en la justice de mon pays je puis vous dire que, depuis, mon opinion a complètement changé en fréquentant cette Cour d’Assise spéciale.

En effet je pense que comme beaucoup dans ce pays les débats que vous présidez sont très fortement orienté vers la bien pensance et qu’il ne faut surtout pas heurter et faire de vagues …….bien qu’il me semble quand même que vous dirigez une Cour d’assise spéciale chargée de juger des faits RESPONSABLES DE 131 MORTS ET 485 BLESSES DONT CERTAINS NE SE REMETRONS JAMAIS !

Quand j’entends un ex Président de la République et un ex ministre de l’Intérieur déclarer : « on savait mais on n’a rien fait » le papa que je suis s’est senti floué et humilié et pire : la mort de ma fille et des autres victimes étaient simplement passées par pertes et profit comme me l’avait dit à l’époque l’affreux ministre des anciens combattants « ne vous inquiétez pas M.Jardin vous allez être indemnisé « (48000€ POUR UNE VIE ET IL FAUT QUE JE ME TAISE !)  comment la justice peut-elle laisser dire cela en toute impunité et sans réagir à des gens qui ont sur les mains le sang des victimes de ces attentats, victimes qui sans leur incompétence seraient sûrement encore vivantes et sans qu’ils ne puissent être inquiétés ne serait-ce que par le délit de non-assistance à personne en danger !

Que dire des auditions de M.Hollande où on a été interdits de poser des questions ?

Et hier ce 5 Mai pour couronner le tout  votre décision de ne pas entendre M.Valls, Le Drian et Squarcini dont les témoignages étaient pourtant capitaux alors que nous avons subi des heures de témoignages complètement inutiles…

Mais voilà toujours ne pas faire de vague et ce sans que personne ne réagisse ! Par ces faits, M. Le Président, vous avez perdu pour toutes les victimes l’occasion de faire la lumière sur ces attentats transformant de ce fait le procès dit « du siècle »  en véritable mascarade et en simulacre de justice.

Evidemment et c’est la moindre des choses les monstres dans le box seront condamnés (enfin j’ose le croire mais jamais à hauteur des actes commis et en cela vous y êtes pour rien c’est le criminel Badinter qui est responsable) mais les vrais protagonistes que sont les politiques NE SERONT JAMAIS INQUIETES ET POURRONT CONTINUER LEURS MEFAITS EN SE REPRESENTANT AUX DIFFERENTES ELECTIONS ! Pourtant lors de mon intervention vous m’aviez assuré que : «la cour « va appliquer le principe du contradictoire et écouter les hommes politiques, ce qui devrait vous satisfaire » ! Hélas force est de constater aujourd’hui c’était un pieux mensonge !

 Même le juge Trévidic lors de son excellente intervention  a souligné que ces attentats auraient très bien pu être évités si les politiques avaient donné les moyens à la justice et si il y avait eu une bien meilleure communication entre la justice et la DGSI !

Comment croyez-vous qu’un père qui a perdu sa fille puisse réagir en entendant cela ?

Que dire à la fin de mon intervention de vos railleries par lesquelles vous avez estimé que mon exposé était politique ? Dans mes propos je n’ai jamais déclaré quoi que ce soit de politique mais il fallait bien et j’y étais tenu de citer les noms des gens que je considère comme responsables voire complices par incompétence notoire de ces affreux attentats !

Mais à cet instant j’ai compris que dans notre pays il y avait une justice pour les politiques qui ne sont JAMAIS responsables de rien ou plutôt responsables mais pas coupables (comme Fabius avec le sang contaminé) et s’en sortent toujours et une justice pour le « bas peuple » dont moi je fais partie……

 

Parlons de ce procès dont je me demande à quel point il a son utilité. il est long et apparemment inutile, on tourne en rond, on a l’impression que les accusés se foutent du monde :soit ils ne se souviennent plus soit ils refusent de parler voire de comparaître. A écouter les témoins ce sont tous de « bons garçons »dont  rien ne pouvait  laisser supposer qu’ils étaient capables de commettre ces horribles attentats, leurs avocats à la moindre occasion s’offusquent de la manière dont ils sont traités soit par les avocats des partie civiles  soit par leurs conditions de détention.  Bref j’ai parfois l’impression d’être chez guignol sans compter sur la tartufferie des auditions des enquêteurs belges qui ont saisi des téléphones mais n’ont pas jugé utile de les analyser ! Quand je vous dit qu’on est chez Guignol….alors que moi je ne verrai plus jamais ma fille je me pose la question de savoir si parfois les gens en ont bien conscience…j’espère si vous avez des enfants ou des petits enfants que vous seriez dans le même état d’esprit que moi  si il  était arrivé la même chose à l’un de vos descendants!

Je sais désormais que jamais on ne connaitra la vérité sur l’assassinat par ces islamistes sur les victimes de ces attentats c’est un procès pour rien qui passe carrément à côté des véritables coupables et je trouve cela dommage j’ai même l’impression que ces 131 personnes ont été tuées pour rien,  qu’on n’en tirera pas comme d’habitude les conclusions, comme on n’a pas tiré de conclusions de Charlie Hebdo, du Thalys,  du père Hamel, de ces deux jeunes filles tuées devant la gare Saint Charles à Marseille et de tous les autres  qu’on est en train de les tuer une seconde fois et qu’inexorablement comme on tire pas les conclusions cela recommencera et franchement en tant que Français je suis extrêmement déçu et pour la première fois j’ai honte d’appartenir à ce merveilleux  pays !

Bien cordialement et encore j’espère que vous ne m’en voudrez pas de ce courrier qui ne cherche qu’à vous éclairer sur ma vision des choses et sans aucune animosité mais avec beaucoup de dépit et regrets !

Avec tout mon respect

PATRICK JARDIN

 868 total views,  1 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


23 Commentaires

  1. Je n’accorderais aucun respect à ce sinistre personnage, gros Tartuffe, et parfait symbole de notre société pourrie par le mensonge, le faux semblant, la duplicité, la complicité avec l’islam conquérant.
    J’imagine quelle doit être votre déception, quant à moi, je supputais que ce serait un procès pour la forme, pour faire semblant, comme d’habitude.
    Si j’étais un père et à votre place, je hurlerais à la mort.

  2. Cher monsieur Jardin, je comprends et approuve votre colère! hélas, 58% des électeurs en réélisant Macron, on craché sur toutes les victimes des attentats, et sur les morts victimes des agressions violentes quotidiennes. Des années que ça dure sans qu’une majorité de citoyens dont la lâcheté me répugne, n’ait voulu changer cet état de fait par un vote massif pour le camp national. Et je n’en vois pas l’issue…

  3. Je pense que si un ancien ministre (ou pas) avait osé me dire «  »N’ayez crainte Monsieur « D » vous serez indemnisé «  »,il aurait un poing dans la gueule façon Sebastien Chabal !!!Quelle honte

    • C’est exactement ce que je pense.
      D’où, lors de la fin de ma PARTIE 6 SUR 6 de mes posts précédents, ma dernière ligne : « PS : selon l’article, nous ne savons pas si l’indemnisation (certes abominable) de 48 000 € a été acceptée. »
      Ce « PS » était posé dans l’esprit de ton poste. Mais je crois, sauf erreur de ma part, que je n’aurai pas de réponse.

  4. Monsieur Jardin, vous avez raison sur tous les points, celui en tous cas d’avoir perdu votre fille, et qu’elle et les autres, n’aient pas été protégé du tout dans ce pays ! Vous pouviez dire ce que vous vouliez au procès, car c’est de cela que nous parlons ici, et surtout du factuel…je ne doute pas que les hommes politiques entendus sont protégés..
    Néanmoins j’ai lu votre intervention, si c’est bien de celle dont nous parlons, et oui j’ai trouvé qu’elle était « politique  » donc « inutile » en quelque sorte, – je suis pragmatique – ! ex : vous dites au juge :  » j’espère que vous ne m’en voudrez pas « ..on ne dit pas cela, car on s’en fout qu’il vous en veuille !! et Cachou a raison quand elle dit: vous avez l’air de découvrir …Il y a à lutter, je ne sais comment.. Mais je suis de tout coeur avec vous .si vous pouvez vous rapprocher d’un procès contre l’Etat, de parents qui ont vu mourir leur enfant à Rouen

    • belle faute : c’est de cela DONT nous parlons ici…excusez moi
      J’ajoute , sans vouloir m’opposer à Cachou, que les élections ne servent à rien…je le disais avant les présidentielles, mais je suis allée voter, c’est mieux et je maintiens mon idée ..

  5. PARTIE 6 SUR 6
    QUAND JE DIS VOUS, C’EST UNE FAÇON DE DIRE CELA À TOUTES LES VICTIMES ET LEURS FAMILLES

    Qu’en est-il ? Avez-vous voté en conséquence pour que cela n’arrive pas ? Avez-vous agi en conséquence pour que cela n’arrive pas ?

    Si vos actions, votre discours, l’absence totale de déni de votre part, et vos votes ont toujours été dans le sens d’un refus de ce suicide sociétal, de cette entrée de la France dans une violence inouïe et inconcevable, vous êtes une totale victime de ce que vous ne vous souhaitiez pas, et votre chagrin est très largement partagé vous vous en doutez bien.

    Si, par inadvertance il arrivait que vous aviez agi dans le sens opposé ou dans un immobilisme majeur, voir dans le sens de vos votes lors d’élections, outre le respect que j’ai de votre douleur, ma compassion risque d’être très limitée.

    PS : selon l’article, nous ne savons pas si l’indemnisation (certes abominable) de 48 000 € a été acceptée.

  6. PARTIE 5 SUR 6
    Globalement, en France, tout est absolument fait, et rien n’est oublié, pour que tous ces drames et ce suicide français soit là. La relance du dictateur Macron pour cinq ans, comme tous les autres votes depuis 50 ans, ne signifient que la disparition de ce pays. De très nombreux analystes le disent, de nombreux livres ont été écrits à ce sujet.

    ALORS, MONSIEUR PATRICK JARDIN VOTRE CHAGRIN EST IMMENSE, JE LE RESPECTE AU PLUS PROFOND DE MON CŒUR, CAR IL N’Y A PAS DE PLUS GRAND DRAME QUE CELUI QUE VOUS VIVEZ. C’EST UNE ÉVIDENCE TOTALE.

    Mais vous avez l’air de découvrir qu’il y a trois justices : celle des protégés politiques de gauche, celle de l’islam par les juges français et autant protégé que la précédente, et celle du peuple FDS. Cette dernière est toujours pleinement condamnée. Elle fait également très souvent l’objet d’attaques en procédure qui ne devraient même pas exister (notre patronne Christine sur ce site en sait quelque chose, et bien d’autres hélas).

    Vous avez l’air de découvrir que la justice est islamo-gauchiste, même si le nombre de morts est important.

  7. PARTIE 4 SUR 6
    Egalement, en plus des actions demandées dans la partie 3, je demande également aux victimes vivantes et leurs familles qui se révoltent pour qui ils ont voté ces 40 ou 45 dernières années ?

    Lorsqu’un fait important nous touche personnellement nous sommes toujours révoltés, c’est dans la nature humaine. Mais avons-nous fait tout ce qu’il fallait pour que ces choses n’en arrivent pas là ? Avons-nous eu la sagesse de faire en sorte que tous ces drames et malheurs n’arrivent pas ?

  8. PARTIE 3 SUR 6
    Nous savons tous pertinemment que l’essentiel de toutes les agressions, meurtres, attentats, et vols sont dus à l’arrivée de l’islam sur notre territoire.

    Nous sommes soumis à des dépenses atteignant des sommets abyssaux pour cette immigration qui procède au Grand Remplacement (300 milliards d’euros en 2021 pour la seule immigration).

    Alors, aux victimes elles-mêmes quand elles sont encore vivantes, et aux familles quand les victimes sont hélas décédées, je pose la question de savoir quelles ont été les actions diverses et variées réalisées par ces gens-là pour éviter le suicide français au profit de l’islam.

  9. PARTIE 2 SUR 6
    Deuxième analyse :
    C’est le constat que depuis 50 ans notre pays part complètement à la dérive à tous les niveaux : économique, infrastructure, santé, sociétale, emprunt, travail, faillites d’entreprises, mentalité de jalousie, mentalité d’assistanat, paresse, dilution dans une Europe destructrice, et la liste pourrait encore être bien longue.

    Les drames suscités sont du domaine sociétal. Dans ce domaine, depuis 50 ans, nous sommes soumis à une immigration africaine essentiellement, chaque année plus massive.

  10. PARTIE 1 SUR 6
    Compte tenu du peu de texte de chaque post accepté par les robots de RR, je rédige ma réponse en plusieurs parties et je m’en excuse.

    Dans cette affaire, je vois, personnellement, trois analyses qui sont cependant liées entre elles. Je raisonne toujours ainsi quand il arrive dans ce pays des catastrophes, des malheurs, et bien d’autres choses tristes de ce type-là.

    Première analyse :
    Si l’on s’en tient au fait lui-même, on va le déplorer, on va crier au scandale, à la honte, à ce qui ne devrait pas exister. C’est le cas des attentats, de toutes les agressions, viols, vols, assassinats et tout le reste. Chaque exaction engendre évidemment des victimes, lesquelles sont plaintes par tous.

    Sauf un : moi.
    Mon jugement portera sur les deuxièmes et troisièmes analyses.

  11. A Monsieur Patrick Jardin;
    Comme vous, je ne suis plus du tout fier d’être français puisque notre Patrie a abandonné résolument son devoir de défense et protection de ses enfants…Enfants, dont les ascendants sont cependant morts pour Elle par millions au long cours de son histoire républicaine, et bien plus longtemps encore, sous la monarchie qui assembla ses territoires !
    Avec mes sincères compassion et expression de mon soutien pour votre courage et votre pugnacité face à un système politico-judiciaire inique…
    Postscriptum : « Selon que vous serez puissant ou misérable… » de Jean de La Fontaine.

  12. Si on avait eu un autre gvt (E Z), les juges collabos seraient écartés de la justice qu’ils ne savent pas rendre, mais avec le traître 5 ans de plus ça ne va pas s’améliorer, un gvt de traîtres qui donne la France aux islamistes, une justice plus que complaisante avec l’ennemi islamique sans oublier tout ces cons de Français soumis aux muzz et aux mondialeux qui forcent l’invasion venue d’Afrique !!!
    Modifié : JPSM

    • c’est ce que je voulais écrire à Mr Jardin : quand vous voyez que les parents Paty, invités je ne sais pourquoi ? sinon on pouvait aussi inviter tous les parents de victimes, et elles sont nombreuses … alors que j’avais lu que les parents Paty avaient porté plainte ?? ceci dit, cela aurait été mal venu , il y a eu une tellement belle cérémonie avec des mots magnifiques ..de Macron !! de ceux qui ne veulent rien dire ( ex : nous sommes un peuple nouveau !!! de quoi je me mêle, oui je suis un nouvel élément, complètement détruite ou presque ..)

      • Je ne suis pas dans le secret des Dieux, mais pour venir pleurer dans les bras de celui qui fait tout pour faire entrer les assassins, me paraît très bizarre.
        Et comme tu le dis, denise, que faisait-elle là, et en première ligne ?
        Non je ne suis pas dans le secret des Dieux, mais il y aurait une belle somme encaissée (au frais de l’état) par cette étrange personne que je ne serai pas surpris…

  13. De tout coeur avec vous M. Jardin. Ce sont tous des pourris. Ils ne sont là que pour se gaver sur notre dos et se fichent pas mal que ce soit nos enfants qui soient tués. J’en reviens encore pas que cette ordure d’abdelslam ait été autorisé à voter. Quel dégoût.

    • Oh ! il a été autorisé à voter ? quelle horreur !!
      il devrait être quatre pieds sous terre depuis longtemps, ou mieux incinéré et jeté aux ordures.

  14. Oui c’est bien ça, on est chez grand guignol. La justice est complètement vérolée et complètement pourris. Et pour dire vrai vu quelle fait tout pour protéger les responsables politiques, on s’aperçoit qu’il n’y a pas de justice, en tout cas pas pour nous. C’est le pot de terre contre le pot de fer. C’est une mascarade, vu la mauvaise foi des juges de ce pays. C’est une honte. Mr Patrick Jardin, et tous ceux qui ont perdu un proche dans c’est attentat monstrueux, c’est malheureux à dire, mais vous n’obtiendrez jamais justice. les juges pourris ne condamneront jamais un hollande, un walls ou un caseneuve, même si ils sont responsables par leur inactions et leur décisions, de 131 morts. Jamais les juges ne permettront de remettre en question cette secte maléfique qu’est l’islam.