La « misère » des quartiers « prioritaires » : les milliards pleuvent…

…………………………………………….Si vous avez des idées…

Nous savons ce que signifie quartiers populaires, des quartiers choyés, des quartiers où Méluche récupère la majorité de son électorat, des quartiers où les populations d’origines allogènes -largement mahométanisées- s’agglutinent et chassent l’autochtone mécréant trop blanc de peau et de culture…

Dans un article de BV fort documenté (Je vous conseille de le lire), Marc Baudriller fait l’inventaire des dispositions déversant les milliards en pluies diluviennes sur ces quartiers, quartiers où les trafics font qu’ils sont parmi les plus argentés de France ! Ainsi, l’économie souterraine aidant, le 93 aurait-il le deuxième PIB départemental de France !

De cet article fort intéressant, quelle est la substantifique moelle de la manne des subventions dont sont ponctionnées les autres populations ?

Les Echos – Quartiers défavorisés : l’Etat rallonge le budget de la rénovation urbaine (juillet 2021) :
« À travers la signature d’une convention avec Action Logement et l’ANRU, le budget du Nouveau plan national de rénovation urbaine (NPNRU) sera porté de 10 à 12 milliards d’euros. » . Continuons : « Pour Matignon, cette visite était aussi l’occasion de « vérifier si les engagements tenus se concrétisent », alors que 3,3 milliards d’euros ont été annoncés pour les quartiers défavorisés lors du premier comité interministériel à la ville (CIV) en janvier dernier. » . Bis repetita : « Concernant le Plan de relance, où 1 milliard avait été annoncé, 871 millions d’euros ont à ce jour été fléchés en faveur des quartiers prioritaires de la politique de la ville. » .
En somme, si j’ose dire, outre les dispositions particulières prises, même lorsqu’il s’agit de dispositions générales, les quartiers prétendus populaires se voient attribuer la part du lion !
Rien que sur 2021, plus de 16 milliards engagés pour les quartiers !

Pour remuer le couteau dans la plaie des contribuables toujours plus méprisés, Marc Baudriller énumère toute une série de mesures pour lutter contre la « pauvreté » des quartiers « populaires » : lutte contre la « fracture numérique » , « programme “ apprenantes” décliné dans “Quartiers d’été” et “Quartiers d’automne”, dont les actions ont touché près d’un jeune sur trois dans les quartiers, et au travers de l’opération “Quartiers solidaires” qui a permis de soutenir les associations de proximité essentielles au maintien du lien social » !

Retour sur le pan de relance, la destination s’amplifie : « À la mi-2021, ce sont d’ores et déjà plus de 1,1 Md€ de crédits relance qui ont été engagés ou programmés dans les QPV (quartiers prioritaires de la ville). » . Pour ce qui est de la programmation pour la France périphérique, celle des « PLOUCS » ???

Vous apprendrez aussi dans la projet 2022 en ce qui concerne la politique de la ville 2022 (Document PDF) « Ces concours financiers validés doivent permettre la réalisation de projets estimés à plus de 34,5 Md€, tous financeurs confondus. » .

.

Si vous avez une impression de dégoût, sachez quelle est partagée !

 771 total views,  2 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. La France périphérique trinquera une fois de plus : suppressions de classes, suppressions de maternités, suppressions de perceptions, suppressions de bureaux de poste, suppressions de distributeurs de billets etc….
    Après ça, payez, pauvres cons qui avaient voté macron.

  2. J’ai vécu dans une cité HLM de 1954 à 1962. C’était propre, verdoyant, avant que les crasseux rappliquent. Ils esquintent les immeubles et après on les répare. Cherchez l’erreur.

  3. C’est un secret de polichinelle. J’habite non loin d’un de ces « quartiers » que je dois parfois traverser pour mes déplacements du quotidien. J’ai failli m’y faire écraser par un 4×4 BMW rutilant conduit par une chamelière à tchador qui avait l’air complètement ahurie. Une autre fois, c’était un groupe de « jeunes » dans un 4×4 Audi, qui étaient hilares, vitres ouvertes au milieu de la route (ce qui empêchait les autres voitures de circuler) à écouter de la musique à tue-tête. Normalement, comme ils affichent des signes extérieurs de richesse et vivent dans un logement « social » HLM, l’administration devrait leur tomber dessus et revoir tant leur imposition que leurs allocs (art. 168 cgi https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000043662622). Comme cette « mère isolée » en Q5 https://www.ladepeche.fr/2022/05/05/lot-et-garonne-ils-roulaient-en-q-5-elle-touchait-les-allocations-de-parent-isole-10277510.php
    J’imagine qu’il n’en est rien…

    • Et encore si ils payent leur loyer. Moi je pari que non.

    • Et si c’était un cas isolé ,mais non ,et celui à nogaro qui avait 4 femmes et 28 gosses et qui touchait toutes les aides et à mon avis il y en a plein d’autres, et qui paye pour tout ça ben les pauvres c…de Français ,et merci qui ? Merci à tous les présidents qui ont importé tous ces profiteurs depuis des années.

1 Rétrolien / Ping

  1. La « misère » des quartiers « prioritaires » : les milliards pleuvent… | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.