Pécresse veut obliger les Français à lui rembourser sa campagne électorale

Elle va déposer une plainte contre les Français qui rechignent à lui faire des dons. Elle a raison de le faire. Elle s’est démenée comme une diablesse pour leur apporter de la joie, du bien-être, bref du bonheur, mais les Français ne l’ont pas suivie. Ils l’ont ignorée. C’est terriblement ingrat.

Elle a dépensé beaucoup d’argent, son propre argent, pour leur faire comprendre qu’elle veut leur bonheur, mais les Français, cette espèce de mouton, qui oscille entre le « Mérinos » espagnol et l’« Awassi » arabe, dont les musulmans se régalent lors de la fête dite « du mouton », n’ont rien voulu entendre.

Si les Français ne veulent pas qu’elle fasse leur bonheur, ce n’est pas une raison pour qu’ils fassent, eux, son malheur.

La soirée du 10 avril a dû être un cauchemar pour Pécresse. Rappelez-vous, le tableau des résultats affichait, au départ, 5% et quelques pour elle. C’était désastreux pour celle qui s’attendait à talonner Macron de près, ou, à la rigueur, occuper une honorable 3e place. Elle ne pouvait imaginer la catastrophe qui allait suivre.

Il se fait, malheureusement, que la roue du destin a continué à tourner. Dans le sens inverse de ses désirs. Le compteur va finalement s’arrêter sur 4,78. C’est en dessous des 5% qui permettent un remboursement des frais de campagne.

On imagine la pauvre Pécresse affalée, hurlant, pleurant à chaudes larmes, priant pour que les chiffres remontent à 5, maudissant les Français et les Françaises de l’avoir laissée tomber de cette façon.

Elle sait qu’elle a perdu son argent. Tout son argent. Mais elle tient à le récupérer.

Elle lance donc immédiatement un appel aux Français pour lui venir au secours. Elle n’a malheureusement recueilli jusqu’à présent que 2 minables millions. « C’est inadmissible », a-t-elle dû s’exclamer quand elle a consulté son compte en banque. Ça ne peut pas aller comme ça.

Elle a donc décidé de faire appel à la justice (d’Éric Dupont-Moretti). Elle entend obliger les Français à payer. Ça vous apprendra à ne pas voter pour moi, semble-t-elle dire aux Français.

C’est quand même extraordinaire une campagne électorale. Les candidats se démènent pour vendre leur produit. Pour beaucoup, ce n’est que du vent. Mais qui arrive séduire.

On frappe à votre porte. On veut vous refiler un brin de ce vent en vous soufflant au visage. Vous n’êtes pas convaincu que ça peut vous être utile. Vous refusez l’offre. C’est votre droit. Mais vous allez être appelé à rembourser l’offre qui vous a été faite. On se tue à vous faire une offre qui vous convient. Cette offre a un prix. Elle n’est pas gratuite.

Dès qu’un candidat s’affiche au tableau, il faut s’attendre à débourser. On s’y attendait avec 12 candidats au départ.

On savait pertinemment que ce n’était pas un match de football. Il n’allait pas y avoir de quart et de demi-finale. Le premier tour mène directement en finale. Deux seuls candidats resteront en lice pour briguer le trophée. Les dix autres peuvent aller se rhabiller.

Pourtant, l’élection présidentielle semble s’inspirer de la coupe du monde de football. Il y a bien les qualifications dans chaque continent. C’est ce qui se fait dans chaque parti à l’échelle nationale. Et on arrive en phase finale.

Les épreuves de qualification ont été remportées par Valérie Pécresse chez les Républicains, par Yannick Jadot chez les écolos, par Anne Hidalgo chez les socialistes, etc.

Certains candidats n’ont pas eu besoin de subir une épreuve de qualification. Ils se sont qualifiés d’office. C’est le cas de Jean-Luc Mélenchon qui a juste présenté un certificat de bonne conduite délivré par la Grande mosquée de Paris et une recommandation du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Il faut être très courageux pour se présenter aux élections présidentielles. C’est pire que la roulette russe. On veut briguer le poste le plus élevé du pays et on se retrouve à mendier.

Pécresse a lancé un appel aux dons dès la proclamation des résultats du 1er tour.

Jadot idem. Après l’appel aux voix, ce fut l’appel aux dons.

Jadot a cependant a eu la délicatesse de ne pas forcer les Français à lui rembourser sa campagne. Il a été très aimable en leur adressant une gentille invitation : « Je vous invite à vous rendre sur le site « Soutenir les écologistes » pour faire un don », leur avait-il dit.

Est-il possible de refuser une si aimable invitation ?

« L’écologie a besoin, dès ce soir, de votre soutien financier pour poursuivre ses indispensables combats », avait-il ajouté.

C’est là la grande différence avec Pécresse. Jadot appelle aux dons pour l’écologie. Pécresse pour elle-même. Pour son compte bancaire.

Apparemment, Jadot n’avait besoin que de 2 millions d’euros pour éponger sa dette. Ce qui semble avoir été acquis, contrairement à Pécresse qui est obligée de renouveler son appel. Elle voulait 7 millions au départ. Elle n’a récolté que 2 jusqu’à présent. Il lui faut encore trouver 5 millions.

Pourquoi ne demande-t-elle pas l’aide de Macron pour qui elle a voté ? Cinq millions pour Macron, une bagatelle. Il lui suffira de transmettre la demande aux Rothschild.

L’affaire est désormais entre les mains d’Éric Dupont-Moretti, mais Pécresse le jure et le re-jure qu’on ne l’y reprendra plus jamais. Plus jamais elle ne se prêtera à cette farce grotesque.

Messin’Issa

 

 

 

 1,349 total views,  2 views today

image_pdf

28 Commentaires

  1. C’est Ciotti qui doit bien rigoler !!
    Il l’a échappé belle.

  2. Détresse, va te faire voir, des sous ? même pas en rêve pauvre cloche !!!

  3. Je pense que tout parti qui fait moins de 5% devrait être dissous ( je sais ça va hurler dans les chaumières ) car chez nous on vit dans l’absurdité , par exemple le PS qui fait moins de 2% compte de nombreux députés ,des sénateurs , des présidents de région etc…Alors que le RN qui fait pas loin de plus de 40% en compte très très peu .

  4. Pecresse aurait dû se méfier que son parit politique n’emprunte pas pour elle, elle était pourtant leur candidate.
    Elle aurait dû comprendre que personne au LR ne croyait qu’elle attendrait les 5%, c’était son plafond de verre…

  5. Je suis certain qu’elle serait heureuse la traîtresse si c’était vrai cette histoire…

  6. Patrimoine de pécresse v. : 9 millions d’€ – Le mien : zéro, juste ma petite retraite mensuelle. Elle a obtenu de sa banque un prêt personnel sur la foi de ce même patrimoine. Qu’elle assume ! Quelle indécence ! Apparemment, soit ses parents n’ont pas du l’élever dans la dignité et l’honorabilité, soit elle a été pourrie et gâtée depuis l’enfance, ce qui revient au même !

  7. Ce qui est extraordinaire c’est que ces déficits énormes démontrent que ces politocards sont incapables de prévoir quoi que ce soit correctement, même à petite échelle, sur quelques millions, que leurs décisions mesurables démontrent systématiquement qu’ils sont nuls et provoquent la faillite, qui doit être remboursée par les Français. Et les français non seulement remboursent volontairement mais en plus votent pour les mettre aux commandes afin qu’ils reproduisent à l’échelle nationale, avec des MILLIARDS, ce qu’ils ont produit à l’échelle de leur parti avec des millions : la faillite et la dette ! Les politocards auraient tort de se priver d’exploiter une telle bêtise.

  8. « L’affaire est désormais entre les mains d’Éric Dupont-Moretti, » Quelle affaire ? Il n’y a aucune source indiquée dans votre article et je n’ai rien trouvé sur internet concernant la moindre plainte, ni la moindre intention de plainte, de valérie Trétresse sur ce remboursement ni la moindre relation avec Éric Dupont-Moretti. D’où sortez-vous cette histoire de « plainte » potentielle ?

    • C’est une blague. Juste une blague, cher Laurent. C’est annoncé en titre : « Humour, les dégénérés »…

      • Ben tu vois, ta blague a été prise au sérieux une fois de plus… Les Français sont des gens sérieux, cher Messin, naïfs aussi, il faudrait rajouter plein de smileys dans tes textes…

      • @ Messin Issa , c’est une blague mais qui fait partie du possible dans ce monde de cinglés , ils sont capables de ce genre de choses il s’est déjà produit bien pire et les Français n’ont rien trouvé a redire !

  9. Cette mode, des politiques, de mendier le remboursement de leur campagne qui s’est soldé par un échec vient de Sarkhözy lequel a eu le culot de le faire par deux fois et en plus de la quête pour renflouer financièrement leur parti.

    Comme ça a marché, tous s’y sont mis.

    Dans le cas de Marine Le Pen ; elle n’a pa fait cela. Elle a tardé pour mettre sa stratégie de renflouement à l’oeuvre et ce n’était pas du tout une quête, un acte de mendicité. Notons au passage, qu’elle n’est en rien coupable des malheurs des Français et à la descente aux enfers de la France, contrairement aux autres, puisqu’elle n’a jamais eu aucun pouvoir.

    Ce qu’elle a fait elle ; c’est un emprunt contre remboursement auprès des français qui souhaitaient investir et participer à remettre à flot le parti ; ce qui n’a apparemment pas suffi…

    • je veus bien la sauter pour 20/30 euros!!!
      mais ne dites rien a ma compagne sinon compagne m égorge si elle venait a le savoir!!!

      • @ templier , si elle veut je peux l’embaucher pour quelques heures de ménage chaque semaine , uniquement le ménage !

      • alors considerer comme acquis un don pour cette personne et aller a l injection puisque cette dame voulait l injection pour tout le monde!
        la pecresse a participer au forum de davos avec macron…
        et vous voulez que je sois correct dans mes propos!!!!
        elle est correct avec nous cette femme bourrée de fric!!
        (***)

  10. Pas loin de chez moi il y a des roms qui nettoient les pare brises aux feux rouges et « s’il vous plaît un euro »avec le nombre de voitures qu’il y a ,elle peut en faire autant .

  11. Au début on parlait de 5 millions d’euros, maintenant le site du Pécresse-thon évoque 7 millions! Plus on leur en donne, plus ils en veulent. S’il vous plaît bonnes gens, encore quelques millions pour remplir les caisses du parti, et accessoirement les poches des notables, une nouvelle maison à La Baule pour la famille Pécresse?

  12. Elle n’a qu’à vendre ses actions General Electric (dont son mari est président de la branche énergie renouvelable): 1 million d’Euros pour la vente d’Alstom aux Ricains! Non contents de trahir leurs électeurs mandat après mandat, les LR veulent aussi les racketter.

  13. Elle n’a qu’à aller tapiner…dans les quartiers chics, histoire de rester classe jusqu’au bout.

    • Non ! elle n’a qu’a tapiner dans les mosquées ; après tout de l’argent de l’État, pris donc aux Français, elles en ont eu les mosquées.
      Un juste retour des choses, pas pour nous néanmoins.
      Que peu de dignité, elle nous a enfoncés et elle veut que nous financions ces frasques électorales ?
      Ces zélites pourries ne doutent de rien !

      • -« de l’argent de l’État, pris donc aux Français, elles en ont eu les mosquées. »-
        qu’elle nous a volé pour le donner aux musulmans ; terrains, argent pour la construction de mosquées, centres cultu(r)els… favoritisme… Bon, alors ! Elle nous a dépouillés et écrasés pour servir sa carrière et sa politique mondialiste et immigrationniste. Elle sait où elle sera bien reçue. Des amis pour la vie, copain comme cochons ! Pas la peine de se draper de bleu, blanc, rouge pour mendier en plus de l’argent dont elle nous a privés. Elle a fait ses choix ; qu’elle assume.

    • Sans compter que si elle a la charge d’un ministère elle va continuer de nous torturer.
      Gonflée la dame.

1 Rétrolien / Ping

  1. Pécresse veut obliger les Français à lui rembourser sa campagne électorale ! | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.