Italie : tué à coups de marteau par le Marocain qu’il aidait


Cet homme qui a été tué mardi soir par le petit ami marocain de sa fille était le bienfaiteur typique.

Il aidait le Marocain. Il a eu la fin qu’il s’était malheureusement préparée.

Le problème est qu’avec leurs actions, les bienfaiteurs préparent la même fin pour les autres. Il faut les stopper, ainsi que ceux qui sont incapables de comprendre.

Hamedi al Makkaoui (22 ans) avec la famille d’Anselmo Campa (56 ans)


Hamedi El Makkaoui, 22 ans, d’origine marocaine, est en prison avec la lourde accusation d’avoir tué avec un marteau Anselmo Campa, 56 ans, dans son appartement de via Nembrini.

Il avait été pendant un certain temps le petit ami de Federica, 21 ans, la fille aînée de la victime. La famille vit à Tagliuno, et est bien enracinée dans cette zone de la Valle Calepio.

Les relations entre le garçon, qui travaille comme ouvrier dans une entreprise de la région de Brescia, et l’homme n’avaient jamais été particulièrement bonnes même si au fil du temps il y avait aussi eu plusieurs prêts d’argent. Et les relations se sont poursuivies même après la séparation entre les deux jeunes. 

Ses amis le décrivent comme « un homme de bonne compagnie, sociable, calme », mais ils ajoutent également qu’au cours de la dernière période, Hamedi semblait en difficulté. De mauvaises fréquentations ?

Ce sont les rumeurs qui circulent. Certains ont même laissé entendre qu’il s’était tourné vers les paris et les jeux d’argent, accumulant les dettes. Pour couvrir ses pertes, il demandait des prêts, même à des connaissances.

Même Anselmo Campa l’a toujours aidé financièrement en lui donnant de l’argent.

« Il l’emmenait souvent déjeuner ici, au Circolino Arci, même avec sa fille », se souviennent les amis de l’entrepreneur. Et cela remonte à la période (2017) où Federica s’est mise en couple avec Hamedi. A cette période  la victime avait mis à disposition de sa fille une Renault Clio rouge.

Le jeune homme se filmant dans la voiture prêtée par la victime.

Il poste un message : la petite bête est arrivée. La bête, en fin de compte, c’était lui.

Hamedi a également aimé la voiture. Mais lorsque l’histoire d’amour avec la fille de Campa a pris fin à la fin du mois de mars, l’homme d’affaires a voulu la récupérer.

Il avait déjà trouvé un acheteur, un ami du bar, et mardi, le jour où il a été tué, il devait signer la transaction de neuf mille euros.

Au fil des heures, le cercle s’est resserré autour de Hamedi, même s’il a tenté de mettre les enquêteurs sur une fausse piste en montrant son chagrin face à la terrible nouvelle, se rendant chez Sara, l’ex-femme d’Anselmo, pour la consoler de cette grave perte.

Il a fait de même avec Federica, qui revenait d’Égypte, où elle travaillait comme animatrice dans un village touristique.

Entendu pour la première fois par les carabiniers de Bergame, le garçon avait menti : « Mardi soir, je suis resté à la maison, je n’ai pas bougé jusqu’à l’heure de l’équipe de nuit ». Ce n’était pas vrai.

Il persiste à nier jusqu’à ce que, acculé par de nombreuses contradictions, il finisse par devoir avouer.

Les vidéos de surveillance montrent Hamedi filmé sur une bicyclette à un moment compatible avec la mort de Campa. Il avait un sac à dos sur l’épaule, après le crime il avait changé de vêtements, partiellement cachés au travail avec le portefeuille et les clés de la maison de la victime et, les taches de sang, sur la rive de la rivière avec le marteau.

Il avoue finalement s’être disputé avec Anselmo à cause de la Clio et qu’à un moment donné, hors de lui, il a pris un marteau et a frappé l’entrepreneur à la tête, le tuant.

Des dizaines de fois, il lui a donné des coups de marteau sur la tête.

Source : presse italienne. En tapant « Hamedi El Makkaoui » dans la barre du moteur de recherche apparaissent des dizaines d’articles.

 952 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Le papa devait être un bon chrétien, rempli d’empathie envers tous ses prochains. Il avait zappé que chez les muzz, il ne faut pas se fier aux apparences et que la reconnaissance ne fait pas partie de leur qualité ou éducation.

  2. Cet italien a reçu sa récompense après avoir aidé une racaille immigrée !
    Dans un sens c’est bien fait pour sa gueule !

  3. Il fut un temps où selon les critères de la bien pensance, je n’étais pas du tout raciste.
    Mais les temps on changé, beaucoup changé. Les exactions de plus en plus nombreuses commises par les nouveaux arrivants d’Afrique du nord et subsaharienne, ont profondément affecté mon regard envers ces gens.
    Je ne les fréquente pas et n’en ai aucune envie même si comme le répètent à qui mieux mieux, les naïfs bisounours , ils ne sont pas tous pareils pas d’amalgame.
    Je me contrefiche du pas d’amalgame. Ces gens , qu’ils le veuillent ou non, sont des envahisseurs dans mon pays et comme tels, ils ne sont pas les bienvenus et je n’ai aucun respect pour eux. Qu’ils restent chez eux car nous en avons trop, et qu’ils se mettent au boulot pour construire leur propre société,leur propre pays ! Ils n’ont rien à foutre dans ma patrie !

  4. Je pense que l’arabe (musulman idem) est toujours dangereux et imprévisible, j’ai vécu plusieurs fois la même chose étant plus jeune, tu es gentil avec lui, tu essayes de le respecter, tu es même généreux et puis un jour pour une raison ou une autre tu lui refuses quelque chose et il ne le supporte pas, c’est ça le gros problème avec les arabes, quand tu te lies d’amitié avec eux, tu n’as plus le droit d’être contrariant, sinon pour eux c’est de la trahison, la seule solution, c’est de ne jamais fréquenter d’arabes, je dis bien jamais car cela finit toujours par déraper et c’est le drame.

    • Attention, les arabes chrétiens n’ont pas la même mentalité.

      • Oui bien sûr je parle des arabes musulmans et non des arabes chrétiens.

    • Le coran interdit toute amitié avec des n8n- musulmans , sauf pour les utiliser.

  5. histoire normal de nos jours , ce genre de faits a eu lieu aussi en Belgique plusieurs fois , un bon samaritain se fait tuer par celui qu’il héberge souvent un arabe , ils le paient de leur vies et parfois la femme se fait violer par l arabe et son mari tuer , quand on est trop con pour respirer

  6. Encore un exemple de personne trop naïve, trop gentille,trop bête, ou les trois à la fois , y en a encore qui n’ont pas compris et qui le payent de leur vie .on se demande comment il faut leur dire ,rien n’y fait ,désespérant.

  7. C’est la simple loi de Darwin en action : les êtres vivants inadaptés à leur environnement meurent plus souvent que ceux qui savent s’adapter. Nous, qui savons nous adapter, nous tenons loin des mahométans, et risquons bien moins de nous faire tuer par un mahométan que ceux qui, inadaptés, les fréquentent. Cela semble une évidence pour nous mais ça ne l’est pas pour les inadaptés, qui disparaissent naturellement victimes de leur inadaptation.

  8. Bien fait.
    Ce genre de crétin a réchauffé une vipère dans son sein et a finit MORDU.

    • J’ai la même réaction que toi, Gaviva !! bien fait pour ce connard, j’espère que l’on ne découvrira pas que l’ordure muzz a agressé d’autres gens, voir violer et tuer !!

  9. Chez moi mes trois enfants ( deux filles et un garçon) sont avertis que si ils me ramènent un muzz ou une muzz et même un ou une black, la porte sera fermer et même si il y a un chiare. ils ne franchiront pas la porte de chez moi, ils resteront sur le pallier. Je coupe les ponts et toutes relation définitivement. Ils le savent et ils en ont tenu compte. Point barre.
    L’éducation depuis tout petit il n’y a que ça. J’ai un copain qui est allé chercher sa fille pour la troisième fois à l’hosto, elle est avec un muzz. Méééééé bien sur c’est moi le raciste. J’en ai rien à foutre.

    • Mes enfants ont 7 ans, je leur ai déjà expliqué peu ou prou la même chose. En prime je leur ai montré le genre d’enfants qu’ils auront. Ma fille a fait BERK, elle qui est toute blonde.

  10. Je suis prêt à parier que la famille de la victime va lui pardonner. « Il n’aura pas notre haine, ou une connerie de ce genre. » C’est la même chose en France, bougies, nounours, fleurs, post-its, marches blanches,sanglots, et c’est reparti pour un tour de piste! Ma devise, c’est oeil pour oeil, dent pour dent! Celle de mon père, ancien militaire, c’était : pour un œil les deux, pour une dent la mâchoire. Je ne sais pas laquelle est la plus appropriée.

1 Rétrolien / Ping

  1. Quand Oumma.com fait l’apologie de la dhimmitude en Grande-Bretagne … | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.