Marine Le Pen au 2e tour : merci qui ? Merci Zemmour!

Par Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polémia et soutien politique d’Éric Zemmour ♦ La politique c’est le monde du bruit et de la fureur. De l’injustice et de l’hétérotélie. Marine Le Pen a tempêté contre la candidature qu’elle jugeait concurrente d’Éric Zemmour. Et pourtant comme je l’écrivais le 27 mai 2021 : « pour Marine Le Pen l’atout chance pour accéder à l’Élysée serait une candidature Zemmour ! » car « on ratisse mieux à deux que tout seul ! » Et il est très clair au soir de ce premier tour que le total de voix rassemblées par Éric Zemmour et Marine Le Pen (environ 30,2 %) est supérieur à ce qu’avait obtenu seule la candidate du Rassemblement national en 2017 (21,3 %).

La candidature de Zemmour a présenté un triple avantage pour Marine Le Pen :

  • Le candidat de Reconquête lui a servi de paratonnerre à la diabolisation (lui permettant même d’échapper au procès en « poutinisme »).
  • Il a recentré le débat électoral sur deux fondamentaux désertés par le rassemblement national : l’immigration et la sécurité (lui permettant ainsi de baguenauder tranquillement sur le pouvoir d’achat).
  • Il a convaincu des électeurs sociologiquement rétifs au populisme jugé démagogique de Marine Le Pen.

Marine Le Pen aborde donc le deuxième tour à partir d’un potentiel électoral beaucoup plus élevé qu’en 2017 et, pour la première fois dans l’histoire du Rassemblement national, avec une importante réserve de voix. D’autant que l’hostilité au sortant est forte dans l’opinion et qu’il est possible de surfer sur le « Tout sauf Macron ».

La candidature d’Éric Zemmour, une chance pour Marine Le Pen ?

Éric Zemmour pourrait participer à la recomposition du paysage politique et mobiliser trois électorats jusqu’ici rétifs à Marine Le Pen.

La victoire de Marine Le Pen est donc envisageable à quatre conditions :

  • Qu’elle sache rassembler sans mépriser ni les conservateurs ni la droite ni les identitaires.
  • Qu’elle tienne bon avec vigueur et dignité face à la formidable campagne de diabolisation qui s’annonce (alors que le bouclier en Kevlar/Zemmour aura disparu)
  • Qu’elle se montre politiquement et techniquement à la hauteur en face de journalistes qui auront cessé d’être complaisants et d’un Emmanuel Macron plus combattif que jamais.
  • Qu’elle soit en mesure de sécuriser la loyauté du scrutin dans les 60 000 bureaux de vote, en particulier dans les 5 000 bureaux de vote sensibles. Travail titanesque auquel son appareil est peu préparé.

Reste que Macron lui-même n’est pas complétement à l’abri d’une sortie de route…

Jean-Yves Le Gallou

https://ripostelaique.com/marine-le-pen-au-2e-tour-merci-qui-merci-zemmour.html

 1,025 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. C’est à quoi on voit l’intelligence de l’homme Zemmour qui avait indiqué être le candidat de toutes les droites et la bêtise de MLP qui elle ne veut pas de Zemmour. Pour cela, déjà que je ne voulais pas voter pour elle, mais là je refuse d’être sa complice

    • Avec l’autre zigotto, cela sera pire !! Alors, autant choisir le moindre mal ! Ne désertez pas le champ de bataille. Ce n’est pas le moment de faire la mauvaise tête et de bouder, l’enjeu est capital, en particulier pour les enfants qui seront piqués et repiqués avec le faux vaccin à ARN messager dont les conséquences, dramatiques dans certains cas, ne seront connues que dans plusieurs années.

  2. De toutes façons, barrage à macron, l’antirépublicain.
    Faire barrage au mondialiste, à l’immigrationniste, à l’islamophile, au destructeur de la France.
    Faire barrage à l’invasion étrangère, faire barrage à l’islamisation et la déchéance de notre beau pays.
    TOUS CONTRE MACRON !

  3. de toutes façon je m’en fous je veux quelqu’un qui fasse barrage aux racailles étrangères.on verra après quand l’argent dilapidé pour ces saletés reviendra aux vrais français

  4. Encore un qui se berce d’illusion. Marine, qui était le diable en personne en 2017 et qui a perdu parce qu’elle est mauvaise, est devenue en 2022 une candidate tout à fait honorable selon la presse et les pros de la politique de droite comme de gauche. Le but était bien sûr de torpiller l’élan vers Éric, redoutable surtout lors d’un débat où le merdeux de l’Élysée serait passé pour le crétin qu’il est. Maintenant, au 2ième tour, Marine LE PEN n’a AUCUNE CHANCE ! AU-CU-NE ! Méchancon a déjà posé les premières briques du  » Front Républicain  » et tous les autres baltringues vont suivre. Elle va se faire étriper ! 60/40 .

  5. Si Marine gagne, elle aura forcément autour d’elle une équipe rajeunie, des nouvelles têtes, elle va réussir à faire ce qu’a fait Macron en renouvelant le paysage politique.
    Elle pourra d’ailleurs dire « merci Sarkozy » qui, en appelant à voter Macron, a sans doute décidé quelques milliers d’électeurs d’extrême-gauche à faire exactement le contraire tant celui qui a perdu même face à Hollande est haï par eux ! comme si les sympathisants de Mélenchon ou Roussel allaient obéir à Sarko…

  6. « La victoire de Marine Le Pen est donc envisageable à quatre conditions »
    Excellent article, mais il est malheureusement peu probable qu’elle remplisse les quatre conditions. Elle n’est tout simplement pas à la hauteur des enjeux contrairement à Eric Zemmour, et de plus, sa diction n’est toujours pas très bonne parce que ponctuée régulièrement par des « heu, heu » intempestifs.

  7. Le travail de sape contre MLP a commencé, déjà Rachid Mélenchon, le grand mufti des cités dissidentes, clame pas une voix pour Lepen. Le MEDEF, Rieux de Bézioux en tête, l’anagramme est volontaire, a déclaré que le programme Lepen déclasserait la France. Ce sinistre individu ferait mieux de se taire, ce sont les entreprises qui ont déclassé la France en délocalisant une grande partie de la production. Le grand cirque a commencé,avec les poncifs habituels, le racisme, extrême « drouate » , les nazis de retour, et même la connivence « Poutine, MLP », l’emprunt bancaire russe de la campagne de MLP, etc. Macron oublié qu’il a côtoyé Poutine lui aussi à une certaine époque et que MLP ne trouvait aucune banque française pour la financer (banques aux ordres du pouvoir).Ces gens-là sont des ordures!

    • « Le MEDEF a déclaré que le programme Lepen déclasserait la France. »
      Cette déclaration serait plutôt une bonne nouvelle, cela montre que Macro(n) est le candidat des puissances d’argent, du Grand Capital, comme aurait dit George Marchais, et pas celui du peuple.
      Par contre, on peut s’attendre à ce que toutes ces pourritures jouent à fond la carte « la connivence Poutine, MLP ».
      Non, indépendamment de ce que l’on peut penser de la politique de Poutine, on peut déplorer que le timing de ses entreprises guerrières aura plombé la candidature d’Eric Zemmour

Les commentaires sont fermés.