France Orange Mécanique, 14e semaine 2022: de pire en pire !

A l’attention de messieurs les ministres de la Justice – Garde des Sceaux et de l’Intérieur, quelques « faits divers » au cours de ce mois de Avril 2022 dans notre « Douce France » où, selon eux, l’insécurité ne serait qu’un sentiment !

Au sujet de la « double nationalité » : la supprimer ne serait pas la solution, elle peut même être une protection efficace contre la délinquance, à la condition que tous, récidivistes, délinquants, voleurs, agresseurs, violeurs et criminels, soient déchus de leur nationalité française et expulsés immédiatement. La déchéance de nationalité doit être inscrite au programme du candidat que nous choisirons !

**Le quotidien « Le Figaro » a publié en exclusivité « La flambée de l’insécurité et de la délinquance durant le premier trimestre 2021, une progression effrayante par rapport à 2019 : environ 1900 cas par jour, soit environ 350.000 pour l’année. »

 

Semaine 14 : du 02 au 08 avril. 

02/04 – Tarbes (Hautes-Pyrénées) : Prison ferme pour Mohamed, 44 ans, multirécidiviste et polygame, qui exigeait que son fils de 18 ans ait des relations sexuelles avec sa propre mère : « Tu as cinq minutes pour niquer ta mère. ». Sur le banc du tribunal son épouse officielle et deux de ses quatre enfants, en face, sa compagne et son fils, les victimes des violences. Mohamed avait déjà échappé aux Assises pour « tentative de meurtre » il y a plusieurs années.

Cesson-Sévigné (35) : Tôt samedi matin, alors qu’elle se rendait à son travail en vélo, une jeune femme de 19 ans a été frappée et violée en pleine rue par un migrant camerounais, âgé de 21 ans et déjà connu des services de police. Il a été appréhendé.

Montpellier (34) : Alexandre, 32 ans, dansait sur le parvis de l’Opéra comédie lors d’un concert « Montpellier chante la liberté et la paix ». « Un individu a surgi et l’a propulsé par trois fois dans l’escalier, sans aucune raison, gratuitement, sa tête a frappé la dalle de pierre, c’était horrible. Il est mort sur le coup » explique Sandrine, témoin de la scène.

Bobigny (93) : Un chauffeur de bus et deux passagers ont été violemment agressés par un groupe d’individus armés de battes de baseball et de gaz lacrymogène. Trois des agresseurs ont été interpellés alors qu’ils tentaient de prendre la fuite.

Lorient (56) : Cinq voyous pénètrent en pleine nuit, et en fracassant la porte, dans l’appartement occupé par un jeune couple et un copain, dans le quartier de Kerfichant. Au lit, avec son amie, il est roué de coups de pieds, enchaîné, étranglé avec une chaîne de vélo, inondé d’essence et menacé d’être brulé vif. L’un des agresseurs, âgé de 29 ans, s’isole avec l’amie et la viole en filmant la scène et la menaçant de tout diffuser sur les réseaux sociaux. Ils ont été séquestrés durant plusieurs heures. Sans doute un motif de dette pour des stupéfiants.

Châteaudun (28) : Un codétenu radicalisé a frappé à mort, à coup de tesson de bouteille, un autre détenu de ce centre de détention, âgé de 27 ans. Le parquet de Chartres indique que « l’auteur des faits était suivi au titre de la radicalisation depuis 2016 mais que rien n’indiquait qu’il y avait un lien avec cette radicalisation. ». Cela ne vous rappelle rien ?

Haillicourt (62) : Quatre individus ont frappé à coups de marteau puis poignardé un homme âgé de 43 ans qui se trouve à l’hôpital entre la vie et la mort. C’est la mère de la victime qui a ouvert la porte de son domicile de la « cité des Fleurs » à Haillicourt, près de Béthune. Elle a été mise en joue avec un fusil à pompe. Il pourrait s’agir d’un règlement de comptes.

03/04 – Bayonne (64) : Un individu âgé de 30 ans, dont on ignore l’identité et les origines mais faisant l’objet d’une OQTF, a été interpellé pour avoir agressé au couteau deux femmes, âgées de 64 et 28 ans, qui l’hébergeaient dans leur appartement de l’esplanade Jouandin, dans les quartiers hauts. Elles ont été dirigées dans un état grave vers le centre hospitalier.

**Puisqu’il est justement question d’Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF), le président Macron vient d’affirmer « qu’il n’avait aucune leçon à recevoir sur l’immigration clandestine. ». Rappelons-lui qu’il y avait 120.000 OQTF en 2020 et que moins de 8% ont été expulsés depuis, alors qu’il y a plus d’un million de clandestins en situation irrégulière actuellement en France, et bien plus demain !

Nancy (54) : Place Dombasle, centre-ville vers 2 h 15, un homme d’une quarantaine d’années a été laissé pour mort, après avoir été roué de coups de pied et de poing par deux individus, sur le passage piétons, en plein milieu de la chaussée.

Scène identique à Rouen (76), c’est sur la voie publique, à la sortie de la discothèque « Le Duc », rue François Arago, qu’un homme, âgé de 24 ans, a été également retrouvé mort après avoir été agressé de plusieurs coups de couteau. Certainement après un différent, après qu’ils aient été « expulsés » de l’établissement. Le meurtrier est activement recherché.

Roanne (Loire) : Rue de Bourgogne, Mohamed Rahrah a poignardé à plusieurs reprises son voisin, âgé de 87ans, lui occasionnant sept plaies au visage, dont une près de la carotide, qui aurait pu être fatale et lui valoir les « Assises » pour tentative de meurtre. Bien au contraire, il n’a écopé que de deux ans ferme « pour violences avec usage d’une arme ».

Bobigny (93) : Jeremy Cohen était juif et il n’a pas quitté Bobigny, l’une de ces banlieues où les juifs n’ont pas le droit de vivre. Comme il avait un léger handicap mental, Jeremy ne pensait pas que porter une « Kippa » était mortel. Une bande de voyous, dont vous devinez les origines, l’ont insulté, agressé, frappé, Jeremy s’est enfui et il n’a pas vu le tram. Il est mort écrasé, mais ce n’est pas un accident, comme on voulait nous le faire croire, c’est un meurtre « sans probablement intention de donner la mort ». Un juif de moins à Bobigny, en reste-t-il encore un ?

04/04 – Brest (Finistère) : « La place de la Liberté est devenue un vrai coupe-gorge. Je ne passerai jamais par là le soir. » : Harcèlement de rue, agressions, trafic de drogue. Son tunnel, le passage Jean-Monet, menant rue de Siam est évité par de nombreux passants. Cette retraité, vivant depuis 40 ans à Brest, explique « ne plus se sentir en sécurité dans ce centre-ville. Nous sommes constamment les cibles. Ce n’est plus possible. » 

Boulogne-sur-Mer (62) : Agressé à coups de bouteille à la tête, à la sortie d’une discothèque, par des gens du voyage, le pronostic vital de ce policier hors service, âgé d’une trentaine d’années, est engagé.

Oullins (69) : Sur la ligne 63 : Un bus caillassé par trois d’individus qui ont roué de coups et menacé de mort le chauffeur avant de s’enfuir. Ils sont activement recherchés.

Antibes (06) : Avenue des Oiseaux, un homme de 63 ans a été étranglé par le migrant étranger, originaire de Géorgie, âgé de 35 ans, qu’il hébergeait depuis plusieurs mois. Il se trouve entre la vie et la mort à l’hôpital de La Fontonne. Inconnu des services de police français, l’individu faisait tout de même l’objet d’une fiche de recherche Schengen, émise par l’Espagne, pour homicide et vol.

05/04 – Lewarde (59) : Dans la rue de Loffre, alors qu’il surprenait trois voyous « qui s’intéressaient aux voitures en stationnement », un habitant a reçu un coup de machette à la tête en tentant de les faire fuir. L’un des trois, âgé de 18 ans, a été interpellé et placé en garde à vue.

Nancy (54) : Les policiers de la BAC ont ouvert le feu à sept reprises contre un véhicule qui refusait de se laisser contrôler, à Saint-Max, après une longue course poursuite et qui, piégée au fond d’une impasse, est venue percuter la voiture de la BAC.

06/04 – Le Mans (Sarthe) : Elle avait 17 ans lorsqu’elle a été violée dans la cave de son immeuble le 27décembre 2018 par un migrant congolais de 28 ans qui était sorti de prison un mois auparavant. Il avait été incarcéré également pour un viol en 2013.

Il est jugé par la cour d’Assises de la Sarthe depuis mardi.

Seine-Saint-Denis (93) : La cour d’Assises juge Abdallah Miladi, 35 ans, un migrant clandestin tunisien multirécidiviste qui avait tué Maxime Rendu, un ingénieur de 23 ans, à la sortie d’un festival techno, en 2016, au parc de la Villette, pour le dépouiller. Son corps avait été repêché dans le canal de l’Ourcq. 18 années de prison ont été requises.

Châlons-en-Champagne (51) : Vêtu d’une djellaba et armé d’un couteau de cuisine, il hurle « Allah détruit la France. Vous êtes un peuple de vaincu. Vous êtes morts ». Il a été interpellé et ses facultés mentales sont probablement défectueuses.

07/04 – Canteleu (76) : Les policiers interpellent un voyou qui venait d’agresser un homme à l’aide d’une batte de baseball. Ils sont attaqués par une bande de « jeunes » qui tentent de le libérer. Véhicule endommagé, policier blessé. La vidéo présente l’agression dans toute sa violence. N’y avait-il pas « légitime défense » ?

Pontivy (56) : Cette mère de famille avait décidé d’héberger un individu « en situation d’errance ». Elle s’absente 20 minutes et cette ordure en profite pour agresser sexuellement le petit garçon, âgé de 4 ans, de sa bienfaitrice. Saïd, 40 ans, n’a été condamné qu’à 18 mois de prison. Sera-t-il expulsé ?

Melun (77) : Cela fait plus d’un an que le facteur ne distribue plus le courrier dans cet immeuble de la Tour 13, square de Lorient, où résident encore une cinquantaine de locataires. Motif : des dealers au pied de l’immeuble qui casse tout, boîtes aux lettres, ascenseur, etc. La poste propose de venir chercher le courrier à Vaux-le-Pénil, tout près, à quatre kilomètres.

08/04 – Cahors (46) : Quatre jeunes voyous, déjà connus de la police pour des actes de violence, ont agressé et gravement blessé au couteau, à la sortie du lycée Clément-Marot, un jeune élève de 17 ans, accompagné de son grand-frère. « Cela aurait pu être très grave. Ce sont des mini-terreurs qui jouent au caïd dans la rue » a ajouté le commissaire Patrick Meynier.

Guéret (23) : Connu pour différents troubles à l’ordre public et comportements perturbateurs à l’égard des femmes, ce migrant Afghan de 31 ans avait pourtant obtenu son titre de séjour en 2019 par la préfecture de Guéret. Il vient d’agresser sexuellement, en la plaquant sur le sol, une femme de 72 ans.

Creil (60) : Attirés dans un guet-apens, dans le quartier des Hauts-de-Creil (un feu déclenché dans la rue de Renette), les policiers ont été encerclés et agressés par des dizaines d’individus. Trois d’entre eux ont été placés en garde à vue.

Echirolles (38) : Pour un mauvais regard, trois personnes ont été agressées sur le parking d’un magasin de l’avenue d’Honhoue. L’une des victimes a été blessée au visage par une pince coupante. Un individu a été placé en garde à vue, son complice s’est enfui.

Marne : Avec déjà 46 mentions sur son casier judiciaire, la « Justice » a décidé de faire de nouveau confiance à ce « Rémois », âgé de 42 ans, compte-tenu de « ses efforts pour se réinsérer. ». Nous ignorons l’identité de ce « Rémois » et applaudissons à « ses efforts pour se réinsérer…pour la 47éme fois ».  

Espagne – Iles Canaries : Trois migrants ont été arrêtés dès leur arrivée aux Canaries pour « avoir jeté par-dessus bord 25 autres migrants durant la traversée depuis la Mauritanie », selon les témoignages des survivants. Ils étaient environ 75 au départ de Nouakchott, dont des femmes et des enfants et 48 seulement ont débarqué sur l’île espagnole d’El Hierro, selon les autorités policières.

Toujours en Espagne, RFI a regretté qu’il n’existe pas dans la péninsule ibérique une page quotidienne qui relate les principaux « Faits divers », comme c’est le cas, en France, avec « Fdesouche », alors que l’insécurité est en progression constante.

Depuis ses accords avec le Maroc, au sujet du Sahara, l’Espagne échappe à l’immigration clandestine des subsahariens. Depuis le début de l’année plus de 800 migrants ont été expulsés depuis Tanger. « Inacceptable » jugent l’Association marocaine des droits de l’homme et, bien entendu, les migrants concernés.

Manuel Gomez

https://ripostelaique.com/macron-france-orange-mecanique-14e-semaine-de-pire-en-pire.html

 1,096 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Cela me fait penser à une émission de télévision, La France défigurée. Défigurée par ces hordes invitées par ces hommes politiques, qui n’auraient pas dépareillé dans la collaboration de la deuxième guerre mondiale.

  2. A quoi on sert en tant qu’individu, que citoyen???

    Où est l’Analyse de l’état de la France??? et en regard la réponse des décideurs (et non leurs pseudos porte-paroles formatés/inexistants.

  3. Religion de paix, de tolérance et d’amour qu’ils disent les collabos. Moi je dis secte satanique moyenâgeuse de guerre d’intolérance et de haine. Ils ont juré notre perte et notre remplacement, mééééé l’autre gros taré ne voit qu’un sentiment d’insécurité. Connard.

Les commentaires sont fermés.