Et encore un cabinet de conseil pour organiser les élections ! 289 000 euros !!!

Cette fois ce n’est pas Mac Kinsey (parce que ça se voit trop ? et surtout parce que pour le coup il ne s’agit pas de faire des cadeaux intéressés aux amis américains ) mais il faut à Macron payer des sociétés privées très cher pour faire le travail pour lequel nous rémunérons force fonctionnaires et agents sous contrat privé de l’Etat.

Le gouvernement cherche par ailleurs à éviter les ratés de la distribution des professions de foi qui avaient marqué les élections départementales et régionales en 2021. Selon Public Sénat, un contrat a été signé en 2021 avec un cabinet de conseil, Sémaphores, à hauteur de 289.000 euros, pour veiller à éviter un fiasco semblable. Si de nouveaux ratés venaient à arriver, ce choix pourrait être largement critiqué dans un contexte de polémique autour des marchés publics confiés à des cabinets de conseil.

https://www.bfmtv.com/politique/elections/presidentielle/presidentielle-les-professions-de-foi-des-candidats-sont-disponibles-en-ligne_AN-202203310674.html

Comment en est-on arrivés là ?

Elémentaire, mon cher Watson. Cela s’appelle la politisation de tout le fonctionnariat. Cela s’appelle le pouvoir des syndicats. Cela s’appelle l’absence de gestion du corps des fonctionnaires. D’un côté harcelés, obligés de se plier à des pratiques à la mode inutiles mais bouffeuses de temps (réunions, contraintes absurdes dans la vie quotidienne, réunions à la con, consignes administratives permettant à des chefs de service incapables de se sentir exister… mais aucune surveillance du travail de fond et, surtout, sentiment d’impunité de nombre d’employés des Mairies, des départements, des conseils régionaux recrutés… pour leur couleur politique, pas pour être efficaces.

Ils ont créé partout en France de véritables baronnies pour étendre leur pouvoir. « Ils » c’est surtout les gauchos, les socialistes notamment qui ont recruté nombre d’agents… qui dépendent d’eux et  ont donc intérêt   à ce que leurs maîtres continuent à être élus pour pouvoir continuer, eux, à bouffer dans la gamelle.

C’est ainsi que, à chaque élection, des professions de foi ne sont pas distribuées (balancées à la flotte ? brûlées dans la cheminée ? oubliées ?) « on » oublie ici ou là d’apporter les bulletins de vote  des candidats patriote à la Mairie le jour de l’élection, on les biffe, on les coupe d’un coup d’ongle… Bref, dans ce monde de salopards, tous les coups sont permis…

Et donc, quand ça se voit un peu trop, comme à Marseille  où 30 bureaux de vote étaient restés fermés l’an dernier faute d’assesseurs… on jure que cela ne se reproduira pas et on paye, en sus des gens déjà payés pour cela, des sociétés de conseil qui vont nous coûter bonbon et sans doute proposer qu’on engage en plus des employés de société intérimaire !!!!

Gaspillages indécents d’un pays surendetté...

 

 781 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Evidemment qu’il faut bien les organiser ces élections, sinon ces français, méprisables et injuriés comme il se doit, iraient bien voter pour quelqu’un d’autre qu’une petite frappe…

  2. Les assesseurs devraient être en priorité les conseillers municipaux, départementaux, régionaux, les employés de mairie, de CC, métropole, etc. même les éboueurs sauf s’ils travaillent le lendemain.
    Ah mais j’oubliais, il n’y a que les militaires, les FDO et les soignants qui sont bons à bosser le WE.

  3. la loi de Parkinson s’applique aussi aus prestataires , dès lors que l’augmentation du nombre de fonctionnaires devient excessif et trop visible .

  4. Et combien de bakchiches ont été versés subrepticement à des personnes en place? La question mérite d’être posée. Les élections sont toujours truquées. Les sondages d’abord. On fait voter les morts, peut-être on sort des bulletins des chaussettes, tout est trafiqué.

  5. Courteline (sauf erreur de mémoire) avait-il raison en disant « ceux qui arrivent en retard croisent dans l’escalier, ceux qui partent plus tôt  » ?

Les commentaires sont fermés.