Etranges « progressistes » pacifiques qui poussent à l’intervention armée contre des nationalistes

A qui profitent les crimes ?

Pourquoi avoir  chatouillé les moustaches de l’ourse Russe depuis des années ? Après l’avoir humilié puis énervé, il était  prévisible qu’il se rebifferait. Mais n’était-ce pas  ce qui était recherché ?

Il est bon de rechercher les buts de guerre de ce qui, dans les medias subventionnés, est appelé « camp du Mal » et de l’autoproclamé « camp du Bien ».

Le « camp du Mal » est intervenu  pour venir au secours de la population russophile du Donbass, bombardée depuis 8 ans faisant 10 000 morts. Pourquoi le peuple séparatif  du Donbass n’a-t-il pas eu droit  lui aussi a la protection de l’ONU en application la déclaration du 13 septembre 2007 , consacrant le droit a l’autodétermination des peuples en application  de la charte des droits de l’homme, chérie par les progressistes ? Des progressistes, jusqu’à hier pacifistes, et antinationalistes, qui aujourd’hui poussent à l’intervention armée pour soutenir des nationalistes. Des pacifistes, antinationalistes qui pour des raisons contraires avaient soutenu l’intervention contre la Yougoslavie, opposée aux séparatistes kosovars.   Est-ce l’effet de la 3eme dose de vaccin qui leur fait perdre la raison ?

La folie n’est-elle pas la chose du monde la mieux partagée ? Le pouvoir rend fou, dit on, mais n’est-ce  pas normal quand l’élu est élu roi des fous par des fous. Au dire des sondages, Macron serait réélu par 55 % des votants. Allez  essayer  de comprendre les fous ? 62 %  des Français  jugent négatif son bilan, 72 % négatif sur la sécurité, 76 % négatif sur l’immigration, 78% négatif sur le pouvoir d’achat ,79  % négatif sur la dette publique. Les Français seraient paraît-il rassurés de lui confier la mallette nucléaire. Aux fous

Peut-on imaginer un instant que le « camp du Mal »aurait déclaré la guerre pour rajouter quelques médailles aux poitrines des  généraux cacochymes nostalgiques de la Russie soviétique ou pour faire tourner son industrie de l’armement ? Une industrie  la deuxième du monde avec 9,5 % des ventes pour un chiffre d’affaire de 33 milliards d’euros.

Et le « camp du Bien » pacifiste, quel intérêt  aurait il à une guerre ? Surtout pas nucléaire qui ruinerait le commerce.

Est-ce aussi Trump  qu’on disait fou,  qui aurait manigancé cette provocation depuis plusieurs années, ou  le sénile Biden , ou les deux s’accusant mutuellement d’être fous . https://www.leparisien.fr/international/quand-trump-et-l-ex-vice-president-biden-veulent-se-casser-la-gueule-a-la-recre-22-03-2018-7623651.php.?

Le « camp du Bien », premier  fabricant d’armes et d’équipement militaires, est le premier  vendeur d’armes, 59 % du marché mondial pour 300 milliards d’euros. Le marché mondial de l’armement, pendant la pandémie s’est élevé à 459 milliards d’euros.

L’Observatoire de la politique de défense américaine, dans sont rapport  n 4 de décembre 2019, révèle  même un chiffre d’affaire  en 2018 de  837 milliards d’euros compris le spatial, employant  882 000 salariés. https://www.frstrategie.org/sites/default/files/documents/programmes/observatoire-de-la-defense-americaine/publications/2019/2019-05.pdf

Quel intérêt a eu le complexe militaro-industriel à pousser les feux de la confrontation ? C’est évident, comme toute entreprise industrielle, il ne peut accumuler des stocks d’invendus indéfiniment, pour lesquels il faudrait tous les ans construire de nouveaux hangars, et donc immobiliser des sommes colossales et emprunter toujours d’avantage pour acheter de nouvelles matières premières. Toute entreprise qui ne vend pas sa production est condamnée à la faillite et au licenciement de ses salariés.

C’est inconcevable pour une industrie stratégique de défense qui n’a d’autres choix que de garder son outil de production en état et le savoir faire des chercheurs et techniciens. Il fallait donc relancer la machine d’urgence.

 

Pour sauver l’économie  il suffisait d’asticoter Vladimir, qui a fini par sortir de sa cage

 

Vous n’y croyez pas ? Pourtant il y a de nombreux précédents.  L’argent n’a pas d’odeur et tant pis pour les morts.

Les SAS anglais et les Delta Force US, avec de l’argent de la CIA ont entraîné des forces de l’UCK au Kosovo. Muhammad  al-Zawhiri frère du leader d’Al-Qaida Ayman al-Zawahiri a été envoyé au Kosovo pour diriger une unité d’élite de l’UCK. Il était alors en contact permanent avec les responsables de l’OTAN, pour la guerre contre les Serbes au cours de laquelle les populations civiles ont été littéralement massacrées. Le kosovo est devenu la plaque tournante du trafic d’armes, d’héroïne, de femmes. On notera que la principale base militaire US en Europe, le camp Bondsteel, se  trouve  au Kosovo. https://elishean777.com/magouilles-et-corruption-des-elites-15-les-suites-du-gladio/

Un rapport des services de renseignement américains révèle que le soutien occidental aux rebelles en Syrie a contribué à l’émergence de l’« État islamique » et l’a encouragée – ce que ne nie pas le Pentagone.  La CIA a formé des  djihadistes d’Al-Qaïda et des rebelles de l’EIIL  visant à déstabiliser le régime de Bachar el-Assad en Syrie pour s’emparer des champs pétroliers. https://www.middleeasteye.net/fr/opinion-fr/dapres-un-rapport-du-pentagone-loccident-les-pays-du-golfe-et-la-turquie-prevoyaient

Le mensonge déclencheur de l’invasion de l’Irak par les États-Unis en 2003. Les armes de destruction massive qui seraient détenues par Saddam Hussein. La guerre durera près de dix ans, causera plusieurs centaines de milliers de morts, fera éclater les violences inter-communautaires et favorisera l’émergence de Daesh.

Plus de dix ans après la guerre, une enquête du New York Times a révélé que des armes chimiques avaient pourtant été découvertes. Mais elles n’avaient pas été fabriquées par Saddam Hussein. « Les munitions avaient été conçues aux États-Unis, fabriquées en Europe et remplies de produits chimiques sur les lignes de productions irakiennes, par des sociétés occidentales », précise le New York Times. https://www.bfmtv.com/societe/les-mensonges-qui-ont-change-le-cours-de-l-histoire-les-supposees-armes-de-destruction-massive_AN-202108130001.html

 

Et ils ont recommencé ;   Moscou accuse Kiev et Washington d’avoir mené des «programmes biologiques militaires» en Ukraine.

 

Depuis quelques jours, la presse alternative et les médias sociaux évoquent la présence de nombreux laboratoires destinés à fabriquer des armes biologiques sur le sol ukrainien. Ils seraient financés par le Pentagone. La presse officielle dénonce cette nouvelle fake-news accusant le Kremlin de vouloir ainsi justifier l’agression à l’égard de l’Ukraine. Et qualifie tous ceux qui évoquent le sujet de « complotistes ». Pas moins.  Pourtant, face au tollé venu notamment de Chine, la sous-secrétaire d’État américaine Victoria Nuland a déclaré, mardi, dans un tweet, que Washington travaillait avec l’Ukraine pour empêcher que les installations de recherche biologique ne tombent entre les mains des Russes. Elle confirme ainsi toutes les  »théories du complot » sur l’existence de ces labos.https://infodujour.fr/societe/56306-ukraine-les-laboratoires-biologiques-du-pentagone

L’argent est le nerf de la guerre et fait le bonheur des industriels de l’armement

Une politique interventionniste organisée dans l’intérêt des capitalistes, faisant 100 000 morts et 215 000 blessés US et des millions de morts et de destructions dans le monde

Les USA sont en guerre permanente depuis 235 ans. Depuis leur fondation et la fin de leur guerre d’indépendance (1775-1783), les États-Unis ont presque toujours été en guerre. Près  de 300 guerres et interventions militaires

 

L’impérialisme guerrier est historiquement consubstantiel aux États-Unis d’Amérique, et à leur régime économique capitaliste.

 

L’armée états-unienne, environ 1 500 000 soldats auxquels il convient d’ajouter 700 000 civils employés par l’armée et 100 000 par les services secrets!

Le budget militaire des USA représente en 2019 plus de 636 milliards de dollars, soit 40% des dépenses militaires mondiales.

Les USA et leurs alliés disposent de plus de mille bases militaires partout dans le monde.

http://perignystory.e-monsite.com/pages/content/l-imperialisme-etatsunien-est-en-guerre-permanente.html

SI nous ne sommes pas nucléarisés, les dirigeants du monde ‘’libre’’  reconstruiront l’Ukraine avec vos impôts, si l’inflation qui vient ne vous a pas vidé complètement le porte monnaie.

Il paraît que l’inflation est une bonne solution pour désendetter les Etats ?. Ne croyez pas que tout ça a été organisé.ils ne sont pas fous a ce point là.

Attendez vous àa ce que demain soit pire qu’hier.

 

 

 

 

 

 922 total views,  2 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Maxim A. Suchkov @m_suchkov | part 3

    … Moscou a la possibilité (1) de simplement perturber le jeu des États-Unis en UKR (ce qui semble être le cas) ou (2) de changer complètement le calcul des États-Unis – c’est beaucoup plus difficile, à long terme et coûteux en ressources, et il lui faut actionner d’autres leviers dans d’autres régions, avec d’autres acteurs et dans d’autres domaines, mais c’est faisable.

  2. Maxim A. Suchkov @m_suchkov | part 2
    Si vous observez le ton du discours, vous avez le sentiment que l’Ukraine n’est pas le destinataire ultime de ces préoccupations, mais bien les États-Unis.
    Il n’y a pas de problème si l’UKR fait partie de l’OTAN, le problème est que les États-Unis peuvent contrôler la mer Noire/un grand territoire près de la Russie.
    Il n’y a pas de problème avec l’UKR nucléaire, le problème est que les États-Unis vont gérer leurs armes nucléaires, etc.

    En d’autres termes, quel que soit le règlement du conflit en Ukraine, il continuera de couver jusqu’à ce que la Russie et les États-Unis parviennent à un accord commun. Les États-Unis n’ont aucun intérêt à ce stade, ils peuvent se permettre de faire saigner l’UR pendant un long moment.
    RU n’a jamais appris à blesser les USA de loin, mais…

  3. Et il y en a tant qui n’ont toujours pas compris que le camp du bien crée un mal après l’autre et fait souffrir l’humanité et la civilisation européenne.

    • Bonjour @Dominique ;

      Oui ! la marque de fabrique, « la Griffe » de le bien-pensance ; une signature pour le malheur de l’Humanité aveuglée par les mots valorisants ; le premier : « VALEUR » sans comprendre que les mots ne sont pas le valeurs.

  4. Bonjour et merci pour cet article. Ce qui se passe révèle bien que la guerre menée contre le nationalisme en France était bien une guerre anti-nationalisme pour le mondialisme et non une guerre contre l’antisémitisme. Cette guerre qui est menée encore à l’encontre de Erik Zemmour, prouve bien qu’il ne s’agissait pas d’une guerre contre l’antisémitisme mais bien contre le nationalisme, le rempart contre le mondialisme, le globalisme, la plutocratie universelle.
    Il y a à peu-près deux ans un groupe de juifs est entrés dans le RN pour contrôler l’antisémitisme du parti …. Depuis peu, en Allemagne, l’AFD est soumis lui aussi à un contrôle incompréhensible et abusif. Le but est bien un combat politique contre le nationalisme, mouvance politique mondialticide.
    DONC OUI ! tout ceci est anormal quand on peut constater aujourd’hui comment les mondialistes utilisent certaines mouvances ultranationalistes pour servir leur intérêts expansionistes.

Les commentaires sont fermés.