« Perdus dans l’Arctique » : un tournage dantesque, les acteurs coincés sur un glacier pendant une tempête

Merci à Rochefortaise pour cette suggestion dépaysante !

C’est l’histoire (vraie) d’un explorateur en mission au Groenland pour tenter de contrer les États-Unis, qui revendiquent la partie nord-est du pays.

Nikolaj Coster-Waldau incarne Ejnar Mikkelsen dans le film original Perdus dans l’Arctique.

 

Sortie : 2 mars 2022 1h 42min / Aventure, Drame

De Peter Flinth

Par Nikolaj Coster-Waldau, Joe Derrick

Avec Nikolaj Coster-Waldau, Joe Cole, Charles Dance

Titre original Against The Ice

 

Perdus dans l’Arctique a été tourné en grande partie dans des décors réels. Et c’est en Islande, dans des conditions plutôt extrêmes, que le tournage du film s’est déroulé.

« C’était tellement intense et tellement extrême… » raconte Nikolaj Coster-Waldau.

« Il y a des plans dans ce film qui n’ont jamais été vus auparavant. C’est spécial. J’en suis fier », raconte à ComingSoon celui qui est aussi producteur. Nikolaj Coster-Waldau a quand même donné de sa personne, puisqu’il s’est retrouvé coincé sur un glacier pendant le tournage :

« On a fait face à une tempête et on nous a dit que la météo allait s’améliorer. Mais c’est devenu de pire en pire. Tout à coup, il fallait se mettre à l’abri. C’était tellement intense et tellement extrême de se retrouver tout d’un coup dans une toute petite cabane avec une centaine de personnes. Il fallait faire l’appel, au besoin envoyer une équipe de recherche et de sauvetage… Cela ne m’était jamais arrivé dans un film auparavant. »

Nikolaj Coster-Waldau se souvient aussi que, pour la première fois, il a tourné avec un sifflet d’alerte dans sa poche : « Tout le monde devait avoir un sifflet sur soi, à tout moment, au cas où vous tomberiez dans une crevasse. Et puis comme nous étions au Groenland, il fallait faire deux heures de motoneige pour aller sur le plateau. On a filmé par des températures proche de – 30 degrés. Il faisait très froid. C’était dur, mais aussi très excitant. Et sur les 60 jours que ça a duré, il n’y a pas une journée que je n’ai pas aimée ! »

 

« Deux contre la glace »

Et c’est du livre « Deux contre la glace », publié par Ejnar Mikkelsen lui-même, que s’inspire le script de « Perdus dans l’Arctique ». Il s’agit là du second livre publié par l’explorateur. Le premier, « Lost in the Arctic », publié peu de temps après son retour d’expédition, fait état d’une aventure où Iver Iversen ne semble pas avoir pleinement sa place. Or, leur amitié et leur camaraderie semble avoir joué un rôle essentiel dans leur survie. Au cours des années 50, le capitaine se lance donc dans la réécriture de son récit d’aventure et publie « Deux contre la glace ». Et c’est finalement de cette histoire, mais aussi des écrits tenus par Iversen, délivrant de précieux détails quant à leur relation et leur épopée, que se base le film présenté au Festival de Berlin 2022.

L’histoire vraie derrière le film « Perdus dans l’Arctique »

VF et VOST :

https://www.cinez.biz/22897-perdus-dans-larctique.html

 

 5,489 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Moi ce sont les scènes où les chiens de traineau meurent les uns après les autres qui m’ont le plus ému. Ils ont tous une attitude d’amitié et de fidélité exemplaire dans un environnement effroyable.

  2. J’ai vu le film, il est magnifique…mais petite erreur dans ce texte….au départ on dit que le film est tourné en Islande et plus tard l’acteur dit qu’ils étaient au Groenland…où le film est censé se passer!!!!

  3. A voir (NETFLIX) tant ce qui est montré parait vrai. Mike Horn nous avait aussi procuré de telles images.
    Le point dur hormis le froid : la nourriture. Ce la procurer est une lutte pour les organismes affamés quels qu’ils soient.
    A noter que la meute de chiens de traineaux se réduit au fur et à mesure de l’avance, les plus faibles servant à nourrir les plus forts, jusqu’à qu’il n’y en ait plus. EPROUVANT.

Les commentaires sont fermés.