Stop à l’intox : l’armée russe a gagné la guerre!

Il faut arrêter de délirer et de diffuser des aberrations sur le conflit en Ukraine.

Les médias occidentaux entretiennent l’image d’une résistance acharnée des Ukrainiens, tandis que l’armée russe piétinerait, avec des soldats démoralisés, des officiers dépassés et un commandement désemparé. Stop au ridicule.

Dois-je rappeler qu’en Syrie, les Sukhoï de Poutine ont réglé leur compte aux islamistes en trois jours et rétabli Assad sur son trône, alors que les Occidentaux armaient depuis des années ces mêmes jihadistes pour renverser Assad ? A Damas, qui a perdu, qui a gagné ?

Dois-je rappeler que les multiples expéditions occidentales, au Vietnam, en Irak, en Libye, en Syrie, en Afghanistan, se sont toutes soldées par des désastres ?

On n’est pas dans la 7e compagnie ! La réalité est que Poutine a d’ores et déjà gagné la guerre.

La presse américaine, jamais avare d’énormités sans nom, en est même à annoncer que des unités russes entières commencent à se rendre.

Une armée victorieuse en Tchétchénie, où les combats furent d’une violence extrême, ne risque pas de fléchir en Ukraine.

Comme si les Ukrainiens, aussi courageux soient-ils, allaient briser l’armée russe avec quelques cocktails Molotov. Soyons sérieux. En réalité, Zelensky est aux abois.

Il n’y a plus d’armée ukrainienne. Les unités régulières sont dans la nasse, l’aviation est détruite tout comme les défenses anti-aériennes, les villes sont toutes encerclées, certaines ont capitulé.

Les Russes ont la maitrise du ciel et des communications, ainsi que le contrôle des centrales nucléaires. Les armes occidentales n’arriveront jamais à destination.

La résistance va se concentrer dans les villes. Une guérilla urbaine qui devra minimiser les pertes civiles. Tout dépendra de l’acharnement ou non de Zelensky.

Par conséquent, les lamentations, la désinformation, l’intoxication ne servent à rien. Poutine ne reculera pas et poursuivra son plan comme prévu. Assez de lavage de cerveau.

Pour lui, c’est une guerre de libération pour dégager un pouvoir mafieux et corrompu.

L’armée russe ne piétine pas, mais la logistique sur très longue distance impose des délais. Et si on ne veut pas raser les villes pour éviter les pertes civiles, toute opération prend du temps.

Rappelons qu’il a fallu 78 jours de bombardements sur la petite Serbie, avec 800 avions et 38 000 sorties, pour qu’elle capitule.

Zelensky, après avoir fanfaronné les premiers jours, sait très bien que Poutine ne reculera pas. Par conséquent, résister dans son bunker, ce n’est pas de l’héroïsme, c’est transformer son peuple en bouclier humain.

Il a joué d’abord sur la fibre compassionnelle en faisant pleurer dans les chaumières, ensuite il a réclamé un soutien massif en armements, puis il a fait planer la menace du conflit s’étendant en Europe après la chute de Kiev, il a réclamé une intégration à l’UE en procédure d’urgence, il a brandi le risque nucléaire avec un nouveau Tchernobyl programmé par Poutine, et enfin il vient de réclamer à l’Otan une zone d’exclusion aérienne dans l’espace ukrainien ! Pure folie.

Une grande bataille aérienne entre chasseurs russes et occidentaux pour sauver Kiev. Voilà l’illuminé va-t-en-guerre que les Occidentaux encensent, sans comprendre qu’il maintient la pression sur l’Otan et pousse Poutine à durcir le ton.

Le vrai pousse au crime ce n’est pas Poutine mais Zelensky.

« Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a opposé vendredi une fin de non-recevoir à la demande de Volodimir Zelenski d’établir une zone d’exclusion aérienne (no-fly zone) au-dessus du territoire de l’Ukraine, mesure qui reviendrait de facto pour les Occidentaux à entrer en guerre contre la Russie. »

Zelensky a commis deux erreurs, celle de croire que Poutine se dégonflerait et celle de penser qu’en désespoir de cause, la puissante alliance de l’Otan finirait par voler à son secours.

Il aurait dû penser que Poutine à lui seul, possède autant de têtes nucléaires que les huit autres puissances atomiques réunies.

Il aurait dû penser qu’aucun soldat occidental n’a vocation à mourir pour l’Ukraine.

Il aurait dû penser que cette guerre fratricide ne concerne que modérément l’Occident et que le droit d’ingérence humanitaire, si cher à l’Oncle Sam pour entraîner ses bombardiers, sert uniquement contre les faibles et certainement pas contre la première puissance nucléaire de la planète.

Par conséquent, l’Occident a eu tort de pousser Zelensky à la résistance, sachant que Poutine parviendrait à ses fins.

 

Ce que veut le maitre du Kremlin, c’est la reconnaissance de la Crimée russe, l’indépendance du Donbass, la démilitarisation de l’Ukraine, le changement du régime mafieux proche de groupuscules nazis, comme le régiment Azov.

Après le grand nettoyage de printemps qui s’annonce, l’Ukraine restera un pays neutre, sans vocation à rejoindre l’UE ou l’Otan.

Poutine ne veut pas d’un Etat mafieux comme le Kosovo à ses portes. Il ne veut pas de base Otan à ses frontières. C’est pourtant simple à comprendre ! Et rien ne l’arrêtera, ni les sanctions, ni la mise au ban des institutions internationales, ni aucune menace militaire, y compris nucléaire.

Il est ridicule de penser que la Russie est isolée après le vote à l’ONU condamnant la guerre en Ukraine. A part les pays occidentaux, les autres pays antirusses ne pèsent rien sur l’échiquier international.

Quatre puissances nucléaires, Inde, Chine, Corée du Nord et Pakistan, se sont abstenues ou ont voté pour Moscou. Compte tenu du poids économique et militaire de ces pays, je n’appelle pas ça un isolement.

C’est Zelensky qui détient les clés de l’arrêt des combats. S’acharner ne mènera qu’à des souffrances et des morts inutiles.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/stop-a-lintox-larmee-russe-a-gagne-la-guerre.html

 959 total views,  3 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Bref encore une fois nous ne pouvons que constater que nous sommes dirigés par des Guignols qui n’ont pas respecté les traités convenus avec la Russie et sont a la solde de l’OTAN et de l’Amérique!Ils ont oublié le principal La Russie n’a jamais été notre ennemi ,la Russie est notre voisin et est européenne !La Russie a été mise au banc des ennemis par les USA et mise de coté dans les décisions européennes dictées par l’OTAN qui ne devait plus exister depuis longtemps ! Alors je ne comprends pas comment l’on peut envahir un pays peuplé de ses habitants et dirais-je en plus que ce problème ne concerne ni les uSA ni l’OTAN .Alors laissons les européens diriger leurs pays et mettons ceux qui n’ont rien a y faire dehors!Tout ce matraquage d’images est grotesque !que l’europe se réunisse et régle ce différent avec La Russie et sans l’OTAN et les Américains!

  2. Merci monsieur Guillemain. Votre texte est très pertinent.

  3. Le comique s’est terré comme un rat dans un bunker, aucun courage, pas de couilles.
    Il laisse la population combattre pour lui.
    En réalité, il suffirait qu’il se rende pour que tout combat s’arrête. Poutine veut destituer cette larve à la solde de Washington.
    Pour cette raison, il ne cesse de demander des sanctions et de l’aide, il est mort de trouille.

  4. Zelensky est un mafieux qui a détourné 40 millions de dollars et côtoie le grand banditisme.
    Asselineau l’explique dans une vidéo, et je ne crois pas qu’il avance sans preuve.
    La péteuse de Bruxelles a décidé de faire entrer rapidement l’Ukraine dans l’UE;
    Et les Américains veulent raccourcir les procédures d’admission à l’OTAN.
    J’espère que Poutine aura réglé son compte au comique de la bite musicale, avant la catastrophe qu’ils veulent nous préparer.

  5. L’otan rejette l’idée de créer une zon d’exclusion aérienne contre la Russie. Ah quand je vois ça je me dis qu’il a fallut passer la serpillère sous les chaises.
    HAHAHAH!
    https://www.youtube.com/watch?v=ZRMqeXpXwBg
    Ils ont la pétoche contrairement à Poutine! Non sans raisons….

  6. Nous vivons une inversion des valeurs, un Occident qui devient fou et décadent et une Russie qui va vers la raison et la bienveillance des peuples. L’Ukraine elle est une déviance qui s’est laissée séduire par un Occident de vie facile mais bien trompeur en liberté et en prospérité future.

  7. Poutine est un acteur du bien mondial car il permet la confrontation avec un Occident qui devient le contraire de ce qu’il était avant, c’est-à-dire un oppresseur des peuples libres et une dictature de la bienpensance, de la pensée unique. La démocratie en Occident n’est plus qu’une illusion, nous glissons de plus en plus vers une absence de liberté, ce n’est plus la Russie qui me fait peur mais bien notre société perverse.

  8. La guerre arrive quand une civilisation essaye d’en bouffer une autre, c’est la même chose avec l’islam qui tôt ou tard deviendra notre ennemi mortel, ce n’est qu’une question de temps. On fait les mêmes erreurs que dans le passé, des civilisations ont disparu parce qu’elles avaient eu le tort d’êtres trop accueillantes avec les étrangers. Au départ tout se passe bien même que cela peut être un facteur de développement mais à partir d’un certain seuil (déséquilibre) c’est juste l’inverse qui se produit car les natifs ou Autochtones deviennent minoritaires et ne peuvent plus avoir la main.

    • Entièrement d ‘ acord avec vous.J ‘ espère que les occidentaux ne se laisseront jamais dominer par cette immonde idéologie néfaste islamique.

  9. Le monopole du cœur n’appartient pas à l’Occident et de surcroit à l’Occident d’aujourd’hui qui n’est plus qu’un continuum de décadence. Ce qui était bien hier ne l’est plus forcément aujourd’hui, accueillir quelques milliers d’Africains n’était pas un problème mais en accueillir maintenant des millions devient une catastrophe, il faut arrêter de faire entrer chez nous des gens incompatibles alors qu’il suffit de favoriser la natalité franco-française notamment chez les citoyens de faible condition. Le multiculturalisme n’engendre que le chaos en favorisant le cloisonnement de la population, le séparatisme et le désordre. Il faut voir la Russie comme un contrepouvoir mondial, ainsi même que la Chine ce n’est donc pas une mauvaise chose.

  10. En fait dans cette affaire, Poutine est le seul à réagir normalement.

    • Poutine à complètement raison mais c’est très difficile de le faire comprendre aux gens qui ne voient que le doigt qui désigne la montagne.

  11. Bien évidemment, l’armée russe est une des plus puissante du monde, les jeux étaient déjà faits et Macron nous a, une fois de plus, fait passer pour des guignols

Les commentaires sont fermés.