Quand on n’a que Zemmour À s’offrir en partage

Quand on n’a que Zemmour

À s’offrir en partage


Au jour du grand voyage

De notre troubadour

Quand on a que Zemmour

Oh Zemmour, toi et moi

Pour qu’éclate de joie

Chaque heure et chaque jour

Quand on n’a que Zemmour

Pour vivre nos promesses

Sans nulle autre richesse

Que d’y croire toujours

Quand on n’a que Zemmour

Pour meubler de merveilles

Et couvrir de soleil

La laideur des faubourgs

Quand on n’a que Zemmour

Pour unique raison

Pour unique chanson

Et unique secours

Quand on n’a que Zemmour

Pour habiller matin

Pauvres et malandrins

De manteaux de velours

Quand on n’a que Zemmour

À offrir en prière

Pour les maux de la terre

En simple troubadour

Quand on n’a que Zemmour

À offrir à ceux-là

Dont l’unique combat

Est de chercher le jour

Quand on n’a que Zemmour

Pour tracer un chemin

Et forcer le destin

À chaque carrefour

Quand on n’a que Zemmour

Pour parler aux canons

Et rien qu’une chanson

Pour convaincre un tambour

Alors sans avoir rien

Que la force d’aimer

Nous aurons dans nos mains

Eric, le monde entier !

 742 total views,  1 views today

image_pdf

1 Commentaire

1 Rétrolien / Ping

  1. Quand on n’a que Zemmour À s’offrir en partage | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.