Ne nous laissons pas désespérer, récupérons notre avenir

 

Récupérer notre avenir

Si tu es comme moi, tu te sens écrasé par une impuissance colossale.

Le pouvoir macronien fait ce qu’il veut et tu ne peux rien contre.

L’assemblée nationale est devenue une chambre d’enregistrement, de même que le Sénat.

Le Conseil d’Etat et le Conseil Constitutionnel sont des relais du pouvoir.

La justice est à la botte du gouvernement.

Les médias sont détenus par 9 ou 10 milliardaires qui espèrent des commandes de l’Etat et donc vont tout faire pour lui plaire.

Quant aux élections d’Avril je crains qu’elles ne soient truquées comme le furent celles de 2017 où le seul concurrent sérieux de Macron, Francois Fillon fut dézingué de main de maître par la justice et les médias.

Donc le verrouillage est parfait et ne laisse comme seule exutoire que la révolte dans la rue, révolte qu’il sera facile de mater par la police aux ordres, quitte à éborgner quelques dizaines de manifestants.

Cerise sur le „gâteau“, si j’ose dire, le corona virus a foutu une telle trouille que les gens répètent comme des perroquets toutes les affirmations du gouvernement et de ses portes-parole: Médias, médecins de plateaux télé, mensonges éhontés sur les traitements existants que le gouvernement s’est empressé d’interdire.

https://planetes360.fr/video-le-docteur-jose-pierret-balance-le-traitement-contre-le-covid-existe-seulement-on-nous-a-empeche-de-le-prescrire/

Afin de ne pas devenir complètement chèvre face à cette impuissance multiplement verrouillée, j’écris des articles ainsi que des rubriques telles que „Nouvelles du Mardi qui me font bondir“ et „Brèves et bonnes nouvelles du Vendredi“ dans Résistance Républicaine (Merci de les publier, Christine).

J’écris donc pour soulager un peu la rage impuissante que je ressens, mais je ne me fais pas d’illusions: A part les „aficionados“ avec lesquels nous partageons des idées semblables, les effets de mes articles sont quasiment égaux à zéro.

Mais aujourd’hui j’ai eu une idée !

Lorsque je dirigeais des séminaires je ne cessais de m’instruire moi-même pour ne pas toujours répéter les mêmes exercices et m’endormir ainsi sur mes lauriers. Je fus donc participant, il y a quelques années, d’un „Atelier du Futur“ inventé par Robert Jungk afin de nous aider à sortir justement de l’impuissance face aux pouvoirs economico-politiques, pouvoirs que je qualifie de mafieux et qui ont accaparé tous les leviers de commande.

Cette méthode, que je vais expliciter ici même, permet de récupérer et d’influencer notre avenir.

https://www.die-bonn.de/esprid/dokumente/doc-2004/apel04_02.pdf

.

Cette impuissance que nous ressentons produit un effet de sidération (synonymes d’être sidéré: Stupéfait, Abasourdi, Hébété, Engourdi, Effaré, Traumatisé…)

Ces mots indiquent un état où nous ne pouvons plus réfléchir, où le cortex préfrontal (intellect, reflexion, lamgage) cesse de fonctionner et où nous sommes prêts à suivre des chefs qui proclament savoir ce qu’il faut faire, tandis que nous ne pouvons plus réfléchir intelligemment.

 

Cette méthode permet de sortir de cet état de sidération et d’inventer seul ou à plusieurs des solutions nouvelles et créatives à la situation qui nous a sidérés.`

Phase 1: Phase critique

Dans cette phase nous extériorisons tout ce qui nous déplaît dans la situation actuelle sans chercher de solutions. Il s’agit de nous vider de tout ce qui nous sidère, de nous purger afin de faire de la place aux idées créatives qui viendront dans la 2ème phase. Il est même recommandé d’exagérer au maximum la detestation ressentie.

Phase 2: phase créatrice

Dans cette phase nous lançons des idées de ce que nous voudrions avoir, sans nous préoccuper des conditions de réalisation, sans tenir compte des moyens financiers, de l’énergie ou du temps nécessaires. Nous nous permettons de rêver!!!

Phase 3: Phase de réalisation

Dans cette phase nous revenons sur terre et recherchons quels pourraient être les premiers pas à faire vers la réalisation de notre rêve: Un coup de téléphone, une description succinte écrite et/ou dessinée de ton projet, en parler autour de soi, prendre rendez-vous avec un ami susceptible de participer, etc… Fuyez comme la peste les critiqueurs de principe! Il s’agit ici de soutiens et non pas critiques destructrices.

 

A considérer:

1) Utiliser notre créativité (dessins, expression corporelle, danse, brain-storming, etc.) et notre intellect. Prévoir de quoi écrire, dessiner, de la musique…

2) Cette méthode peut être utilisée comme un accordéon:

– Minimum de temps: 15 mn (5mn pour chaque phase:

Qu’est ce qui m’énerve,

Qu’est ce que j’aimerais faire,

Quel est le 1er pas que je peux faire dans cette direction)

Je l’ai expérimenté en roulant en voiture vers Francfort. Cela marche!

– Maximum de temps: 5 jours

– Ideal une journée de 6 heures

3) – Minimum de participants: 1 (toi)

– Maximum de participants: 50-100

– idéal pour une journée: 20 participants

 

Conclusion: J’ai l’expérience de beaucoup d’ateliers du futur et je serais prêt à en diriger un si quelqu’un prend en charge l’organisation.

Plus d’informations dans le PDF suivant en allemand :

https://www.die-bonn.de/esprid/dokumente/doc-2004/apel04_02.pdf

Traduction google

L’atelier du futur Présenté à la réunion internationale d’experts sur la théorie et la pratique de la paix Education, Feldafing (Munich) 9-11 février 2004 Par Heino Apel 1. Informations de base sur le Future Workshop Dans les années 1970, les ateliers du futur se sont développés comme un outil de politique lutte des groupes d’action civile pour une meilleure application de leurs intérêts pour créer un avenir vaut la peine de vivre. Le fondateur Robert Jungk voulait permettre le développement de fantasme social qui devrait conduire à des résolutions de conflits qui – libres de toute nécessité inhérente- liens – peuvent être retournés contre le manque d’imagination et la recherche de profit du présent conditions. Méthodiquement, les futurs ateliers ont deux racines. En recourant à Hegel et Marx, un modèle socio-économique binaire a été élaboré. Ici, la croyance prévalait dans le bonnes qualités de l’être humain qui n’est « aliéné » que par le milieu social. positions Après l’ère de 1968, la vision de Marx du prolétariat qui est destinée par ses être la source d’une société libérée mutée dans la tête de nombreux intellectuels dans une vision de groupes d’action civile qui allaient être le noyau utopique d’une nouvelle société à venir. Le citoyen critique se transforme en sujet émancipé, devient son propre avocat devant l’État. Selon « l’école de Francfort » qui est basée selon la dialectique de Hegel, les problèmes sont résolus par la critique. La critique expose et dé- masque les circonstances actuelles. Par conséquent, la négation de la négation résulte dans une nouvelle dimension de la cognition. Le futur atelier commence donc par une phase critique et dans la phase décisive du fantasme, la négation des points critiques est prise comme point de départ. La deuxième racine est basée sur le contact de Jungk avec les techniques de créativité américaines dont il a fait la connaissance lors de ses recherches pour son livre « Der Atomstaat » (« L’État nucléaire ») (1979) au Pentagone. Aujourd’hui, après près de trois décennies, la compréhension sociopolitique de base, sur laquelle principes du futur atelier sont basés, ont changé. L’ap- approche de faire appel aux connaissances d’experts en formes de travail créatives et en l’utilisation de techniques de modération n’est en aucun cas dépassée. Enfin, un futur atelier est aussi une méthode de travail d’apprentissage autocontrôlé. Visualisation et changement de méthodes – qui sont les éléments centraux d’un futur atelier – sont bien sûr les in- instruments d’un séminaire moderne. Les techniques créatives sont toujours « en plein essor » dans le mod- processus de génération et d’éducation. La méthode selon Jungk/Müllert (1987) : Un atelier du futur « classique » se compose de cinq phases. 1. La phase de Préparation : Ici, la méthode, ses règles et le déroulement prévu de l’atelier (en fonction des participants) est introduit. Dans un premier temps, il est possible de préparer la salle pour l’atelier avec les participants (si pas déjà fait avant). Tous les tableaux qui pourraient séparer les participants d’un un autre doit être retiré du milieu de la pièce ou placé à l’extérieur. tableaux d’affichage, du papier, des crayons, etc. doivent être disponibles et à portée de main. Les participants doivent être assis en cercle ouvert pour pouvoir interagir et accéder aux tableaux d’affichage à tout moment. 2. À l’origine, la phase Critique est le début de l’atelier. Ici, le problème est examiné de manière critique et approfondie. Tout d’abord, un brainstorming visualisé est per- formé et une question générale et critique concernant le problème est formulée. la les points critiques sont écrits sur de petites cartes.1 Normalement, cela se fait en groupes et en le sens du brainstorming, où les règles suivantes s’appliquent : pas de sions, liens associatifs vers des idées déjà existantes, pas de « phrases meurtrières », la quantité a première priorité (collecte), etc. Les résultats trouvés sont inscrits sur des fiches (visualisés curiosités) et regroupés en conséquence par sujets (« groupés ») et les groupes sont intitulés. un F Ensuite, une sélection des points pertinents peut être évaluée. De temps en temps, c’est aussi utile pour intensifier la collecte des points critiques dans un second temps. Voici un changement de méthode est possible, de sorte qu’une discussion réflexive peut également être per- formé, mais aussi avec l’obligation de visualiser les résultats au final. 3. Après avoir traité le problème, le futur atelier ne recherche pas immédiatement pour la résolution. Tout d’abord, tous les participants essaient d’élaborer une utopie, de dessiner une image exagérée. image notée des possibilités futures. Dans cette soi-disant phase de Fantasy, un détendu doit prévaloir une atmosphère qui doit être créée à la fois en ce qui concerne la pièce et en jouant à des jeux. La transition peut être effectuée par ex. par des voyages fantaisistes, la méditation, support médian, etc. On peut aussi commencer par la conversion des essen- points de critique tial trouvés dans la phase de critique (négation de la négation). de cette façon les participants sont libérés des nécessités inhérentes et peuvent utiliser le remue-méninges Techniques et jeux créatifs pour trouver et réfléchir des solutions utopiques. Les bases critère de sélection de la forme de présentation i

Edmond le Tigre

 920 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Merci Edmond le Tigre.
    Comme vous dites ”impuissance colossale” et désespérance !
    Chaque jour, des décisions à la con, prises par nos zélitesmerdeuses !

  2. Merci pour cet article.
    Des méthodes destinées à libérer ses énergies et sa créativité existent et sont développées aux Etats-Unis. Une des plus connues et utilisée par des gens célèbres : « The artist’s way » de Diane Cameron. Bien qu’en théorie destinée aux artistes bloqués dans leur créativité; la méthode est basée sur un journal de bord matinal où on déverse tout ce qui vient. Des activités hebdomadaire pour reprednre confiance en soi et se libérer des bloquages liés à notre éducation. Libérateur, et le fait que ça ressemble à vos principes ne sera pas une surprise.

Les commentaires sont fermés.