Poutine dit merde à ses (nos) ennemis atlantistes en reconnaissant l’indépendance de Donetsk et Lougansk

Enfin ! Poutine, tel Cicéron résumant sa campagne éclair contre le roi du Pont par veni, vidi, vici (je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu), a pris les choses en mains.

L’homme d’Etat analyse, décide, agit.

Le seul homme d’Etat dans la crise qui couvait de puis des semaines, c’est Poutine, il vient de le prouver. Chapeau l’artiste !

C’était l’escalade dans les provocations et la désinformation… chaque heure de nouveaux éléments et évènements montraient la détermination de l’Ukraine à provoquer la Russie et à pousser les anti-Poutine/Russie que sont Biden, Macron et toute la clique à crier haro sur le baudet pour intégrer l’Ukraine dans l’OTAN, mettant ainsi en danger  la Russie, qui serait ainsi directement menacée par les missiles et les bombes atomiques dont  Kiev s’équiper. POutine veut  aussi aussi protéger les Russophones de l’est de l’Ukraine, discriminés, menacées, et notamment  les 2 Républiques autonomes du Donbass, Donetsk et Lougansk.

Il semble que la Russie ait pris  de court les va-t-en guerre occidentaux en reconnaissant officiellement les Républiques auto-proclamées de Donetsk et Lougansk.Ci-dessous une allocution très importante de Poutine qui rappelle que l’Ukraine n’est pas seulement un pays voisin mais un pays qui fait partie intégrale de la culture russe, de la Russie. Ce sont des gens liés à nous par des liens du sang, depuis avant le XVIIème siècle date à laquelle ces territoires ont été intégrés à la Russie.

L’Ukraine  a été créée complètement par la Russie bolchevique, arrachant des gens à leur pays, la Russie.

A partir de la minute 3, Poutine fait donc un rappel historique de la formation de l’Ukraine.

Ensuite il revient sur la guerre du Donbass, dénonçant la corruption et les extrémistes payés par les Etats-Unis qui ont mené à la guerre.

Puis il explique qu’il veut défendre les habitants russophones du Donbass qu’on veut obliger à s’assimiler, lui faisant comprendre qu’il est étranger, les Russes sont chassés des écoles, des emplois…

Il évoque des projets de l’Ukraine, notamment celui de se doter de l’arme nucléaire. avec une arme de destruction massive, l’Ukraine est une menace pour l’Europe mais avant tout pour la Russie.

Et il finit par dire qu’il reconnaît l’indépendance des territoires séparatistes dans l’est de l’Ukraine.

Evidemment de Macron à Biden, de Der Leyen à BHL, de Roussel (oui, grandiose, le communiste Roussel qui défend l’Ukraine manipulée par les USA )à Jadot ce sont des protestations, des hurlements, des menaces…

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/02/21/crise-ukrainienne-vladimir-poutine-va-reconnaitre-l-independance-des-separatistes-prorusses-d-ukraine_6114665_3210.html

Nous suivrons tout cela dans les heures et jours qui vont suivre.

Pour ceux qui auraient oublié :

En 2013, Ianoukovytch, président de l’Ukraine,  refuse un accord de libre-échange avec l’UE, préférant un rapprochement avec la Russie,  rapprochement qui selon Ianoukovytch génère des émeutes (sciemment organisées et soutenues par la CIA et l’UE, la CIA finançant à coups de milliards la révolution qui couvait depuis des années pour exporter en Ukraine les « valeurs (sic !) américaines. On appelle Euromaïdan   ces manifestations pro-européennes en Ukraine, Ianoukovytch parle de Coup d’Etat et cela amène le Parlement à le destituer. Ianoukovytch persiste à se dire Président bien que Poutine l’ait invité à renoncer et à passer la main, mais il reçoit l’aide de Poutine pour s’installer provisoirement en Crimée puis dans la Fédération de Russie qui refuse d’extrader l’ancien Président et sa famille à Kiev.

C’est pendant cette période que commence la guerre du Donbass…

Le Donbass est une région économique et culturelle importante de l’Ukraine, qui comprend deux oblasts (provinces) de l’est du pays : l’oblast de Donetsk et l’oblast de Louhansk, dont la majorité de la population est russophone.

À la suite du renversement du président Viktor Ianoukovytch en 2014, le Donbass est la proie d’un conflit armé entre les séparatistes russophones et le nouveau régime ukrainien qu’ils ne reconnaissent pas. Deux entités sans reconnaissance internationale ont été proclamées (la République populaire de Donetsk et la République populaire de Louhansk) et contrôlent de fait une partie du Donbass ukrainien. Le protocole signé à Minsk le 11 février 2015, entre les dirigeants de l’Ukraine, de la Russie, de la France et de l’Allemagne, a pour but de résoudre le conflit dans le cadre d’un plan en 13 points dont la plupart restent à appliquer.

.

Le , la loi de 2012 sur les langues régionales (uk) est abrogée. La Rada (Parlement) retire ainsi le statut de langue officielle au russe (comme au roumain, au hongrois et au tatar criméen) dans 13 des 25 régions ukrainiennes (essentiellement réparties au Sud et à l’Est du pays)25. Face à cette mesure législative, l’émotion dans la population russophone d’Ukraine est importante, car de 58 à 91 % de la population ukrainienne parle le russe dans les oblasts de Crimée, de Dnipropetrovsk, de Donetsk, de Mykolaïv, de Louhansk, de Kharkov, d’Odessa et de Zaporijia.

Le , en réaction, des brigades d’autodéfense commencent à se former dans le Sud-est de l’Ukraine (notamment à Sébastopol)26.

Le , la Russie engage des manœuvres militaires de son armée de terre, dans ses zones frontalières avec l’Ukraine. Le , des hommes en armes non identifiés prennent le contrôle de l’aéroport de Simferopol, en Crimée27. Finalement le même jour, aux fins de désamorcer les tensions, le président par intérim Tourtchynov ne ratifie pas l’abrogation de la loi sur les langues régionales et la remet en place.

lire la suite sur Wikipedia

.

 

 

 1,398 total views,  2 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. Je ne pense pas que ce soit Cicéron qui ait jamais dit ces mots,
    cet homme était bien trop prudent….
    voyez du côté de Jules César, plutôt….et rectifiez le tir pour ne pas être ridicules.

  2. Bravo Christine de rappeler des vérités civiisationnelles.
    L’Occident a conquis puis dominé le monde non pas par la supériorité de ses idées, de ses valeurs ou de sa religion, religion à laquelle peu de ressortissants des autres civilisations se sont convertis, mais bien par sa supériorité dans l’application de la violence orchestrée en Amériques, en Asie, en Afrique… Et voilà que les Etats-Unis et l’UE qui leur est sottement soumise continuent. Les Occidentaux oublient souvent ce fait; les non-Occidentaux eux ne l’oublient jamais. Au début du XX ème, le monde était plus uni politiquement et économiquement qu’à n’importe quelle autre époque de l’histoire humaine. Le commerce international en tant que proportion du produit mondial brut était plus élevé que jamais auparavant et il faudra attendre les années 1970 et 1980 pour qu’il se rapproche à nouveau de ce niveau. L’investissement international en pourcentage de l’investissement total était alors plus élevé qu’à toute autre époque. Preuve a été faite que l’UE est inutile et néfaste pour l’Europe! Par civilisation, on entendait la civilisation occidentale. Les historiens et les médias ne parlaient que de l’extension de l’Occident alors que la révolte contre l’Occident commençait. Pourtant des savants insistaient sur la nécessité de s’efforcer d’adopter une perspective plus large et de comprendre les grands conflits culturels dans le monde et la multiplicité des diverses civilisations . Les illusions et les préjugés contre lesquels ces savants ont mis en garde perdurent cependant et, à la fin du XXe siècle, ils se sont épanouis dans l’idée très répandue et égoïste des Etats Unis et de l’UE que la civilisation européenne de l’Occident est la civilisation universelle du monde. Cet universalisme est devenu l’idéologie de confrontation de l’Occident face aux cultures non-occidentales, face à la civilisation orthodoxe.
    Suite aux accords Reagan-Gorbatchev l’Otan, tout comme le disparu Pacte de Varsovie, aurait du être supprimée.
    La Turquie musulmanes devait être exclue de l’OTAN à la fin de la guerre froide. Ne laissons pas L’Euro-atlantisme installer l’OTAN dans un pays de civilisation orthodoxe pour en fait l’envahir, menacer la Russie et faire de la Russie un ennemi de l’Europe..

    N’oublions pas: les Chinois et les Asiatiques de l’Est attribuent leur développement économique spectaculaire et donc leurs ressources non pas à leur importation de notre culture occidentale mais plutôt à leur adhésion à leur propre culture confucéenne. Ils réussissent, affirment-ils, parce qu’eux sont différents de nous les Occidentaux.
    Prenons exemple sur eux, incorporons et enrichissons-nous de certaines de leurs valeurs dans notre civilisation occidentale et encourageons les Ukrainiens à faire de même.

  3. On veut nous faire croire que Poutine veut attaquer l’ Ukraine.
    En réalité, c’est l’Ukraine qui ne supporte pas la déclaration d’indépendance de ces deux républiques du Donbass, et qui s’apprête à entrer en armes dans ces deux nouveaux pays.
    61 000 habitants du Donbass se sont déjà réfugiés en Russie, dans la crainte de l’invasion ukrainienne.
    Des centaines de bus font le va et vient pour faire passer la frontière à la population terrifiée.
    Comme Poutine a reconnu l’indépendance de ces deux républiques, il ne les laissera pas à la merci de l’armée ukrainienne.

  4. Je pense que Poutine a très bien manœuvré contre l’Occident et que pour le moment il en tire des avantages, c’est une victoire pour le camp des nationalistes qui ne veulent pas d’une souveraineté européenne autocratique.

    • @Stéph

      Nous n’avons pas à faire une « guerre séparatiste » mais une reconquête de notre territoire.

    • Il faut décoloniser la France des gauchistes et de leurs amis.
      Comme les gauchistes n’ont ni nation, ni histoire, ni patrimoine, ni sexe défini et qu’ils adorent les musulmans, 49 destinations leur tendent les bras.

  5. Ce qui m’énerve, ce sont tous ces « grands technocrates » qui n’écoutent pas ce que demande le peuple. Donetsk et Louhansk sont peuplés à majorité de Russes qui préfèrent se rapprocher de la Russie. Qu’ils les écoutent. C’est ce qu’ils demandent, on n’a rien à leur imposer. Ces connards de l’UE, dirigés en sous-main par les EU (tiens, miracle des acronymes), veulent créer un nouveau Kosovo. Y en a marre.

    • Ne pas oublier que l’ex Russie,ou autrement dit l’ursss de jadis n’a pas fait que Bien,avec des centaines de morts que dis-dire des centaines de milliers de morts de ses Propres compatriotes,maintenant que Vladimir ne soit pas d’accord(pour faire court)de la tournure que prend cette occident est Trés concevable.Voir a quel point nos Démocraties sont dévoyées,tant aux niveaux des » élites » que leurs propres représetants « honnetement élus »ce qui qui vaut aussi pour ce « machin » selon le Général!

      • Tout à fait, nous parlons bien de la Russie actuelle qui est quand même très différente de l’ex URSS.

    • En effet, ils se mêlent de tout, et les USA ont bien manœuvré pour provoquer cette guerre.
      Ils rêvent de se payer Poutine et la Russie.
      Quel dommage que TRUMP ne soit plus là.

    • Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, ou droit à l’autodétermination, est le principe issu du droit international selon lequel chaque peuple dispose ou devrait disposer du choix libre et souverain de déterminer la forme de son régime politique, indépendamment de toute influence étrangère.
      Alors si les habitants le veulent ( majorité sont des russes …)

    • Actuellement c’est l’Ukraine qui attaque le Donbass, bombardant les villages, y mettant le feu.
      On ne vous montrera pas ça à la télé, vous bourrant le crâne sur le grand méchant Poutine.

  6. Je vous cite Christine: « …des émeutes (sciemment organisées et soutenues par la CIA et l’UE ».
    Vous auriez pu être encore plus précise sur ce soutien de la CIA et plus particulièrement de l’UE; vous savez cette UE qui lutte ardemment contre les montées de l’extrèmisme de doite au sein des pays de l’UE.
    Car ce qu’il y a d’assez extraordinaire à ce soutien de l’UE à cette partie est de l’Ukraine, est qu’elle dispose de partis ou mouvements issus des mêmes mouvements extrémistes que comptait l’Ukraine des années 40; mouvements criminels qui ont perpétré des massacres des plus sanglants avec ou sans les nazis.
    D’ailleurs, ces mêmes mouvements aujourd’hui honorent leurs illustres criminels d’alors.
    Et ce sont ces mouvements, que l’UE soutient contre la Russie.
    Etonnant non ! Comme quoi, quand l’extrèmisme de droite peut être une opportunité, l’on peut lui trouver d’agréables parfums ou, au pire si nécessaire, se boucher le nez tout en fermant les yeux tant sur le passé comme le présent !

  7. Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Je me souviens de cet épisode tragi-comique où l’on voyait BHL, « défendant les Droits de l’Homme », en Ukraine sur une estrade avec un grand portrait du chef pro-nazi Bandera au-dessus de lui …

    De la même manière qu’il défendait l’ex-nazi et musulman fanatique bosniaque Izetbegovic , lors de la guerre de Yougoslavie …

    Je me dis que les Droits de l’Homme mènent à tout …

1 Rétrolien / Ping

  1. 5 bonnes raisons d’être avec Poutine contre Macron | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.