Le Pen KO, Pécresse KO, même les gauchistes reconnaissent le leadership de Zemmour

 

Il ne reste plus que Zemmour sur l’échiquier politique « à droite », voici la conclusion à laquelle on aboutit après ce week-end sanglant pour mesdames Le Pen et Pécresse, la première perdant tant de soutiens et d’amis qu’il lui faudra nommer ses chats comme ministres si elle parvient, par le plus grand des hasards, à la magistrature suprême, la seconde ayant offert le spectacle d’un naufrage prévisible lors d’un show où le petit robot sans conviction ni sentiment effectuait des gestes et prononçait des paroles comme un comédien débutant jouant un rôle qui ne l’inspire guère.

Même les gauchistes qui le haïssent tant le reconnaissent : Eric Zemmour est le seul à pouvoir prétendre incarner l’opposition à Emmanuel Macron pour cette élection présidentielle.

Le quotidien local « Charente libre », du groupe « Sud ouest », journal gauchiste s’il en est, est bien obligé de reconnaître que les foules « jadis conquises par Sarkozy » sont désormais « séduites par Zemmour » plutôt que par Pécresse ou Le Pen.

Le nom de Dupont-Aignan n’apparaît nulle part, malgré le fait qu’il soit le plus proche de l’obtention des 500 parrainages… le peuple comme les médias n’en ont cure !

Il est quand même incroyable que les candidats les plus plébiscités soient ceux qui peinent le plus à se faire parrainer !

Ce « journal » avait choisi de consacrer un grand article aux Arabes musulmans qui seraient à plaindre pour être « stigmatisés » par les débats actuels…

https://www.charentelibre.fr/france/il-faut-toujours-prouver-qu-on-a-sa-place-se-justifier-des-francais-maghrebins-oppresses-par-le-debat-identitaire-temoignent-8422243.php

« Khadija ne se sent plus à sa place, Linda n’allume plus la télé, Kamel n’en peut plus de devoir toujours être « le bon Arabe ». Ils sont Français d’origine maghrébine, musulmans, et oscillent entre colère et désespoir face à une parole anti-islam et anti-immigration de plus en plus radicale et décomplexée. Ils témoignent« .

Bien évidemment, à aucun moment n’est posée la question de la légitimité de l’islamophobie, tant au regard du contenu de l’islam que du spectacle désolant que nous offrent les pays musulmans et même les sociétés en voie d’islamisation avancée.

Ils regrettent que « la parole se libère », bah oui c’était tellement mieux quand les gens la fermaient, terrorisés à l’idée de passer pour des « racistes »…

Ce week-end de prélude à la Saint-Valentin aura été en tous cas un marqueur dans la campagne, une page qui se tourne où les Français sentent de plus en plus qu’Eric Zemmour les attend les bras ouverts pour une grande alliance nationale et patriotique.

Valérie Pécresse : la dynamique introuvable [Le point de vue de la Charente Libre]

Il n’est pas interdit de penser que le grand meeting de Valérie Pécresse, hier au Zénith de Paris, puisse redresser le cours d’une campagne en plein dévissage. La candidate et son équipe n’ont pas ménagé les efforts et les petits drapeaux pour renverser une tendance jugée mauvaise par l’ensemble des commentateurs du moment, y compris dans son camp. Que reste-t-il au bout du compte de cette grosse heure de « dis-nous tout Valérie ! » ?

Un discours à deux tiroirs, le premier pour un catalogue de slogans creux débités au fusil à un coup, le second pour un exposé touchant de vérité sur une intimité dont on a fini par comprendre qu’elle comptait par-dessus tout et n’appartenait qu’à elle. Sa pudeur l’honore. Pourquoi faudrait-il qu’une candidate expose le fond de son cœur sur un étal de boucher ouvert au petit commerce de haine qui prospère en campagne ? On pouvait attendre en revanche que ses intuitions et ses convictions emballent des foules jadis conquises par Sarkozy, aujourd’hui séduites par Zemmour. De ce point de vue, le rendez-vous est manqué.

(…) La ligne politique suivie par la candidate relève toujours de la même forme d’imposture, d’un « en même temps » qui ménage son côté droit et son côté gauche dans le seul souci de maintenir en vie un appareil politique atteint d’obsolescence. À des niveaux différents mais dans des styles comparables, la campagne Pécresse rejoint la campagne Hidalgo. La difficulté à parler fort ne tient pas seulement au timbre de la voix, elle résulte d’une incapacité à définir clairement avec qui et comment le pays doit être présidé, faute d’avoir anticipé longtemps en amont une alternative crédible au pouvoir en place.
 

À moins de deux mois du vote, l’écroulement socialiste et l’échec de la candidature Fillon en 2017 restent d’une actualité brûlante. L’entreprise de dynamitage lancée par Éric Zemmour contre ses deux rivales de droite n’en finit plus de faire des dégâts. Après avoir beaucoup misé sur le Zénith, le dernier carré de LR n’a plus beaucoup de munitions au sec pour organiser la riposte.

 

 

 889 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Le torchon islamo-collabo la charentelibre (il n’en a que le nom ) qui donne la parole aux pauvres pleureuses magrébines qui se sentent pas aimées , stigmatisées , qui n’aiment pas que la parole des Français devienne décomplexée vis à vis des étrangers extra-communautaires , je leur dis : si ça ne vous plait pas nos paroles de vérité , nous ne vous retenons pas chez nous , il y a dans le monde 57 pays islamisés qui vous correspondent et vous attendent pour aller y pratiquer vos mœurs de dégénérés du bulbe , et nous sommes même prêt à vous donnez un coup de main pour vous aider à plier bagages !

  2. Voilà @Maxime ! C’est exactement çà qu’il faut toujous mettre en avant :

    – » Bien évidemment, à aucun moment n’est posée la question de la légitimité de l’islamophobie, tant au regard du contenu de l’islam que du spectacle désolant que nous offrent les pays musulmans et même les sociétés en voie d’islamisation avancée. »-

    Il y en a mare que l’on condamne le Français éveillé, conscient du danger islamique et qui, Patriote, avertit inlassablement des perspectives d’avenir pour la France et les Français si d’aventure on laisse l’islam s’imposer dans Notre Patrie comme si c’était sans conséquences dramatiques à tous les niveaux.

    Il y a 56 pays islamiques au moins pour que les musulmans puissent s’éclater dans leur foi ; pouquoi n’y vont-ils pas ; pourquoi avoir choisi l’Occident qu’ils détestent si ce n’est avec l’objectif de conquête et d’expansion de l’Islam ? Nous étions bien jusque-là sans l’islam pourquoi e mettre dans la gueule du loup ? Rester ce que nous étions c’est légitime, c’est notre droit tout comme les musulmans estiment que chez-eux, c’est l’islam qui doit primer sur tout. Leur position est-elle meilleure que la notre sur le sujet du choix de notre spiritualité et de notre politique puisque l’islam est politique ?!

    Le Peuple Français n’est pas allé chercher les musulmans ; les musulmans n’ont pas à imposer l’islam en France ; s’ils sont venus et qu’ils le font c’est bin qu’ils veulent nous conquérir et nous soumettre à une religion que nous ne voulons pas ! Beaucoup de nos concitoyens sont athées ; aucune autre religion en France n’interfère dans la vie des Français ; que l’islam en vienne à s’imposer dans notre République Laïque est donc un délit contre la République et contre la Nation.

  3. Et bien Kadidja bienvenue au club des indigènes, moi non plus,je ne suis pas à ma place, je n’allume plus la télé pour les infos genre Gilles Bouleau, et je suis traité d’égoïste par une non vaccinée de belle soeur qui part en vacances vaccinées, et moi je reste chez moi.
    Quant aux allochtones,( alloctones j’ai d’abord écris distrait ahah ),qui sont rejetés grave comme ils disent, je m’étonne de me les farcir dans tous les films, séries et pubs en tous genres.

  4. -« « Khadija ne se sent plus à sa place, Linda n’allume plus la télé, Kamel n’en peut plus de devoir toujours être « le bon Arabe ». Ils sont Français d’origine maghrébine, musulmans, et oscillent entre colère et désespoir face à une parole anti-islam et anti-immigration de plus en plus radicale et décomplexée. Ils témoignent« . »-

    Ouais ! Ben qu’ils s’imaginent ce qu’on ressent nous, les spolliés politiques, Français baillônnés condamnés au mutisme ; les rejetés de la république de l’islamocollabo-sphère ; les « Ayant Droit légitimes naturels » de la Patrie France ; les citoyens banis de la Nation France par des pirates golouas anti-France au profit d’allogènes que les mondialistes font entrer Chez-nous, contre nous et nos intérêts. Les larmes et le sang ont coulé d’entre les Patriotes descendents légitimes et héritiers de la France. La liberté d’expression censurée, condamnations du français victime de l’invasion organisée ; brimé, déclassé, kidnapping culturel, spirituel, cultuel… Le Français condamné à subir …. et à payer, çà oui, c’est la seule reconnaissance citoyenne qu’on lui « impose » !

    Alors, les crocodiles, c’est pas de chez-nous, ces larmes-là ne sont légitimes que coulant de nos yeux et de nos oeus, de nos âmes, de nos esprits. Pour que cessent les larmes de crocodiles chez-nous, il faut que les pleurueurs allogènes retournent dans leur milieu naturel.

    • En plus, pour manifester leur colère, ils doivent demander l' »autorisation ».
      Ce qui n’est certainement pas le cas pour les manifs avec drapeaux turcs ou algériens, et les mariages avec rodéos urbains…

Les commentaires sont fermés.